Ignorer la navigation

Vision du coprésident de l'OGP 2020-21: le gouvernement de la République de Corée et María Baron

Visión 2020-2011 de los copresidentes de OGP: Gobierno de la República de Corea y María Barón

bleu - + - vert-illustration

La Open Government Partnership est régi par un Comité de Pilotage, composé de membres du gouvernement et de la société civile. La direction du SC est composée d'une équipe de coprésidence tournante de quatre membres (deux du gouvernement et deux de la société civile) élus par les membres du Comité directeur. Les coprésidents ont un mandat de deux ans, la première année en tant que président «entrant» et le second en tant que président «principal». Le gouvernement de la République de Corée et María Baron sont les coprésidents principaux pour 2020-2021.

María Baron est la directrice exécutive de Directorio Legislativo en Argentine, où elle travaille au renforcement des législatures, à l'ouverture des parlements et à l'expansion de l'espace civique. María a rejoint le Comité directeur en tant que membre de la société civile en 2016.

La Gouvernement de la République de Corée a rejoint l'OGP en 2011 et le Comité de pilotage en 2017 et co-crée actuellement leur cinquième plan d'action. Ils sont représentés par le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, M. Young Chin.

Renforcer la démocratie pour affronter cette crise ensemble

Dans 2021, l' Open Government Partnership fêtera sa 10e année. Cette étape sera l'occasion de refléter et de célébrer tout ce que le Partenariat a contribué à réaliser pour faire progresser une gouvernance responsable, réactive et inclusive dans le monde.

Plus que jamais dans l'histoire du Partenariat, ce sera également un moment critique pour un réengagement urgent et inébranlable envers notre mission pour la voie à suivre. Parce que les défis sans précédent posés par cette pandémie mondiale ne peuvent être relevés que lorsque les gouvernements, les communautés, la société civile et les entreprises se font suffisamment confiance pour travailler réellement ensemble.

En plus de mettre en danger des vies et des moyens de subsistance, cette crise a exacerbé un certain nombre de tendances inquiétantes: une érosion de la confiance du public dans les institutions démocratiques et les systèmes multilatéraux, un rétrécissement de l'espace civique et, en fin de compte, un retour en arrière de nos progrès vers des sociétés plus ouvertes. Notre capacité à nous rassembler et à renforcer notre réponse, notre récupération et notre résilience aux chocs est remise en question au moment même où nous en avons le plus besoin.

Il incombe donc maintenant à tous les membres de notre partenariat en expansion - qu'il s'agisse des réformateurs gouvernementaux, des organisations de la société civile, des militants, des mouvements sociaux, des agents de changement dans les entreprises et des citoyens ordinaires de nos communautés - de redoubler notre détermination collective à aider à renforcer la confiance du public et à élargir notre capacité de coopération. Ce n’est qu’en agissant ainsi que nous pourrons réussir ensemble à traverser cette crise et construire un avenir que nous pourrons tous partager.

Nos priorités de coprésident

En tant que coprésidents, nous nous appuierons sur le travail de ceux qui sont venus avant (y compris Plan de mise en œuvre de l'OGP), mieux aligner nos efforts sur d'autres initiatives internationales et élargir davantage notre partenariat afin qu'il soit un partenariat où tout le monde - y compris les parlements, le secteur privé, les gouvernements locaux, les jeunes les gens, et tous ceux qui n'ont pas encore participé, peuvent contribuer à la réalisation de nos ambitions. Pour soutenir ce travail, nous rechercherons un soutien politique de haut niveau parmi nos membres et revitaliserons notre travail et politique sur l'engagement législatif. Le Sommet mondial de l'OGP, commémorant le dixième anniversaire de l'OGP, sera une occasion particulièrement importante de collaboration et d'action.

Ensemble, nous nous concentrerons sur trois priorités:

Renforcer l'espace civique et la participation démocratique: La lutte pour renforcer les libertés civiques, la responsabilité démocratique, l'accès à l'information et toutes les autres structures permettant aux citoyens de participer librement à la vie publique a été durement combattue et, dans de nombreux cas, durement gagnée. Mais même avant la pandémie, ces progrès étaient menacés et annulés - et la vitesse de cette régression n'a augmenté que depuis. Dans le même temps, les changements spectaculaires dans la façon dont nous nous engageons dans la discussion civique en ligne présentent à la fois des opportunités et des risques incalculables pour la capacité de nos communautés à faire face à la complexité des problèmes auxquels nous devons maintenant faire face et à traduire le mécontentement en ligne en réforme de la vie réelle.

En tant que coprésidents, nous lancerons un appel à l'action à l'échelle du Partenariat pour développer des réformes ambitieuses, aider à mobiliser des ressources pour leur mise en œuvre complète et efficace, et mettre en valeur les efforts qui fonctionnent, afin que nous ayons la meilleure opportunité de développer une réponse globale à renforcer les libertés civiques et le dialogue démocratique.

Lutter contre la corruption: En première ligne de la pandémie, alors que les pays mobilisent des ressources pour répondre à des besoins urgents, chaque centime compte. Et à mesure que la corruption devient plus sophistiquée, il en va de même pour les outils que nous utilisons pour y répondre. En tant que coprésidents, nous travaillerons à développer et à mettre à l'échelle des approches plus innovantes, efficaces et fondées sur des données probantes pour garantir que l'argent public est dépensé dans l'intérêt public - en particulier en aidant les membres à améliorer la transparence des , propriétaires véritables de ces entreprises et renforcer les pratiques éthiques au sein du gouvernement. Nous renforcerons notre collaboration avec d'autres forums mondiaux clés pour mieux bâtir une solide coalition de réformateurs qui s’emploient à s’attaquer à ces problèmes.

Maximiser le potentiel démocratique des technologies numériques: Depuis sa création, notre Partenariat s'est tourné vers les technologies émergentes pour aider à ouvrir le gouvernement. Mais nous avons également toujours été lucides sur la nécessité de garantir des garanties pour gérer les inconvénients, notamment l’inégalité d’accès, les intrusions dans la vie privée et autres droits, et la propagation de la désinformation.

En tant que coprésidents, nous nous concentrerons sur la lutte contre les menaces numériques pesant sur les droits et les institutions démocratiques, promouvons les innovations qui comblent les fractures numériques et exhortons les autres gouvernements de l'OGP à adopter ces réformes.

Réaliser ces priorités

Alors que nous finalisons notre plan de travail pour l'année à venir, nous sommes impatients de travailler en étroite collaboration avec les membres du comité directeur et la communauté dynamique de l'OGP pour faire progresser nos objectifs communs. Nous reconnaissons que la crise actuelle exige que l'OGP et nous, coprésidents, adoptions une approche agile et dynamique, entreprenant de nouvelles activités ou les modifiant si nécessaire.

Certaines des activités que nous souhaitons entreprendre en tant que coprésidents comprennent la convocation et la mobilisation de dirigeants politiques de haut niveau (y compris lors du 10e anniversaire du Sommet mondial de l'OGP, sous réserve des réglementations en matière de santé et de voyage) à travers des moments de force d'action et d'apprentissage pour le Partenariat; établir des liens avec l'agenda mondial pertinent afin que l'OGP puisse continuer à être une plateforme d'action et amplifier le travail de nos partenaires; le renforcement des capacités de réforme dans ces domaines prioritaires en facilitant le soutien technique, la recherche et l'apprentissage; des modèles d'engagement renouvelés avec la société civile et d'autres parties prenantes dans les processus du PGO pour assurer une plate-forme solide pour tous.

Tout au long de notre année de coprésidence, nous espérons présenter et reconnaître les réformes entreprises par la communauté qui peuvent servir d'histoires d'inspiration et redynamiser la course au sommet à travers l'OGP. Nous apprécions vos réflexions et vos idées sur les activités auxquelles nous pouvons collaborer avec vous au cours de l'année à venir.

Commentaires (1)

Martín Ibáñez Répondre

Le Paraguay est en etapa de conformación de un Consejo Directivo y la Co - Creación del 5to. Plan De Acción Gobierno Abierto - PAGA.

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!