Ignorer la navigation

Plan d'action – Rosario, Argentine, 2021 – 2023

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action : Plan d'action – Rosario, Argentine, 2021 – 2023

Soumission du plan d'action : 2021
Fin du plan d'action : décembre 2023

Institution chef de file : Secrétariat de la Modernisation et de la Proximité, Secrétariat du Genre et des Droits humains, Secrétariat de l'Environnement et de l'Espace public, Coordination du Cabinet municipal, Direction de la recherche, Éthique publique, Transparence

Description

Durée

décembre 2023

Date de soumission

2nd Août 2021

Avant-propos

Pour Rosario, être élu membre local du Open Government Partnership en octobre 2020 signifiait la reconnaissance de plus de vingt ans d'expérience dans les politiques publiques d'Open Government.

Le contexte de la pandémie de COVID-19 nous a obligés à repenser les façons de faire ces politiques, et a révélé l'importance de créer de nouveaux outils pour se connecter avec les citoyens. C'est pourquoi le plan d'action cherche à créer de nouvelles façons de gouverner grâce à la collaboration constante de la municipalité avec d'autres acteurs, y compris le "Colectivo Ciudadano para el Gobierno Abierto" qui est une association d'acteurs non gouvernementaux de la ville pour les politiques de gouvernement ouvert.

Avec le désir de créer un changement essentiel pour la ville, nous nous sommes engagés à créer un plan d'action qui nous permettra d'avoir un gouvernement porte ouverte. Nous voulons continuer à avancer vers une ville où chaque citoyen participe aux décisions publiques, les écoute mais aussi se responsabilise.

 

Défis, opportunités et vision stratégique du gouvernement ouvert

Cette sous-section détaille la vision stratégique du gouvernement ouvert dans votre région qui devrait guider les engagements pour la période du plan d'action.

 

Quelle est la vision à long terme d'un gouvernement ouvert dans votre contexte et votre juridiction ?

Notre vision stratégique pour un gouvernement ouvert est encadrée par la décision de l'administration municipale actuelle d'accélérer les processus de transformation numérique et d'approfondir la construction de des politiques publiques fondées sur des données et des preuves.

Au début de l'administration actuelle, nous avons observé que notre vie sociale était complètement immergée dans un processus complexe de transformation numérique. Cela a généré de nouvelles manières de lier, de faire des procédures, d'établir des canaux de participation, ainsi que le besoin de nouveaux mécanismes pour augmenter l'efficacité de l'État à interpréter la quantité de données que nous devons organiser et utiliser pour définir les politiques publiques.

Mais cette modernisation doit se faire de manière humaine, sans que personne ne soit laissé de côté. Nous assumons cela comme un défi pour notre administration municipale, où le paradigme du gouvernement ouvert est un outil transversal qui nous permet d'intégrer les citoyens dans la discussion et la création de ces politiques publiques.

Quelles sont les réalisations du gouvernement ouvert à ce jour (par exemple, les récentes réformes du gouvernement ouvert) ?

Notre ville a une longue histoire de réalisations en matière de gouvernement ouvert avant même que le paradigme ne soit conceptualisé. Dans notre EOI, nous en décrivons bon nombre, et nous nous concentrerons ici sur les réalisations des dernières années :

  • (2016) Portail de données ouvertes : Mise en œuvre de l'Ord. 9279. Aujourd'hui, il est dans un processus de transformation selon le Projet de transformation numérique
  • (2017) Plan stratégique Rosario 2030 : Nous avons appelé les citoyens de la municipalité à discuter, consulter et convenir du troisième plan stratégique de la ville qui poursuit la ligne de planification stratégique de 20 ans, à commencer par le plan stratégique de Rosario (1998) et le plan stratégique de Rosario Metropolitana ( 2008).
  • (2019) Plan d'urbanisme de Rosario (Mise à jour)
  • (2019) Création de la Direction du Gouvernement Ouvert, promouvoir un agenda actif et transversal basé sur la transparence, la participation et la collaboration.
  • (2020) Nous commençons un Laboratoire d'acupuncture citoyenne (LAC)
  • (2020) Co-création du Conseil de dialogue pour un gouvernement ouvert avec les OSC
  • au sein de la Projet de transformation numérique de la commune :
    • (2020) Création d'un nouveau portail de participation avec la technologie DECIDIM.
    • (2020) Développement et planification d'un nouveau portail de données (Statistique+Administration+Ouvert).
    • (2020) Développement d'un nouveau portail de ville avec une nouvelle approche transactionnelle.
    • (2021) Évaluation de la accessibilité et convivialité des plateformes web municipales pour les personnes handicapées.

Quels sont les défis/domaines actuels à améliorer en matière de gouvernement ouvert que la juridiction souhaite relever ?

Un élément clé de la vision stratégique du gouvernement municipal se concentre sur l'amélioration de la prise de décision grâce à des données publiques et des politiques fondées sur des preuves.

Dans le même temps, cet objectif doit prendre en compte la diversité des acteurs et des enjeux, tant au sein du gouvernement que de la société civile.

Pour atteindre ces objectifs, il est nécessaire d'augmenter la capacité des agents de l'État et d'aller de l'avant avec diverses actions pour augmenter et améliorer la qualité des données produites par le gouvernement, en tenant toujours compte des objectifs transversaux tels que les politiques de genre et la participation citoyenne.

Ces engagements visent à le résoudre et à introduire des réformes sur certaines de ces questions.

Quels sont les objectifs de gouvernement ouvert à moyen terme que le gouvernement souhaite atteindre?

Toutes les politiques de gouvernement ouvert de notre administration sont encadrées par un projet central de la municipalité de Rosario et du Secrétariat de la modernisation et de la proximité, qui est la transformation numérique de la municipalité.

Cette transformation comprend une bonne administration et ouverture des données, y compris leur publication, en interne et par les citoyens. Elle nécessite également la mise en œuvre de solutions technologiques et l'amélioration des capacités des agents de l'Etat et des citoyens. L'amélioration des processus d'accès à l'information publique comprend la transparence active et passive.

Cela comprend le développement d'une plate-forme d'interopérabilité des systèmes, un programme de citoyenneté numérique et un nouveau site Web transactionnel plus accessible, agile et transparent.

Enfin, le suivi et la mise à jour constante des outils participatifs, intégrant des mécanismes d'évaluation dans le but de les transformer en outils dynamiques.

Comment ce plan d'action contribue-t-il à la réalisation de la vision stratégique du gouvernement ouvert?

Les engagements du plan nous permettent d'avancer de manière transversale sur des questions fondamentales pour notre vision stratégique du gouvernement ouvert, encadrées dans la transformation de l'interaction avec les citoyens et des politiques fondées sur des preuves.

Le premier engagement nous permettra de générer des outils de participation citoyenne dynamiques et évaluables qui s'adaptent aux changements de notre société. Cela se traduit également par le renforcement des politiques publiques sur l'environnement et le changement climatique, générant une participation citoyenne accrue et un meilleur suivi du Plan d'Action Climat Local.

Comme troisième engagement, nous créerons des outils et des capacités qui nous permettront d'analyser les politiques publiques dans une perspective de genre et de contribuer à des politiques fondées sur des preuves. Dans le quatrième engagement, nous continuerons à travailler pour améliorer les outils d'accès à l'information publique. Enfin, nous chercherons à progresser en termes de transparence grâce à l'Open Contracting Data Standard et à rejoindre la communauté Open Contracting Partnership.

Comment la vision stratégique du gouvernement ouvert contribue-t-elle à la réalisation des objectifs politiques généraux de l'administration actuelle?

Le gouvernement municipal actuel cherche dès le premier instant à accélérer les processus de transformation numérique et l'approfondissement de la construction de politiques publiques fondées sur des données et des preuves.

La création du Secrétariat à la Modernisation et à la Proximité démontre la conviction d'avancer sur cette voie profondément liée au paradigme du Gouvernement Ouvert.

Par conséquent, cette vision stratégique du gouvernement ouvert atteint non seulement les engagements de ce plan, mais donne également la priorité à l'impact et à l'importance des actions du gouvernement ouvert dans la gouvernance locale. Il cherche également à construire et à concevoir un agenda actif et transversal sur la transparence, la participation et la collaboration, ce qui est essentiel pour renforcer l'objectif de l'administration actuelle.

Il est important de considérer que notre vision implique le gouvernement et les citoyens dans leur ensemble, la valeur de cette vision implique une avancée dans le contrôle des actions gouvernementales et de l'exercice démocratique en général.

 

Engagement et coordination dans la vision stratégique du gouvernement ouvert et le plan d'action OGP

 

Veuillez énumérer les principales institutions responsables de la mise en œuvre de ce plan d'action OGP.

  • Secrétariat de la Modernisation et de la Proximité
  • Secrétariat Genre et Droits Humains
  • Secrétariat de l'Environnement et de l'Espace public
  • Coordination du Cabinet Municipal
  • Direction de la Recherche, Ethique Publique, Transparence

Quels types d'arrangements institutionnels sont en place pour coordonner entre les agences gouvernementales et les départements afin de mettre en œuvre le plan d'action OGP ?

La participation de la Coordination du Cabinet municipal, qui est l'organe de coordination des secrétariats dans lesquels se divise le gouvernement municipal, nous permet d'avancer dans cette direction.

En outre, le ministère de la Modernisation et de la Proximité agit également comme une entité transversale, étant le secrétariat responsable de la modernisation technologique de la municipalité et des outils de participation citoyenne.

Enfin, lors de la phase de co-création, cette interaction s'est également renforcée dans la relation avec les citoyens et les OSC avec la création d'espaces thématiques mais aussi transversaux de discussion sur les engagements.

Quels types d'espaces avez-vous utilisés ou créés pour permettre la collaboration entre le gouvernement et la société civile dans la co-création et la mise en œuvre de ce plan d'action ? Mentionnez les espaces hors ligne et en ligne.

Dans un premier temps, avec la création de l'Open Government Dialogue Board (forum multipartite), nous avons constitué un réseau local de plus de 20 organisations et acteurs sociaux actifs.

Nous avons implémenté  processus de co-création en ligne sur le Rosario Participa plate-forme qui utilise la technologie Decidim. Cette plateforme a été mise en place dans le cadre des objectifs du Secrétariat à la Modernisation et à la Proximité.

Nous avons mis en place différents forums de participation et de sensibilisation :

  1.  « Décider ensemble : co-construction des politiques publiques » est une série d'événements sur l'innovation, la participation citoyenne et la démocratie participative.
  2. Réunions de co-création du Plan d'action.
  3. Consultations publiques sur le thématique du plan d'action et sur son propositions.
  4. En fin de compte, nous utilisons le Pagayer outil pour mener une consultation publique dans le but d'ajouter des commentaires sur les cinq projets présélectionnés. En parallèle, nous avons organisé des réunions thématiques avec les secrétariats municipaux, les organisations sociales concernées et le Open Government Dialogue Board.

Quelles mesures avez-vous prises pour assurer la diversité de la représentation (y compris les populations vulnérables ou marginalisées) dans ces espaces ?

La participation citoyenne est un axe fondamental de la municipalité de Rosario et dispose donc de divers outils pour assurer la diversité dans la participation. Dans ce cas particulier, tous les acteurs municipaux ont été impliqués dans le processus à travers une communication interne en vue d'intégrer les agendas territoriaux et sectoriels du gouvernement.

De plus, le processus a été diffusé par le biais du «Consejos Barriales » un système de conseils de quartier et les réseaux sociaux de la commune pour aller à la rencontre des habitants peu familiarisés avec la problématique.

Enfin, la création du « Colectivo Ciudadano para el Gobierno Abierto de Rosario » avec plus de vingt organisations de la société civile et la diffusion à travers la Fédération des fondations argentines (FEDEFA) ont permis d'avoir une perspective différente de la société civile organisée.

Qui a participé à ces espaces ?

Tout au long de ce processus de participation, les personnes suivantes ont été impliquées :

  • Agents de l'État municipal (au moins 10 domaines représentés par six secrétariats et entités : Coordination du Cabinet Municipal, Modernisation et Proximité, Genre et Droits Humains, Environnement et Espace Public, Mobilité, Direction Générale des Enquêtes, Ethique Publique et Transparence).
  • Représentants d'organisations de la société civile travaillant sur les sujets suivants : participation civique, culture, santé et alimentation, éducation, genre, travail et économie, législation, écologie et action climatique, entre autres.
  • Citoyens qui ont contribué à leurs expériences du jour, notamment en parlant d'écologie, d'urbanisme et de participation citoyenne.

Combien de groupes ont participé à ces espaces ?

33

Combien de réunions publiques ont été organisées dans le processus de co-création ?

6

Comment les parties prenantes gouvernementales et non gouvernementales continueront-elles à collaborer à travers la mise en œuvre du plan d'action ?

Le Open Government Dialogue Board continuera de fonctionner jusqu'à la fin de l'administration actuelle, non seulement en surveillant la mise en œuvre de ce plan, mais en intégrant également d'autres questions qui n'étaient pas incluses dans les engagements.

Le Bureau de dialogue et les référents gouvernementaux des engagements mettront en place des comités de suivi pour chaque engagement. Les engagements présentés nécessitent également une forte présence des citoyens et des OSC dans leur mise en œuvre, il est donc impossible de séparer la collaboration gouvernement-OSC dans le processus.

En revanche, l'utilisation d'un plate-forme numérique qui permet la publication d'objectifs et d'engagements gouvernementaux facilitant le suivi citoyen créé par le projet « Participes » est en cours d'évaluation. Cette plate-forme sera gérée par les citoyens et les OSC avec l'engagement de l'État à générer les actions nécessaires pour partager les informations pertinentes.

Veuillez décrire l'organe de contrôle indépendant que vous avez identifié pour ce plan.

L'IMB reposera sur la création d'un Forum de la science, de la technologie et de l'innovation (CT+i) qui sera une institution indépendante de consultation et de collaboration scientifique et technique. Ce forum jouera un rôle fondamental dans la stratégie de surveillance indépendante en tant qu'espace de collaboration entre les différentes équipes scientifiques et technologiques de Rosario et de la région pour la construction collaborative d'indicateurs, la révision des processus de surveillance et des propositions d'amélioration.

Il sera coordonné par le « Centro de Estudios PoliLab UNR” (RES. CD 0491/19), fondée en 2017, qui est le laboratoire d'innovation en politiques publiques de l'Université nationale de Rosario.

La mise en œuvre de cet IMB commencera une fois que la soumission du plan d'action et la liste de ses membres ajoutés au référentiel ouvert du plan d'action seront terminées.

Fournissez les coordonnées de l'organisme de contrôle indépendant.

Quels types d'activités aurez-vous en place pour discuter de l'avancement des engagements avec les parties prenantes ?

Le Open Government Dialogue Board a une stratégie pour surveiller la mise en œuvre de ce plan, qui comprend :

  • Poursuivre les réunions mensuelles d'évaluation des progrès
  • Mise en place d'un agenda ouvert de réunions thématiques sur chaque engagement.
  • Utilisant une plate-forme numérique qui permet la publication des objectifs et des engagements du gouvernement facilitant le suivi citoyen créé par le projet «Participes», cette plate-forme sera gérée par les citoyens et les OSC avec l'engagement de l'État à générer les actions nécessaires pour partager les informations pertinentes.
  • Activités de redevabilité à définir en fonction des jalons de chaque engagement.
  • Publication de toutes les informations pertinentes sur le site Web de Rosario Participa et dans le référentiel ouvert du plan d'action.
  • L'IMB a également dans son plan de travail des actions d'évaluation ouvertes au public.

Comment vérifierez-vous régulièrement les progrès avec les agences de mise en œuvre ?

La Direction de l'Open Government est chargée de coordonner régulièrement la participation des différents domaines impliqués dans les réunions du Open Government Dialogue Board.

La périodicité de ces évaluations est déterminée par le jalon de chaque engagement.

Comment partagerez-vous les résultats de vos efforts de surveillance avec le public ?

Les résultats seront publiés sur notre site officiel de participation citoyenne Rosario Participa, ce qui signifie qu'il est librement accessible et sécurisé pour garantir les processus démocratiques. Ce site Web a été utilisé pour communiquer l'ensemble du processus de co-création du plan d'action et nous continuerons à le faire avec le suivi et la mise en œuvre de celui-ci.

Nous partagerons également les résultats via les réseaux sociaux officiels du Secrétariat à la modernisation et à la proximité et les envois internes et externes de gobiernoabierto@rosario.gob.ar afin d'assurer une plus grande diffusion du suivi du Plan.

Un autre mécanisme est la diffusion des progrès dans les «Consejos Barriales» et, à chaque étape, la réalisation d'activités publiques d'information et de responsabilisation.

Approbation des parties prenantes non gouvernementales

  • Andrea Camardo, Coordinateur de Projets de Formation, Planification Internationale et Coopération Stratégique, Centro Cultural Parque de España (CCPE)
  • Andrea Meinardi, président, Observatorio Legislativo
  • Esteban Hernandez, Fundación Apertura, Fundación Apertura
  • José Martinez, conseiller technique, Acción Colectiva
  • Luis Cardoso Ayala, directeur exécutif, Acción Colectiva
  • María Florencia Torres, coordinatrice de projet et coopération internationale, Fundación Nueva Generación Argentina
  • Maria Paola Ukic, Enseignante et chercheuse, Instituto del Transporte (UNR)
  • Ramiro Galassi, coordinateur de projet, EnRedandoSalud
  • Rosa Rita Maenza, Enseignante et chercheuse, UTN – UCEL – Red Académica de Gobierno Abierto
  • Cecilia Bianco, coordinatrice, Taller Ecologista
  • Cristian Bergman, directeur, Grupo Trascender
  • Delfina Chenevier, Incidence politique, Fridays for Future Rosario
  • Dora Saucedo, Présidente, Centro de Desarrollo Integral para la Familia y la Mujer
  • Florencia Roveri, Coordinatrice, Nodo Tau
  • Mario Raimondi, Coordinateur, Fundación El Desafio
  • MIrko Moskat, co-fondateur et directeur exécutif, Taller Ecologista
  • Paula Picolo, coordonnatrice, TECHO
  • Victoria Bruch, cofondatrice et coordonnatrice, EnRedandoSalud
  • Virginia Russo, Équipement de programmation et de production, Centro Cultural Parque de España (CCPE)

Anglais-Espanol-Lettre-Maire-Pablo-Javkin.pdf

planaction

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.

Open Government Partnership