Ignorer la navigation

Rapport de mise en œuvre sur l'Afghanistan 2017-2019

Malgré une situation sécuritaire fragile, l'Afghanistan a mis en œuvre avec succès la majorité de son premier plan d'action national. Un solide soutien exécutif et une collaboration étroite entre les représentants du gouvernement et de la société civile ont contribué à des gains notables en matière de gouvernement ouvert. Des réformes importantes ont eu lieu dans les domaines de la contractualisation ouverte et du suivi par la société civile de la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre la corruption et des projets d'infrastructure routière.

Tableau 1. En un coup d'oeil

Participant depuis: 2017

Plan d'action à l'étude: 2017-2019

Type de rapport: mise en œuvre

Nombre d'engagements: 13

Développement du plan d'action

Y a-t-il un forum multipartite: Oui

Niveau d'influence du public: impliquer

Agi contrairement au processus OGP: Non

Conception du plan d'action

Engagements relatifs aux valeurs OGP 13 (100%)

Engagements transformateurs 3 (23%)

Potentiellement favoris: 3 (23%)

Mise en œuvre du plan d'action

Engagements favoris: 3

Engagements réalisés: 5

Engagements avec le principal DIOG *: 3

Engagements avec DIOG exceptionnel *: 0

Niveau d'influence du public: collaborer

Agi contrairement au processus OGP: Non

 

* DIOG: Le gouvernement ouvert at-il été ouvert?

Le Open Government Partnership (OGP) est un partenariat mondial qui rassemble des réformateurs gouvernementaux et des dirigeants de la société civile pour créer des plans d'action qui rendent les gouvernements plus inclusifs, plus réactifs et plus responsables. Le mécanisme de rapport indépendant (IRM) surveille tous les plans d'action pour s'assurer que les gouvernements respectent leurs engagements. L'Afghanistan a rejoint l'OGP en 2017. Depuis 2017, l'Afghanistan a mis en œuvre un plan d'action. Ce rapport évalue la mise en œuvre du premier plan d'action de l'Afghanistan.

Vue d'ensemble du plan d'action

L'OGP Afghanistan a fait des progrès significatifs dans la mise en œuvre grâce à une direction dévouée, un personnel compétent et une meilleure interaction entre le gouvernement et les organisations de la société civile (OSC). Le solide soutien de la branche exécutive du gouvernement a également facilité la mise en œuvre.

Grâce à ce plan d'action, les citoyens ont eu un meilleur accès aux informations détenues par le gouvernement, telles que les documents relatifs aux marchés publics. Cependant, ce plan d'action est surtout remarquable pour son avancement de la participation du public. Le gouvernement a mis en place de nouveaux canaux pour la participation de la société civile à plusieurs processus gouvernementaux, tels que les enquêtes d'audit, la rédaction d'une nouvelle législation et l'administration de l'enseignement supérieur.

Le public et la société civile ont également influencé les principales politiques nationales concernant le développement urbain, les femmes dans les situations de conflit et d’urgence et les efforts de lutte contre la corruption. En outre, les institutions traditionnellement fermées, telles que la Cour suprême et le Ministère de la santé publique, sont devenues plus favorables à la transparence et à la participation du public. La pleine mise en œuvre par le gouvernement de ces politiques et la poursuite de la participation civique aux processus gouvernementaux détermineront les impacts à long terme du gouvernement ouvert de ce plan d'action.

  • Un engagement étoilé doit répondre à plusieurs critères:
  • La conception de l'engagement était Vérifiable : , Pertinent aux valeurs OGP, et avait un transformatrice impact potentiel. Tel qu'évalué dans le rapport de conception.
  • La mise en œuvre de l'engagement a été évaluée par le rapport de mise en œuvre de l'IRM comme Substantiel or Achevée.

Sur la base de ces critères, le plan d'action de l'Afghanistan comporte trois engagements phares:

  1. Engagement 1: Révision et mise en œuvre du mécanisme de partenariat public dans le processus d'inspection
  2. Engagement 12: Mettre en œuvre un contrat ouvert (addendum)
  3. Engagement 13: Développer un mécanisme public de participation et de supervision pour la planification et la mise en œuvre des projets de réseau routier (addendum)

 Tableau 2. Engagements remarquables

Description de l'engagement Statut à la fin du cycle de mise en œuvre.
5. Enregistrement, publication et examen des actifs de 100 hauts fonctionnaires

Enregistrez, publiez et examinez les actifs de 100 hauts fonctionnaires en collaboration avec les OSC.

Cet engagement a été limité à la fin de la période de mise en œuvre. Le gouvernement a enregistré les avoirs de 100 hauts fonctionnaires, mais le registre reste en phase de révision. Une des principales contraintes du processus de mise en œuvre est le manque de coopération de neuf directions publiques dont dépend le processus d'examen. Les OSC ont signalé une implication limitée en raison de l'affirmation du gouvernement selon laquelle le processus doit rester confidentiel.
6. Développer et mettre en œuvre l'accréditation des services de santé

Développer un programme et créer l'entité d'accréditation des services de santé et accréditer 20 centres de santé.

Cet engagement a été limité à la fin de la période de mise en œuvre. Le Cabinet a approuvé le programme et l'entité a été créée avec son propre budget. Cependant, aucun centre de santé n'a été accrédité car l'entité d'accréditation des services de santé doit d'abord être accréditée par la Société internationale pour la qualité des soins de santé (ISQua). Une équipe technique du ministère de la Santé publique a effectué un voyage d'étude en Jordanie pour observer l'entité d'accréditation de ce pays. Cet échange a souligné la nécessité de dispenser d'abord une formation sur les normes ISQua avant de demander une accréditation.
12. Mettre en œuvre un contrat ouvert (addendum)

Améliorer l'accès aux informations sur les marchés publics et impliquer les citoyens dans le processus de passation des marchés.

Cet engagement a été réalisé à la fin de la période de mise en œuvre. La norme de données sur les contrats ouverts a été appliquée à la publication d'informations à toutes les étapes du cycle de contrat dans un format lisible par machine. Le gouvernement a rendu les informations disponibles en dari, en pachtou et en anglais sur un portail Web dédié. Les parties prenantes ont également organisé des sessions de formation sur le système de passation des marchés publics. Au départ, des informations limitées étaient disponibles. Les citoyens peuvent désormais consulter facilement une gamme d'informations sur le cycle des marchés publics. À la fin de 2018, le public pouvait accéder à 75% des informations sur les marchés publics. Ce succès peut être favorisé en publiant 100% des informations sur les marchés publics et en développant des systèmes similaires dans d'autres entités publiques.
13. Développement d'un mécanisme public de participation et de supervision pour la planification et la mise en œuvre de projets de réseaux routiers (addendum)

Développer un cadre d'engagement pour impliquer les communautés locales dans l'identification, la hiérarchisation, la sélection et l'exécution des projets de construction de routes.

Cet engagement était pratiquement achevé à la fin de la période de mise en œuvre. Un groupe de travail a développé un cadre d'engagement impliquant les communautés locales, et plusieurs réunions multipartites ont eu lieu pour intégrer les commentaires sur le cadre. Cependant, en raison des transitions politiques et administratives et de la situation sécuritaire fragile, les consultations publiques sur le cadre final n'ont pas pu avoir lieu. De plus, les parties prenantes n'ont pas élaboré de plan budgétaire pour mettre en œuvre les projets. Malgré ces lacunes, l'implication des citoyens et des OSC dans l'élaboration du cadre a marqué une amélioration majeure dans l'ouverture du gouvernement. Pour la première fois, une plate-forme réactive a été mise en place, permettant aux citoyens de s'engager et d'exprimer leurs opinions et leurs préoccupations aux responsables gouvernementaux concernés sur la planification de projets d'infrastructure qui affectent leur vie quotidienne.

 Cinq recommandations clés de l'IRM

Les principales recommandations de l'IRM sont préparées dans le rapport de conception de l'IRM. Ils visent à éclairer l'élaboration du prochain plan d'action et à guider la mise en œuvre du plan d'action actuel. Dans le rapport de conception 2017-2019 de l'Afghanistan, l'IRM a recommandé ce qui suit:

Travailler sur les principaux domaines de coordination du processus OGP avant l'élaboration du prochain plan d'action.
Accroître les efforts pour ouvrir les informations sur le processus de l'OGP et les opportunités d'engagement au-delà de Kaboul.
Renforcer la représentation au sein du forum multipartite parmi les organisations de la société civile et œuvrer pour un équilibre entre les sexes.
Faire progresser une stratégie nationale et un plan d'action pour lutter contre la violence domestique contre les femmes à travers le pays et accroître la participation des femmes à la vie publique.
Utilisez OGP pour systématiser et mettre à l'échelle les initiatives de réforme en cours, telles que les efforts de lutte contre la corruption.

 

Télécharger

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaîtra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Open Government Partnership