Ignorer la navigation

Révision du plan d'action de la République tchèque 2020-2022

Ce produit consiste en un examen IRM du plan d'action 2020-2022 de la République tchèque. Le plan d'action est composé de cinq engagements. Cette revue met l'accent sur son analyse de la force du plan d'action pour contribuer à la mise en œuvre et aux résultats. Pour les données engagement par engagement, voir l'annexe 1. Pour plus de détails sur la méthodologie et les indicateurs utilisés par le MII pour cet examen du plan d'action, voir la section IV. Méthodologie et indicateurs IRM.

Aperçu du Plan d'action 2020-2022

Le cinquième plan d'action de la République tchèque contient des engagements prometteurs pour accroître la transparence des décisions de justice et établir un cadre pour la protection des lanceurs d'alerte. Une approche pangouvernementale dans l'élaboration et la mise en œuvre des futurs plans d'action pourrait conduire à un plus grand nombre d'engagements ambitieux en dehors de la portée du ministère de la Justice.

EN BREF

Participer depuis: 2011

Plan d'action à l'étude: 2020-2022

Produit IRM : Examen du plan d'action

Nombre d'engagements: 5

Aperçu des engagements :

  • Engagements avec un objectif de gouvernement ouvert : 5, 100 %
  • Des engagements à fort potentiel de résultats : 2, 40 %
  • Engagements prometteurs : 2

Domaines politiques repris des plans d'action précédents :

  • Transparence de la justice
  • Protection des dénonciateurs
  • Les données ouvertes dans l'éducation

Domaines politiques émergents :

  • Transparence des subventions publiques
  • Participation de la société civile à la prise de décision

Conformité aux exigences minimales de l'OGP pour la co-création :

  • Agi contrairement au processus OGP: Non

Le cinquième plan d'action OGP de la République tchèque comprend cinq engagements. Les deux engagements prometteurs sur la transparence des décisions des juridictions inférieures et la protection des lanceurs d'alerte, ainsi qu'un engagement sur les données ouvertes dans l'éducation, découlent des engagements du plan d'action précédent.

Il y a un nouvel engagement sur l'amélioration de l'engagement de la société civile dans les processus participatifs et un autre sur les consultations sur la transparence des subventions fournies par les fonds publics des organismes gouvernementaux centraux et locaux.

Le plan d'action comprend des propositions modifiées de la société civile qui s'alignent sur les objectifs et programmes stratégiques du gouvernement, comme la sensibilisation à la protection des lanceurs d'alerte et à la transparence des subventions publiques. Il reflète les recommandations du MII du cycle précédent sur la poursuite et l'extension des engagements en matière de protection des lanceurs d'alerte et les efforts visant à ouvrir le système judiciaire. Les engagements s'alignent également sur la stratégie gouvernementale de lutte contre la corruption et sont liés aux Objectifs de développement durable (ODD).

Les activités des engagements prometteurs de ce plan d'action sont plus susceptibles de mener à des résultats que celles des plans d'action précédents parce qu'elles sont ciblées et spécifiques. Cependant, pour améliorer la mise en œuvre et accroître les résultats potentiels, cet examen du plan d'action encourage les institutions et les entreprises à mettre en place des processus de dénonciation pleinement opérationnels, dotés de ressources suffisantes et confidentiels, en plus de la sensibilisation. L'étude sur les meilleures pratiques de protection des lanceurs d'alerte pourrait être orientée vers la fourniture de conseils sur la mise en œuvre de la nouvelle loi. Pour l'engagement à publier les décisions des tribunaux inférieurs, l'IRM recommande la fourniture d'un soutien personnalisé aux tribunaux de district pour garantir que la publication est effectuée en temps opportun et que les principales parties prenantes sont impliquées dans la détermination des priorités pour la publication des décisions des tribunaux inférieurs au-delà des affaires de droit civil.

Le processus d'élaboration du plan d'action a été bien documenté et le forum multipartite - composé de représentants de la société civile et du gouvernement - a engagé le grand public sur les réseaux sociaux et via le site Web du ministère de la Justice, a publié des commentaires sur les 15 propositions reçues, et développé cinq engagements qui sont entrés dans le plan d'action.(1) Quatre des cinq engagements sont dirigés par ou impliquent le ministère de la Justice. La société civile a estimé que le processus manquait de participation effective d'un large éventail d'autres ministères (en dehors du ministère de la Justice) parce qu'ils ne partagent pas d'intérêt ou ne comprennent pas pleinement la valeur du programme de gouvernement ouvert.(2) Garantir l'intérêt et l'engagement des fonctionnaires ayant le pouvoir de décision de différents ministères pourrait conduire à l'inclusion d'engagements ambitieux dans différents domaines politiques qui pourraient également impliquer des parties prenantes non gouvernementales nouvelles ou différentes dans le processus.

La participation limitée d'une grande variété d'institutions publiques au cours de l'élaboration du plan d'action a restreint la possibilité d'inclure des propositions dans des domaines politiques différents ou nouveaux. Le plan d'action contient deux engagements avec un potentiel de résultats modestes et un avec un potentiel de résultats peu clair, et ceux-ci n'ont pas été analysés plus en profondeur. C'est soit parce qu'il s'agit d'engagements mineurs qui sont reportés du plan précédent sans changement (Engagement 3), soit parce que l'ambition de l'engagement à ce stade est de conduire des activités préliminaires telles que des exercices pilotes (Engagement 4) ou parce qu'il vise à une consultation et n'esquisser que les prochaines étapes possibles (Engagement 5). Ces engagements pourraient potentiellement avoir des résultats substantiels dans les futurs plans d'action s'ils vont au-delà de ces activités préliminaires pour introduire des réformes ambitieuses et durables.

Engagements prometteurs dans le plan d'action 2020-2022 de la République tchèque

 L'examen suivant examine les deux engagements que l'IRM a identifiés comme ayant le potentiel de réaliser les résultats les plus prometteurs. Cet examen éclairera l'approche de recherche de l'IRM pour évaluer la mise en œuvre dans le rapport sur les résultats. Le rapport sur les résultats du MII s'appuiera sur l'identification précoce des résultats potentiels de cet examen pour contraster avec les résultats à la fin de la période de mise en œuvre du plan d'action. Cet examen fournit également une analyse des défis, des opportunités et des recommandations pour contribuer au processus d'apprentissage et de mise en œuvre de ce plan d'action.

S'ils sont pleinement mis en œuvre, ces deux engagements prometteurs, comme indiqué dans le tableau ci-dessous, pourraient donner des résultats substantiels en matière d'ouverture du gouvernement dans leurs domaines politiques respectifs. L'engagement concernant la publication des décisions des juridictions inférieures pourrait accroître la transparence des décisions rendues par les tribunaux de district dans toute la République tchèque. La mise en œuvre pourrait également favoriser la cohérence dans l'application de la loi tchèque dans les tribunaux de district et garantir que les gens comprennent l'application de la loi devant les tribunaux. L'engagement de sensibiliser à la protection des lanceurs d'alerte pourrait renforcer l'impact de la loi nouvellement adoptée en faisant mieux comprendre aux gens ce qu'est un lanceur d'alerte et en améliorant la perception qu'ont les gens des lanceurs d'alerte en République tchèque. Si la nouvelle loi sur la protection des lanceurs d'alerte est adoptée, et soutenue par des ressources pour protéger les lanceurs d'alerte et garantir leur confidentialité, sur le lieu de travail dans les secteurs public et privé, cela pourrait conduire à ce que davantage de lanceurs d'alerte en République tchèque signalent des actes répréhensibles ou des activités illégales en République tchèque. leur lieu de travail.

Trois engagements n'ont qu'un potentiel de résultats modeste ou incertain. L'engagement 3 vise à fournir une base de données accessible au public, centralisée et cohérente du ministère de l'Éducation, de la Jeunesse et des Sports et de certaines organisations subordonnées. Il s'agit d'un engagement mineur du plan d'action précédent qui n'a pas été lancé,(3) et les mêmes activités ont été reprises dans ce plan, sans changement. Il a reçu un codage similaire, modeste, dans cette révision du plan d'action. L'engagement 4 vise à développer en collaboration une méthodologie pour les autorités publiques sur la façon d'inclure le public dans la prise de décision, et à exécuter un exemple pilote. Alors que certains groupes de la société civile accueillent favorablement l'engagement, ils suggèrent que la méthodologie à elle seule est peu susceptible de changer les pratiques au sein des institutions sans changement législatif ou mise en œuvre obligatoire.(4) Ces types de changements à cet engagement augmenteraient la probabilité d'un changement dans la pratique gouvernementale qui favorise une participation plus inclusive du public à la prise de décision. Étant donné qu'il n'est pas obligatoire à mettre en œuvre et ne cherche qu'à mener un exemple pilote, il a été codé comme ayant un potentiel de résultats modeste. L'engagement 5 promet de mener une consultation sur la création d'une base de données sur les subventions publiques et de publier des informations sur les résultats de la consultation et les prochaines étapes possibles. Les résultats potentiels de l'engagement ne sont pas clairs à ce stade car les consultations portent sur la possibilité de créer une base de données, bien que les futurs engagements qui introduisent un tel registre soient plus susceptibles de produire des résultats substantiels.

Tableau 1. Des engagements prometteurs

Des engagements prometteurs
1. Publication des décisions des juridictions inférieures : Cet engagement vise à garantir une plus grande accessibilité et transparence des décisions des tribunaux de district. L'accès du public aux décisions pourrait faciliter la comparaison des décisions et garantir que la loi est appliquée de manière cohérente dans les 86 tribunaux de district et pourrait contribuer à améliorer la confiance du public dans l'indépendance de ces institutions.
2. Sensibilisation à la dénonciation : Les mesures proposées sont conçues pour soutenir la mise en œuvre de la loi imminente sur la protection des lanceurs d'alerte. Les activités de sensibilisation visent à mieux faire comprendre aux parties prenantes et au public la dénonciation et la nouvelle loi et à améliorer la perception des dénonciateurs. La formation proposée pour les juges et les procureurs vise à fournir aux lanceurs d'alerte une plus grande protection devant les tribunaux.

 

 

(1) L'appel à propositions a été publié sur le site Web du ministère, les réseaux sociaux et les invitations envoyées par courrier électronique. Plus d'informations sur le processus peuvent être trouvées dans l'annexe 2.

(2) Josef Šmída, Open Society Foundation Prague, entretien avec un chercheur de l'IRM, 11 mars 2021 ; Marek Zelenka, Oživení, entretien avec un chercheur de l'IRM, 5 mars 2021 ; Jan Dupák, Transparency International, entretien avec un chercheur de l'IRM, 3 mars 2021.

(3) Open Government Partnership, République tchèque auto-évaluation de fin de mandat 2018-2020, https://www.opengovpartnership.org/documents/czech-republic-end-of-term-self-assessment-2018-2020/

(4) Vít Samek, Confédération tchéco-morave des syndicats, échange de courriels avec un chercheur, 2 mars 2021 ; Jan Dupák, Transparency International, entretien avec un chercheur, 3 mars 2021 ; Josef Šmída, Open Society Foundation Prague, entretien avec un chercheur, 11 mars 2021.

Télécharger

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaîtra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Open Government Partnership