Ignorer la navigation

Renforcer la participation des citoyens avec des données de gouvernement ouvert

Le ministère de l'Intérieur et des Gouvernements locaux (DILG) de 2011 a mis en œuvre la politique de divulgation complète, qui oblige les administrations locales (LGU) à publier des documents de finances publiques, notamment la réception et l'utilisation de fonds sur leurs sites Web. L'objectif est de responsabiliser davantage les gouvernements locaux en supposant que les citoyens ou leurs représentants comprennent et sont en mesure d'utiliser ces informations. Très récemment, DILG a demandé la publication de rapports en format ouvert (au stade actuel, sous forme de feuilles de calcul) sur le portail Full Disclosure Policy (http://fdpp.blgs.gov.ph)

Cependant, la recherche actuelle menée par Step Up Consulting Services, soutenue par le Centre de recherches pour le développement international par le biais de la World Wide Web Foundation, a révélé que les gouvernements provinciaux de Bohol, Bulacan et South Cotabato affichent des informations financières sur leurs sites Web, informations qui ne sont guère utilisées par la société civile. organisations de la société civile (OSC) pour leurs propres processus de prise de décision, pour s’engager avec le gouvernement provincial dans les processus de budgétisation et pour assurer la transparence et la responsabilité dans l’achat de projets et le versement de fonds publics. Dans les cas les plus extrêmes, les organisations de la société civile ne savent même pas que les informations existent et comment elles pourront les utiliser. Ce projet considère que, pour une gouvernance locale plus transparente et plus responsable, les groupes de la société civile, les médias et le secteur privé doivent s’engager de manière proactive avec les administrations locales par le biais de données ouvertes du gouvernement afin de garantir la transparence et la responsabilité, ou d’améliorer la prestation des services. aux citoyens.

Dans ce cas, il est important que, bien que le gouvernement ait déployé des efforts considérables pour ouvrir les données au public, il est associé à un programme de renforcement des capacités qui permettrait aux citoyens de s’engager avec les données du gouvernement. Cependant, on sait peu de choses sur la manière dont cela se ferait dans le contexte local aux Philippines. Cette recherche est donc considérée comme essentielle et essentielle pour faire progresser la discussion sur l'ouverture d'un organisme en vue d'un meilleur engagement des citoyens dans la gouvernance locale.

https://drive.google.com/open?id=0B2AhruCHugJifmFkMzlBUGNkMkpDanktVGp5UU1CSnpiSm5NeHAzN2Rsb2hsMF9XSmE0VDA

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!