Ignorer la navigation

Rapport de fin de période France 2015-2017

Le premier plan d'action de la France était ambitieux en ce qui concerne le nombre d'engagements et de domaines inclus, mais était limité en se concentrant principalement sur les réformes de l'open data. La majorité des engagements ont été substantiellement mis en œuvre grâce aux réformes législatives simultanées La mise en œuvre de nouvelles règles d'open data pourrait constituer un obstacle important à prendre en compte dans le prochain plan d'action.

Engagement Vue d'ensemble Potentiel étoilé * Résultats majeurs ou exceptionnels? **
1.1. Ouvrir les données des autorités régionales et locales Améliorer la transparence financière des administrations locales grâce à la publication proactive de ces informations sous forme de données ouvertes.

 

Non

Oui

✪2. Augmenter la transparence dans les marchés publics Normaliser le format des données des appels d'offres publics, encourager une publicité accrue des offres publiques attribuées et inclure des clauses de données ouvertes dans les contrats passés avec les autorités publiques.

Oui

Oui

11. Coproduire avec la société civile l'infrastructure de données essentielle à la société et à l'économie Impliquer la société civile dans le développement de l'infrastructure de données des gouvernements centraux et locaux.

Non

Oui

✪23. Responsabiliser et protéger les agents publics dans la prévention des conflits d'intérêts Mettre à jour les droits et obligations éthiques des fonctionnaires et renforcer les mesures préventives contre les conflits d'intérêts.

Oui

Oui

* L'engagement est évalué par l'IRM comme étant spécifique, pertinent et potentiellement transformateur
** L'IRM considère que l'engagement a eu des résultats majeurs ou exceptionnels en termes de «At-il ouvert le gouvernement? variable
✪ L'engagement est évalué par l'IRM comme étant spécifique, pertinent, potentiellement transformateur et mis en œuvre de manière substantielle ou complète.

Le gouvernement n'a pas organisé de forum multipartite régulier pendant le plan d'action. Au cours de la deuxième année de mise en œuvre, le gouvernement a lancé «Open Ministry», qui doit servir de forum de dialogue pour les institutions chargées de la mise en œuvre, la société civile et les experts. «Open Ministry» a organisé quatre réunions, bien que ces réunions n’aient en grande partie pas été consacrées à l’examen du premier plan d’action.

La France n'a pas agi contrairement au processus des OGP

Un pays est considéré comme ayant agi de manière contraire à la procédure si un ou plusieurs des problèmes suivants se produisent:

  • Le plan d'action national a été élaboré sans engagement en ligne ni hors ligne avec les citoyens et la société civile.
  • Le gouvernement ne parvient pas à dialoguer avec les chercheurs de l'IRM responsables des rapports du pays pour l'année 1 et l'année 2
  • Le rapport IRM établit qu'aucun progrès n'a été réalisé dans la mise en œuvre des engagements du plan d'action du pays
Pas / peu d'implication de la société civile Principalement les agences qui desservent d'autres agences

La plupart des engagements de la France dans le premier plan d'action ont été largement mis en œuvre, mais seuls quelques-uns l'ont été pleinement. Le plan d'action prévoyait des améliorations dans la définition des conflits d'intérêts pour les fonctionnaires et dans le renforcement de la transparence des marchés publics.

Télécharger

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!