Ignorer la navigation

Rapport de conception de l'Italie 2019-2021

Le quatrième plan d'action de l'Italie comprend des engagements sur les défis nationaux pertinents tels que la transparence de la propriété effective et la réglementation du lobbying. Il s'appuie également sur les engagements antérieurs en matière de données ouvertes et introduit des mesures pour renforcer la participation civique et une culture de gouvernement ouvert. Les engagements bénéficieraient d'objectifs plus ciblés et donc de moins de jalons. Le processus de cocréation peut continuer à s'améliorer grâce à un dialogue précoce et continu entre le gouvernement et la société civile.

Tableau 1. En un coup d'oeil

Participant depuis: 2011

Plan d'action à l'examen: quatrième

Type de rapport: Design

Nombre d'engagements: 10

Développement du plan d'action

Existe-t-il un forum multipartite: Oui

Niveau d'influence du public: impliqué

Agi contrairement au processus OGP: Non

Conception du plan d'action

Engagements relatifs aux valeurs OGP: 10 (100%)

Engagements transformatifs: 0 (0%)

Engagements potentiellement suivis: 0

La Open Government Partnership (OGP) est un partenariat mondial qui rassemble des réformateurs gouvernementaux et des dirigeants de la société civile pour créer des plans d'action qui rendent les gouvernements plus inclusifs, réactifs et responsables. Le mécanisme de rapport indépendant (IRM) surveille tous les plans d'action pour s'assurer que les gouvernements respectent leurs engagements. L'Italie a rejoint l'OGP en 2011. Depuis, l'Italie a mis en œuvre trois plans d'action. Ce rapport évalue la conception du quatrième plan d'action de l'Italie.

Vue d'ensemble du plan d'action

Le renouvellement politique élevé et la méfiance envers les institutions publiques restent un problème systémique en Italie. Le plan d'action propose des engagements ambitieux en rapport avec le contexte national, y compris l'établissement d'un registre des bénéficiaires effectifs ultimes et d'un registre de lobbying. Les mesures visant à renforcer la participation civique constituent un nouveau domaine d'intérêt, tandis que des domaines thématiques tels que les données ouvertes, une culture de gouvernement ouvert, la transparence et les services et compétences numériques sont repris du plan d'action précédent.

Il y avait plus d'opportunités de participation précoce de la société civile à la co-création du plan d'action que la dernière fois, bien que le niveau de participation n'ait pas changé. Cependant, le changement de gouvernement à mi-chemin du processus a retardé l'adoption du plan. La co-création pourrait être renforcée par une coordination accrue entre le gouvernement et la société civile et des réunions et une interaction plus régulières avec les représentants du Forum pour un gouvernement ouvert.

Pour la plupart, les engagements reflètent les initiatives proposées par les agences publiques, mais répondent également aux priorités de la société civile en matière de lobbying, de transparence et de propriété effective. Malgré la prise en compte des recommandations précédentes de l'IRM, plusieurs engagements restent trop larges en raison d'une prolifération d'étapes (entre 5 et 41), qui sont de petits engagements en soi, plutôt que des étapes dans la mise en œuvre d'une initiative de haut niveau. Cela restreint également l'évaluation de l'impact global de chaque engagement. Ce plan d'action ne contient aucun engagement potentiellement transformateur (mais il comporte un groupe d'étapes potentiellement transformatrices), moins que le plan d'action précédent.

Le plan d'action comprend également des initiatives émanant d'un large éventail d'organismes, au niveau local et régional, ainsi que d'autres agences et organes tels que la Chambre de commerce italienne (Unioncamere). Le gouvernement et la société civile ont déclaré que la conception des actions de l'Engagement 1 sur la surveillance des avoirs confisqués est un exemple positif de collaboration entre le gouvernement et la société civile.

Tableau 2. Engagements remarquables

Description de l'engagement Aller de l'avant Statut à la fin du cycle de mise en œuvre
Engagement 3 - Registre des bénéficiaires effectifs: Établir le cadre juridique et mettre en place un registre des bénéficiaires effectifs Pensez à rendre l'accès au registre gratuit pour tous. D'autres améliorations pourraient inclure la garantie d'une qualité élevée des données et la clarification de la manière d'utiliser au mieux les données ventilées par sexe. Remarque: ceci sera évalué à la fin du cycle du plan d'action.
Engagement 4 - Appui à la participation: créer un portail national de participation en ligne à des fins de consultation et favoriser la participation civique au niveau local Veiller à ce que les instruments participatifs proposés soient aussi inclusifs que possible, en prenant des mesures pour garantir que la participation est ouverte à tous les segments de la population, y compris ceux pour lesquels l'utilisation des systèmes numériques pourrait constituer un obstacle plutôt qu'un avantage. Remarque: ceci sera évalué à la fin du cycle du plan d'action.
Engagement 5 - Réglementation des parties prenantes: Mettre en place et piloter une procédure commune régulant les interactions entre les agents publics et les lobbyistes. Fixer des objectifs sur le nombre de ministères censés adopter les nouvelles mesures et garantir une interprétation large du lobbying. Remarque: ceci sera évalué à la fin du cycle du plan d'action.

Recommandations

Les recommandations de l'IRM visent à éclairer l'élaboration du prochain plan d'action et à guider la mise en œuvre du plan d'action actuel. Veuillez consulter la Section V: Recommandations générales pour plus de détails sur chacune des recommandations ci-dessous.

Tableau 3. Cinq recommandations clés IRM

 

Renforcer le niveau de collaboration en augmentant la participation active du Forum pour un gouvernement ouvert au processus de sélection et de rédaction des engagements

 

Co-créer des engagements moins nombreux, mais plus ambitieux, ciblés et cohérents

 

Mettre en place un réseau de responsables open data dédiés au sein des administrations publiques

 

Veiller à ce que toutes les administrations publiques mettent en œuvre les réglementations du registre national des parties prenantes

 

Développer et mettre en œuvre un système de suivi pour assurer une allocation et une utilisation transparentes des fonds liés aux mesures de réponse au COVID-19

Télécharger

Commentaires (1)

Ameer Mohammad Répondre

C'est un article de blog utile! Je viens de prendre votre blog et de lire cet article concernant le concept que je recherchais. Je pourrais apprécier votre contenu et vos efforts. Merci et continuez à partager. Voudrais en savoir plus.

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!