Ignorer la navigation

Lettre ouverte sur la directive anti-blanchiment de l'UE

Des organisations européennes et mondiales appellent les gouvernements à proposer, dans le cadre des plans d'action nationaux des pays 2018, un engagement à établir un registre ouvert sur les bénéficiaires effectifs pour les entreprises et les trusts, conformément à la 5e directive anti-blanchiment d'argent récemment adoptée par l'UE (AMLD5), et conformément à l'engagement d'action #2 de la Déclaration de Paris de l'OGP.

Télécharger

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!