Ignorer la navigation

Rapport de conception du Pérou 2017-2019

La majorité des engagements du troisième plan d'action du Pérou sont vérifiables et ont un impact potentiel modéré. Cependant, son processus de co-création ne comprenait pas de mécanisme de retour d'information du public justifiant l'acceptation ou le rejet des contributions de la société civile. À l'avenir, il est recommandé de créer une plateforme qui éclaire les processus liés à l'information, la consultation, le retour d'information et / ou la prise de décision lors des processus de formulation et de mise en œuvre des plans d'action.

Tableau 1. En un coup d'oeil

Participant depuis: 2011
Plan d'action en cours d'examen: troisième (2017-2019)
Type de rapport: Design
Nombre d'engagements: 18

Développement du plan d'action
Y a-t-il un forum multipartite? Non
Niveau d'influence du public: consulter
Agi contrairement au processus OGP: Non *

Conception du plan d'action
Engagements relatifs aux valeurs OGP: 16 (89%)
Engagements transformateurs: 1 (6%)
Potentiellement étoilé: 0

Mise en œuvre du plan d'action
Engagements marqués: N / A
Engagements réalisés: N/A
Engagements avec les principaux DIOG *: N/A
Des engagements avec un DIOG exceptionnel *: N/A

* DIOG: At-il ouvert le gouvernement?

La Open Government Partnership (OGP) est un partenariat mondial qui rassemble les réformateurs du gouvernement et les dirigeants de la société civile pour créer des plans d'action qui rendent les gouvernements plus inclusifs, réactifs et responsables. Le mécanisme de communication indépendant (IRM) surveille tous les plans d'action pour s'assurer que les gouvernements respectent leurs engagements. Le Pérou a rejoint OGP en 2011 et a depuis mis en œuvre deux plans d'action. Ce rapport évalue la conception du troisième plan d'action du Pérou.

Aperçu général du plan d'action

La conception du plan d'action du Pérou 2017-2019 fait une approche de l'élaboration des engagements selon les priorités de sept secteurs de l'État péruvien. L’élaboration du plan d’action s’appuyait sur sept ministères principaux: l’environnement, l’énergie et les mines, l’éducation, les transports, la santé, l’assainissement et l’intérieur. Dans le cadre d'un engagement de la Présidence du Conseil des Ministres, dans lequel la participation du pays à l'OGP est coordonnée, il a été cherché à générer des engagements alignés sur les priorités politiques du Gouvernement, qui à leur tour peuvent être respectés en deux ans. le plan.

Cette approche sectorielle a montré des succès et des limites. Parmi les succès, il souligne que tous les engagements sont suffisamment spécifiques pour être vérifiables, et une majorité a un impact potentiel modéré. Étant étroitement associée aux priorités de gestion du gouvernement, l'évaluation des deux indicateurs est positive. Cependant, parmi les limites, il convient de noter que certains engagements ne sont pas pertinents pour les valeurs de l'OGP et que d'autres traitent des notions d'accès à l'information et de participation des citoyens qui n'indiquent pas un niveau d'ambition plus élevé par rapport aux plans d'action précédents. De même, aucun engagement ne fait appel à la valeur de la responsabilité. Ces lacunes suggèrent que le temps et les ressources investis dans la période d'induction des valeurs de l'OGP, dans le cadre de la préparation du plan 2017-2019, n'étaient pas adéquats.

Le Secrétariat à la gestion publique de la présidence du Conseil des ministres (SGP-PCM pour son sigle en espagnol) a conçu deux types de mécanismes de participation pour la société civile. Le premier, à travers trois types de tableaux séquentiels (les «tableaux thématiques», les «ateliers régionaux» ou «ateliers décentralisés» et les «tableaux nationaux», dans cet ordre temporel). Les organisations de la société civile ont été convoquées par le biais de bureaux et, dans le cas d'ateliers régionaux et de tables nationales, l'appel a été ajouté via Internet et les réseaux sociaux. Le deuxième mécanisme était un forum virtuel, dans lequel le public pouvait commenter les propositions d’engagements qui avaient été créées aux tables thématiques.

Tous les répondants de la société civile considèrent que le processus a été mené à la hâte et avec une plus grande importance des bureaux de l'État. De même, pour une majorité de répondants de la société civile, la sélection finale des engagements ne correspondait pas aux délibérations qui ont eu lieu aux tables thématiques, espaces où elles ont eu une plus grande participation. Depuis 2014, le Pérou n'a pas de forum multipartite dans la pratique. Le gouvernement a cherché à remédier à cette situation en créant des forums multipartites dans chacun des secteurs qui se sont engagés à l'égard du PGO.

Compte tenu des preuves fournies par le gouvernement, le chercheur de l'IRM considère que le niveau de collaboration avec la société civile a atteint le niveau des consultations. Le gouvernement n'a pas fourni la preuve que les participants ont reçu des réponses justifiées sur la manière dont les décisions ont été prises pour inclure (ou non) leurs contributions. De même, les tables nationales comptaient une majorité de représentants des secteurs de l'État péruvien. Le pouvoir de veto des agences d'État était particulièrement fort à ce stade, car ces espaces étaient appelés à réduire le nombre d'engagements. De même, avant leur publication officielle, les engagements ont fait l'objet d'un processus de validation interne supplémentaire entre le SPG-PCM et chacun des ministères; processus que le PCM n'a pas documenté.

Tableau 2. Engagements remarquables

Description du compromis Prochaines Étapes État final du ciclo de mise en œuvre.
1. Forums multipartites dans les secteurs prioritaires et engagements du gouvernement ouvert.

Créer des espaces pilotes de rencontre entre la société civile et le gouvernement et chacun des secteurs liés au plan d'action actuel.

Garantir un fonctionnement rapide de ces forums pour le plan d'action suivant du Pérou. Note: esto se evaluará al final del ciclo del plan de acción.
2. Accès aux informations environnementales et amélioration des informations environnementales

Normaliser la manière dont les informations sont collectées et présentées dans le secteur de l'environnement.

Convoquer SERFOR pour intégrer les principaux éléments de travail et les questions de transparence des forêts et un engagement envers l'AGA. Remarque: ceci sera évalué à la fin du cycle du plan d'action.
3. Renforcer les espaces qui se rencontrent dans les secteurs public, privé et de la société civile pour l'alignement des politiques environnementales régionales et locales

Renforcement des commissions régionales de l'environnement (CAR) et des commissions municipales de l'environnement (CAM) pour promouvoir le dialogue et les accords entre les secteurs public, privé et la société civile concernant les politiques environnementales.

Garantir l'ouverture des CAM et des RCA à toutes les organisations de la société civile et établir les mécanismes de redevabilité associés à ces plates-formes dans les futurs plans d'action. Remarque: ceci sera évalué à la fin du cycle du plan d'action.
4. Promouvoir l'accès à l'information sur les ressources publiques liées aux activités extractives

Promouvoir l'accès à l'information sur le secteur extractif par le biais du gouvernement national et des gouvernements régionaux et locaux.

Donner la priorité à cet engagement qui a été abordé depuis le premier plan d'action. Remarque: ceci sera évalué à la fin du cycle du plan d'action
9. Transport urbain de Lima et Callao avec des espaces participatifs et collaboratifs pour l'administration de l'Autorité des transports urbains - ATU.

Promouvoir des espaces de participation qui créent des opportunités pour les citoyens d'influencer la prise de décision concernant les problèmes de transport et la mobilité urbaine à Lima et Callao.

Renforcer le mandat du comité consultatif et le règlement de la loi ATU. Remarque: ceci sera évalué à la fin du cycle du plan d'action

Recommandations

Les recommandations de l'IRM visent à éclairer l'élaboration du prochain plan d'action et à guider la mise en œuvre du plan d'action actuel.

Tableau 3. Cinq recommandations clés de l'IRM

a) Générer une plateforme qui assure la traçabilité des informations liées aux processus d'information, de consultation, de retour d'information et / ou de codécision avec la société civile
b) Repenser l'approche sectorielle dans l'élaboration de nouveaux engagements: viser à une meilleure compréhension des valeurs de l'OGP et une plus grande ambition concernant les engagements avec des activités déjà en cours d'élaboration.
c) Lancer les forums sectoriels multisectoriels pilotes pour la conception du nouveau plan d'action à un stade précoce et les faire coprésider par l'État et la société civile.
d) Explorer de nouvelles questions à intégrer à un gouvernement ouvert: réformes juridiques, justice et marchés publics, dans le contexte du bicentenaire de l'indépendance du Pérou.
e) Promouvoir la mise à jour de la législation sur la participation des citoyens.

Télécharger

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!