Ignorer la navigation

Examen du plan d'action du Portugal 2021-2023

Ce produit consiste en un examen IRM du Portugal 2021-2023 plan d'action. Le plan d'action comporte neuf engagements. Cet examen analyse la force du plan d'action pour contribuer à la mise en œuvre et aux résultats. Pour les données engagement par engagement, voir l'Annexe 1. Pour plus de détails concernant la méthodologie et les indicateurs utilisés par le MII pour cette revue du plan d'action, voir la Section IV : Méthodologie et indicateurs du MII.

Aperçu du Plan d'action 2021-2023

Portugal's engagement prometteur on transparence du financement de la reprise et de la résilience face à la COVID-19 pourrait renforcer la transparence des marchés publics et introduire d'importants mécanismes de surveillance civique. Suite à une amélioration de la participation processus de co-création, un engagement multipartite efficace pourrait améliorer ambition et identifier avec précision les résultats du gouvernement ouvert des engagements lors de la mise en œuvre du plan d'action.

EN BREF

Participer depuis: 2017

Plan d'action à l'étude: 2021-2023

Produit IRM : Examen du plan d'action

Nombre d'engagements: 9

Aperçu des engagements :

  • Engagements avec un objectif de gouvernement ouvert : 6 (67 %)
  • Engagements à fort potentiel de résultats : 1 (11 %)
  • Engagements prometteurs : 1 (11 %)

Domaines politiques :

Reprise des plans d'action précédents :

  • Accès à l'information
  • données ouvertes

Apparaissent dans ce plan d'action :

  • Beneficial ownership transparence
  • Transparence des fonds de relance COVID-19

Conformité avec OGP exigences minimales pour la co-création :

A agi selon le processus OGP : Oui

Le deuxième plan d'action du Portugal contient neuf engagements axés sur les initiatives d'administration électronique, les données ouvertes et un accès accru à l'information, la propriété effective, les dépenses publiques, l'éducation , et la cybersécurité.

La plupart des engagements concernent de nouveaux domaines politiques, à l'exception de ceux qui favorisent l'accès à l'information, qui s'appuient sur les activités du premier plan d'action. Cinq engagements font partie d'autres initiatives gouvernementales (par exemple, le programme de modernisation du SIMPLEX) et la société civile a directement proposé deux engagements (Engagement 8 sur le financement de la reprise et de la résilience face à la COVID-19, et l'Engagement 9 sur l'amélioration de l'accès à l'information).

Par rapport au cycle du plan d'action précédent, des améliorations ont été apportées à l'élaboration des engagements, car le processus de co-création comprenait une sensibilisation précoce et directe du public. Le processus comprenait une enquête, une évaluation des politiques, trois ateliers publics organisés par la société civile, quatre sessions entre la société civile et le gouvernement pour élaborer des engagements et une consultation publique sur la version finale. Bien que le projet n'ait pas immédiatement répondu aux attentes de la société civile, l'engagement sur la propriété effective a été renforcé, et les engagements sur le financement du relèvement de la COVID-19 et l'accès à l'information ont été inclus dans le plan final à la suite du plaidoyer de la société civile.

L'engagement 8 sur la transparence du financement de la reprise et de la résilience face à la COVID-19 démontre un potentiel substantiel de résultats. Cela garantirait que toutes les informations sur les processus d'approvisionnement et les contrats pour la répartition des fonds du plan de relance et de résilience de l'Union européenne (UE) sont transparentes et liées à différentes sources de données gouvernementales. À bien des égards, l'engagement s'appuie sur les progrès réalisés en matière d'approvisionnement électronique au Portugal, mais il va plus loin en garantissant que tous les processus d'approvisionnement sont disponibles en données ouvertes. En outre, les pactes d'intégrité envisagés pourraient considérablement étendre l'utilisation de la surveillance civique sur les 16.6 milliards d'euros de financement de l'UE.

D'autres engagements du plan d'action présentent des avancées modestes dans leurs domaines politiques respectifs ou ont un potentiel de résultats peu clair. Les engagements 1 à 4 sont liés au programme de simplification et de modernisation SIMPLEX du Portugal. Le MII n'a pas été en mesure d'établir une optique de gouvernement ouvert pour les engagements 2 à 4, car ils se concentrent sur l'administration en ligne et prestation de services publics résultats et non sur l'amélioration de l'accès à l'information, participation citoyenneou Responsabilité publique. Cela pourrait changer si, par exemple, ils envisageaient d'utiliser des méthodes innovantes de participation citoyenne pour influencer les changements proposés. L'engagement 5 est trop large, bien que s'engager auprès des citoyens pour comprendre leurs besoins en données puisse aider à cibler la mise en œuvre et pourrait se refléter dans les ensembles de données nouvellement publiés. Les engagements 6 sur la promotion de la cybersécurité et 9 sur l'accès à l'information n'indiquent pas de changements clairs dans les politiques ou les pratiques gouvernementales et ont donc un potentiel de résultats peu clair au cours de la période du plan d'action. La nécessité d'adopter divers éléments de législation qui pourrait prendre un certain temps pour passer par le parlement présente un obstacle majeur limitant le potentiel de l'Engagement 7 sur la transparence des bénéficiaires effectifs dans le cycle du plan d'action. Dans tous les cas, les efforts de sensibilisation doivent être systématiques et étendus pour préparer efficacement les entreprises aux exigences de fournir des données sur les bénéficiaires effectifs.

Les engagements peuvent être adaptés pendant la mise en œuvre pour renforcer leur ambition et garantir des résultats plus solides pour un gouvernement ouvert. En ce qui concerne les bénéficiaires effectifs, il est nécessaire que l'accès à un registre soit accessible à tous sans restriction, que les autorités imposent la soumission de données à jour et exactes et qu'elles mettent en place un mécanisme de vérification. Enfin, pour l'engagement prometteur d'accroître la transparence du financement de la reprise et de la résilience à la COVID-19, les autorités doivent veiller à ce que des données détaillées sur les marchés publics et les contrats soient publiées en temps opportun en tant que données ouvertes. Pour assurer un contrôle public efficace, le gouvernement doit mettre en œuvre des mécanismes de surveillance civique qui facilitent également le signalement des irrégularités dans les achats et les contrats de récupération de la COVID-19 aux autorités compétentes pour une enquête plus approfondie.

Des engagements prometteurs dans le plan d'action 2021-2023 du Portugal

L'examen suivant examine un engagement que le MII a identifié comme ayant le potentiel de réaliser les résultats les plus prometteurs. Cet examen éclairera l'approche de recherche du MII pour évaluer la mise en œuvre dans le rapport sur les résultats. Le rapport sur les résultats du MII s'appuiera sur l'identification précoce des résultats potentiels de cet examen pour contraster avec les résultats à la fin de la période de mise en œuvre du plan d'action. Cet examen analyse également les défis, les opportunités et les recommandations pour aide le processus d'apprentissage et de mise en œuvre de ce plan d'action.

L'engagement 8 sur l'amélioration de la transparence du financement de la reprise et de la résilience face à la COVID-19 est analysé en profondeur dans cet examen. Elle augmenterait la quantité d'informations disponibles sur l'approvisionnement et la distribution de 16.6 milliards d'euros de financements, et encouragerait le développement d'un contrôle citoyen de ces dépenses.

Les engagements 1, 2, 3 et 4 sont tous liés au programme de simplification et de modernisation SIMPLEX du Portugal, qui vise à améliorer l'efficacité des services publics. L'engagement 1 vise à centraliser et simplifier l'accès des citoyens aux informations et services liés à l'éducation, mais les résultats pourraient avoir plus d'impact si, lors de la mise en œuvre, l'administration publique s'engage avec les utilisateurs des services d'éducation pour adapter le portail unique de l'éducation afin de mieux refléter les besoins des utilisateurs.

Les engagements 2, 3 et 4 peuvent améliorer l'efficacité du gouvernement ou l'accès des citoyens aux services publics grâce à la numérisation, mais le MII n'a pas été en mesure d'établir que ces engagements visaient clairement à rendre un domaine politique, une institution ou un processus décisionnel plus transparent, participatif ou responsable. au public. L'engagement 2 vise à numériser et automatiser l'aide aux usagers des services publics en développant un assistant virtuel sur le site Portal das Finanças. Cependant, s'engager avec les utilisateurs du site Web Portal das Finanças pour améliorer, simplifier, rationaliser ou mieux expliquer comment utiliser leurs services publics donnerait à l'engagement une vision plus claire du gouvernement ouvert. L'engagement 3 créerait des moyens plus inclusifs d'accéder aux services publics, mais il n'est pas certain que la numérisation et la modernisation des services fourniraient aux bénéficiaires visés des informations nouvelles ou de meilleure qualité que celles qui étaient déjà disponibles. L'engagement 4 vise à améliorer l'interconnexion des données entre les différentes entités publiques, mais devrait être suivi d'actions qui apporteraient une plus grande transparence, participation ou responsabilité, plutôt que de se concentrer uniquement sur l'augmentation de l'efficacité du gouvernement dans la gestion des données.

L'engagement 5 vise à augmenter le nombre d'entités publiant des données sur le portail de données ouvertes Dados.gov, ainsi qu'à sensibiliser et à améliorer l'utilisation parmi les entreprises, la société civile et le public. L'engagement intéresse la société civile, et des jalons engageant la société civile et les citoyens à comprendre leurs besoins en données pourraient avoir des résultats positifs. Cependant, l'engagement est large; il cherche à améliorer la qualité et la quantité des ensembles de données accessibles au public, mais sans clarté sur les objectifs politiques ni sur la manière d'améliorer la prise de décision. Les engagements futurs sur la publication d'ensembles de données bénéficieraient d'analyses des lacunes et de l'identification des domaines dans lesquels les données ouvertes seraient les plus bénéfiques pour la prise de décision.

Selon le gouvernement, le thème de la cybersécurité est apparu à plusieurs reprises lors de la co-création. L'engagement 6 vise donc à développer des initiatives de production et de partage de connaissances sur les bonnes pratiques de cybersécurité. Il s'agit d'un sujet pertinent, d'autant plus que le Portugal entreprend son programme de modernisation pour numériser de nombreux services publics (tels que les engagements 1, 2, 3 et 4). Cependant, le potentiel de résultats de l'Engagement 6 n'est pas clair car même s'il vise à mobiliser les citoyens, les jalons ne pointent pas vers des changements dans la politique ou la pratique du gouvernement dans le cycle du plan d'action.

L'engagement 7 vise à renforcer le registre central des bénéficiaires effectifs (RCBE) en mettant en œuvre la norme relative aux données sur les bénéficiaires effectifs, en sensibilisant les entités assujetties à l'importance du RCBE et à la manière de soumettre des informations, et en reliant les données à d'autres ensembles de données publiques pertinentes. Cependant, des entretiens avec des représentants du gouvernement ont révélé qu'il existe des obstacles législatifs à la mise en œuvre de la norme de données et donc également à la liaison des données avec des ensembles de données publics. Bien que la sensibilisation soit importante pour garantir que les données sont mises à jour régulièrement et avec exactitude, il est nécessaire que le registre lui-même soit accessible à tous sans restriction et que les autorités imposent également la soumission de données à jour et exactes, y compris un mécanisme de vérification.

L'engagement 9 vise à promouvoir et à assurer la mise en œuvre de la législation sur l'accès à l'information. Le potentiel de résultats de cet engagement n'est pas clair, car il dépend de la disponibilité de ressources financières pour sensibiliser et mettre en œuvre les exigences législatives actuelles pour identifier et publier les noms des responsables de la transparence concernés au sein des institutions.

Tableau 1. Des engagements prometteurs

Des engagements prometteurs
8. Améliorer la transparence et la prévention de la corruption dans la mise en œuvre du Plan de relance et de résilience (PRR) et dans l'utilisation des fonds publics: Cet engagement vise à encourager le contrôle public de la répartition des fonds de l'UE dans le cadre du plan de relance et de résilience au Portugal. Accroître la transparence de ces informations et impliquer les citoyens dans le cadre du processus de surveillance pourrait prévenir ou découvrir la corruption et garantir que l'argent est dépensé de manière efficace.

Nuno Rodrigues (Direction générale des statistiques de l'éducation et de la science), entretien avec un chercheur de l'IRM, 18 nov. 2021.

Luís Vidigal (PASC et APDSI), entretien avec un chercheur de l'IRM, 19 nov. 2021.

Patrícia Paralta, Marta Cotrim et Elsa Belo (LabX et Agence de modernisation administrative (AMA)), entretien avec une chercheuse de l'IRM, 8 nov. 2021.

Télécharger

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Open Government Partnership