Ignorer la navigation

Romania Rapport de fin de trimestre 2016-2018

Dr. Ioana S. (Hanna) Deleanu, chercheuse indépendante

La mise en œuvre du troisième plan d'action de la Roumanie s'est déroulée dans un climat politique instable et de fréquents changements de gouvernement. La moitié des engagements ont été bloqués à la fin du plan d'action. Les principales réalisations comprennent la simplification du processus de demande de citoyenneté et une publication améliorée des données ouvertes sur le portail national de données ouvertes.

Le système Open Government Partnership (OGP) est une initiative internationale volontaire qui vise à obtenir que les gouvernements s'engagent auprès de leurs citoyens à promouvoir la transparence, à autonomiser les citoyens, à lutter contre la corruption et à exploiter les nouvelles technologies pour renforcer la gouvernance. Le mécanisme indépendant de reporting (IRM) examine les activités de chaque pays participant au programme OGP. Le présent rapport résume les résultats de la période allant d’août 2016 à juin 2018 et inclut certains développements pertinents jusqu’à novembre 2018.

Tableau 1: En bref
À mi-parcours Fin du mandat
Nombre d'engagements 18
Niveau d'achèvement
Avoir complété un 2 2
Substantiel 5 7
limité 6 5
Pas démarré 5 4
Nombre d'engagements avec…
Pertinence claire pour les valeurs OGP 17 17
Impact potentiel transformatif 2 2
Mise en œuvre substantielle ou complète 7 9
Tous les trois (✪) 1 1
At-il ouvert le gouvernement?
Majeur 2
Exceptionnel 0
Aller de l'avant
Nombre d'engagements reportés dans le prochain plan d'action 11

La Roumanie a rejoint OGP dans 2011 et la mise en œuvre du premier plan a débuté en avril 2012. La Chancellerie du Premier ministre (CPM) a coordonné le processus OGP en Roumanie jusqu'au mois de janvier 2017. Cette tâche a ensuite été confiée au Secrétariat général du gouvernement (SGG). Un mémorandum d'accord a établi le Comité directeur national pour la mise en œuvre du PAO en novembre, composé de représentants de sept institutions publiques et de sept représentants de la société civile, et fonctionnant comme un forum multipartite formalisé.

Parmi les succès du troisième plan d'action de la Roumanie ont été la réduction des retards dans le traitement des demandes de citoyenneté par la numérisation, la publication de statistiques sur la gestion des produits de la criminalité en col blanc recouvrés et l’augmentation de la qualité et de la quantité des données publiées sur le portail de données national.

Le gouvernement a publié un rapport d'auto-évaluation de fin de mandat en novembre 2018. Le quatrième plan d'action de la Roumanie a été élaboré de mars à juin 2018 et sa mise en œuvre a commencé en novembre 2018. Le quatrième plan d'action contient des engagements concernant 18. Il vise à poursuivre la mise en œuvre des engagements 11 du troisième plan d'action.

Consultation avec la société civile lors de la mise en œuvre

Les pays participant à l'OGP suivent un processus de consultation lors de l'élaboration et de la mise en œuvre de leur plan d'action.

La Roumanie a organisé deux forums de dialogue sur le plan stratégique de mise en œuvre lors de la mise en œuvre du troisième plan d'action:

  • Le club informel OGP: La Roumanie a créé un club OGP en février 2014 en tant que lieu informel pour les parties prenantes intéressées par un gouvernement ouvert afin de débattre de sujets pertinents.
  • Le forum formel multi-acteurs: Le comité directeur national a été créé en novembre 2017 par le biais d'un protocole d'accord et sert de forum multipartite (MSF) en Roumanie. Le comité directeur national compte un nombre égal de représentants de sept institutions publiques et de sept représentants de la société civile.

Le comité directeur national s'est réuni deux fois (en novembre 2017 et en mars 2018) pour discuter de l'état de la mise en œuvre du troisième plan d'action et de l'élaboration du quatrième plan d'action. Il a également déterminé les rôles de chaque membre du comité directeur national et les critères de sélection des nouveaux représentants de la société civile. Lors de la réunion de mars, le comité directeur national a décidé d'organiser des réunions thématiques, d'attribuer la responsabilité de chaque thème, d'établir un plan d'action assorti d'échéances précises et de planifier un budget pour la réalisation de ces actions.

Cependant, un représentant de la société civile a fait valoir que le Comité directeur national devrait avoir un pouvoir de décision afin d'encourager la société civile à s'impliquer. tandis qu'un autre s'est inquiété du fait que le comité directeur national n'apporterait pas de changement significatif en raison de la baisse de la confiance entre la société civile et le gouvernement, auquel le gouvernement doit d’abord s’adresser.

Enfin, les représentants de la société civile ont fait valoir qu'un taux de rotation élevé provoquait une faible communication lors de la mise en œuvre du troisième plan d'action. Le troisième plan d'action de la Roumanie a été mis en œuvre sous quatre gouvernements différents. Les transformations politiques ont généré des réformes qui ont affecté la dynamique entre le gouvernement et la société civile et la nature du dialogue entre les deux lors de la mise en œuvre. Par exemple, les réformes de l'administration publique introduites par le gouvernement Grindeanu en janvier 2017 consommé des ressources, généré une incertitude et n’a fourni aucune ressource supplémentaire à l’équipe de coordination du PGO. En outre, la création, la réforme et la dissolution en deux ans du ministère de la Consultation publique et du Dialogue civique - qui se consacrait exclusivement à converser avec la société civile - montre que les visions et les stratégies des gouvernements prédécesseurs n'ont pas été suivies ou ont été inversées.

Tableau 2: Consultation lors de la mise en œuvre

Forum multipartite régulier Mi-parcours Fin du mandat
1. Un forum existait-il? Oui Oui
2. At-il rencontré régulièrement? Oui Oui

L'IRM a adapté le «spectre de participation» de l'Association internationale pour la participation publique (IAP2) pour qu'il puisse être appliqué à l'OGP. Ce spectre montre le niveau potentiel d'influence du public sur le contenu du plan d'action. Dans l’esprit des OGP, les pays devraient aspirer à la «collaboration».

Tableau 3: Niveau d'influence du public lors de la mise en œuvre

Niveau d'influence du public Au cours de l'élaboration du plan d'action Pendant la mise en œuvre du plan d'action
Habiliter Le gouvernement a confié le pouvoir décisionnel au public.
Collaborer Il y a eu un dialogue itératif ET le public a aidé à établir l'ordre du jour.
Impliquer Le gouvernement a commenté la manière dont les contributions du public ont été prises en compte.
Consulter Le public pourrait apporter des contributions.
Informer Le gouvernement a fourni au public des informations sur le plan d'action.
Pas de consultation Aucune consultation

A propos de l'évaluation

Les indicateurs et la méthode utilisée dans la recherche IRM sont disponibles dans le manuel de procédures IRM. Une mesure, «l'engagement étoilé» (), mérite davantage d'explications en raison de son intérêt particulier pour les lecteurs et de son utilité pour encourager une course au sommet parmi les pays participant au programme OGP. Les engagements marqués d'une étoile sont considérés comme des engagements exemplaires du PGO. Pour recevoir une étoile, un engagement doit répondre à plusieurs critères:

  • Les engagements suivis auront une spécificité «moyenne» ou «élevée». Un engagement doit définir des activités et des étapes clairement définies pour pouvoir juger de son impact potentiel.
  • Le libellé de l'engagement devrait préciser sa pertinence pour l'ouverture du gouvernement. Plus précisément, il doit être lié à au moins l’une des valeurs du PGP que sont l’accès à l’information, la participation citoyenne ou la responsabilité publique.
  • L'engagement aurait un impact potentiel «transformateur» s'il était complètement mis en œuvre.
  • Le gouvernement doit faire des progrès significatifs par rapport à cet engagement pendant la période de mise en œuvre du plan d'action, en recevant une évaluation de la mise en œuvre «substantielle» ou «complète».

Les engagements marqués peuvent perdre leur statut marqués si leur achèvement est loin d'être substantiel ou complet à la fin de la période de mise en œuvre du plan d'action.

Dans le rapport à mi-parcours, le plan d'action de la Roumanie contenait un engagement avec une étoile. À la fin du mandat, compte tenu des changements intervenus dans le niveau d'achèvement, le plan d'action de la Roumanie maintenait un engagement marqué:

  • Engagement 4: Améliorer le processus de demande de citoyenneté

Enfin, les tableaux de cette section présentent un extrait de la richesse des données collectées par l’IRM au cours de son processus de reporting. Pour le jeu de données complet sur la Roumanie, voir OGP Explorer à http://www.opengovpartnership.org/explorer.

A-t-il ouvert le gouvernement?

Pour rendre compte des changements dans les pratiques gouvernementales, le MRI a introduit la variable «Le gouvernement at-il ouvert?» Dans ses rapports de fin d’année. Cette variable tente d'aller au-delà de la mesure des résultats et des produits livrables pour examiner l'évolution de la pratique gouvernementale suite à la mise en œuvre de l'engagement.

Comme indiqué, certains engagements du PGO sont vagues et / ou ne correspondent pas clairement aux valeurs du PGO, mais aboutissent à des réformes politiques significatives. Dans d'autres cas, les engagements souscrits semblent pertinents et ambitieux, mais n'ouvrent pas le gouvernement tel qu'il est mis en œuvre. La variable «Did It Open Government» tente de saisir ces subtilités.

La variable «Did It Open Government?» Évalue-t-elle l'évolution de la pratique gouvernementale en utilisant le spectre suivant:

  • Aggravé: l'ouverture du gouvernement s'aggrave à la suite de l'engagement.
  • N'a pas changé: Pas de changement dans les pratiques du gouvernement.
  • Marginal: Certains changements, mais mineurs en termes d’effet sur le niveau d’ouverture.
  • Majeur: Un pas en avant pour l'ouverture du gouvernement dans le domaine politique concerné, mais sa portée ou son ampleur restent limitées.
  • En suspens: une réforme qui a transformé le «statu quo» dans le domaine politique concerné en ouvrant le gouvernement.

Pour évaluer cette variable, les chercheurs établissent le statu quo dès le début du plan d'action. Ils évaluent ensuite les résultats tels que mis en œuvre pour les changements d'ouverture du gouvernement.

Les lecteurs doivent garder à l’esprit les limites. Les rapports de fin d’exercice IRM ne sont préparés que quelques mois après la fin du cycle de mise en œuvre. La variable met l'accent sur les résultats observables dans les pratiques d'ouverture du gouvernement à la fin de la période de mise en œuvre de deux ans. Le rapport et la variable ne visent pas à évaluer l'impact en raison des implications méthodologiques complexes et du calendrier du rapport.

Engagement de mise en œuvre

Aperçu général des engagements

Dans le cadre du PGO, les pays sont tenus de prendre des engagements dans un plan d'action de deux ans. Les tableaux ci-dessous résument le niveau d'achèvement à la fin du mandat et l'état d'avancement de la métrique «Le gouvernement a-t-il ouvert?». Pour les engagements achevés à mi-parcours, le rapport fournira un résumé des conclusions du rapport d'avancement, mais se concentrera sur l'analyse du document "Le gouvernement a-t-il été ouvert?" variable. Pour plus de détails sur ces engagements, veuillez consulter le rapport d'avancement IRM 2016 – 2017.

Le troisième plan d'action national de la Roumanie était progressivement plus audacieux, en ce sens qu'il augmentait le nombre d'engagements de 11 à 18, a tenté de renforcer l'engagement des institutions publiques dans la mise en œuvre de nouveaux engagements et a créé le ministère de la Consultation publique et du Dialogue civique (MCPDC), un nouveau ministère qui aiderait la Chancellerie du Premier ministre (CPM) à coordonner la mise en œuvre des engagements pris par l'OGP. La gouvernance ouverte figurait en outre en tête des priorités du plan de gouvernance gouvernemental de Ciolos et le troisième plan d’action national a été aligné sur la stratégie nationale de lutte contre la corruption 2016 – 2020 et sur la stratégie de consolidation de l’administration publique 2014-2020 afin d’accroître son soutien institutionnel.

Le troisième plan d'action national de la Roumanie (2016 – 2018) est disponible à l'adresse suivante: https://goo.gl/Q3X3hr.

Le quatrième plan d'action national de la Roumanie (2018 – 2020) est disponible à l'adresse suivante: https://goo.gl/BVwnSC.

Engagements 2: «Gouvernement ouvert au niveau local», 3: «Budgets citoyens», 4: «Améliorer la consultation et la participation du public pour les jeunes», 11: «Formation annuelle obligatoire des fonctionnaires en matière d’intégrité», 13: «Améliorer la transparence la gestion des avoirs saisis ", 16:" Open education "et 18:" Publication des données ouvertes "dans le quatrième plan d'action sont les suites respectives des engagements 9, 7, 8, 13, 16 et 18 du troisième plan d'action . En outre, les engagements 1: «Normalisation des pratiques en matière de processus de consultation publique» et 6: «Extension des normes d'accès à l'information publique au niveau des autorités publiques locales» du quatrième plan d'action continuent de faire partie des engagements 5 et 6 et de 1. 10 du troisième plan d'action, respectivement.

Les institutions publiques sont le Ministère des affaires étrangères, le Ministère des communications et de la société de l'information, le Ministère du développement régional et de l'administration publique, le Ministère des finances publiques, le Ministère de la justice et le Secrétariat général du gouvernement. Les représentants de la société civile sont l’association Assistance et programmes pour le développement durable, l’association Pro Démocratie, l’association Smart City Timișoara, l’association Industrie électronique et logiciel (Transylvanie), la Chambre de commerce et d’industrie de Roumanie, la Fondation Greenpeace et l'Institut des politiques publiques.

Les procès-verbaux des réunions MSF sont disponibles [en roumain] à l'adresse suivante: https://goo.gl/qxHxNV.

Ovidiu Voicu, Center for Public Integrity, entretien avec 8, novembre 2018, chercheur à l'IRM.

Elena Calistru, Funky Citizens, interview réalisée par un chercheur de l'IRM sur 13 November 2018.

Plusieurs représentants de la société civile précédemment impliqués dans le club OGP ont suggéré que le refus du gouvernement de consulter des organes consultatifs mieux établis (par exemple, la Coalition pour le développement de la Roumanie ou le Conseil économique et social) menace la crédibilité de l'attribution de pouvoirs décisionnels au gouvernement. Comité directeur national. (Voir les entretiens avec Ovidiu Voicu, du Center for Public Integrity, sur 8 November 2018 et avec Bogdan Manolea, APTI, sur 8 November 2018.)

Ovidiu Voicu, Centre pour l’intégrité publique, entretien accordé à 8 November par 2018, chercheur à l’IRM, Andrei Nicoara, Open Data Coalition, entretien réalisé par 15, novembre dernier, 2018, chercheur à IRM.

Ovidiu Voicu, Centre pour l’intégrité publique, interview accordée à 8 de novembre par 2018, chercheuse à l’IRM, et Elena Calistru, Funky Citizens, interview de 13 de XKUMX, chercheuse à IRM.

Le gouvernement technocrate Ciolos (novembre 2015 – décembre 2016); le gouvernement social-démocrate Grindeanu (janvier-juin 2017); le gouvernement social-démocrate Tudose (juin 2017 - janvier 2018); le gouvernement social-démocrate Dancila (janvier 2018 - présent).

Le texte de la décision gouvernementale HG 21 / 2017 sur l'organisation, le fonctionnement et les attributs du SGG est disponible [en roumain] à l'adresse https://goo.gl/rXn4B4.

L'équipe de coordination de l'OGP a conservé le même personnel affecté à temps plein. Les principaux dirigeants ont été remplacés par des dignitaires politiques de rang inférieur ou moins expérimentés dans la société civile. M. Puchiu (secrétaire d’État et responsable de la coordination de l’OGP depuis 2013), qui a démissionné de la sorte en novembre 2017, a été remplacé par M. Vodita (secrétaire d’État), qui a été démis de ses fonctions en janvier 2018 et remplacé par M me Pastarnac ( Conseiller d'Etat en politique étrangère). Plusieurs représentants de la société civile ont estimé que cette démission était préjudiciable aux progrès de l'OGP, car il était un élément clé de la coopération entre la société civile et l'administration publique (voir Bogdan Manolea, APTI, entretien réalisé par 8, 2018, Elena Calistru, Funky Citizens, entretien) avec un chercheur IRM sur 13 November 2018 et Dan Bugariu, SmartCity, entretien avec un chercheur IRM sur 14 November 2018). En outre, plusieurs personnes interrogées ont évoqué le manque d'expérience et d'intérêt manifesté par OGP, ainsi que le faible poids politique du remplacement de M. Puchiu, considérés comme des faiblesses dans le but de rétablir la coopération entre la société civile et l'administration publique, ainsi que dans le but de faire avancer le programme OGP. (Voir Bogdan Manolea, APTI, entretien avec un chercheur IRM sur 8 novembre 2018 et Andrei Nicoara, Open Data Coalition, entretien avec un chercheur IRM sur 15 novembre 2018).

En 2016, le gouvernement Ciolos a créé le Ministère de la consultation publique et du dialogue civique (MCPDC) et l’a autorisé à élaborer et à suivre la mise en œuvre du troisième plan d’action (voir la décision du gouvernement HG 961 / 2015, disponible à l’adresse suivante: https://goo.gl/uL7zt4). En janvier 2017, le gouvernement Grindeanu a changé de centre pour passer du dialogue civique au dialogue civique et social, c’est-à-dire dialogue avec la société civile, les syndicats et les comités d’entreprise (voir décision du gouvernement HG 25 / 2017, disponible à l’adresse suivante: https://goo.gl/AzCM2S). En janvier, 2018 a été dissoute par le gouvernement de Dancila et transféré au SGG ses tâches liées aux OGP (voir l’ordonnance gouvernementale d’urgence intitulée OUG 1 / 2018, disponible à https://goo.gl/kGnqQu).

Association internationale pour la participation publique, «Le spectre de participation publique d’IAP2», disponible à https://goo.gl/Vwpq4W.

Le manuel de procédures IRM est disponible à l'adresse http://www.opengovpartnership.org/about/about-irm.

Le groupe d’experts internationaux a modifié ce critère dans 2015. Il est disponible à l’adresse suivante: http://www.opengovpartnership.org/node/5919.

Seuls les engagements 1, 17 et 18 du troisième plan d’action national sont reportés du deuxième plan d’action national (voir Claudiu D. Tufis, «Rapport de fin d’exercice IRM 2016», Mécanisme indépendant de reporting, Open Government Partnership, page 1, https://goo.gl/x6UZbn.).

«Governance Plan», Gouvernement Ciolos, 16 November 2015, disponible [en roumain] à l'adresse suivante: https://goo.gl/FfFkym.

Télécharger

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!