Ignorer la navigation

Rapport à mi-parcours pour la Corée du Sud 2016-2018

Le troisième plan d'action de la Corée du Sud prévoyait un processus de co-création inclusif et abordait certains domaines prioritaires tels que les données ouvertes et l'accès à l'information. Cependant, le plan d’action était formulé de manière vague et incluait des engagements peu ambitieux. Le prochain plan d'action gagnerait à définir clairement les objectifs des engagements et les résultats escomptés, et à résoudre des problèmes tels que les conflits d'intérêts et les problèmes financiers en politique.

Points forts

Engagement Vue d'ensemble Bien conçu? *
2a. Divulguer des données à forte demande Cet engagement a abouti à la collaboration du gouvernement avec la société civile pour sélectionner et divulguer des domaines de données ouvertes ayant un impact, tels que les informations financières et les données sur les achats nationaux. Cet engagement vise à divulguer les fichiers de données dans ces domaines. Non
3a. Participation citoyenne à l'élaboration des politiques Cet engagement vise à élargir le fonctionnement du Citizen Design Group, un modèle primé permettant la participation directe des citoyens à l’élaboration des politiques. Non

* L'engagement est évalué par l'IRM comme spécifique, pertinent et a un impact potentiel de transformation

Traiter

La Corée du Sud a eu un processus de consultation avec un nombre actif, mais limité d'OSC. L’OGP Forum Korea, qui vient d’être créé, regroupe diverses organisations de la société civile. Il a été créé 11 quelques mois après la mise en œuvre du plan d’action et n’a eu que peu d’influence sur celui-ci.

La Corée du Sud n'a pas agi contrairement au processus OGP
Un pays est considéré comme ayant agi de manière contraire à la procédure si un ou plusieurs des problèmes suivants se produisent:
• Le plan d'action national a été élaboré sans engagement en ligne ou hors ligne avec les citoyens et la société civile
• Le gouvernement ne parvient pas à collaborer avec les chercheurs de l'IRM en charge des rapports du pays pour les années 1 et 2
• Le rapport IRM établit qu'il n'y a eu aucun progrès dans la mise en œuvre des engagements du plan d'action du pays

 

performance

Presque tous les engagements sont substantiellement ou intégralement mis en œuvre. Les engagements pourraient toutefois être mieux définis pour identifier clairement les objectifs et les résultats escomptés

Engagement Titre Bien conçu (année 1) * Étoile (Année 1) Vue d'ensemble
1a. Élargir la couverture du système de divulgation d'informations Non Non Toutes les universités privées sauf six ont commencé à utiliser le système intégré, qui fournit une procédure normalisée pour la divulgation d'informations. Le site Web (www.open.go.kr) et les instructions fournies pour demander des informations sont pratiques et conviviaux.
1b. Améliorer la divulgation de l'information publique Non Non Cet engagement est formulé de manière vague et ne précise pas quelles informations seront sélectionnées pour être divulguées ni comment les meilleures pratiques seront promues pour améliorer la publication.
1c. Standardiser la pré-publication de l'information Non Non Le pourcentage ciblé d'administrations locales (pourcentage 55) utilise désormais le modèle standardisé pour la pré-diffusion de l'information. Le gouvernement devrait mettre en place une plate-forme de rétroaction des citoyens, compte tenu de la multiplication des erreurs de système.
2a. Divulguer des données à forte demande Non Non Bien que le gouvernement n'ait pas spécifié les zones très demandées de 22 à divulguer, les fichiers de données de toutes les zones ont été divulgués sur le portail Open Data et le nombre total de téléchargements a augmenté.
2b. Gestion ouverte de la qualité des données Non Non Bien que substantiellement complètes selon l'auto-évaluation, les activités d'engagement traitent en grande partie d'un processus de contrôle de la qualité interne au gouvernement, et le texte ne précise pas quels ensembles de données feront l'objet d'une évaluation de la qualité ni quelle sera la base de l'évaluation.
2c. Développer la fourniture du format ouvert Non Non L'objectif de cet engagement d'augmenter la part actuelle des données divulguées en format ouvert de 38.9% à 70% a été pleinement mis en œuvre. Les représentants de CODE ont convenu que cette expansion profiterait aux utilisateurs de données.
2d. Normes communes pour la divulgation des données Non Non Le MoIS a élaboré des normes supplémentaires pour la divulgation des données et un outil d'auto-évaluation automatique. Pour améliorer l'outil, le gouvernement doit recueillir les commentaires des utilisateurs lors d'ateliers ou de sondages.
3a. Participation citoyenne à l'élaboration des politiques Non Non Cet engagement vise à élargir l’innovant Citizen Design Group, un modèle de politique participative primé. Cependant, le texte de l'engagement est formulé de manière vague et ne spécifie pas les modifications souhaitées du modèle existant.
4a. Supprimer ActiveX Non Non Le gouvernement a développé Government24, un portail de services convivial, qui intègre les services en ligne des ministères et des organismes publics du gouvernement central. Bien que cela améliore l'accès des citoyens aux services publics, cela n'est pas lié aux valeurs de l'OGP.
4b. Intégrer des portails de services gouvernementaux Non Non Le gouvernement a développé Government24, un portail de services convivial, qui intègre les services en ligne des ministères et des organismes publics du gouvernement central. Bien que cela améliore l'accès des citoyens aux services publics, cela n'est pas lié aux valeurs de l'OGP.
4c. Développer une application de services publics N/A N/A La nécessité de développer une application de notification de service pour accéder aux services gouvernementaux est devenue obsolète après la mise en œuvre de l'application mobile de Government24 (Engagement 4b). Cet engagement a été officiellement retiré par le gouvernement.
5a. Améliorer l'enquête anti-corruption Non Non L’ACRC a ajouté une question supplémentaire à son enquête anti-corruption afin d’évaluer les expériences d’agents publics en matière de sollicitation abusive. En raison des limites de cette méthode dans la mesure de la corruption dans le secteur public, d'autres méthodes doivent être recherchées pour lutter activement contre la corruption.
6a. Divulguer des informations sur l'aide internationale Non Non Le gouvernement a entièrement divulgué les informations relatives au programme requises par tous les pays membres de l'IITA. Cependant, les parties prenantes ont déclaré que les informations divulguées étaient élémentaires et ne favorisaient pas efficacement la transparence des activités d'aide publique au développement (APD).
6b. Améliorer l'information sur les projets d'APD Non Non Il existe une disparité entre le texte du plan d'action et les activités mises en œuvre par le gouvernement, comme indiqué dans le rapport d'auto-évaluation. Le gouvernement devrait énoncer clairement l'objectif de ses engagements et, plus spécifiquement, rendre le système de statistiques de l'APD accessible au public. * L'engagement est évalué par l'IRM comme spécifique, pertinent et a un impact potentiel de transformation

* L'engagement est évalué par l'IRM comme spécifique, pertinent et a un impact potentiel de transformation

Recommandations IRM

  1. Inclure des engagements très spécifiques, ambitieux et pertinents
  2. Améliorer la co-création lors de l'élaboration et de la mise en œuvre du prochain plan d'action
  3. Utiliser la plate-forme OGP pour faire avancer les réformes en cours initiées par l'administration Moon
  4. Développer des engagements forts sur la résolution des conflits d'intérêts et de l'argent en politique
  5. Moderniser les politiques et les pratiques de gouvernement ouvert existantes

Télécharger

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!