Ignorer la navigation

Espagne Design Report 2017-2019

Le troisième plan d'action de l'Espagne a fait des progrès significatifs en termes de renforcement et d'approfondissement du programme de gouvernement ouvert dans le pays. Le plan est très pertinent pour la valeur de l'accès à l'information et s'engage notamment à institutionnaliser le forum du gouvernement ouvert. Au cours de son élaboration, le gouvernement a fourni une rétroaction fondée sur la mesure dans laquelle la contribution du public a été intégrée. L'IRM recommande que le nouveau forum créé dans le cadre de ce plan serve d'espace de collaboration et de dialogue itératif avec la société civile pendant la phase de conception des plans futurs. Pour accroître l'ambition, le chercheur de l'IRM recommande de rechercher un engagement plus fort des différentes branches de l'État avec un soutien de haut niveau et de partager le leadership du plan avec les représentants de la société civile et le public.

Tableau 1. En un coup d'œil

Membre depuis: 2011

Plan d'action à l'étude: 2017-2019

Type de rapport: Design

Nombre d'engagements: 20

 

Développement du plan d'action

Y a-t-il un forum multipartite? Oui

Niveau d'influence du public: impliqué

Agi contrairement au processus OGP: Non

Conception du plan d'action

Engagements relatifs aux valeurs OGP:

16 (% 80)

Engagements transformatifs: 1 (5%)

Potentiellement étoilé: 1

Mise en œuvre du plan d'action

Engagements marqués: N / A

Engagements réalisés: N/A

Engagements avec les principaux DIOG: N/A

Des engagements avec un DIOG exceptionnel: N/A

Open Government Partnership (OGP) est une initiative volontaire qui vise à obtenir des engagements concrets des gouvernements pour promouvoir la transparence, autonomiser les citoyens, lutter contre la corruption et exploiter les nouvelles technologies pour renforcer la gouvernance. Le mécanisme de rapport indépendant (IRM) procède à des évaluations annuelles des activités de chaque membre du PGO pour s'assurer que les gouvernements respectent leurs engagements. L'Espagne a rejoint l'OGP en 2011 et a depuis mis en œuvre trois plans d'action. Ce rapport évalue la conception du troisième plan d'action (2017-2019).

Le troisième plan d'action de l'Espagne a marqué un tournant par rapport aux plans d'action précédents, car il intègre la création d'une nouvelle structure de gouvernance - le Forum du gouvernement ouvert - comme l'un de ses engagements. Le forum représente un espace de dialogue et de collaboration avec une représentation égale de l'administration centrale, des administrations autonomes et de la société civile. Les administrations du pays font des progrès significatifs en matière de cybergouvernement et de transparence. L'Espagne a trois plans d'action actifs dirigés par les trois niveaux de gouvernement: le gouvernement espagnol, le gouvernement basque et la municipalité de Madrid. Les domaines d'opportunité comprennent la sécurisation et la rationalisation du droit d'accès à l'information publique, la promotion du contrôle social et la responsabilité publique.

Dans l'ensemble, les parties prenantes ont une perception positive du processus du troisième plan d'action et il a été considéré comme une première étape pour accroître l'influence du public à l'avenir, par rapport aux premier et deuxième plans d'action. Toutes les personnes interrogées ont reconnu que les différents forums ont contribué à accroître la compréhension et la confiance des participants. Au cours de cette période, le gouvernement a atteint le impliquer niveau à la suite de la divulgation de commentaires bien fondés sur les commentaires du public reçus. Le gouvernement a dirigé les processus de consultation et de rédaction du plan, y compris 10 engagements qui traitent directement des propositions des citoyens, sur un total de 20. Le gouvernement a également organisé une série de réunions avec des organisations de la société civile pour discuter de la contribution du public. Cependant, il n'y avait pas d'espace dans le processus pour permettre aux parties prenantes non gouvernementales (experts, universités, organisations de la société civile, etc.) de partager le leadership dans l'établissement de l'ordre du jour (avec une capacité de prise de décision sur le plan) ou de contribuer à la structuration des engagements et des jalons. Cependant, l'AGE a montré un engagement clair à impliquer les administrations territoriales et les organisations de la société civile qui ont manifesté leur intérêt lors de la phase de mise en œuvre (ce qui n'est pas évalué dans ce rapport).

Les 20 engagements qui composent le troisième plan d'action sont organisés en cinq thèmes: collaboration, transparence, participation, responsabilité et éducation. Ils comprennent de nombreuses actions de collaboration entre administrations territoriales; des mesures pour initier les enfants et les jeunes aux valeurs du gouvernement ouvert; des efforts pour approfondir la compréhension et la pratique des administrations, pour promouvoir la participation des citoyens et les innovations en matière de gouvernement électronique et de transparence.

Tableau 2. Engagements remarquables

Description de l'engagement Prochaines étapes État à la fin du cycle de mise en œuvre
1.1 Créer un forum sur le gouvernement ouvert Consolider le forum comme moyen de canaliser le développement du plan d'action, en garantissant l'incorporation d'un dialogue itératif entre les parties prenantes tout au long du processus de co-création. Cela sera évalué à la fin du cycle de mise en œuvre.
1.3 Réseau d'entités locales pour la transparence et la participation

Promouvoir la consolidation et le fonctionnement du réseau d'entités locales pour la transparence et la participation  

Le chercheur de l'IRM recommande de promouvoir l'apprentissage par les pairs, de rendre les outils d'ouverture des données plus durables, d'harmoniser les critères d'interprétation des droits d'accès à l'information et de favoriser le dialogue et la coordination interadministratifs. Cela sera évalué à la fin du cycle de mise en œuvre.
2.2 Observatoire de la participation

Une évaluation de la participation dans le domaine public pour identifier les meilleures pratiques et développer des approches de participation efficaces

 

Ajuster l'Observatoire de la participation pour appliquer les leçons tirées des études. Influencer la création d'un cadre juridique pour la participation.

 

Créer une stratégie de sensibilisation axée sur les bénéficiaires.

Cela sera évalué à la fin du cycle de mise en œuvre.
3.5 Règles de la loi sur la transparence

Développement de la loi sur la transparence, l'accès à l'information publique et la bonne gouvernance avec la participation du public

Permettre le respect des obligations de divulgation active et garantir la protection des droits d'accès à l'information: définir des délais, des procédures et des concepts juridiques indéterminés pour garantir l'application des causes de non-admission et / ou des limites conformément à la loi 19/2013 et des critères d'interprétation le Conseil Transparence et Bonne Gouvernance. Cela sera évalué à la fin du cycle de mise en œuvre.
5.3 Éducation sur le gouvernement ouvert

Éduquer les élèves à pratiquer la démocratie, la transparence et l'interaction avec le domaine public

Poursuivre la formation en ligne, en différenciant les publics cibles: agents gouvernementaux, OSC, enseignants et citoyens. Améliorer l'échange d'expériences et de ressources pour créer des réseaux inter-administratifs pour une méthodologie unifiée de normes éthiques et d'approches participatives, en promouvant une culture de gouvernement ouvert parmi les administrations publiques. Cela sera évalué à la fin du cycle de mise en œuvre.

Recommandations

Les recommandations de l'IRM visent à éclairer la conception du plan d'action à venir et à guider la mise en œuvre du plan actuel.

Tableau 3. Cinq recommandations clés IRM

1. Améliorer le flux de travail et les opérations du forum pour augmenter la qualité de la participation et offrir des espaces qui permettent au public d'influencer la conception de l'engagement.
2. Réduire le nombre d'engagements mais augmenter leur réalisation, leur ambition et leur impact potentiel; mettre l'accent sur les priorités des citoyens, telles que la lutte contre la corruption, à travers des approches de données ouvertes, des politiques de protection des lanceurs d'alerte et une réglementation du lobbying.
3. Encourager la participation active de la société civile et renforcer sa coordination interne.
4. Concevoir une stratégie de communication pour permettre au public d'identifier le processus national du PGO et les opportunités de participer.
5. Assurer un engagement politique de haut niveau et des entités gouvernementales supplémentaires dans le processus du PGO et avancer vers un «État ouvert».

 

Programme pilote local de l'OGP. Voir: https://www.opengovpartnership.org/local, https://www.opengovpartnership.org/countries/basque-country-spain, https://www.opengovpartnership.org/documents/madrid-action-plan-2018-2020

Télécharger

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!