Ignorer la navigation

Suède Rapport de fin de trimestre 2014-2016

La Suède a progressé dans l'amélioration de l'accès à l'information et de la responsabilité publique, principalement en matière d'aide et de développement. Pourtant, le gouvernement pourrait faire plus pour élargir la portée des engagements futurs en adoptant une approche plus globale du gouvernement ouvert. Cet objectif pourrait être atteint en associant davantage de parties prenantes gouvernementales et de la société civile à l'élaboration et à la mise en œuvre des engagements et en fixant des objectifs clairs.

Tableau 1: En bref
Milieu- terme Fin du mandat
nombre de

engagements

5
Nombre d'étapes 25
Niveau d'achèvement
Avoir complété un 0 0
Substantiel 1 3
limité 4 2
Pas commencé 0 0
Nombre d'engagements avec:
Pertinence claire pour

Valeurs OGP

5
transformatrice

impact potentiel

0
Importante ou complète

la mise en oeuvre

1

3

Tous les trois () 0 0
Aller de l'avant
Nombre d'engagements reportés au suivant

plan d'action

Inconnu

Le système Open Government Partnership (OGP) est une initiative internationale volontaire qui vise à garantir les engagements des gouvernements envers leurs citoyens pour promouvoir la transparence, autonomiser les citoyens, lutter contre la corruption et exploiter les nouvelles technologies pour renforcer la gouvernance. Le Mécanisme indépendant de communication des informations (IRM) procède à un examen des activités de chaque pays participant au PGO. Ce rapport résume les résultats de la période du 1er juillet 2014 au 30 juin 2016 et inclut certains développements pertinents jusqu'en août 2016.

Le Département de la gestion de l'aide (UDSTYR) du Ministère des affaires étrangères (MAE) est le principal bureau responsable des engagements OGP de la Suède. Le mandat de l'UDSTYR est limité à l'aide étrangère et il n'a pas le pouvoir d'imposer des changements de politique aux autres ministères du gouvernement. Étant donné que le gouvernement ouvert touche toutes les sphères du gouvernement et nécessite une approche plus globale, le plan d'action du PGO serait mieux placé entre les mains d'une entité gouvernementale ayant un mandat global.

Le gouvernement n'a pas organisé de forum multipartite régulier pour consulter les organisations de la société civile (OSC) pendant la période de mise en œuvre de ce plan d'action. Le MAE a toutefois déclaré que plusieurs consultations concernant les engagements du PGO ont eu lieu dans d'autres forums.

Tous les engagements sont conformes aux valeurs OGP. Le chercheur de l'IRM a constaté qu'un seul des engagements (accès accru aux informations sur l'aide suédoise) avait un impact potentiel notable, bien que marginal. Les engagements 3 et 4 (amélioration des possibilités de dialogue et de transparence dans la gestion et la mise en œuvre de l'aide) étaient également les seuls engagements en faveur d'un gouvernement ouvert, bien que de manière marginale. Trois des engagements ont enregistré des progrès substantiels, tandis que deux ont un niveau d'achèvement limité.

Au moment d'écrire ces lignes, la Suède n'avait pas présenté de nouveau plan d'action pour leur troisième cycle.

Télécharger

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!