Ignorer la navigation

Rapport de conception de la Tunisie 2018-2020

Pour développer le troisième plan d'action de la Tunisie, le pays a accru la participation des OSC, cependant, elles l'ont fait sans approfondir leur implication pour partager le pouvoir de décision et augmenter l'ambition du plan. Il contient quatre réformes notables pour poursuivre l'extension du processus OGP à 10 municipalités, faciliter l'accès à l'information dans l'industrie extractive et sur les mesures anti-corruption pour protéger les lanceurs d'alerte. À l'avenir, la Tunisie pourrait envisager d'élargir la portée des engagements pour inclure d'autres priorités nationales pertinentes, comme l'ouverture du processus budgétaire pour les efforts de relance du COVID-19, la contribution au suivi des dépenses, les avantages fiscaux et l'accent mis sur la prestation transparente et responsable des services publics.

Tableau 1. En un coup d'oeil

Participant depuis: 2014

Plan d'action à l'étude: 3

Type de rapport: Design

Nombre d'engagements: 13

Développement du plan d'action

Existe-t-il un forum multipartite : oui

Niveau d'influence du public : impliquer

Agi contrairement au processus OGP: non

Conception du plan d'action

Engagements relatifs aux valeurs OGP 13 (100%)

Engagements transformateurs 1

Étoiles potentielles : 1

Mise en œuvre du plan d'action

Engagements marqués: N / A

Engagements remplis: N / A

Engagements avec le major DIOG *: N / A

Engagements avec un DIOG exceptionnel *: N / A

 

* DIOG: Le gouvernement ouvert at-il été ouvert?

Le Open Government Partnership (OGP) un partenariat mondial qui rassemble des réformateurs gouvernementaux et des dirigeants de la société civile pour créer des plans d'action qui rendent les gouvernements plus inclusifs, réactifs et responsables. Le mécanisme de rapport indépendant (IRM) surveille tous les plans d'action pour s'assurer que les gouvernements respectent leurs engagements. La Tunisie a rejoint l'OGP en 2014. Depuis, la Tunisie a mis en œuvre deux plans d'action. Ce rapport évalue la conception du troisième plan d'action de la Tunisie.

Vue d'ensemble du plan d'action

La Tunisie a formé un forum multipartite (MSF) qui a élaboré les deuxième et troisième plans d'action et a organisé des réunions mensuelles de mars 2018 jusqu'à la fin du cycle du plan d'action. L'objectif est d'examiner les progrès accomplis dans la mise en œuvre des engagements de l'OGP. Alors que les OSC tunisiennes ont participé activement aux réunions de MSF, les représentants du gouvernement, les membres des parlements et le secteur privé étaient des participants moins réguliers. Les OSC membres de MSF ont reçu le Fonds fiduciaire multi-donateurs (MDTF) de l'OGP, qui a contribué à améliorer le processus de co-création.

Le troisième plan d'action national tunisien prévoit des mesures pour étendre le processus OGP à 10 municipalités, faciliter l'accès à l'information dans l'industrie extractive, les hydrocarbures et autres, et promouvoir l'engagement du public dans le processus budgétaire de l'État. Bien que certains engagements soient ambigus en termes de portée et d'ambition, dans l'ensemble, ils offrent des mesures relativement solides pour apporter de la transparence et réduire la corruption au sein du gouvernement.

 

Tableau 2. Engagements remarquables

Description de l'engagement Aller de l'avant Statut à la fin du cycle de mise en œuvre.
Engagement 11 : OGP au niveau local

"mettre en place des initiatives sur le gouvernement ouvert au niveau de dix (10) municipalités… en adoptant la même approche participative »

Envisagez de développer des stratégies spécifiques pour assurer la participation de groupes tels que les femmes, les jeunes et d'autres groupes marginalisés afin de refléter leurs besoins dans les actions locales de gouvernement ouvert qui en résultent. Remarque: cela sera évalué à la fin du cycle du plan d'action.
Engagement 6 : Transparence dans l'industrie extractive

"se prépare à rejoindre l'initiative ITIE" par renforcer le Groupe multipartite de l'ITIE (GMS) et accélérer le processus de soumission d'une demande à l'ITIE

L'IRM suggère de promouvoir la publication proactive d'informations sur ce secteur pour soutenir les OSC et le contrôle citoyen. Cela garantirait que les groupes multipartites répondent aux préoccupations concernant l'engagement du secteur privé à participer à l'initiative ; trouver un équilibre entre des intérêts différents; et, conformément aux recommandations de l'Institut national de gouvernance des ressources (NRGI), les OSC du Groupe multipartite devraient établir une stratégie de communication rigoureuse avec la société civile au sens large afin de garantir que les priorités représentent véritablement les besoins et les intérêts de la société civile. Remarque: cela sera évalué à la fin du cycle du plan d'action.
Engagement 8 : Mesures anticorruption

"Mettre en place des mécanismes contribuant à l'application de l'intégrité dans le secteur public et à la lutte contre la corruption »

Envisager de promouvoir un processus de consultation publique sur la nouvelle législation pour lutter contre la corruption ; publier de manière proactive des déclarations de patrimoine ou d'autres informations pertinentes pouvant contribuer à faciliter le contrôle par les organisations de la société civile ; et fournir de plus amples informations sur la mise en place de l'autorité de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption pour voir si elle vise à s'appuyer sur les travaux antérieurs de l'INLUCC, un organisme temporaire de lutte contre la corruption. Remarque: cela sera évalué à la fin du cycle du plan d'action.

Conseils

Les recommandations de l'IRM visent à éclairer l'élaboration du prochain plan d'action et à guider la mise en œuvre du plan d'action actuel.

Tableau 3. Cinq recommandations clés IRM

1 Au cours du processus de co-création, renforcer l'appropriation des : organisations d'OSC dans la rédaction des engagements et des jalons, des parlementaires et des membres du secteur privé de MSF et des fonctionnaires au niveau ministériel pour améliorer la durabilité du processus OGP.
2 Utiliser une approche axée sur les résultats pour développer les engagements en incluant une plus grande précision dans les descriptions des problèmes et des résultats attendus pour chaque engagement.
3 Concevoir les engagements comme des solutions politiques aux problèmes publics en élargissant leur objectif de développement de mécanismes (tels que des plates-formes) pour inclure des activités pour mettre en œuvre la théorie du changement et résoudre les problèmes politiques sous-jacents.

 

4 Intégrer des mécanismes de participation du public aux engagements visant à engager les citoyens dans un dialogue sur les politiques, programmes ou lois publics. Solliciter leurs contributions et assurer leur utilisation lors des processus décisionnels.
5 Intensifier les efforts pour ouvrir le processus budgétaire dans les efforts de relance COVID-19 contribuant au suivi des dépenses, des avantages fiscaux et se concentrer sur la prestation transparente et responsable des services publics.

 

Télécharger

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaîtra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Open Government Partnership