Ignorer la navigation

Rapport sur la conception de l'Uruguay 2018-2020

Le processus de co-création du quatrième plan d'action de l'Uruguay était mieux structuré et comprenait plus d'instances de dialogue que les plans précédents, ce qui démontre le renforcement du processus PGO du pays. Cependant, il existe des opportunités pour améliorer la diversité géographique et thématique de la société civile, ainsi que sa durabilité. Le chercheur IRM recommande d'identifier les opportunités pour permettre aux organisations d'allouer du temps et des capacités pour s'engager mieux et plus durablement dans les plans d'action (par exemple assistance technique et soutien ou événements d'apprentissage). Il existe également une opportunité de renforcer les plans futurs en termes d'ambition, en créant des canaux de rétroaction pour rendre des comptes aux parties prenantes participant au cycle de mise en œuvre. 

Tableau 1. En un coup d'oeil

Membre depuis: 2011
Plan d'action à l'étude: 4
Type de rapport: Design
Nombre d'engagements: 39

Développement du plan d'action
Y a-t-il un forum multipartite: oui
Niveau d'influence du public: collaborer
Agi contrairement au processus OGP: Non

Conception du plan d'action
Engagements pertinents pour: 38 (98%)
Engagements transformateurs: 0
Potentiellement favoris: 0

Mise en œuvre du plan d'action
Engagements marqués: N / A
Engagements réalisés: N/A
Engagements avec les principaux DIOG *: N/A
Des engagements avec un DIOG exceptionnel *: N/A
 

* DIOG: At-il ouvert le gouvernement?

Open Government Partnership (OGP) est une initiative volontaire qui vise à obtenir des engagements concrets des gouvernements pour promouvoir la transparence, autonomiser les citoyens, lutter contre la corruption et exploiter les nouvelles technologies pour renforcer la gouvernance. Le mécanisme de rapport indépendant (IRM) procède à des évaluations annuelles des activités de chaque membre du PGO pour s'assurer que les gouvernements respectent leurs engagements. L'Uruguay a rejoint l'OGP en 2011 et a depuis mis en œuvre trois plans d'action. Ce rapport évalue la conception du quatrième plan d'action du pays.

Aperçu du plan d'action

Le quatrième plan d'action de l'Uruguay démontre la volonté politique de continuer à renforcer le programme de gouvernement ouvert. Grâce à un travail systématique, le Groupe de travail sur le gouvernement ouvert a atteint un niveau de maturité qui s'est reflété dans un plan d'action bien structuré.

Le groupe de travail comprenait des représentants du pouvoir exécutif, du pouvoir judiciaire, des gouvernements régionaux et des représentants du Réseau pour un gouvernement ouvert, intégré par des organisations de la société civile. Cependant, contrairement au plan d'action précédent, il manquait de représentation de la législature et des partenaires universitaires. Le processus de co-création comprenait plus d'instances de dialogue que les plans d'action précédents, ainsi qu'une représentation égale entre le gouvernement et la société civile pour la prise de décision. La société civile était sous-représentée géographiquement et thématiquement. Il reste difficile de recruter des organisations dont l'objectif principal n'est pas le gouvernement ouvert, ainsi que celles basées en dehors de la capitale.

Malgré le processus de co-création plus structuré et mûr, le plan était moins ambitieux que le précédent, sans engagement potentiellement transformateur, tandis que le précédent en comprenait six. Le plan comprend 39 engagements attribués à 28 organisations, dont 21 reflètent les demandes de la société civile. Les engagements sont regroupés en 11 domaines thématiques: protection de l'environnement et utilisation durable des ressources naturelles; égalité des sexes et des générations; transparence des processus électoraux et lutte contre la corruption; accès à l'information publique; justice ouverte; communes ouvertes dans le département de Canelones; sociétés participatives; égalité, développement et citoyenneté; transparence et responsabilité; santé et bien-être; et l'Internet des objets.

 Tableau 2. Engagements remarquables 

Description de l'engagement Prochaines étapes État à la fin du cycle de mise en œuvre
I. Mise en œuvre du plan national de l'eau

Incorporer l'accès à l'information publique et les éléments de participation citoyenne dans la construction et la mise en œuvre des plans régionaux de bassins versants, comme déterminé par le plan national de l'eau.

Pour augmenter l'impact des projets pilotes, leur conception doit être stratégique et leur impact doit être mesuré et analysé pour systématiser les leçons apprises.

 

 

Remarque: cela sera évalué à la fin du plan d'action.
2. Un seul système national de traitement des plaintes relatives à l’environnement

Développement d'un système national unique pour gérer toutes les plaintes environnementales qui est accessible aux citoyens et qui permet aux parties prenantes intéressées de suivre leur statut.

 

 

L'IRM recommande au gouvernement d'organiser des événements de création autour du protocole identifié afin de promouvoir un processus de participation stratégique et d'inclure les voix des parties prenantes participantes.

 

Remarque: cela sera évalué à la fin du plan d'action.
7. Système de réception et de traitement des réclamations

Mise en place d'un système de réception et de traitement des réclamations, garantissant la protection des lanceurs d'alerte

 

 

Pour accroître l'impact de cet engagement, l'IRM recommande d'envisager d'augmenter le nombre d'organisations pilotes, d'évaluer ses opérations et la possibilité de l'étendre à toutes les entités publiques à court terme. Remarque: cela sera évalué à la fin du plan d'action.
13. Accès aux procédures judiciaires

Permettre l'accès aux procédures judiciaires, en garantissant la transparence du processus.

 

Pour augmenter l'impact potentiel de cet engagement, le chercheur IRM recommande de mettre en place un processus de consultation ou de rétroaction avec les utilisateurs et les utilisateurs potentiels afin de permettre une évaluation du système et de la mesure dans laquelle il répond aux besoins, ainsi que la nécessité de prendre toutes les mesures nécessaires. ajustements.

 

Remarque: cela sera évalué à la fin du plan d'action.
38. Données et services ouverts et Internet des objets

Co-créer, en collaboration avec les citoyens, les organisations de la société civile, les universités et les entreprises, des solutions technologiques civiques basées sur des services ouverts.

 

L'IRM recommande d'évaluer l'utilisation des outils mis en œuvre, ainsi que de recueillir des commentaires pour identifier les changements et les améliorations qui répondent aux besoins des citoyens. Remarque: cela sera évalué à la fin du plan d'action.

Recommandations

Les recommandations de l'IRM visent à éclairer la conception du plan d'action à venir et à guider la mise en œuvre du plan actuel.

Tableau 3. Cinq recommandations clés IRM

1. Renforcer la participation et le suivi continus de la société civile
2. Inclure des engagements pour faire progresser la responsabilité
3. Inclure le secteur privé et ses organisations représentatives dans le processus de gouvernement ouvert
4. Accroître la participation des gouvernements locaux et municipaux
5. Poursuivre les efforts pour promouvoir l'ouverture dans les trois branches du gouvernement

 

Télécharger

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!