Ignorer la navigation
Afghanistan

Loi sur le traitement, la publication et l'exécution des documents législatifs (AF0002)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action pour l'Afghanistan 2017-2019

Cycle du plan d'action: 2017

Statut: inactif

Institutions

Institution chef de file: Ministère de la justice (MoJ)

Institution (s) de soutien: Assemblée nationale, organisations de la société civile compétentes, secteur privé, Union des praticiens du droit, Association du barreau indépendant afghan

Domaines politiques

Législation & Régulation, Législatives, pression, Parlements ouverts, Participation à l'élaboration des lois, Participation du public

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport sur la conception de l'Afghanistan 2017-2019

En vedette: en attente de révision IRM

Premiers résultats: examen IRM en attente

Design i

Vérifiable: oui

Pertinent par rapport aux valeurs du PGO: la participation citoyenne

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

Quel est le problème public que l'engagement traitera ?: LPPELD est une loi qui comprend les étapes par étapes de la manière dont un projet de loi devrait être rédigé, traité et légiféré en Afghanistan. Cela signifie que toutes les législations doivent être développées et traitées sur la base de LPPELD. Malheureusement, le LPPELD n’inclut pas de couche sur laquelle les projets de loi devraient être consultés avec les OSC au nom des citoyens. Étant donné que l'idée selon laquelle ce qui affecte la vie publique devrait être consulté, le processus d'élaboration de la législation en Afghanistan est compromis. Cette existence peut conduire à l'élaboration et à l'adoption de lois susceptibles d'avoir un impact négatif sur la vie publique et le bien-être de la population, notamment l'inclusion sociale et la primauté du droit. Quel est l’engagement ?: Pour remédier à cette lacune, le ministère de la justice a été mandaté dans le Open Government Partnership réunions pour modifier LPPELD dans le but de permettre aux OSC d’examiner tous les projets de loi. Il est prévu par amendement de LPPELD que les OSC disposeront d'une plate-forme leur permettant de participer à l'examen approfondi de tous les projets de loi en Afghanistan, assurant ainsi la représentation du public dans le processus législatif, renforçant ainsi l'état de droit. Pour ce faire, le ministère de la Justice de l’Afghanistan convoquera le LPPELD à une réunion de consultation avec les organisations de la société civile afin de déterminer à quel stade de l’élaboration de la loi les organisations de la société civile devraient être consultées. En prenant en compte les consultations des OSC, des amendements au LPPELD seront préparés et mis en discussion lors de la réunion du comité législatif du cabinet. Après approbation de LPPELD par le cabinet, il sera présenté et approuvé par le parlement du pays .; Comment l'engagement contribuera-t-il à résoudre le problème public?: L'amendement de LPPELD mentionné ci-dessus garantira la participation durable des OSC au processus de législation dans le pays, comblant ainsi le fossé entre le public et le gouvernement, renforçant le loi et valeurs de la démocratie participative .; Pourquoi l'engagement est-il pertinent par rapport aux valeurs de l'OGP ?: Cet engagement représente la participation du public, responsabilise le processus législatif et garantit la transparence des processus législatifs; Informations complémentaires: Cet engagement sera financé par le ministère de la Justice. Cet engagement est conforme au programme national de réforme du secteur de la justice du ministère de la justice.

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

2. Modification de la loi sur le traitement, la publication et l'exécution des documents législatifs

Langue de l'engagement telle qu'elle apparaît dans le plan d'action:

«LPPELD est une loi qui comprend les étapes par étapes de la manière dont un projet de loi devrait être rédigé, traité et transformé en loi en Afghanistan. Cela signifie que toutes les législations doivent être développées et traitées sur la base de LPPELD. Malheureusement, le LPPELD n’inclut pas de couche sur laquelle les projets de loi devraient être consultés avec les OSC au nom des citoyens. Étant donné que l'idée selon laquelle ce qui affecte la vie publique devrait être consulté, le processus d'élaboration de la législation en Afghanistan est compromis. Cette existence peut conduire à l'élaboration et à l'adoption de lois susceptibles d'avoir un impact négatif sur la vie publique et le bien-être de la population, notamment l'inclusion sociale et la primauté du droit.

Pour remédier à cette lacune, le ministère de la justice a été mandaté dans le Open Government Partnership réunions pour modifier LPPELD dans le but de permettre aux OSC d’examiner tous les projets de loi. LPPELD devrait permettre aux OSC de participer à l’examen approfondi de tous les projets de loi en Afghanistan, garantissant ainsi que les voix du public sont représentées dans le processus législatif, renforçant ainsi l’état de droit.

Activités marquantes et produits livrables vérifiables
  • Le MJ rédige les amendements à LPPELD.
  • Le MdJ organise deux réunions de consultation avec les agences gouvernementales et les organisations de la société civile concernées sur les projets d'amendements
  • Le Comité exécutif du département de législation du ministère de la justice finalise les modifications et les réflexions recueillies auprès des organisations de la société civile.
  • Présenter l'ébauche finale de l'amendement, après avoir incorporé toutes les réactions des agences gouvernementales et de la société civile concernées, au comité législatif avant de les envoyer au Cabinet pour approbation. Les organisations de la société civile participeront également à cette réunion.
  • Présenter les amendements finaux au Cabinet pour approbation.
  • Approbation des amendements par l'Assemblée nationale.
  • Approbation, publication et application de LPPELD. ”

Date de début: janvier 2018

Date de fin: Août 2019

Note éditoriale: Ceci est une version partielle du texte d'engagement. Pour le texte complet du Plan d’action national pour l’Afghanistan, voir: https://www.opengovpartnership.org/commitment/01-mechanism-of-public-partnership-inspection-process

Contexte et objectifs

Cet engagement vise à modifier la loi sur le traitement, la publication et l'exécution des documents législatifs (LPPELD) afin d'intégrer légalement et institutionnellement les points de vue des organisations de la société civile et des citoyens dans le processus d'élaboration des lois, qui n'a pas encore été mis en place.

Le LPPELD concerne l’ensemble du processus législatif en Afghanistan. Il comporte six étapes: a) la préparation du premier projet par les directions et les autorités concernées; b) examen et examen minutieux du projet par l'Institut de recherche scientifique et juridique et législative du ministère de la Justice et d'autres experts et autorités concernés, selon ce que l'Institut jugera nécessaire; c) affirmation et approbation par le Comité législatif du bureau administratif du président (AOP) et du Cabinet; d) ratification au Parlement; e) obtenir la signature du président; et) publication au Journal officiel du Ministère de la justice. Un règlement 1943 avait pour la première fois établi la procédure de rédaction des documents législatifs, qui a été révisée et transformée en LPPED en février 2017. Il n'était pas obligatoire d'associer les organisations de la société civile au processus, bien qu'elles puissent participer au plaidoyer et ainsi influencer le processus de prise de décision, comme en témoigne le cas de la loi sur l'élimination de la violence à l'égard des femmes et de sa non-incorporation éventuelle dans la récente déclaration du pays. Code pénal révisé et publié.

Les jalons et les activités de l'engagement sont suffisamment précis pour pouvoir être vérifiés et bon nombre d'entre eux ont déjà été atteints (voir le prochain rapport sur la mise en œuvre pour un complément de discussion). L'engagement est pertinent par rapport à la valeur de la participation civique du PGO, en raison du rôle envisagé des OSC et du public dans la consultation sur l'amendement du LPPELD, qui permettrait aux OSC de réviser toutes les lois proposées.

Le chercheur de l'IRM considère que cet engagement a un impact potentiel modéré car il vise à donner aux OSC et au public une chance de participer au processus d'élaboration des lois. Avant cette loi, les OSC ne pouvaient effectivement participer qu'au processus d'élaboration des lois. à travers leur plaidoyer et leurs efforts consolidés. Cela a été démontré par de nombreuses organisations de femmes et activistes dans le cas de la non-incorporation de la loi EVAW dans le Code pénal révisé dans 2017. Néanmoins, il n'y avait pas de cadre juridique en place pour la consultation publique. Comme l'indiquent les Indicateurs mondiaux de gouvernance réglementaire de la Banque mondiale, les ministères et organismes afghans ne sollicitent pas le grand public de commentaires sur les projets de réglementation. La possibilité de formuler des commentaires sur un amendement juridique qui aurait pour conséquence une participation permanente au processus d’élaboration des politiques est un grand pas en avant vers une participation significative à la conception de la législation dès le départ. Les amendements à la loi découlant de cet engagement rendent obligatoire la participation des OSC au processus d’élaboration de la loi et créeront, pour la première fois, des opportunités dans les domaines suivants: de jure, les fonctionnaires et les organisations de la société civile auraient la possibilité de travailler sur une plate-forme commune pour la sécurisation des factures. Cependant, la qualité et la compétence de la participation des OSC restent essentielles pour évaluer l'impact potentiel de cet engagement. Un représentant d'une organisation de défense des droits de l'homme a déclaré que dans la plupart des réunions sur les processus législatifs, le rôle des OSC est celui d'observateur. Elle a toutefois reconnu qu'ils pourraient jouer un rôle plus important sur la base de cet engagement s'ils avaient réellement l'intention de participer. À son avis, en tant que femme, les femmes afghanes souffrent de problèmes spécifiques et leur rôle dans le processus d’élaboration des lois est particulièrement important. En d'autres termes, la participante à l'entretien considérait cet engagement comme un moyen de renforcer la participation des femmes au processus de rédaction de la loi, en veillant à ce que leurs voix soient entendues non seulement à travers leurs activités de plaidoyer et leur activisme, mais aussi à travers un cadre juridique.

Prochaines étapes

Pour le plan d'action ultérieur, le chercheur de l'IRM suggère que le gouvernement prenne des mesures proactives pour améliorer la sensibilisation du public et des OSC au processus LPPELD révisé (une fois adopté) et définir plus précisément la manière dont le gouvernement sollicitera et intégrera les commentaires du public et des OSC. . Plus précisément, le gouvernement, par l'intermédiaire du MdJ en tant qu'agence d'exécution, pourrait investir davantage de ressources dans:

  • Établissant des mécanismes spécifiques leur permettant d’introduire le processus révisé de participation des organisations de la société civile et du public dans le cadre de LPPELD et de communiquer au public l’importance des modifications spécifiées dans le cadre de cet engagement.
  • Pour sensibiliser le public à la nouvelle législation, le gouvernement pourrait planifier une campagne via des programmes de radio et de télévision.
  • Le ministère de la justice et le Parlement pourraient créer sur leurs sites Web un portail permettant au public de laisser des commentaires et des réactions sur des projets de législation en particulier.
  • Assurer une participation inclusive et un engagement actif auprès du grand public grâce à une sensibilisation et à des options de participation pour les habitants des provinces hors de la capitale ou sans connexion Internet.

Le chercheur de l'IRM suggère en outre que les OSC prennent des mesures proactives pour renforcer l'impact de l'engagement, notamment:

  • Les groupes de la société civile pourraient se coordonner pour former des groupes de base sur des domaines politiques spécifiques et veiller à participer activement à la rédaction de la législation dans ces domaines.
  • La société civile pourrait également aider à diffuser des informations sur la nouvelle législation et contribuer aux campagnes de sensibilisation du public avec des projets et des événements spécifiques.
  • La société civile pourrait utiliser la «méthodologie du théâtre législatif» comme moyen de faire participer le public à des questions concernant sa vie quotidienne. Cette méthodologie a été utilisée efficacement dans des pays tels que le Brésil, le Canada et la France pour faire participer les citoyens au processus législatif par le biais de l'art. En Afghanistan, il existe des précédents pour ce type de travail, tels que ceux de l’Organisation des droits de l’homme et de la démocratie en Afghanistan (AHRDO), et ils pourraient être élargis pour introduire et mettre en œuvre un théâtre participatif et un théâtre législatif.
Ministère de la Justice. (2018). Le projet de loi sur le traitement des documents législatifs. Récupéré le novembre 10, 2018, de http://moj.gov.af/Content/files/Law%20on%20processing%20manner%20of%20publication.pdf
Entretien personnel, Directeur des lois, Ministère de la justice, 24 Octobre 2018, Kaboul.
Saeed, H. (July 2018). Nouveau code pénal et loi EVAW: incorporer ou ne pas incorporer? Organisation de recherche sur les politiques publiques en Afghanistan. Récupéré le novembre 10, 2018, de http://appro.org.af/publication/new-penal-code-and-evaw-law-to-incorporate-or-not-to-incorporate/
Rulemaking.worldbank.org/en/data/explorecountries/Afghanistan#
Entretien personnel, Directrice de la formation de l'Association des droits de l'homme pour les femmes, 29 octobre 2018, Kaboul.
Ibid.
Pour plus d'informations sur cette méthodologie et son impact transformateur, veuillez consulter: http://ahrdo.org/our-history/; Saeed, H. (2015). Donner le pouvoir à des voix non entendues à travers le «théâtre des opprimés»: réflexions sur le projet de théâtre législatif pour les femmes en Afghanistan - Notes du terrain. Journal de la pratique des droits de l'homme, volume 7, numéro 2, pages 299 – 326. Récupéré le novembre 10, 2018, de https://academic.oup.com/jhrp/article/7/2/299/2188804; AHRDO. (Février 2012). Les femmes afghanes après les talibans: l'histoire se répète-t-elle? Récupéré le novembre 10, 2018, de https://drive.google.com/file/d/0BzQO1gSxbFZbYm5sY19ER29IemM/view

Engagements

  1. Réviser la loi sur le recrutement et les pouvoirs des procureurs généraux

    AF0014, 2019, Anti-Corruption

  2. Réviser la loi sur le gouvernement local

    AF0015, 2019, Législation et Réglementation

  3. Établir un engagement anti-corruption

    AF0016, 2019, Anti-Corruption

  4. Projet de loi sur la propriété véritable

    AF0017, 2019, Anti-Corruption

  5. Portail de traitement des documents législatifs

    AF0018, 2019, Renforcement des capacités

  6. Suivi de l'éducation par les OSC

    AF0019, 2019, Gouvernement électronique

  7. Élaborer un système de plainte électronique pour le gouvernement local

    AF0020, 2019, Renforcement des capacités

  8. Réformer et renforcer les données sur l'éducation

    AF0021, 2019, Accès à l'information

  9. Participation à la budgétisation locale

    AF0022, 2019, Ouverture fiscale

  10. Système de collecte électronique des revenus

    AF0023, 2019, Renforcement des capacités

  11. Co-créer un curriculum universitaire

    AF0024, 2019, Éducation

  12. Système de promotion de la réforme des policiers

    AF0025, 2019, Gouvernement électronique

  13. Cadre de surveillance pour les grossistes en médicaments

    AF0026, 2019, Gouvernement électronique

  14. Surveillance des centres de santé privés et publics

    AF0027, 2019, Gouvernement électronique

  15. Participation au budget national

    AF0028, 2019, Ouverture fiscale

  16. Justice ouverte pour la lutte contre la corruption

    AF0029, 2019, Anti-Corruption

  17. Plan d'autonomisation des femmes

    AF0030, 2019, genre

  18. Création du Grand Conseil des femmes

    AF0031, 2019, genre

  19. Mécanisme de partenariat public dans le processus d'inspection

    AF0001, 2017, Renforcement des capacités

  20. Loi sur le traitement, la publication et l'exécution des documents législatifs

    AF0002, 2017, Législation et Réglementation

  21. Les tribunaux pour lutter contre la violence à l'égard des femmes

    AF0003, 2017, Accès à la justice

  22. Conseils de partenariat public-policier

    AF0004, 2017, Renforcement des capacités

  23. Enregistrement des avoirs des fonctionnaires

    AF0005, 2017, Anti-Corruption

  24. Schéma d'établissement d'une entité d'accréditation de services de santé

    AF0006, 2017, Renforcement des capacités

  25. Politique nationale d'amélioration urbaine

    AF0007, 2017, Infrastructure et Transport

  26. Politique de protection des femmes en situation de conflit et d'urgence

    AF0008, 2017, Ouverture fiscale

  27. Plan de surveillance de la société civile pour l'éducation et l'enseignement supérieur

    AF0009, 2017, Éducation

  28. Plan pour la création d'un comité mixte chargé de superviser la mise en œuvre de la stratégie anti-corruption

    AF0010, 2017, Anti-Corruption

  29. Renforcer le mécanisme d'information dans les agences gouvernementales 60

    AF0011, 2017, Accès à l'information

  30. Mise en place de contrats ouverts

    AF0012, 2017, Accès à l'information

  31. Participation du public aux projets du réseau routier

    AF0013, 2017, Infrastructure et Transport

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!