Ignorer la navigation
Afghanistan

Conseils de partenariat public-police (AF0004)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action pour l'Afghanistan 2017-2019

Cycle du plan d'action: 2017

Statut: inactif

Institutions

Institution chef de file: Ministère de l'intérieur

Institution (s) de soutien: institutions de gouvernance locales, projet du ministère de l'Intérieur et développement de la police (MPD) du PNUD, organisations de la société civile, organisations internationales, conseils provinciaux

Domaines politiques

Capacité? bâtiment, E-gouvernement, Justice, Communautés marginalisées, Police et correction, Participation du public, Prestation de services publics, Mesures de responsabilité sociale et boucles de rétroaction, Sous-national

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport sur la conception de l'Afghanistan 2017-2019

En vedette: en attente de révision IRM

Premiers résultats: examen IRM en attente

Design i

Vérifiable: oui

Pertinent avec les valeurs du PGO: accès à l'information, participation civique

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

Quel est le problème public que l'engagement traitera ?: Dans la situation actuelle du pays, il existe un fossé et une méfiance grandissants entre la police et le public. Les gens ont une collaboration limitée avec la police en matière de sécurité, d'ordre public et d'application de la loi, faute de structures pouvant faciliter le partenariat public-policier et la responsabilisation de la police. Afin de relever ce défi, le MdI a mis en place et mis en œuvre des conseils de partenariat public-policier 23 dans les provinces 23 du pays, ce qui a accru la participation du public à la sécurité et à l’ordre public, réduisant ainsi l’écart entre la police et le public. Sur la base des enseignements tirés et à la demande des OSC lors des réunions consultatives des Open Government Partnership-Afghanistan, le ministère de l'intérieur a décidé d'élargir les conseils de partenariat public-police aux provinces restantes du pays 11 et de les rendre opérationnels dans ces provinces. Les fonctions de ces conseils dans les provinces 11 seront étendues pour faire en sorte que les forces de police soient tenues responsables par les conseils; Quel est l'engagement? Les conseils de partenariat entre la police et la police sont composés d'anciens des tribus, de personnalités influentes, de jeunes, de femmes, de professeurs d'université, de savants religieux et d'étudiants d'université. L'adhésion à ces conseils est basée sur une procédure électorale. Les conseils de partenariat public-policier collaborent avec la police dans les domaines suivants: prioriser les problèmes de sécurité et de sûreté au niveau des provinces et des districts; rapports de police mis à la disposition des conseils sur les progrès accomplis dans la résolution des problèmes de sécurité et de sûreté prioritaires; les membres du conseil font rapport au conseil sur les plaintes du public concernant la corruption et l'inconduite de la police et la police prend les mesures nécessaires et rend compte au conseil des progrès accomplis; règlement des différends et diminution du nombre de crimes au niveau local; et faciliter les programmes de sensibilisation à l'intention des citoyens lancés par la police. La police fournira plutôt des informations sur la manière dont ses services sont fournis, à ces conseils et, par leur intermédiaire, aux citoyens et exigera leur collaboration; Comment l'engagement contribuera-t-il à résoudre le problème public ?: Cet engagement garantit la participation du public à la hiérarchisation des défis en matière de sécurité et de sûreté dans leurs localités. En outre, les conseils de partenariat de police publique fourniront des solutions pratiques et appropriées aux problèmes de sécurité et collaboreront avec les organes de sécurité pour les mettre en œuvre. En outre, l'élargissement de ces conseils aux provinces 11 restantes renforcera la collaboration et la prise de décision commune des autorités publiques et de la police. En consultation avec ces conseils, les institutions de sécurité seront en mesure d'identifier les défis à relever dans les domaines connexes et de rétablir la confiance du public dans les forces de sécurité en y apportant des solutions. Grâce à ce processus, la boucle entre le conseil et la police sera fermée car la police devra démontrer dans ses rapports d'avancement et les mesures prises pour faire face aux problèmes de sécurité et aux plaintes identifiées par le public par le biais du conseil. Les commentaires reçus jouent un rôle essentiel pour déterminer si la police prend les mesures appropriées ou non. Cela crée en soi un ensemble de documents qui, sinon, n’existent pas et peuvent servir de preuve de l’efficacité ou de l’inefficacité de la police. La mise en œuvre de cet engagement devrait améliorer les conditions de sécurité dans les provinces et les districts, ce qui renforcera la confiance du public dans la police nationale en garantissant sa participation à la prestation de services liés à la police. Pourquoi cet engagement est-il pertinent par rapport aux valeurs de l'OGP?: Cet engagement est lié au partenariat public, à la responsabilité et à la transparence: d'un côté, le système de partenariat public-police est conçu avec la participation du public. D'autre part, le grand public jouera un rôle efficace dans l'identification des problèmes de sécurité locaux et la mise en œuvre de solutions à ces problèmes en utilisant un mécanisme décisionnel commun associant la police et les institutions de sécurité. En outre, la police informe le conseil des mesures à prendre pour faire face aux problèmes de sécurité et aux lois du public. Le procès-verbal de la séance du conseil sera mis à la disposition du public sur le site Web du MdI .; Informations complémentaires: Le budget nécessaire à la mise en place de conseils de partenariat public-police sera fourni par le projet du PNUD pour le développement de la police et le développement de la police. Cet engagement est pertinent pour le cadre de paix et de développement en Afghanistan ainsi que pour les priorités nationales du ministère de l'intérieur.

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

4. Mise en place de conseils de partenariat public-policier

Langue de l'engagement telle qu'elle apparaît dans le plan d'action:

«Dans la situation actuelle du pays, le fossé et la méfiance grandissent entre la police et le public. La collaboration avec la police en matière de sécurité, d'ordre public et d'application de la loi est limitée, faute de structures pouvant faciliter le partenariat public-police et la responsabilisation de la police.

Afin de relever ce défi, le MdI a mis en place et mis en œuvre des conseils de partenariat public-policier 23 dans les provinces 23 du pays, ce qui a accru la participation du public à la sécurité et à l’ordre public, réduisant ainsi l’écart entre la police et le public.

Sur la base des enseignements tirés et à la demande des organisations de la société civile lors de réunions consultatives Open Government Partnership-Afghanistan, le ministère de l'intérieur a décidé d'élargir les conseils de partenariat public-police aux provinces restantes du pays 11 et de les rendre opérationnels dans ces provinces. Les fonctions de ces conseils dans les provinces 11 seront étendues pour faire en sorte que les forces de police soient tenues responsables par les conseils.

Activités marquantes et produits livrables vérifiables
  • Création de directions générales de police à base communautaire (police mardumi) dans les provinces afghanes de 11 (Laghman, Nimroz, Ghor, Nuristan, Badghis, Kunar, Uruzgan, Baghlan, Ghazni, Logar et Paktika)
  • Organiser des conférences de sensibilisation 11 dans les provinces 11 mentionnées et organiser les élections des conseils sur la base de la procédure électorale existante
  • Organisation de programmes de formation 11 au nom de la police de base pour les membres élus des conseils des provinces cibles de 11
  • Formuler et organiser des sessions mensuelles sur les fonctions des conseils de partenariat public-police.
  • Publiez les procès-verbaux des séances mensuelles des conseils sur le site Web du MIO. ”

Date de début: janvier 2018

Date de fin: Août 2019

Note éditoriale: Ceci est une version partielle du texte d'engagement. Pour le texte complet du Plan d’action national pour l’Afghanistan, voir: https://www.opengovpartnership.org/commitment/04-public-police-partnership-councils

Contexte et objectifs

L’Afghanistan n’a jamais eu de police civile forte et efficace. Divers donateurs ont participé à la formation des forces de police afghanes, notamment l'Allemagne et les États-Unis. Depuis 2007, l'Union européenne a mis en place la mission de police de l'Union européenne en Afghanistan (EUPOL). Dans le cadre de la mission d'EUPOL, la police de proximité a débuté en Afghanistan avec 2009 avec le lancement d'un service d'assistance téléphonique 119 gratuit permettant au public d'informer la police si elle observe des activités suspectes ou autrement en cas de besoin urgent. À la suite de cette initiative, le ministère de l'Intérieur a créé et mis en œuvre des conseils de partenariat public-policier 23 dans les provinces de 23, dans le but de faire participer le public à la sécurité et à l'ordre public et de renforcer la confiance entre la police et le public. Les conseils sont composés de représentants de la communauté (ils peuvent parfois aussi être membres d'OSC locales) au niveau du district et de la province, ainsi que de la police locale.

L’objectif de cet engagement est d’élargir les Conseils de partenariat public-police aux autres provinces 11, où le public est invité à des séances d’information sur les Conseils et élit des représentants à ces Conseils. Les conseils 11 proposés seront mis en place selon les mêmes procédures qu’auparavant et seront suivis de plusieurs activités de suivi (sessions de formation, réunions mensuelles et publication des comptes rendus officiels des réunions du Conseil). Cependant, cette initiative, initialement lancée par les communautés de donateurs, reste relativement nouvelle dans le pays.

Cet engagement correspond à la valeur de la participation civique du PGO, car le public est invité à s'associer directement à la police afin de renforcer la confiance entre eux et d'améliorer la sécurité publique. Le public aura l'occasion d'exprimer ses préoccupations, de collaborer avec la police et d'être consulté. Cet engagement concerne également la valeur d'accès à l'information du PGO, car il vise à publier les procès-verbaux des réunions du Conseil sur le site Web du Ministère de l'intérieur.

Les activités spécifiées dans cet engagement sont toutes concrètes et vérifiables, malgré certaines limitations. Par exemple, l'engagement est vague quant à savoir qui comprend la population ciblée pour les conférences de sensibilisation et si le gouvernement organisera ces conférences seul ou en collaboration avec les OSC locales.

L'impact potentiel de cet engagement, qui augmenterait d'environ un tiers le nombre de provinces ayant noué des partenariats public-police, est mineur. En Afghanistan, les citoyens et la police collaborent peu pour assurer la sécurité, l'ordre public et l'application de la loi, en raison de l'absence de structures susceptibles de faciliter le partenariat public-police et la responsabilisation de la police. Le représentant du gouvernement interrogé par le chercheur de l'IRM a déclaré qu'en dépit de nombreuses difficultés, le public a souvent aidé à informer la police d'activités suspectes. Cela pourrait donc conduire à une meilleure collaboration entre le public et la police. Cependant, il n’existe aucune preuve au-delà d’une validation anecdotique permettant d’établir une corrélation directe entre les deux.

Prochaines étapes

Le chercheur de l'IRM suggère de poursuivre cet engagement dans le prochain plan d'action. À cette fin, le chercheur IRM recommande ce qui suit:

  • Les organisations partenaires de la société civile pourraient entreprendre un projet de recherche pour démontrer l'impact des conseils de partenariat public-police déjà établis et pour identifier ses défis et ses voies à suivre. Le prochain plan d'action du PGO pourrait tirer parti des conclusions de cette recherche en intégrant les enseignements tirés.
  • L’Afghanistan a une loi sur la police en quatre chapitres et des articles sur 34, publiés dans 2005. Cette loi ne mentionne pas le concept de police de communauté et ne spécifie pas de rôle pour les OSC. Le prochain plan d'action pourrait envisager un amendement à la loi basé sur de nouvelles pratiques. Cela aurait pour effet de renforcer légalement les pratiques de police de proximité décrites dans l'engagement actuel.
  • Le MdI dispose déjà d'un conseil consultatif composé de représentants des organisations de la société civile, de médias et d'un commissaire aux droits de l'homme. Ils pourraient prendre des mesures plus concrètes pour inclure et établir des liens avec les organisations de la société civile locales dans les provinces qui participent aux conseils de partenariat public-police. À titre d'exemple, des représentants des provinces peuvent être invités à certaines réunions du PAO-A liées à cet engagement, où ils auront l'occasion d'exprimer leurs préoccupations et leurs points de vue directement avec le PEO-A.
  • Dans le même ordre d'idées, les fonctionnaires et la société civile doivent être davantage formés et sensibilisés à la notion et à la pratique de la police de proximité, qui est toujours considérée comme une nouveauté, en particulier dans les nouveaux territoires où ils seront établis. IRM Researcher suggère que des sessions de formation soient organisées par des experts pour les fonctionnaires et les organisations de la société civile, associées à des voyages d’exposition pour observer les bonnes pratiques d’autres pays.

Wilder, A. (2007). Des flics ou des voleurs? La lutte pour la réforme de la police nationale afghane (Série de documents). AREU, Kaboul. Récupéré le novembre 21, 2018, de https://areu.org.af/wp-content/uploads/2007/01/717E-Cops-or-Robbers-IP-print.pdf
Suroush, Q. (2018). Évaluation de l'impact d'EUPOL sur la réforme de la police afghane (2007-2016) (document de travail EUNPACK). AREU, Kaboul. Récupéré le novembre 21, 2018, de https://areu.org.af/wp-content/uploads/2018/05/1807E-Assessing-EUPOL-Impact-on-Afghan-Police-Reform-2007-2016.pdf
Entretien personnel, directeur des politiques et de la planification, ministère de l'Intérieur, 26 novembre 2018, Kaboul.
Entretien personnel, directeur des politiques et de la planification, ministère de l'Intérieur, 26 novembre 2018, Kaboul.
Ibid.
Plan d'action national, Open Government Partnership Afghanistan (OGPA), 2018-2019. Consulté en janvier 22, 2019, à partir de https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2018/09/Afghanistan_Action-Plan_2017-2019_EN_UPDATED.pdf
Entretien personnel, directeur des politiques et de la planification, ministère de l'Intérieur, 26 novembre 2018, Kaboul.
IRoA Ministère de la justice. (2005). La loi sur la police. http://moi.gov.af/Content/files/PoliceLawOG_0862.pdf
IRoA, ministère de l'Intérieur. (Dakota du Nord). Noms et curriculum vitae des membres du conseil consultatif du MdI. Récupéré November 21, 2018 de http://moi.gov.af/fa/page/5718/9138
Entretien personnel, directeur des politiques et de la planification, ministère de l'Intérieur, 26 novembre 2018, Kaboul.

Engagements

  1. Réviser la loi sur le recrutement et les pouvoirs des procureurs généraux

    AF0014, 2019, Anti-Corruption

  2. Réviser la loi sur le gouvernement local

    AF0015, 2019, Législation et Réglementation

  3. Établir un engagement anti-corruption

    AF0016, 2019, Anti-Corruption

  4. Projet de loi sur la propriété véritable

    AF0017, 2019, Anti-Corruption

  5. Portail de traitement des documents législatifs

    AF0018, 2019, Renforcement des capacités

  6. Suivi de l'éducation par les OSC

    AF0019, 2019, Gouvernement électronique

  7. Élaborer un système de plainte électronique pour le gouvernement local

    AF0020, 2019, Renforcement des capacités

  8. Réformer et renforcer les données sur l'éducation

    AF0021, 2019, Accès à l'information

  9. Participation à la budgétisation locale

    AF0022, 2019, Ouverture fiscale

  10. Système de collecte électronique des revenus

    AF0023, 2019, Renforcement des capacités

  11. Co-créer un curriculum universitaire

    AF0024, 2019, Éducation

  12. Système de promotion de la réforme des policiers

    AF0025, 2019, Gouvernement électronique

  13. Cadre de surveillance pour les grossistes en médicaments

    AF0026, 2019, Gouvernement électronique

  14. Surveillance des centres de santé privés et publics

    AF0027, 2019, Gouvernement électronique

  15. Participation au budget national

    AF0028, 2019, Ouverture fiscale

  16. Justice ouverte pour la lutte contre la corruption

    AF0029, 2019, Anti-Corruption

  17. Plan d'autonomisation des femmes

    AF0030, 2019, genre

  18. Création du Grand Conseil des femmes

    AF0031, 2019, genre

  19. Mécanisme de partenariat public dans le processus d'inspection

    AF0001, 2017, Renforcement des capacités

  20. Loi sur le traitement, la publication et l'exécution des documents législatifs

    AF0002, 2017, Législation et Réglementation

  21. Les tribunaux pour lutter contre la violence à l'égard des femmes

    AF0003, 2017, Accès à la justice

  22. Conseils de partenariat public-policier

    AF0004, 2017, Renforcement des capacités

  23. Enregistrement des avoirs des fonctionnaires

    AF0005, 2017, Anti-Corruption

  24. Schéma d'établissement d'une entité d'accréditation de services de santé

    AF0006, 2017, Renforcement des capacités

  25. Politique nationale d'amélioration urbaine

    AF0007, 2017, Infrastructure et Transport

  26. Politique de protection des femmes en situation de conflit et d'urgence

    AF0008, 2017, Ouverture fiscale

  27. Plan de surveillance de la société civile pour l'éducation et l'enseignement supérieur

    AF0009, 2017, Éducation

  28. Plan pour la création d'un comité mixte chargé de superviser la mise en œuvre de la stratégie anti-corruption

    AF0010, 2017, Anti-Corruption

  29. Renforcer le mécanisme d'information dans les agences gouvernementales 60

    AF0011, 2017, Accès à l'information

  30. Mise en place de contrats ouverts

    AF0012, 2017, Accès à l'information

  31. Participation du public aux projets du réseau routier

    AF0013, 2017, Infrastructure et Transport

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!