Ignorer la navigation
Afghanistan

Politique de protection des femmes en situation de conflit et d'urgence (AF0008)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action pour l'Afghanistan 2017-2019

Cycle du plan d'action: 2017

Statut: inactif

Institutions

Institution chef de file: Ministère de la condition féminine (MoWA)

Institution (s) de soutien: ministère de l'intérieur, ministère d'État pour la gestion des catastrophes, ministère des Réfugiés et des Rapatriements, ministère de la Santé publique, IDLG, ministère du Développement rural et de la Réhabilitation, et ministère de l'Agriculture, de l'Irrigation et de l'Elevage, AIHRC, Réseau des femmes afghanes , organisations partenaires internationales, notamment le PNUD, ONU-Femmes, l'USAID et d'autres OSC pertinentes

Domaines politiques

Ouverture fiscale, Genre, Droits de l'homme, Législation et réglementation, Législatives, Communautés marginalisées, Participation du public, Participation du public au budget / à la politique budgétaire, Prestation de services publics, Mesures de responsabilité sociale et boucles de rétroaction

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport sur la conception de l'Afghanistan 2017-2019

En vedette: en attente de révision IRM

Premiers résultats: examen IRM en attente

Design i

Vérifiable: oui

Pertinent par rapport aux valeurs du PGO: la participation citoyenne

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

Quel est le problème public que l'engagement traitera ?: conflits et situations d'urgence affectent les femmes de manière disproportionnée et il n'existe pas de mécanisme spécifique que les agences concernées peuvent utiliser pour traiter les problèmes auxquels les femmes sont confrontées dans de telles situations, telles que la violence sexuelle , déplacement interne, pauvreté et perte d'accès à l'éducation et aux services de santé, et traumatismes psychologiques. L'absence d'un tel mécanisme a eu des effets négatifs sur différents aspects du bien-être des femmes. Cette situation risque de nuire aux femmes plus que toute autre couche sociale en limitant leur accès à des provisions et des services adéquats en matière d'alimentation, de sécurité, de santé et de santé mentale; Quel est l'engagement ?: Afin de réduire la vulnérabilité des femmes dans les situations de conflit et d'urgence, le MoWA, en collaboration avec les ministères, les agences et les entités de gouvernance locales concernés, les OSC, les organisations de défense des droits des femmes, les organisations partenaires internationales et d'autres acteurs concernés va développer une protection politique pour les femmes en situation de conflit et d'urgence. Une fois la politique finalisée, elle sera soumise à l'approbation du Cabinet. Comment l'engagement contribuera-t-il à résoudre le problème public ?: Cet engagement permettra aux agences concernées mentionnées ci-dessus de présenter leurs idées et propositions à incorporer dans la politique de protection des femmes en situation de conflit et d'urgence.
Afin de mettre en œuvre cet engagement, le MoWA établira tout d'abord un comité composé des agences gouvernementales concernées, des organisations de défense des droits des femmes, des OSC et des organisations internationales. Ce comité sera responsable de l’élaboration de la politique de protection des femmes dans les situations de conflit et d’urgence.
Le comité créé élaborera la politique et la communiquera aux organismes gouvernementaux et non gouvernementaux concernés pour commentaires. Après avoir recueilli tous les commentaires, le comité les incorporera et élaborera la version finale avant de l'envoyer pour approbation au Cabinet.
Avec l’approbation de cette politique, un mécanisme spécifique sera mis en place pour protéger les femmes dans les situations de conflit et d’urgence.
Le comité préparera et finalisera un plan d'action pour faciliter la mise en œuvre de la politique. Par conséquent, la mise en œuvre de la politique et de son plan d'action devrait réduire la vulnérabilité des femmes dans les conflits et les situations d'urgence et répondre à leurs besoins et à leurs problèmes en temps voulu. Pourquoi l'engagement est-il pertinent par rapport aux valeurs de l'OGP? organisations .; Informations complémentaires: Cet engagement sera financé par le MoWA et mettra en exergue l'engagement pris par l'Afghanistan en faveur des objectifs de développement durable, à savoir l'objectif 5, qui stipule "Atteindre l'égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles". Cet objectif inclut des cibles spécifiques à 5 qui soulignent l'engagement de l'Afghanistan à la résolution 1325, abordant ainsi les problèmes susmentionnés qui affectent les femmes dans les situations de conflit et d'urgence.

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

8. Développer et approuver une politique de protection des femmes en situation de conflit et d'urgence

Langue de l'engagement telle qu'elle apparaît dans le plan d'action:

«Les conflits et les situations d'urgence touchent les femmes de manière disproportionnée et il n'existe pas de mécanisme spécifique que les agences concernées peuvent utiliser pour traiter les problèmes auxquels les femmes sont confrontées dans ces situations, telles que la violence sexuelle, les déplacements internes, la pauvreté et la perte d'accès à l'éducation. services de soins de santé et traumatismes psychologiques. L'absence d'un tel mécanisme a eu des effets négatifs sur différents aspects du bien-être des femmes. Cette situation risque de nuire aux femmes plus que toute autre couche sociale en limitant leur accès à des provisions et des services adéquats en matière d'alimentation, de sécurité, de santé et de santé mentale.

Afin de réduire la vulnérabilité des femmes dans les situations de conflit et d'urgence, le MoWA, en collaboration avec les ministères, les agences et les entités de gouvernance locales concernés, les organisations de la société civile, les organisations de défense des droits des femmes, les organisations partenaires internationales et d'autres acteurs concernés élaborera une politique de protection des femmes en conflit et situations d'urgence. Une fois la politique finalisée, elle sera soumise à l’approbation du Cabinet.

Activités marquantes et produits livrables vérifiables
  • Le MoWA mettra en place un comité composé d'agences gouvernementales, d'organisations de défense des droits des femmes, d'OSC et d'organisations internationales, qui sera chargé de rédiger la politique de protection des femmes dans les situations de conflit et d'urgence.
  • Le comité élaborera la politique de protection des femmes dans les situations de conflit et d’urgence.
  • Le comité tiendra une session de consultation à Kaboul, à laquelle participeront des agences gouvernementales, des organisations de défense des droits des femmes et des organisations de la société civile des provinces. Leurs commentaires seront incorporés dans une version finale de la politique de protection par le comité.
  • Approbation de la politique de protection par le Cabinet.
  • Le comité préparera et finalisera un plan d'action pour faciliter la mise en œuvre de la politique. "

Date de début: janvier 2018

Date de fin: Août 2019

Note éditoriale: Ceci est une version partielle du texte d'engagement. Pour le texte complet du Plan d’action national pour l’Afghanistan, voir: https://www.opengovpartnership.org/commitment/08-protection-policy-women-under-conflict-and-emergency-situations

Contexte et objectifs

L'objectif principal de cet engagement est d'élaborer et d'approuver une politique de protection des femmes dans les situations de conflit et d'urgence, en mettant l'accent sur l'aide aux plus vulnérables comme les veuves, les femmes divorcées et les femmes handicapées. C'est l'un des engagements pris par une organisation de la société civile non-OGP appelée Afghan Women Press Office. La directrice de l'organisation susmentionnée, interviewée par la chercheuse IRM, avait participé à l'une des sept séances du groupe de travail de l'OGP au cours de laquelle elle avait discuté de la nécessité de formuler une politique pour les femmes en situation d'urgence et de conflit, en la reliant à la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies Femmes, Paix et Sécurité (2000).

La situation des femmes en Afghanistan est considérée comme l'une des pires au monde, à la fois par rapport aux hommes afghans et aux femmes d'autres pays. L'inégalité existante et la discrimination institutionnalisée sont encore aggravées chez les femmes confrontées à la guerre et / ou à des situations d'urgence. Le ministère de la condition féminine (MoWA) note:

Les femmes en situation de conflit et d'urgence sont sujettes de manière disproportionnée au viol, à la migration, à la pauvreté et au chômage. Ils deviennent des personnes déplacées à l'intérieur du pays et perdent la possibilité d'accéder aux services d'éducation et de santé. L'absence de mécanismes pour offrir des services aux femmes dans de telles circonstances affecte différents aspects de leur vie - accès à la nourriture, sécurité et services de santé - les distinguant davantage des autres groupes de la société en tant que population vulnérable.

Bien que le gouvernement afghan ait adopté le Plan d'action national pour les femmes en Afghanistan (NAPWA, 2008-2018) et élaboré son plan d'action national (NAP 1325) en tant que mesure supplémentaire distincte par rapport à la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies en juin 2015 , Jusqu'ici, il n'a pas abordé spécifiquement le problème des femmes dans les situations de guerre et autres urgences, telles que les tremblements de terre et les inondations.

Pour remédier à cette lacune, le MoWA, en collaboration avec d'autres organes gouvernementaux concernés, les organisations de la société civile et la communauté internationale, vise à adopter une politique de protection des femmes en situation de conflit et d'urgence (la politique), suivie d'un plan d'action pour sa mise en œuvre. Bien que NAP 1325 ait jeté les bases de cette politique, celle-ci mettra en place des mécanismes spécifiques basés sur les réalités du terrain.

Les domaines spécifiques visés par la politique sont les suivants: a) la sécurité physique; b) des abris sûrs; c) conseil psycho-social; et d) soutien juridique. La politique prévoit une coordination entre les institutions 12, y compris les ministères, les institutions publiques telles que la Croix-Rouge afghane et la Croix-Rouge afghane, la communauté internationale et les organisations de la société civile. La politique stipule le rôle et la responsabilité de chaque institution. Par exemple, il est indiqué que le ministère de l'Intérieur devrait affecter et former du personnel féminin à cette fin ou confier au ministère de la Justice la responsabilité de sensibiliser l'opinion publique aux droits des citoyens dans les situations de conflit et d'urgence. La politique appelle les organisations de la société civile à surveiller la mise en œuvre de la politique et à collaborer pour accéder aux femmes vulnérables dans diverses régions de l'Afghanistan. Cet aspect rend l'engagement pertinent par rapport à la valeur de la participation civique du PGO.

Le MoWA a déjà partagé le projet de politique, qui contient quatre chapitres, avec les organisations de la société civile et d'autres institutions connexes. Les représentants des gouvernements interrogés dans le cadre de ce rapport ont déclaré que les commentaires reçus des organisations de la société civile contribuaient à enrichir le contenu de la politique. L'une de ces suggestions, par exemple, concernait les mesures de protection non seulement en période de conflit et dans les situations d'urgence, mais aussi au lendemain des conflits ou des situations d'urgence. Les représentants des organisations de la société civile considèrent cette politique comme un moyen de renforcer la protection des femmes et des mécanismes spécifiques permettant de traiter la protection des femmes dans les situations de conflit et d'urgence.

Les activités et les jalons de l'engagement sont suffisamment spécifiques pour en vérifier la réalisation. Pour remédier à la vulnérabilité des femmes dans les conflits et les situations d’urgence, l’engagement vise à créer une coordination entre les diverses institutions publiques et les organisations de la société civile. Cet engagement sensibilise également les responsables des différents ministères aux besoins spécifiques des femmes dans de telles situations, un sujet qui n’était auparavant pas à l’ordre du jour du gouvernement. Tel qu'énoncé, cet engagement peut potentiellement informer et changer les mentalités concernant ces questions, en particulier parmi les responsables publics afghans. À cet égard, le rôle des organisations de la société civile, en particulier des groupes de femmes, est déterminant pour l'impact potentiel de l'engagement, d'autant plus que les hauts responsables du gouvernement afghan ne connaissent pas bien les instruments internationaux relatifs aux droits des femmes. Cependant, étant donné que l'engagement tel qu'il est rédigé ne vise pas directement à mettre en œuvre la politique dans le cadre du plan d'action actuel, il ne présente aucun impact potentiel de transformation. Le chercheur en IRM considère donc que l’impact potentiel de cet engagement est modéré.

Prochaines étapes

Le chercheur de l'IRM suggère de donner la priorité à cet engagement et de le reporter sur le prochain plan d'action, en mettant toutefois l'accent sur la mise en œuvre des politiques. Pour rendre l'engagement plus ambitieux et transformateur, le chercheur de l'IRM suggère les actions spécifiques suivantes:

  • Le MoWA, en consultation avec d'autres partenaires et surtout les OSC, pourrait sélectionner certaines provinces et certaines zones en tant que projet pilote pour la mise en œuvre de la politique. Le chercheur de l'IRM suggère de ne pas dépasser les provinces 10. De même, les OSC pourraient développer un mécanisme sur lequel elles pourraient mener leurs activités de suivi ainsi que des campagnes de sensibilisation.
  • Le prochain plan d'action devrait élargir le rôle des OSC au-delà du contrôle de la politique et de la facilitation pour accéder aux femmes vulnérables. La sensibilisation est une contribution importante que les OSC peuvent offrir, et qui devrait être incluse dans le plan d'action.
  • Le gouvernement et les organisations de la société civile pourraient mettre en place un mécanisme de retour d'information permettant à la population touchée d'exprimer ses points de vue, y compris ses besoins spécifiques, ses suggestions et ses plaintes. Le gouvernement et les organisations de la société civile pourraient nommer une équipe commune pour évaluer les commentaires des personnes et essayer de les intégrer dans le développement de leurs actions et activités futures.
Entretien personnel, directeur du Bureau de presse des femmes afghanes, 30 octobre 2018, Kaboul.
Ibid.
IRoA, Ministère de la condition féminine. (2007). Plan d'action national pour les femmes en Afghanistan (NAPWA) 2007-2017. Extrait le 26 de novembre, 2018, de: https://www.aidsdatahub.org/sites/default/files/documents/National_Action_Plan_for_the_Women_of_Afghanistan_2007_to_2017.pdf. 
IRoA, Minitrys of Women's Affairs (2018). Projet de politique sur la protection des femmes dans les situations de guerre et d'urgence. (remis au chercheur IRM).
République islamique d'Afghanistan. (2015). Plan d'action national de l'Afghanistan relatif à la résolution 1325 sur la femme, la paix et la sécurité. Extrait le 26 de novembre, 2018, de: http://mfa.gov.af/Content/files/English%20NAP%206(1). Pdf
IRoA, Minitrys of Women's Affairs (2018). Projet de politique sur la protection des femmes dans les situations de guerre et d'urgence. (remis au chercheur IRM).
Entretien personnel, adjoint technique et expert en politiques et planification, Ministère de la condition de la femme, 22 octobre 2018, Kaboul.
Entretien personnel, responsable du plaidoyer, Réseau des femmes afghanes, 28 octobre 2018, Kaboul.
Entretien personnel, directeur, Association de défense des droits humains des femmes, 29 octobre 2018, Kaboul.
Ibid.

Engagements

  1. Réviser la loi sur le recrutement et les pouvoirs des procureurs généraux

    AF0014, 2019, Anti-Corruption

  2. Réviser la loi sur le gouvernement local

    AF0015, 2019, Législation et réglementation

  3. Créer une commission anti-corruption

    AF0016, 2019, Anti-Corruption

  4. Projet de loi sur la propriété véritable

    AF0017, 2019, Anti-Corruption

  5. Portail de traitement des documents législatifs

    AF0018, 2019, Renforcement des capacités

  6. Suivi de l'éducation par les OSC

    AF0019, 2019, Gouvernement électronique

  7. Élaborer un système de plainte électronique pour le gouvernement local

    AF0020, 2019, Renforcement des capacités

  8. Réformer et renforcer les données sur l'éducation

    AF0021, 2019, Accès à l'information

  9. Participation à la budgétisation locale

    AF0022, 2019, Ouverture fiscale

  10. Système de collecte électronique des revenus

    AF0023, 2019, Renforcement des capacités

  11. Co-créer un curriculum universitaire

    AF0024, 2019, Éducation

  12. Système de promotion de la réforme des policiers

    AF0025, 2019, Gouvernement électronique

  13. Cadre de surveillance pour les grossistes en médicaments

    AF0026, 2019, Gouvernement électronique

  14. Surveillance des centres de santé privés et publics

    AF0027, 2019, Gouvernement électronique

  15. Participation au budget national

    AF0028, 2019, Ouverture fiscale

  16. Justice ouverte pour la lutte contre la corruption

    AF0029, 2019, Anti-Corruption

  17. Plan d'autonomisation des femmes

    AF0030, 2019, genre

  18. Création du Grand Conseil des femmes

    AF0031, 2019, genre

  19. Mécanisme de partenariat public dans le processus d'inspection

    AF0001, 2017, Renforcement des capacités

  20. Loi sur le traitement, la publication et l'exécution des documents législatifs

    AF0002, 2017, Législation et réglementation

  21. Les tribunaux pour lutter contre la violence à l'égard des femmes

    AF0003, 2017, Accès à la justice

  22. Conseils de partenariat public-policier

    AF0004, 2017, Renforcement des capacités

  23. Enregistrement des avoirs des fonctionnaires

    AF0005, 2017, Anti-Corruption

  24. Schéma d'établissement d'une entité d'accréditation de services de santé

    AF0006, 2017, Renforcement des capacités

  25. Politique nationale d'amélioration urbaine

    AF0007, 2017, Infrastructure et transport

  26. Politique de protection des femmes en situation de conflit et d'urgence

    AF0008, 2017, Ouverture fiscale

  27. Plan de surveillance de la société civile pour l'éducation et l'enseignement supérieur

    AF0009, 2017, Éducation

  28. Plan pour la création d'un comité mixte chargé de superviser la mise en œuvre de la stratégie anti-corruption

    AF0010, 2017, Anti-Corruption

  29. Renforcer le mécanisme d'information dans les agences gouvernementales 60

    AF0011, 2017, Accès à l'information

  30. Mise en place de contrats ouverts

    AF0012, 2017, Accès à l'information

  31. Participation du public aux projets du réseau routier

    AF0013, 2017, Infrastructure et transport

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!