Ignorer la navigation
Albanie

Normalisation des plaintes de corruption (AL0031)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Deuxième plan d'action de l'Albanie pour 2014-2016

Cycle du plan d'action: 2014

Statut: inactif

Institutions

Institution chef de file: le ministre d'État aux Affaires locales (MSLI)

Institution (s) de soutien: Ministères, Parlement

Domaines politiques

Anti-Corruption, Institutions anti-corruption, Législation & Régulation, Législatives

Revue IRM

Rapport IRM: Albania Rapport de fin de trimestre 2014-2016, Rapport à mi-parcours sur l'Albanie 2014-2016

Étoilé: non

Premiers résultats: marginal

Design i

Vérifiable: oui

Pertinent par rapport aux valeurs OGP: responsabilité publique

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

Le ministre d'État chargé des questions locales, en tant que coordonnateur national de la lutte contre la corruption, se chargera de la normalisation du processus relatif aux plaintes relatives à la corruption. À l'heure actuelle, bien que de nombreux ministères se soient vu attribuer des lignes ou des formulaires verts pour dénoncer la corruption, il n'existe pas de procédure standardisée garantissant la transparence de l'examen de la plainte et des délais concrets pour assurer un service de qualité. Certains des indicateurs et des jalons fixés pour cet engagement sont la rédaction de directives pertinentes pour le traitement des plaintes de corruption, leur intégration dans les règles du plan de transparence du ministère, leur publication en ligne. Compte tenu des spécificités et de la difficulté de la lutte et des enquêtes en matière de corruption, ce système, grâce à la standardisation des processus, peut accroître la confiance en l'administration et augmenter le nombre d'informateurs. Les ministères devront publier officiellement les normes pertinentes et informer le public des progrès réalisés dans certains domaines, augmentant ainsi le niveau de responsabilité de l'administration publique. Cet engagement contribuera à améliorer la transparence concernant les procédures de plainte. En fait, jusqu'à présent, il n'existait aucune information claire sur la manière dont un citoyen peut effectivement traiter une plainte dans des affaires de corruption. La publication de ces «normes» non seulement créera une uniformité dans le traitement de la plainte, mais contribuera également à accroître l'efficacité de l'administration publique lors du traitement des plaintes de corruption.

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

Pour plus de détails sur l'engagement, voir Rapport à mi-parcours sur l'Albanie 2014-2016.

Résumé du statut de fin de session IRM

Engagement 1.1. Normalisation des plaintes de corruption

Cluster 1: dénonciation de la corruption - 1.1 et 4.1

Note éditoriale: Ce groupe (C.1) combine deux engagements individuels relatifs à la législation et à la réglementation en matière de lutte contre la corruption.

Engagement 1.1. Normalisation des plaintes de corruption

Engagement 1.1. Texte: Le ministre d'État chargé des questions locales, en tant que coordonnateur national de la lutte contre la corruption, se chargera de la normalisation du processus relatif aux plaintes relatives à la corruption. À l'heure actuelle, bien que de nombreux ministères se soient vu attribuer des lignes ou des formulaires verts pour dénoncer la corruption, il n'existe pas de procédure standardisée garantissant la transparence de l'examen de la plainte et des délais concrets pour assurer un service de qualité. Certains des indicateurs et des jalons fixés pour cet engagement sont la rédaction de directives pertinentes pour le traitement des plaintes de corruption, leur intégration dans les règles du plan de transparence du ministère et leur publication en ligne. Compte tenu des spécificités et de la difficulté de la lutte et des enquêtes en matière de corruption, ce système, grâce à la standardisation des processus, peut accroître la confiance en l'administration et augmenter le nombre d'informateurs. Les ministères devront publier officiellement les normes pertinentes et informer le public des progrès réalisés dans certains domaines, augmentant ainsi le niveau de responsabilité de l'administration publique. Cet engagement contribuera à améliorer la transparence concernant les procédures de plainte. En fait, jusqu'à présent, il n'existait aucune information claire sur la manière dont un citoyen peut effectivement traiter une plainte dans des affaires de corruption. La publication de ces «normes» non seulement créera une uniformité dans le traitement de la plainte, mais contribuera également à accroître l'efficacité de l'administration publique lors du traitement des plaintes de corruption.

Institution responsable: ministre d'État chargée des questions locales (MSLI)

Institution (s) de soutien: Ministères, Parlement

Date de début: 2014 Date de fin: 2016

Engagement 4.1. Loi sur la protection des lanceurs d'alerte

Engagement 4.1. Texte: Actuellement, la confiance du public envers l'administration publique est faible, tandis que le risque qu'un informateur aura lors de la dénonciation de cas de corruption est très élevé. En Albanie, il n’existe pas de cadre clair assurant la coopération avec les informateurs et protégeant les lanceurs d’alerte. Cette loi, associée à la campagne de sensibilisation qui va suivre, garantira la protection des informateurs qui confieront aux agences de contrôle des informations relatives à la corruption dans les secteurs où ils travaillent ou sont impliqués. Cette loi renforcera non seulement la transparence et le signalement des cas de corruption, mais aussi la crédibilité de l'administration. Un projet de loi existe actuellement et est en cours de consultation. La loi est conforme à la stratégie nationale de lutte contre la corruption 2014-2017, qui prévoit des objectifs de prévention et de sensibilisation. En outre, l'adoption de la loi fait également partie de la priorité de la feuille de route. Engagement de 3 dans la lutte contre la corruption dans le contexte de l'intégration de l'Albanie dans l'UE. Il y aura une large consultation avec les agences gouvernementales et les donateurs, tandis que des réunions de consultation sont également prévues pour la société civile et le secteur des entreprises. À la suite de ces consultations, le projet sera révisé pour prendre en compte les commentaires. Après de nouvelles consultations internes et externes, la loi devrait être finalisée à l’automne et adoptée avant la fin de l’année.

Institution responsable: ministre d'État chargée des questions locales (MSLI)

Institution (s) de soutien: Ministères, Parlement

Date de début: 2014 Date de fin: 2016

Engagements But:

Diverses organisations de la société civile s'inquiètent de l'uniformisation de la procédure de plainte pour corruption et de la loi sur la protection des lanceurs d'alerte. Les deux engagements font actuellement partie de la stratégie albanaise de lutte contre la corruption 2015 – 2020 et de son plan d'action 2015 – 2017.

Engagement 1.1 a pour objectif de normaliser la procédure de plainte pour corruption par la création et le fonctionnement d'un portail en ligne permettant de signaler les cas de corruption. L'engagement comprend également la divulgation des règles de transparence au sein de chaque ministère.

Engagement 4.1 vise à finaliser et à adopter le projet de loi sur la protection des lanceurs d'alerte, qui aidera à lutter contre la corruption dans le secteur public.

Statut

Engagement 1.1

Mi-parcours: substantiel

Mars, 5, le Premier ministre a adopté une ordonnance adoptant le règlement sur les procédures d’enregistrement, de traitement et d’enregistrement des plaintes pour corruption. Ces réglementations et procédures ont été intégrées au portail anti-corruption, http://www.stopkorrupsionit.al. Le portail a été lancé en février 2015 et permet aux citoyens de déposer des plaintes de corruption en ligne et de télécharger des preuves, telles que des photos, des vidéos ou des documents. Les citoyens peuvent choisir de révéler leur identité ou de soumettre leurs demandes anonymement.

À l'évaluation à mi-parcours, de nombreux ministères n'avaient pas publié leurs programmes de transparence, leurs registres de demandes et leurs réponses. L'autoévaluation du gouvernement indique que cet engagement est mis en œuvre. Cependant, il ne divulgue pas le nombre d'institutions centrales ayant intégré des règles et des normes de transparence à la fin de la période de référence. Rapport d'avancement de l'IRM, http://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2001/01/Albania_Second%20IRM%20Report_for%20public%20comment.pdf.

Fin du mandat: Terminé

Depuis le mois de juin 30 de 2016, le portail de lutte contre la corruption a reçu environ 9,900 visites au cours de 2016 et des rapports 14,410 ont été soumis depuis son lancement. Parmi les cas 14,410, 6,330 ont été résolus, 6,260 ont été rejetés et 1,037 ont été examinés. Le processus d'examen moyen par plainte prend 16 jours. Portail anti-corruption, http://www.stopkorrupsionit.al.

À la fin de la période de mise en œuvre, tous les ministères ont publié des programmes de transparence. Surveillance IRM des sites Web des ministères. contenant toutes les catégories d’informations accessibles au public. En plus de ce programme, tous les ministères ont publié des informations sur les coordinateurs du droit à l'information et le registre des demandes d'informations.

Engagement 4.1

Mi-parcours: limité

La date limite pour l'adoption de la loi sur la protection des dénonciateurs a été reportée de la fin de 2014 à la mi-2015. Selon le plan d’action 2015 – 17 de la Stratégie intersectorielle 2015 – 20, la mise en œuvre d’autres mesures liées à cette loi (à savoir l’adoption de règlements et la mise en place de structures d’État de mise en œuvre) devait s’achever à la fin de 2016. Rapport d'avancement de l'IRM, http://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2001/01/Albania_Second%20IRM%20Report_for%20public%20comment.pdf.

Fin du mandat: Terminé

En juin 2016, le Parlement a adopté la loi sur la protection des dénonciateurs (Journal officiel n ° 115, 23, juin 2016). La loi est entrée en vigueur le 8 July 2016. Au moment de la rédaction du rapport de fin de mandat, le gouvernement était en train de rédiger les règlements et autres lois. Avec l’appui de l’ambassade des Pays-Bas, Partners Albania, une organisation de la société civile basée à Tirana, mène une campagne de sensibilisation nationale et une série de tables rondes sur l’application de la loi.

At-il ouvert le gouvernement?

Engagement 1.1

Responsabilité publique: marginale

Des représentants de la société civile ont fait part de leurs préoccupations concernant la réponse du gouvernement aux plaintes des citoyens déposées via le portail. Dans 2015, les OSC ont suggéré qu'il n'y avait aucune information relative à «ce qui s'est passé après la rédaction du rapport et aux mesures concrètes suivies». L'absence d'informations de suivi pourrait amener le public à perdre son intérêt et même à devenir sceptique à l'égard de ces outils. Rapport d'avancement de l'IRM, http://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2001/01/Albania_Second%20IRM%20Report_for%20public%20comment.pdf. Afin d'améliorer la transparence et l'accès à l'information, le portail a ajouté une "section statistiques" (http://stat.stopkorrupsionit.al/). Le nombre de rapports soumis a fortement diminué sous 2016. Les chiffres sont passés de 7,000 au cours de la première moitié de 2015 (six mois) à moins de 3,000 entre juillet 2015 et September 2016 (presque 15 mois). En septembre 2016, le portail n’avait fourni aucune information sur les résultats des rapports résolus.

Engagement 4.1

Responsabilité publique: marginale

Cet engagement a un impact potentiel significatif en permettant aux employés du secteur public de dénoncer la corruption. Les parties prenantes de la société civile ont confirmé cette attente lors des consultations sur le projet de loi (2015) et, actuellement, au cours de diverses activités de sensibilisation à la mise en œuvre de la loi sur la protection des lanceurs d'alerte. Cependant, comme la loi est nouvelle, il est trop tôt pour voir des résultats tangibles affectant la responsabilité publique. Néanmoins, le gouvernement a montré des signes de mise en œuvre de la loi. Par exemple, en juillet, 2016, le MSLI, la Haute Inspection de la déclaration et de l'audit des avoirs et des conflits d'intérêts (HIDAACI), et Partners Albania ont signé un mémorandum d'accord, qui constitue la première étape d'une campagne de sensibilisation intensive à l'intention des fonctionnaires. .

Les organisations de la société civile interrogées dans le cadre de ce rapport considèrent l'adoption de la loi de manière positive, mais notent que son succès et son impact tangible dépendront largement de la réforme judiciaire mise en œuvre par l'Albanie.

Reportés?

L'engagement sur le portail anti-corruption n'a pas été reporté dans le nouveau plan d'action 2016 – 2018. Le nouveau plan d'action comprend effectivement l'engagement pris dans le cadre de la loi sur la protection des lanceurs d'alerte, qui se concentre sur le renforcement de la mise en œuvre de la loi, sur le renforcement des capacités et sur les amendements et règlements ultérieurs.


Engagements

  1. Transparence des rapports gouvernementaux

    AL0061, 2018, gouvernement électronique

  2. Gouvernement électronique

    AL0062, 2018, Accès à l'information

  3. Amélioration de la réglementation des affaires

    AL0063, 2018, Renforcement des capacités

  4. Communautés sécuritaires

    AL0064, 2018, Anti-Corruption

  5. Amélioration de la base de données / portail avec les données des coordinateurs des programmes de droit à l'information et de transparence

    AL0044, 2016, Accès à l'information

  6. Transparence budgétaire

    AL0045, 2016, gouvernement électronique

  7. Registre intégré du logement des citoyens

    AL0046, 2016, Citoyenneté et Immigration

  8. Établissement d'un registre électronique pour la notification et la consultation du public

    AL0047, 2016, gouvernement électronique

  9. Archives numériques

    AL0048, 2016, gouvernement électronique

  10. Création d'une base de données pour l'archivage et la publication de fonds et programmes de recherche en Albanie

    AL0049, 2016, gouvernement électronique

  11. Engagement à publier gratuitement en ligne la législation des gouvernements centraux et locaux dans des systèmes ouverts

    AL0050, 2016, Renforcement des capacités

  12. Engagement envers des normes ouvertes pour la passation des marchés

    AL0051, 2016, Accès à l'information

  13. Engagement étoilé Mise en œuvre de la loi "sur la protection des lanceurs d'alerte", renforcement des capacités, amendements et ses statuts

    AL0052, 2016, Anti-Corruption

  14. Fourniture de services électroniques

    AL0053, 2016, Renforcement des capacités

  15. Mise en place d'un système centralisé multifonctionnel pour les permis de construire

    AL0054, 2016, Renforcement des capacités

  16. Établissement et distribution de compteurs numériques

    AL0055, 2016, gouvernement électronique

  17. Normalisation du passeport de service

    AL0056, 2016, Renforcement des capacités

  18. Carte de citoyen

    AL0057, 2016, Renforcement des capacités

  19. Système électronique d'enregistrement des ordonnances en ligne en République d'Albanie

    AL0058, 2016, gouvernement électronique

  20. Système de surveillance électronique des forêts

    AL0059, 2016, Anti-Corruption

  21. Système électronique intégré pour la délivrance de licences professionnelles aux personnes physiques et morales qui interviendront dans le domaine de la conception d’études et de la supervision de la mise en service des travaux de construction

    AL0060, 2016, gouvernement électronique

  22. Normalisation des plaintes de corruption

    AL0031, 2014, Anti-Corruption

  23. Registre électronique des permis d'énergie et d'industrie

    AL0032, 2014, gouvernement électronique

  24. Mise en œuvre du module Dépenses publiques au format "Open Data"

    AL0033, 2014, Accès à l'information

  25. Promouvoir les valeurs OGP auprès des autorités locales

    AL0034, 2014, Participation publique

  26. Base de données sur les bénéficiaires de l'assistance économique

    AL0035, 2014, gouvernement électronique

  27. Portail électronique sur l'administration et la gestion des ressources en eau

    AL0036, 2014, gouvernement électronique

  28. Guichet unique

    AL0037, 2014, gouvernement électronique

  29. Accès électronique aux zones protégées

    AL0038, 2014, gouvernement électronique

  30. Géoportail National

    AL0039, 2014, gouvernement électronique

  31. e-Albanie

    AL0040, 2014, gouvernement électronique

  32. Document électronique

    AL0041, 2014, gouvernement électronique

  33. Engagement étoilé Loi sur la protection des lanceurs d'alerte

    AL0042, 2014, Anti-Corruption

  34. Bureaux de service de police

    AL0043, 2014, gouvernement électronique

  35. Open Data Portal

    AL0001, 2012, Accès à l'information

  36. Actes électroniques

    AL0002, 2012, gouvernement électronique

  37. e-Parlement

    AL0003, 2012, gouvernement électronique

  38. Extension du réseau gouvernemental, GOVNET

    AL0004, 2012, gouvernement électronique

  39. Cadre d'interopérabilité pour l'administration en ligne, e-GIF

    AL0005, 2012, gouvernement électronique

  40. Gouvernement Datacenter

    AL0006, 2012, gouvernement électronique

  41. Système d'accise

    AL0007, 2012, gouvernement électronique

  42. Démarrage du système de taxe électronique

    AL0008, 2012, gouvernement électronique

  43. Engagement étoilé État en ligne Matura

    AL0009, 2012, gouvernement électronique

  44. Le règlement sur l'éthique dans la recherche et l'édition

    AL0010, 2012, Éducation

  45. Numérisation du processus d'accréditation de l'enseignement supérieur

    AL0011, 2012, gouvernement électronique

  46. Système U-Gov

    AL0012, 2012, gouvernement électronique

  47. Inspections en ligne des tribunaux et des audiences judiciaires

    AL0013, 2012, gouvernement électronique

  48. Numérisation du processus de transfert de fichiers

    AL0014, 2012, pouvoir judiciaire

  49. Projet d'emploi en ligne

    AL0015, 2012, gouvernement électronique

  50. Procédures de concessions électroniques

    AL0016, 2012, Anti-Corruption

  51. Modification de la loi sur le droit à l'information dans les documents officiels

    AL0017, 2012, Résolution des litiges et assistance juridique

  52. Rédaction d'une nouvelle loi sur "Avis et consultation"

    AL0018, 2012, Législation et Réglementation

  53. Projet de suivi

    AL0019, 2012, gouvernement électronique

  54. Numérisation du registre des notaires

    AL0020, 2012, Accès à la justice

  55. Revendications en ligne des citoyens dans le système judiciaire

    AL0021, 2012, Accès à la justice

  56. Inspection du travail, plainte en ligne

    AL0022, 2012, gouvernement électronique

  57. Module financier de tous les établissements d'enseignement

    AL0023, 2012, Éducation

  58. Engagement étoilé Enregistrement audio et vidéo des audiences judiciaires

    AL0024, 2012, gouvernement électronique

  59. Engagement étoilé Portail e-Albanie

    AL0025, 2012, gouvernement électronique

  60. Portail d'inspection électronique

    AL0026, 2012, gouvernement électronique

  61. Engagement étoilé Portail Www.Gjykata.Gov.Al

    AL0027, 2012, gouvernement électronique

  62. Publication de la liste des paiements effectués quotidiennement par les administrations

    AL0028, 2012, Accès à l'information

  63. Système d'achats électroniques pour tous les petits achats d'achats publics

    AL0029, 2012, Anti-Corruption

  64. Mise en œuvre des recommandations de l'ITIE

    AL0030, 2012, Anti-Corruption

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!