Ignorer la navigation
Albanie

Mise en œuvre de la loi "sur la protection des lanceurs d'alerte", renforcement des capacités, modifications et règlements administratifs (AL0052)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Troisième plan d'action de l'Albanie 2016-2018

Cycle du plan d'action: 2016

Statut: inactif

Institutions

Institution chef de file: ministre des Affaires locales (MLA), ministère de la Justice, etc.

Institution (s) de soutien: Partenaires Albanie, médias, entreprises

Domaines politiques

Anti-Corruption, Institutions anti-corruption, Capacité? bâtiment, Législation et réglementation, Législatives, Protections des dénonciateurs

Revue IRM

Rapport IRM: Albania Rapport de fin de trimestre 2016-2018, Rapport d'avancement sur l'Albanie 2016-2018

Étoilé: oui Suivis

Premiers résultats: marginal

Design i

Vérifiable: oui

Pertinent avec les valeurs du PGO: accès à l'information, participation civique, responsabilité publique

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

En mai, 2014, la NCAC et le ministère de la Justice, avec l'aide du gouvernement néerlandais, relayé par l'Université d'Utrecht, ont entamé la rédaction de la loi «Sur les lanceurs d'alerte et la protection des lanceurs d'alerte». Cette loi sert à accroître la transparence des institutions publiques et privées en créant un meilleur environnement pour que les employés se mobilisent et dénoncent les affaires de corruption. La loi définit les infractions liées à la corruption, délimite les compétences des mécanismes internes, identifie l'organe devant servir de mécanisme de signalement externe et définit les moyens d'assurer la protection des lanceurs d'alerte. En outre, la loi s’applique à la fois aux secteurs public et privé. Il a été adopté au Parlement le 2 de juin, 2016. Par décret du Président de la République n ° 9647 daté du 20.06.2016, la loi a été publiée au Journal officiel n ° 115 de juin 23, 2016 et est entrée en vigueur le 13 juillet 8, 2016. Ses effets juridiques s’étendent à partir d’octobre 1, 2016 à l’exception des effets juridiques relatifs à la dénonciation en interne pour les particuliers, qui commencent en juillet 1, 2017 (Remarque: il s’agit d’un engagement de NAP 2nd 2014-2016). Objectifs de l'engagement de ce PAN: - Rédaction de règlements, d'instructions pertinentes et de formulaires de rapport pour la poursuite et l'enquête par HIDAACI en vue d'une mise en œuvre réussie de cette loi; - Consultations avec les parties prenantes à Tirana et dans d’autres districts en vue de l’adoption de règlements, de consultations et de recommandations correspondantes; - Renforcement des capacités grâce à des formations et à une assistance technique pour le personnel de HIDAACI et d'autres personnels de l'administration publique sur la mise en œuvre réussie de la loi, des statuts et règlements, et la préparation de descriptions de poste pour le personnel chargé de recevoir des alertes et des poursuites; - Campagnes de sensibilisation et d'éducation dans les médias sur la loi et sur l'importance de sa mise en œuvre dans la lutte contre la corruption. Statu quo ou problème traité par l'engagement Le processus d'élaboration de la loi sur la protection des lanceurs d'alerte, qui constitue un important outil de prévention et de signalement des pratiques de corruption au sein des autorités publiques et des entités privées, a pris fin. Le projet de loi a été approuvé par le Conseil des ministres en décembre, 16, 2015; Le projet de loi, présenté en février 17, 2016, a été présenté par le ministre Çuçi à la Commission parlementaire pour les questions juridiques, l'administration publique et les droits de l'homme, où des discussions ont eu lieu en principe sur le contenu du projet de loi entre les membres de la Commission (rapporteur: V. Hysi) et des représentants du ministère des Affaires locales. En mars, le projet 1, 2016, a été examiné en principe par la Commission parlementaire de la sécurité nationale et approuvé en principe. En mars, 7, la commission parlementaire chargée des questions juridiques, de l'administration publique et des droits de l'homme, a tenu, conformément au règlement du Parlement, une audition avec des représentants d'institutions indépendantes, d'organisations de la société civile et d'organisations internationales, afin d'examiner le projet de loi "Sur la protection dénonciateurs "(rapporteur: V. Hysi). Le Procureur général, le médiateur, HIDAACI et le Commissaire à la protection contre la discrimination, ainsi que des représentants de la société civile, le Comité albanais de Helsinki, l’Institut pour la démocratie et la médiation, l’Institut albanais de la science, Partenaires Albanie et Drapeau. Cependant, les commentaires sur le projet provenaient également de l'OSCE, de la DUE, etc. MLA, en coopération avec le ministère de la Justice en tant que co-auteurs du projet de loi, a examiné les commentaires reçus de toutes les parties prenantes et les a reflétés dans le projet. Sur 29 et 30 March 2016, le projet de loi a été approuvé en principe et article par article au sein de la Commission parlementaire des questions juridiques, de l'administration publique et des droits de l'homme. Le projet de loi a été approuvé par le Parlement et entrera en vigueur en octobre 2016. Dans l'avenir, on s'attend également à: (i) l'adoption de règlements; (Ii) renforcer les capacités de HIDAACI avec les personnes 7-8 qui mettront en œuvre le projet de loi. La rédaction de ce projet de loi fait désormais partie intégrante de la feuille de route pour les cinq priorités recommandées par la Commission européenne, approuvées par la décision du Conseil des ministres n ° 330, daté du 28.05.2014 et conforme à la stratégie transversale relative à la lutte contre la corruption de 2015-2020, approuvé par la décision no. Du Conseil des ministres 247, daté 20.03.2015. Cette loi prévoit la création d'un nouveau mécanisme de dénonciation des pratiques de corruption sur le lieu de travail par les employés d'une autorité publique ou d'une entité privée en République d'Albanie. Plusieurs facteurs clés influenceront la gouvernance des institutions publiques et privées, augmenteront la transparence pour le public et décourageront les pratiques de corruption résultant de l'adoption de cette loi: (i) encourager le public à utiliser activement les mécanismes de signalement et de prévention la corruption sur le lieu de travail; (Ii) accroître la transparence des activités de l'administration publique et des entreprises privées; (Ii) encourager la coopération avec les institutions de justice; et (iii) la protection des lanceurs d'alerte contre les mesures de rétorsion.

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

9. Mettre en œuvre la loi sur la protection des lanceurs d'alerte

Texte d'engagement:

Titre: Mise en œuvre de la loi sur la protection des lanceurs d'alerte, renforcement des capacités, amendements et règlements

En mai 2014, NCAC et le ministère de la Justice, avec l'aide du gouvernement néerlandais sous l'autorité de l'Université d'Utrecht, a commencé à rédiger la loi «Sur les lanceurs d'alerte et la protection des lanceurs d'alerte». Cette loi sert à accroître la transparence des institutions publiques et privées en créant un meilleur environnement pour que les employés se mobilisent et dénoncent les affaires de corruption.

La loi définit les infractions liées à la corruption, délimite les compétences des mécanismes internes, identifie l'organe devant servir de mécanisme de signalement externe et définit les moyens d'assurer la protection des lanceurs d'alerte. En outre, la loi s’applique à la fois aux secteurs public et privé. Il a été adopté au Parlement le 2 de juin, 2016. Par décret du Président de la République n ° 9647 daté du 20.06.2016, la loi a été publiée au Journal officiel n ° 115 de juin 23, 2016 et est entrée en vigueur le 13 juillet 8, 2016. Ses effets juridiques s’étendent à partir d’octobre 1, 2016 à l’exception des effets juridiques relatifs à la dénonciation en interne pour les particuliers, qui commencent en juillet 1, 2017 (Remarque: il s’agit d’un engagement de NAP 2nd 2014-2016).

Objectifs pour cela NAP engagement:

- Rédaction de règlements, d'instructions pertinentes et de formulaires de rapport pour la poursuite et l'enquête par HIDAACI pour une mise en œuvre réussie de cette loi;

- Consultations avec les parties prenantes à Tirana et dans d’autres districts en vue de l’adoption de règlements administratifs, consultations et recommandations correspondantes;

- Renforcement des capacités par des formations et une assistance technique pour le personnel des HIDAACI et d’autres membres du personnel de l’administration publique sur l’application réussie de la loi, des statuts et règlements, et la préparation de descriptions de travail pour le personnel chargé de recevoir des alertes et des poursuites;

- Des campagnes de sensibilisation et d’éducation dans les médias sur la loi et l’importance de sa mise en œuvre dans la lutte contre la corruption.

Institution responsable: Ministre d'Etat aux questions locales (MSLI)

Institution (s) de soutien: Partenaires Albanie, médias, entreprises

Date de début: 2016 Date de fin: 2018

Note éditoriale: Pour le texte de l'engagement complet, veuillez vous référer à https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2001/01/Albania_NAP3_ENG.pdf.

Note éditoriale: Cet engagement est mesurable, clairement pertinent pour OGP Les valeurs telles qu'elles sont écrites ont un impact potentiel de transformation et sont mises en œuvre de manière substantielle ou complète.

Contexte et objectifs

La loi sur la protection des lanceurs d'alerte, qui figurait dans le précédent plan d'action, a été adoptée en juin 2016.[Note97: La loi 'sur la protection des lanceurs d'alerte', https://www.parlament.al/wp-content/uploads/2016/06/ligj-nr.-60-dt.-2.6.2016.pdf. ] La loi définit les infractions liées à la corruption, identifie l'organe devant servir de mécanisme de signalement externe et définit les moyens d'assurer la protection des lanceurs d'alerte. La loi s'applique à la fois aux secteurs public et privé. Il est entré en vigueur en octobre 2016, à l'exception des effets juridiques concernant la dénonciation interne à des sujets privés, entré en vigueur le 1 juillet 2017. La loi crée des protections juridiques permettant aux employés d'intensifier et de dénoncer les affaires de corruption.

L'objectif de l'engagement, défini dans le plan d'action, est double: augmenter le nombre de signalements de cas de corruption au sein des autorités publiques et protéger les lanceurs d'alerte. Pour atteindre cet objectif, l'engagement prévoit quatre activités: adopter des règlements pour assurer la mise en œuvre de la loi, consulter les parties prenantes, améliorer les capacités de la Haute Inspection de la déclaration et l'audit des biens et des conflits d'intérêts (HIDAACI), l’institution de surveillance et sensibiliser le public à la dénonciation. Ces activités créent l'environnement et les mécanismes institutionnels nécessaires à l'application de la loi. S'il est pleinement mis en œuvre, cet engagement global pourrait avoir un impact potentiel de transformation. La rédaction de la législation secondaire, la formation des fonctionnaires et la sensibilisation du public contribueront à assurer la mise en œuvre effective de cette importante loi anti-corruption.

Cet engagement est très spécifique. À l'exception des activités deux et quatre (consulter les parties prenantes et sensibiliser), toutes les activités définissent clairement les résultats attendus, qu'il s'agisse de rédiger des règlements ou de programmer des formations pour le renforcement des capacités.

Cet engagement est particulièrement pertinent pour la OGP valeurs d’accès à l’information, de participation citoyenne (par le biais de consultations sur les projets de règlements) et de responsabilité publique (finalement, par le biais d’un nombre accru de rapports sur la corruption et d’autres actes répréhensibles dans les secteurs public et privé).

Aboutissement

L'engagement est terminé. Toutes les activités prévues dans le cadre de cet engagement sont terminées. Les règlements ont été rédigés et adoptés après des consultations publiques.[Note98: En novembre 2016, tous les statuts et règlements ont été adoptés pour assurer l’application de la loi sur la protection des lanceurs d’alerte, comme suit: Décision du Conseil des ministres n ° 816 date 16 novembre 2016 les employés des unités des institutions publiques chargées de l'application de la loi sur la dénonciation et de la protection de la dénonciation »; HIDAACI Directive "sur la structure, les critères de sélection et la formation des employés des unités des institutions privées chargées de la mise en œuvre de la loi sur les lanceurs d'alerte et la protection de ceux-ci"; HIDAACI Règlement sur l'enquête administrative relative à la demande de protection de la vengeance du dénonciateur; HIDAACI règlement intérieur en matière d'enquête administrative sur les lanceurs d'alerte et protection de la confidentialité; Directive du Commissaire au droit à l'information et à la protection des données à caractère personnel "Aux conditions, critères de traitement des données à caractère personnel et délai d'application de la loi n ° 60 / 2016".] En novembre 2016, toutes les lois secondaires, y compris la décision du Conseil des ministres, HIDAACI Les directives et la directive du commissaire au droit à l'information et à la protection des données à caractère personnel - ont été adoptées pour assurer la mise en œuvre de la loi sur la protection des lanceurs d'alerte.

En août, 2016, une ONG locale, Partners Albania, a lancé une invitation publique à commenter et à formuler des recommandations sur les règlements de la loi sur la protection des lanceurs d'alerte.[Note99: Partenaires Albanie, http://partnersalbania.org/News/konsultime-mbi-aktet-nenligjore-per-zbatimin-e-ligjit-per-sinjalizimin-dhe-mbrojtjen-e-sinjalizuesve/. ] Les projets de règlements ont été communiqués sur le site Web de Partners Albania, les médias sociaux et le courrier électronique. Au total, les projets de règlements ont été envoyés aux organisations de la société civile 1,100, aux entreprises 250, aux municipalités 61, aux institutions publiques 120 au niveau central et aux agences d'État, aux représentants des médias 165 et aux représentants 150 des donateurs et des agences de développement international en Albanie. Les partenaires Albanie ont mené des consultations publiques à Tirana. Les consultations menées avec les institutions du gouvernement central étaient distinctes des consultations menées avec des représentants du secteur privé, des médias et de la société civile. Un nombre total de participants à 240 ont assisté aux consultations tenues à Tirana, Fier, Shkodra, Korcaet Elbasan en septembre 2016. Les participants comprenaient le gouvernement local et d'autres institutions de l'État, la société civile, les entreprises, les médias et d'autres parties prenantes.[Note100: page Facebook des partenaires Albanie, https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=10154488726133955&id=46227243954. ] Les consultations publiques ont été coordonnées avec HIDAACI, le coordinateur national de lutte contre la corruption et le commissaire chargé du droit à l’information et de la protection des données à caractère personnel.

Partenaires Albanie et HIDAACI organisé une série d’activités de renforcement des capacités. Le 2016 annuel HIDAACI rapport a déclaré que les programmes d'une série de ToT (formation de formateurs) des événements ont été préparés en 2016.[Note101: HIDAACI Rapport 2016, page 12, http://www.hidaa.gov.al/raportet/Raporti%20Vjetor%202016-%20ILDKPKI.docx. ] Les experts albanais ont organisé des formations pour HIDAACI personnel de 2017. le ToT a eu lieu à l'école albanaise d'administration publique (UN SPA). La participation de UN SPA les formateurs ont permis aux stagiaires de renforcer leurs compétences et leurs capacités afin de pouvoir continuer à organiser des formations pour les fonctionnaires dans les unités en charge de la dénonciation dans les institutions publiques et les entités privées.[Note102: Un total d’unités 155 ont été créées dans des institutions du gouvernement central et des unités du gouvernement local au cours de la période considérée. Arjola Agolli, Septembre 2017.]

Dans 2017 Partners, l’Albanie a organisé deux formations avec environ le personnel de 80 appartenant aux unités concernées des institutions gouvernementales centrales et locales. En outre, conformément au mémorandum d’accord signé en juillet 2016, Partners Albania a continuellement fourni une assistance technique à HIDAACI et d’autres institutions de l’État à toutes les étapes institutionnelles. Un voyage d'étude aux Pays-Bas par HIDAACI du personnel a également été organisé dans le cadre du projet de Partners Albania. Cette visite a facilité le dialogue avec les principales institutions néerlandaises responsables de la mise en œuvre de la loi sur la dénonciation. Au cours de cette visite, certaines institutions gouvernementales et sociétés privées ont partagé leur expérience sur la mise en œuvre du cadre juridique de la dénonciation, ainsi que sur les défis, en utilisant divers exemples.

En ce qui concerne la quatrième et dernière activité, MSLI organisé deux campagnes, lancé une campagne de sensibilisation aux médias traditionnels et aux médias sociaux, et mis en place des panneaux d’information publics dans les principales villes albanaises d’ici juillet 2017. Les activités de sensibilisation ont débuté en octobre 2016, parallèlement à l'entrée en vigueur de la loi.[Note103: Entretien avec HIDAACI officiel, septembre 2017.] Un spot télévisé informatif a été diffusé dans les médias sociaux et traditionnels.[Note104: spot télévisé, https://youtu.be/HzHMUqdQF0s. ] Cela fournit des informations sur la loi, sur les institutions qui sont tenues de la mettre en œuvre, sur les sanctions prévues en cas de non-respect des instructions de la loi, sur les avantages que la loi apporte à la lutte contre la corruption, etc. Du matériel promotionnel supplémentaire (par exemple, des dépliants, des panneaux d’affichage et des affiches City Lights, des annonces vidéo sur YouTube et des médias sociaux) a été diffusé en ligne et dans les principaux centres urbains, institutions et espaces publics. Une autre campagne de sensibilisation (composée de Spot 2, CTL, annonces vidéo, etc.) a été lancée en mai 2017. Elle fournit actuellement des informations aux employés des institutions concernées et à la population en général, notamment des procédures, des formes concrètes de dénonciation dans les institutions, que faire. dans de tels cas, etc. La diffusion de la campagne a été entièrement réalisée au cours de la période juin-juillet de 2017.[Note105: Le spot a été diffusé par les médias nationaux et locaux (TV Klan; ABC News, Top Channel, Ora News, TVSH, Vizion Plus) et par les médias sociaux. Partenaires L'Albanie a communiqué avec plusieurs médias pour organiser au cours de cette période de réalisation des interviews télévisées et sa participation à des programmes télévisés, dans le cadre de cette initiative chez News 24 TV, Scan TV Vizion Plus TV, Gazeta Shqiptare (Journal) etc.]

Dans l'ensemble, l' IRM Le chercheur aimerait noter que Partners Albania a joué un rôle crucial dans la mise en œuvre de cet engagement grâce à un projet soutenu par l'ambassade des Pays-Bas à Tirana.[Note106: Examen du dossier de projet, activé par Partners Albania.]

Premiers résultats

Cet engagement a mis en place l'infrastructure juridique et institutionnelle nécessaire à la mise en œuvre de la loi, notamment des formations et autres activités de renforcement des capacités des unités chargées de la dénonciation dans les institutions publiques. Cependant, il est trop tôt pour s'attendre à des cas concrets de dénonciation. Les experts de la société civile estiment que de nouveaux progrès dans la mise en œuvre de la réforme judiciaire encourageront probablement de tels cas en raison de la confiance accrue dans les institutions judiciaires (et autres) qui traiteront les cas de lanceurs d'alerte.[Note107: Entretien avec Arjan Dyrmishi, Coordinatrice de la Coalition pour la protection des lanceurs d'alerte en Europe du Sud-Est, August 2017.]

La mise en œuvre de cet engagement au cours de la première année est assez encourageante, en particulier eu égard au mémorandum d'accord signé entre les institutions de l'État (MSLI, HIDAACI) et l’organisation de la société civile (Partners Albania).

Prochaines étapes

Au cours de la deuxième année de mise en œuvre, le IRM Un chercheur recommande au gouvernement de poursuivre ses activités de sensibilisation et de formation pour la mise en œuvre de la loi.

La conclusion du plan d'action actuel (June 2018) coïncide avec les étapes plus avancées de la réforme judiciaire en Albanie, qui devraient renforcer la confiance du public et l'intégrité des institutions. Étant donné le potentiel élevé d’impact de transformation, cette IRM Le rapport encourage fortement les actions de suivi dans le prochain plan d’action. Les institutions publiques responsables, en coopération avec la société civile et d'autres parties prenantes (par exemple les médias), devraient se concentrer sur le suivi et la mise en œuvre pratique de la loi sur les lanceurs d'alerte dans les institutions des secteurs public et privé.

Résumé du statut de fin de session IRM

✪9. Mettre en œuvre la loi sur la protection des lanceurs d'alerte

Texte d'engagement:

Titre: Mise en œuvre de la loi sur la protection des lanceurs d'alerte, renforcement des capacités, amendements et règlement intérieur

En mai, 2014, la NCAC et le ministère de la Justice, avec l'aide du gouvernement néerlandais, relayé par l'Université d'Utrecht, ont entamé la rédaction de la loi «Sur les lanceurs d'alerte et la protection des lanceurs d'alerte». Cette loi sert à accroître la transparence des institutions publiques et privées en créant un meilleur environnement pour que les employés se mobilisent et dénoncent les affaires de corruption.

La loi définit les infractions liées à la corruption, délimite les compétences des mécanismes internes, identifie l'organe devant servir de mécanisme de signalement externe et définit les moyens d'assurer la protection des lanceurs d'alerte. En outre, la loi s’applique à la fois aux secteurs public et privé. Il a été adopté au Parlement le 2 de juin, 2016. Par décret du Président de la République n ° 9647 daté du 20.06.2016, la loi a été publiée au Journal officiel n ° 115 de juin 23, 2016 et est entrée en vigueur le 13 juillet 8, 2016. Ses effets juridiques s’étendent à partir d’octobre 1, 2016 à l’exception des effets juridiques relatifs à la dénonciation en interne pour les particuliers, qui commencent en juillet 1, 2017 (Remarque: il s’agit d’un engagement de NAP 2nd 2014-2016).

Objectifs de l'engagement de ce PAN:

  • Rédaction de règlements, d'instructions pertinentes et de formulaires de rapport pour la poursuite et l'enquête menée par HIDAACI pour une mise en œuvre réussie de cette loi;
  • Consultations avec les parties prenantes à Tirana et dans d’autres districts en vue de l’adoption de règlements administratifs, consultations et recommandations correspondantes;
  • Renforcement des capacités par le biais de formations et d’une assistance technique pour le personnel de HIDAACI et d’autres services de l’administration publique sur la bonne application de la loi, des statuts et règlements, et la préparation de descriptions de poste pour le personnel chargé de recevoir les alertes et les poursuites;
  • Des campagnes de sensibilisation et d’éducation dans les médias sur la loi et l’importance de sa mise en œuvre dans la lutte contre la corruption.

Institution responsable: Secrétaire d'État aux questions locales (MSLI)

Institution (s) de soutien: Partenaires Albanie, médias, entreprises

Date de début: 2016 Date de fin: 2017

Note éditoriale: Pour le texte de l'engagement complet, veuillez vous référer à https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2001/01/Albania_NAP3_ENG.pdf

Note éditoriale: Cet engagement est clairement en rapport avec les valeurs OGP telles qu’elles ont été écrites, a un impact potentiel de transformation et est mis en œuvre de manière substantielle ou complète et constitue donc un engagement marqué.

But de l'engagement:

Cet engagement visait à augmenter le nombre de signalements de cas de corruption dans les autorités publiques et à protéger les lanceurs d'alerte. Pour atteindre cet objectif, l’engagement prévoyait quatre activités: adopter des règlements pour assurer l’application de la loi, consulter les parties prenantes, renforcer les capacités de l’institution de contrôle (la Haute Inspection de la déclaration et de la vérification des biens et des conflits d’intérêts, HIDAACI) et sensibilisation du public à la dénonciation. Ces activités visaient à créer l'environnement et les mécanismes institutionnels nécessaires à la mise en œuvre effective de la loi en termes de prévention et de traitement des affaires de corruption.

Statut

À mi-parcours: Achevée

L’engagement a été complété à mi-parcours. Une organisation de la société civile locale, Partenaires Albanie pour le changement et le développement (Partenaires Albanie), a joué un rôle majeur dans la mise en œuvre de cet engagement grâce à un projet soutenu par l'ambassade des Pays-Bas à Tirana. Par exemple, les statuts ont été rédigés et adoptés après la tenue de consultations publiques organisées par Partners Albania en septembre 2016 dans cinq lieux différents, avec des participants 240. , Les consultations publiques ont été coordonnées avec HIDAACI, le coordinateur national de lutte contre la corruption et le commissaire au droit à l'information et à la protection des données à caractère personnel.

En ce qui concerne le renforcement des capacités, Partners Albania et HIDAACI ont organisé une série de formations. Le rapport annuel 2016 HIDAACI indiquait que les programmes d’une série d’activités de formation des formateurs avaient été préparés en 2016. Partenaires Des experts albanais ont organisé des formations pour le personnel HIDAACI sous 2017. Une formation de formateur a eu lieu à l'Ecole albanaise d'administration publique (ASPA). Dans 2017 Partners, l’Albanie a organisé deux formations avec environ le personnel de 80 appartenant aux unités concernées des institutions gouvernementales centrales et locales.

En ce qui concerne la sensibilisation, MSLI a organisé deux campagnes, lancé une campagne de sensibilisation aux médias traditionnels et aux médias sociaux, et mis en place des panneaux d’information publics dans les principales villes albanaises d’ici à juillet 2017. Les activités de sensibilisation ont débuté en octobre 2016, parallèlement à l'entrée en vigueur de la loi. Un spot télévisé informatif a été diffusé sur les médias sociaux et traditionnels.

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: n'a pas changé

Participation civique: marginale

Responsabilité publique: n'a pas changé

À 2017, l’Albanie a mis en place des unités 163 chargées de la protection des lanceurs d’alerte dans les établissements publics et un autre 446 dans le secteur privé. HIDAACI a signalé qu'un autre établissement 140 n'avait pas respecté cette exigence à temps. Bien que les institutions de l'État et les autres parties prenantes se soient principalement concentrées sur l'infrastructure juridique et institutionnelle nécessaire à la mise en œuvre des exigences légales, 2017 a marqué les premiers résultats de la mise en œuvre de la législation sur la protection des lanceurs d'alerte. HIDAACI a administré huit cas de signalements dans des institutions d’État dans 2017, ce qui montre des changements marginaux dans les pratiques gouvernementales en matière de participation citoyenne à la dénonciation des actes répréhensibles dans les établissements assujettis à cette loi.

Malgré l’importance de cet engagement dans la création d’un cadre formel pour renforcer la lutte contre la corruption et d’autres pratiques abusives, sa mise en œuvre n’a pas encore entraîné de changements observables pour un meilleur accès du public à l’information sur les cas signalés ou des pratiques modifiées en matière de responsabilité publique.

Reportés?

Au moment de la rédaction du présent rapport, l’Albanie n’avait pas publié de nouveau plan d’action. Compte tenu de l'importance de la loi sur la protection des lanceurs d'alerte dans la lutte contre la corruption, le gouvernement doit poursuivre ses activités de sensibilisation et de formation en vue de l'application de la loi. Compte tenu des premiers résultats positifs sur le plan juridique et institutionnel, les prochaines étapes pourraient être axées sur le suivi.

Examen du dossier de projet activé par les partenaires en Albanie. Outre le financement de l'ambassade des Pays-Bas, l'ONG avait passé un accord avec le commissaire chargé du droit à l'information et de la protection des données à caractère personnel.

En novembre 2016, tous les statuts et règlements ont été adoptés pour assurer l’application de la loi sur la protection des lanceurs d’alerte, à savoir: Décision du Conseil des ministres n les unités des institutions publiques chargées de la mise en œuvre de la loi sur les lanceurs d'alerte et de la protection de ces dénonciateurs »; Directive HIDAACI «Sur la structure, les critères de sélection et la formation des employés des unités des institutions privées chargées de l’application de la loi sur les lanceurs d’alerte et la protection des lanceurs d’alerte» (816 September 16); Règlement HIDAACI sur l'enquête administrative relative à la demande de protection de la vengeance du dénonciateur »(septembre 2016); Règlement intérieur HIDAACI relatif aux enquêtes administratives sur les lanceurs d'alerte et à la protection de la confidentialité (septembre 23); Directive du Commissaire au droit à l'information et à la protection des données à caractère personnel «Sur les conditions, critères de traitement des données à caractère personnel et délai d'application de la loi n ° 2016 / 2016» (septembre 2016).

Partenaires Albanie, http://partnersalbania.org/News/konsultime-mbi-aktet-nenligjore-per-zbatimin-e-ligjit-per-sinjalizimin-dhe-mbrojtjen-e-sinjalizuesve/; également la page Facebook de Partners Albania, https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=10154488726133955&id=46227243954

Rapport HIDAACI 2016, page 12, http://www.hidaa.gov.al/raportet/Raporti%20Vjetor%202016-%20ILDKPKI.docx

Au total, des unités 155 ont été mises en place dans des institutions du gouvernement central et des unités locales du gouvernement au cours de la période considérée, entretien avec Arjola Agolli, septembre 2017.

Officiel d'HIDAACI, interview réalisée par le chercheur IRM, septembre 2017.

Spot de télévision, https://youtu.be/HzHMUqdQF0s


Engagements

  1. Transparence des rapports gouvernementaux

    AL0061, 2018, gouvernement électronique

  2. Gouvernement électronique

    AL0062, 2018, Accès à l'information

  3. Amélioration de la réglementation des affaires

    AL0063, 2018, Renforcement des capacités

  4. Communautés sécuritaires

    AL0064, 2018, Anti-Corruption

  5. Amélioration de la base de données / portail avec les données des coordinateurs des programmes de droit à l'information et de transparence

    AL0044, 2016, Accès à l'information

  6. Transparence budgétaire

    AL0045, 2016, gouvernement électronique

  7. Registre intégré du logement des citoyens

    AL0046, 2016, Citoyenneté et Immigration

  8. Établissement d'un registre électronique pour la notification et la consultation du public

    AL0047, 2016, gouvernement électronique

  9. Archives numériques

    AL0048, 2016, gouvernement électronique

  10. Création d'une base de données pour l'archivage et la publication de fonds et programmes de recherche en Albanie

    AL0049, 2016, gouvernement électronique

  11. Engagement à publier gratuitement en ligne la législation des gouvernements centraux et locaux dans des systèmes ouverts

    AL0050, 2016, Renforcement des capacités

  12. Engagement envers des normes ouvertes pour la passation des marchés

    AL0051, 2016, Accès à l'information

  13. Engagement étoilé Mise en œuvre de la loi "sur la protection des lanceurs d'alerte", renforcement des capacités, amendements et ses statuts

    AL0052, 2016, Anti-Corruption

  14. Fourniture de services électroniques

    AL0053, 2016, Renforcement des capacités

  15. Mise en place d'un système centralisé multifonctionnel pour les permis de construire

    AL0054, 2016, Renforcement des capacités

  16. Établissement et distribution de compteurs numériques

    AL0055, 2016, gouvernement électronique

  17. Normalisation du passeport de service

    AL0056, 2016, Renforcement des capacités

  18. Carte de citoyen

    AL0057, 2016, Renforcement des capacités

  19. Système électronique d'enregistrement des ordonnances en ligne en République d'Albanie

    AL0058, 2016, gouvernement électronique

  20. Système de surveillance électronique des forêts

    AL0059, 2016, Anti-Corruption

  21. Système électronique intégré pour la délivrance de licences professionnelles aux personnes physiques et morales qui interviendront dans le domaine de la conception d’études et de la supervision de la mise en service des travaux de construction

    AL0060, 2016, gouvernement électronique

  22. Normalisation des plaintes de corruption

    AL0031, 2014, Anti-Corruption

  23. Registre électronique des permis d'énergie et d'industrie

    AL0032, 2014, gouvernement électronique

  24. Mise en œuvre du module Dépenses publiques au format "Open Data"

    AL0033, 2014, Accès à l'information

  25. Promouvoir les valeurs OGP auprès des autorités locales

    AL0034, 2014, Participation publique

  26. Base de données sur les bénéficiaires de l'assistance économique

    AL0035, 2014, gouvernement électronique

  27. Portail électronique sur l'administration et la gestion des ressources en eau

    AL0036, 2014, gouvernement électronique

  28. Guichet unique

    AL0037, 2014, gouvernement électronique

  29. Accès électronique aux zones protégées

    AL0038, 2014, gouvernement électronique

  30. Géoportail National

    AL0039, 2014, gouvernement électronique

  31. e-Albanie

    AL0040, 2014, gouvernement électronique

  32. Document électronique

    AL0041, 2014, gouvernement électronique

  33. Engagement étoilé Loi sur la protection des lanceurs d'alerte

    AL0042, 2014, Anti-Corruption

  34. Bureaux de service de police

    AL0043, 2014, gouvernement électronique

  35. Open Data Portal

    AL0001, 2012, Accès à l'information

  36. Actes électroniques

    AL0002, 2012, gouvernement électronique

  37. e-Parlement

    AL0003, 2012, gouvernement électronique

  38. Extension du réseau gouvernemental, GOVNET

    AL0004, 2012, gouvernement électronique

  39. Cadre d'interopérabilité pour l'administration en ligne, e-GIF

    AL0005, 2012, gouvernement électronique

  40. Gouvernement Datacenter

    AL0006, 2012, gouvernement électronique

  41. Système d'accise

    AL0007, 2012, gouvernement électronique

  42. Démarrage du système de taxe électronique

    AL0008, 2012, gouvernement électronique

  43. Engagement étoilé État en ligne Matura

    AL0009, 2012, gouvernement électronique

  44. Le règlement sur l'éthique dans la recherche et l'édition

    AL0010, 2012, Éducation

  45. Numérisation du processus d'accréditation de l'enseignement supérieur

    AL0011, 2012, gouvernement électronique

  46. Système U-Gov

    AL0012, 2012, gouvernement électronique

  47. Inspections en ligne des tribunaux et des audiences judiciaires

    AL0013, 2012, gouvernement électronique

  48. Numérisation du processus de transfert de fichiers

    AL0014, 2012, pouvoir judiciaire

  49. Projet d'emploi en ligne

    AL0015, 2012, gouvernement électronique

  50. Procédures de concessions électroniques

    AL0016, 2012, Anti-Corruption

  51. Modification de la loi sur le droit à l'information dans les documents officiels

    AL0017, 2012, Résolution des litiges et assistance juridique

  52. Rédaction d'une nouvelle loi sur "Avis et consultation"

    AL0018, 2012, Législation et réglementation

  53. Projet de suivi

    AL0019, 2012, gouvernement électronique

  54. Numérisation du registre des notaires

    AL0020, 2012, Accès à la justice

  55. Revendications en ligne des citoyens dans le système judiciaire

    AL0021, 2012, Accès à la justice

  56. Inspection du travail, plainte en ligne

    AL0022, 2012, gouvernement électronique

  57. Module financier de tous les établissements d'enseignement

    AL0023, 2012, Éducation

  58. Engagement étoilé Enregistrement audio et vidéo des audiences judiciaires

    AL0024, 2012, gouvernement électronique

  59. Engagement étoilé Portail e-Albanie

    AL0025, 2012, gouvernement électronique

  60. Portail d'inspection électronique

    AL0026, 2012, gouvernement électronique

  61. Engagement étoilé Portail Www.Gjykata.Gov.Al

    AL0027, 2012, gouvernement électronique

  62. Publication de la liste des paiements effectués quotidiennement par les administrations

    AL0028, 2012, Accès à l'information

  63. Système d'achats électroniques pour tous les petits achats d'achats publics

    AL0029, 2012, Anti-Corruption

  64. Mise en œuvre des recommandations de l'ITIE

    AL0030, 2012, Anti-Corruption

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!