Ignorer la navigation
Arménie

Assurer la transparence dans le secteur minier (AM0017)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Arménie, deuxième plan d'action, 2014-16

Cycle du plan d'action : 2014

Statut : Inactif

Institutions

Institution chef de file : Ministère de l'énergie et des ressources naturelles de la République d'Arménie

Institution(s) de soutien : Ministère des Affaires étrangères de la RA, Ministère de la justice de la RA, Ministère de l'économie de la RA, ministère des Finances de la RA

Domaines politiques

Anti-Corruption, Industries d'extraction, Participation du public

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de fin d’exercice en Arménie 2014-2016, Rapport d'étape IRM Arménie pour 2014-2015

Suivi : Non

Premiers résultats : marginaux

Design i

Vérifiable : Oui

En rapport avec les valeurs de l'OGP : accès à l'information, participation civique

Impact potentiel:

Mise en œuvre i

Achèvement:

Détails

La situation actuelle dans le secteur minier ne répond pas aux exigences actuelles présentées par l'État et la société, en particulier le niveau de responsabilité des sociétés minières et de l'État en ce qui concerne les dépenses et les revenus doit être amélioré.
Rejoindre cette initiative augmentera la transparence dans le secteur, garantira un haut niveau de responsabilité et améliorera le climat d'investissement.

Résumé du statut de fin de session IRM

2. Assurer la transparence dans le secteur minier

Texte d'engagement:

La situation actuelle dans le secteur minier ne répond pas aux exigences actuelles présentées par l'État et la société, en particulier le niveau de responsabilité des sociétés minières et de l'État en ce qui concerne les dépenses et les revenus doit être amélioré.

Rejoindre cette initiative augmentera la transparence dans le secteur, garantira un haut niveau de responsabilité et améliorera le climat d'investissement.

Institution responsable: Ministère de l'énergie et des ressources naturelles de la République d'Arménie

Institution (s) responsable (s): ministère des Affaires étrangères, ministère de la Justice, ministère de l'Économie et ministère des Finances

Date de début: juillet 2015 ............ Date de fin: décembre 2016

But de l'engagement

L'engagement vise à améliorer la transparence dans le secteur extractif en rejoignant l'Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE), une norme mondiale visant à promouvoir une gestion ouverte et responsable des ressources naturelles. L'engagement mentionne également la tenue de discussions, de négociations et d'autres travaux préparatoires nécessaires sans toutefois en préciser les résultats.

Statut

Mi-parcours: limité

Au moment de la rédaction du rapport à mi-parcours, le gouvernement avait annoncé publiquement son intention de rejoindre l'ITIE et avait nommé le chef du personnel gouvernemental pour diriger la mise en œuvre de l'ITIE en Arménie.

Fin du terme: substantiel

Le gouvernement a fait des progrès substantiels sur cet engagement. Le gouvernement a pris plusieurs mesures pour adhérer à l'ITIE. Premièrement, il a nommé le chef du personnel gouvernemental, un haut fonctionnaire, pour diriger le processus de mise en œuvre. Deuxièmement, pour superviser le processus de mise en œuvre de l'ITIE, le gouvernement a également établi un groupe multipartite, lors de sa deuxième session le 26 décembre 20161, a discuté et approuvé son plan de travail pour 2017-20181.

Le groupe multipartite comprend: six fonctionnaires représentant le gouvernement, quatre représentants de l'industrie, quatre représentants de la communauté des OSC (représentant l'AITC, Ecoright CSO, Association of Young Environmental Lawyers and Economists et EcoLur CSO), et une personne représentant la communauté scientifique (Centre de développement durable de l'Université d'État d'Erevan). Le projet de décret gouvernemental portant création d'un groupe de travail multipartite était en circulation depuis septembre 2016  «Projet de décret GOA», Gov.am, septembre 8, 2016. Formulaire PDF disponible en arménien à http://bit.ly/2rW5Oya . Le 19 de septembre, 20, en coopération avec l'USAID, le gouvernement a organisé une formation sur «le contrôle des mines et la remise en état des mines» à l'intention des membres du groupe multipartite ITIE Arménie et d'autres spécialistes travaillant dans le secteur minier. Le Ministre - Le chef de cabinet du gouvernement a présenté des informations sur le processus de mise en œuvre de l'ITIE en Arménie lors d'une interview télévisée  Davit Harutyunyan, «Initiative dans le cadre de mesures anticorruption», vidéo de l'interview sur YouTube, 9: 57, publiée par Square TV, novembre 28, 2015, https://www.youtube.com/watch?v=pFnKjvfX8KI .

Le groupe de travail ITIE a été officiellement mis en place par le décret du Premier ministre n ° 1104-A adopté le 24 novembre 2016 et a tenu sa première session officielle le 26 novembre 2016. Lors de sa deuxième session le 26 décembre 2016, le groupe de travail ITIE a discuté et approuvé sa plan de travail pour 2017-2018  “EITI_Work Plan_Armenia”, Gov.am, décembre 26, 2016. Disponible en arménien au format PDF à l'adresse http://bit.ly/2s6PVXI . Le plan de travail prévoit des activités dans les domaines suivants:

(1) mettre à la disposition du public des informations sur les industries extractives et l'ITIE via la création d'un site Web dédié, l'élaboration et l'approbation d'une stratégie de communication et la préparation du rapport ITIE lors d'une conférence qui sera organisée en octobre 2018;

(2) l'élaboration d'une feuille de route pour révéler les bénéficiaires effectifs et la présentation de la feuille de route au Secrétariat de l'ITIE d'ici septembre 2017;

(3) étude et analyse de la législation arménienne afin d'identifier les lacunes par rapport aux exigences de l'ITIE lors de l'approbation du plan d'action correspondant en décembre 2017;

(4) étude des meilleures pratiques internationales et élaboration d'une feuille de route conforme aux exigences spécifiées dans la Norme ITIE 2016, 8.3.a.iii  L'exigence '8.3.a.iii' peut être expliquée de la manière suivante: '8.3' désigne 'Délai de validation ITIE et conséquences', 'a' signifie 'Évaluation des progrès de la mise en œuvre de l'ITIE' et 'iii' signifie 'Efforts allant au-delà des exigences' ;

(5) assurance du statut de pays candidat à l'ITIE pour l'Arménie;

(6) préparation d’un rapport complet conforme aux normes ITIE d’ici au mois d’août 2018 et examen des observations du Secrétariat de l’ITIE d’ici au mois de décembre 2018.

Pour aider le gouvernement à mettre en œuvre cet engagement, l'ambassade britannique à Erevan, l'USAID Arménie, la Banque mondiale et des experts ont invité des experts à organiser une série d'ateliers pour aider l'Arménie à préparer une candidature à l'ITIE et à devenir un pays candidat à l'ITIE.  La page Facebook de l'ambassade britannique à Erevan, consultée en juin 9, 2017, http://bit.ly/2sMLVcK . Des informations sur les efforts du gouvernement liés à la mise en œuvre de cette activité sont disponibles sur le site Web du gouvernement  “Le processus de mise en œuvre de l'ITIE en Arménie”, Gov.am, consulté en juin 12, 2017, http://gov.am/en/armeniaeiti/ . Pour plus d'informations sur le groupe multipartite de l'ITIE, voir «Le MSG ITIE d'Arménie», ibid., http://gov.am/en/eitimsg/   .

Un chercheur de l'IRM note que l'Arménie est devenue 52nd Pays candidat à l'ITIE sur 10 March 2017  'Official News: L'Arménie est devenue pays candidat de l'Initiative pour la transparence des industries extractives / ITIE', Gov.am, mars 10, 2017, http://bit.ly/2sgYCio. Pour plus d'informations sur la candidature de l'Arménie à l'ITIE, voir «Le Conseil de l'ITIE souhaite la bienvenue à l'Arménie dans la famille de l'ITIE», eiti.org, March 9, 2017, http://bit.ly/2rjCPaF.   . Cependant, le chercheur souligne également que la candidature de l'Arménie à l'ITIE s'est produite longtemps après l'achèvement du deuxième plan d'action (fin juin 2016 ou fin décembre 2016). Il a également été tenu compte du fait que le libellé de l'engagement ne précisait pas clairement l'intention du gouvernement de se joindre à l'initiative au moment de l'achèvement du plan d'action. Pour ces raisons, à la fin de décembre 2016, le chercheur IRM évalue le niveau d'achèvement comme «substantiel».

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: n'a pas changé

Participation civique: marginale

Malgré des mesures substantielles prises pour rapprocher l'Arménie du statut de candidat à l'ITIE, au moment de la rédaction de ce rapport (janvier 2017), rien n'indique que la mise en œuvre de cet engagement a amélioré l'accès aux informations sur l'industrie extractive dans le pays. . L'accès à l'information devrait s'améliorer une fois que le gouvernement aura mis en œuvre la norme ITIE et publié son premier rapport ITIE.

La création du groupe multipartite a généré une opportunité pour la société civile dans la gouvernance du secteur extractif. Cependant, selon des représentants de Transparency International Armenia, des désaccords entre le gouvernement et la communauté des organisations de la société civile concernaient le processus de prise de décision dans le cadre d'un groupe multipartite. Les OSC recherchaient un système de prise de décision basé sur un consensus. Lors de la réunion tenue en mai 2016, les représentants du gouvernement et les organisations de la société civile se sont mis d’accord sur un processus de prise de décision.

Reportés?

Selon l'AITC, le gouvernement a rejeté la proposition d'inclure cet engagement dans le troisième plan d'action. Selon le gouvernement, le processus de préparation d'une candidature à l'ITIE réussie est déjà une politique officielle reflétée dans les programmes du ministère de l'Energie, de l'Infrastructure et des Ressources minérales et dans d'autres programmes gouvernementaux. Par conséquent, cet engagement étant une condition préalable à la mise en œuvre d'autres accords internationaux, le gouvernement est intéressé par sa mise en œuvre intégrale, qu'elle fasse partie ou non des plans d'action de l'OGP.


Engagements

Open Government Partnership