Ignorer la navigation
Arménie

Cadastre des eaux de l'Etat (AM0039)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action pour l'Arménie 2018-2020

Cycle du plan d'action : 2018

Statut : Actif

Institutions

Institution chef de file : Agence de gestion des ressources en eau du personnel du Ministère de la protection de la nature

Institution(s) d'appui : Commission de l'Eau du Ministère des Infrastructures Energétiques et des Ressources Naturelles, Commission d'Etat du Cadastre Immobilier Organisations non gouvernementales

Domaines politiques

E-gouvernement, Prestation de services publics, Eau et assainissement

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport sur les résultats de la transition de l'Arménie 2018-2020, Rapport sur le design en Arménie 2018-2020

En vedette : en attente d'examen IRM

Premiers résultats : aucune donnée IRM

Design i

Vérifiable : Oui

En rapport avec les valeurs OGP : accès à l'information, technologie

Impact potentiel:

Mise en œuvre i

Achèvement:

Détails

5. Cadastre national de l'eau: création et mise en place d'un système d'information unifié sur les ressources en eau
Date de début et de fin de l'engagement Début de l'engagement: novembre 2018
Fin de l'engagement: Août 2020
Agence de mise en œuvre principale Agence de gestion des ressources en eau du personnel du ministère de la Protection de la nature
Personne responsable de l'agence d'exécution principale Hrant Zakaryan
Titre, Chef de département, Division du cadastre et de la surveillance des ressources en eau, Agence de gestion des ressources en eau
E-mail hrant.zakaryan@mnp.am
Téléphone + 37411 818 543
Autres acteurs impliqués Autres acteurs publics impliqués Comité de l'eau du ministère des Infrastructures énergétiques et des Ressources naturelles, Comité national du cadastre immobilier
Société civile, secteur privé Organisations non gouvernementales
Questions soumises à réglementation - Mise à jour du programme du cadastre des ressources en eau de l'État,
- établir des contacts entre les bases de données disponibles au sein des organisations intéressées et la base de données de l'Agence de gestion des ressources en eau du ministère de la Protection de la nature en fournissant des informations complètes sur les ressources en eau.

Objectif principal - Accroître l'efficacité de la réglementation en matière de gestion des ressources en eau en garantissant une utilisation durable des ressources en eau en termes de protection de la nature et d'économie,
- élever le niveau de sensibilisation et de participation du public à la délivrance de permis d'utilisation de l'eau.
Brève description de l'engagement L'Agence de gestion des ressources en eau du personnel du Ministère de la protection de la nature de la République d'Arménie gère le cadastre des eaux de l'État, qui constitue un système d'information. Des travaux sont actuellement en cours pour mettre à jour le cadastre national de l'eau. Après la mise à jour, les données complètes, à l'exception des informations contenant des secrets officiels, commerciaux et autres protégés par la loi, seront publiées sur le site web correspondant que toutes les personnes physiques et morales peuvent faire. utilisation de. Dans le même temps, en cas de disponibilité du logiciel approprié, il sera également possible de mettre en œuvre la fonction d’octroi de permis par voie électronique.
Le défi OGP abordé par l'engagement Amélioration des services publics, promotion de l'intégrité publique

Pertinence par rapport aux valeurs de l'OGP Du point de vue de l'accessibilité de l'information, la création et la mise en place d'un système d'information unifié pour les ressources en eau donneront une impulsion majeure en termes de transparence du secteur et d'amélioration de la fourniture de services publics.
Ambition mettre en place des mécanismes plus transparents et efficaces pour fournir des informations sur les ressources en eau
Gestion des risques et réduction de l'administration
Assurer la participation du public au processus de résolution des problèmes liés à la gestion des ressources en eau
Encourage les efforts de mise en œuvre des objectifs ou cibles SDG 6. Assurer la disponibilité et la gestion durable de l'eau et de l'assainissement pour tous

Critères vérifiables et mesurables pour l'exécution de l'engagement Date de début: Date de fin:
Révision des termes de référence pour la mise à jour de la base de données du cadastre des eaux de l’État de novembre
2018 March
2019
Mise en conformité de la base de données du cadastre des eaux de l'État avec les exigences définies dans la décision du gouvernement de la République d'Arménie n ° 68-N de 2 février 2017 mars
2019 June 2
019
Établir une relation entre les composantes tabulaires et spatiales du cadastre national de l’eau juin
2019 Septembre
2019
Conception d'une base de données unifiée pour les ressources en eau septembre
2019 Décembre
2019
Lancement d'une nouvelle base de données du cadastre des eaux de l'État en fournissant un lien entre la base de données d'informations sur l'état et les données d'inventaire soumises par les départements intéressés. Janvier
2020 August
2020

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

5. Cadastre des eaux de l'Etat

Langue de l'engagement telle qu'elle apparaît dans le plan d'action: (54)

Brève description: L'Agence de gestion des ressources en eau du personnel du Ministère de la protection de la nature de la République d'Arménie gère le cadastre national de l'eau, qui constitue un système d'information. Actuellement, des travaux sont en cours pour mettre à jour le cadastre national de l'eau. Après la mise à jour, les données complètes, à l'exception des informations contenant des secrets officiels, commerciaux et autres protégés par la loi, seront publiées sur le site web correspondant que toutes les personnes physiques et morales peuvent faire. utilisation de. Dans le même temps, en cas de disponibilité du logiciel approprié, il sera également possible de mettre en œuvre la fonction d’octroi de permis par voie électronique.

Milestones

5.1 Révision des termes de référence pour la mise à jour de la base de données du cadastre des eaux de l'État.

5.2 Mise en conformité de la base de données du cadastre sur l'eau de l'État avec les exigences définies dans la décision du gouvernement de la République d'Arménie No 68-N de 2 Février 2017

5.3 Établissement d'une relation entre les composantes tabulaire et spatiale du cadastre des eaux de l'État

5.4 Conception d'une base de données unifiée pour les ressources en eau.

5.5 Lancement d'une nouvelle base de données du cadastre des eaux de l'État en fournissant un lien entre la base de données d'informations sur l'état et les données d'inventaire soumises par les départements intéressés.

Date de début: novembre 2018

Date de fin: Août 2020

Contexte et objectifs

Depuis les 1980, l’Arménie n’a pas surveillé les bassins d’eau souterrains. Ainsi, l’Agence de gestion des ressources en eau a des difficultés à évaluer l’eau disponible à utiliser et à fournir les permis d’utilisation correspondants. En outre, selon l'agence, il y a un manque d'évaluation précise du bilan des eaux de surface. (55) Les informations sur les permis d'utilisation de l'eau sont publiées sur le site Web de l'Agence de gestion des ressources en eau. (56) Cependant, faute de données précises, les informations sur les ressources en eau disponibles ne sont pas accessibles au public.

Cette pénurie d'informations empêche de vérifier la légitimité de la délivrance de permis d'utilisation de l'eau et contribue au manque de transparence de la gestion des ressources en eau. Par exemple, selon diverses sources, les eaux souterraines dans la vallée de l’Ararat seraient plus importantes que les autres en raison de la délivrance excessive de permis d’eau. De nombreuses communautés locales ont donc un accès limité à l'eau potable et à l'eau d'irrigation. (57) Les parties prenantes mentionnent d'autres problèmes, tels que l'utilisation inefficace de l'eau, des pertes injustifiées dans le système d'alimentation en eau, la prise illégale d'eau souterraine et la surexploitation de l'eau des rivières par les centrales hydroélectriques. (58)

Cet engagement vise à consolider les informations sur toutes les ressources en eau disponibles dans le pays en une seule base de données. La base de données fournirait une carte que les visiteurs pourraient utiliser pour vérifier les permis d'utilisation disponibles pour des ressources en eau spécifiques et pour voir le but autorisé de l'utilisation de l'eau (par exemple, potable, économique, industrielle, irrigation). La base de données sera disponible en ligne gratuitement. Cela exclurait les données personnelles et les informations classifiées, telles que les informations officielles et commerciales, ou d'autres secrets tels que définis par la loi. (59)

Le gouvernement prévoit également que la plate-forme permette aux utilisateurs de déposer en ligne leurs demandes de permis d'utilisation d'eau en utilisant la carte disponible. (60) Outre l'amélioration de la gestion des ressources en eau, la base de données fournira des informations complètes et ouvertes sur les ressources en eau disponibles. Cela contribuera à la surveillance publique de l'utilisation de l'eau et à la vérification de la justification des permis pertinents. En conséquence, on s’attend à ce que l’efficacité de la gestion des ressources en eau s’améliore et que les risques écologiques liés à la surutilisation ou à une utilisation injustifiée de l’eau soient minimisés. Ainsi, cet engagement pourrait considérablement améliorer la précision et la disponibilité des données sur l'eau ainsi que la gestion des ressources en eau en Arménie. À long terme, ces données pourraient améliorer la surveillance publique de l'utilisation de l'eau et faciliter un meilleur accès à l'eau potable et à l'irrigation dans les communautés où elle est rare.

Prochaines étapes

Pour une mise en œuvre efficace de l'engagement, il est essentiel que le gouvernement termine avec succès son inventaire des ressources en eau, qui pourrait servir de base à une collecte plus poussée d'informations sur l'utilisation, la qualité et les données de surveillance de l'eau. Cela fournirait des informations précises sur les ressources en eaux de surface et souterraines du pays. Cela permettrait une gestion plus efficace de l'eau et une distribution transparente des ressources en eau. Des mécanismes devraient être mis en place pour assurer la mise à jour continue de la base de données.

Pour que l’information serve ses objectifs, des campagnes de sensibilisation du public devraient être menées par le gouvernement et les parties prenantes intéressées. Les experts notent également le faible niveau de conscience environnementale de la population. Parallèlement à la création de la base de données, il est nécessaire d'organiser des formations sur l'utilisation de la base de données avec des groupes d'initiative et des organisations locales de la société civile. Le gouvernement doit également mener des activités de sensibilisation auprès des communautés, en particulier de celles vulnérables aux violations de l'utilisation des ressources en eau.

(54) Gouvernement de la République d'Arménie, Plan d'action OGP Armenia 2018-2020, https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2018/12/Armenia_Action-Plan_2018-2020_EN.doc.
(55) Hrant Zakaryan (Agence de gestion des ressources en eau du ministère de la Protection de la nature), entretien téléphonique avec un chercheur de l'IRM, 21, février 2019.
(56) «Résumé annuel des permis d'utilisation de l'eau», Agence de gestion des ressources en eau du Ministère de la protection de la nature de la République d'Arménie, http://wrma.am/4_1.php.
(57) «Gestion des ressources en eau dans la vallée de l'Ararat», ambassade des États-Unis en Arménie, 20 July 2016, https://am.usembassy.gov/water-stewardship-ararat-valley/; et Groupe de la Banque mondiale, Vers une gestion intégrée des ressources en eau en Arménie. Directions en développement; Pays et Régions, 2014, http://documents.worldbank.org/curated/en/433731468218409267/pdf/916410PUB0REPL0UBLIC009781464803352.pdf; et «Pour l'amour d'un peuple de la République d'Arménie: verdict rendu par un tribunal public environnemental sur les catastrophes dans la vallée de l'Ararat», EcoLur, 05, février 2019, https://www.ecolur.org/en/news/sevan/--/10818/.
(58) Arman Vermishyan (expert en environnement), entretien téléphonique avec un chercheur de l'IRM, 21, février 2019; et Naira Arakelyan (Centre de développement Armavir), interview du chercheur IRM, 24 January 2019.
(59) Gouvernement de la République d'Arménie, décision 68-N, 02 février 2017, https://www.arlis.am/DocumentView.aspx?DocID=111392.
(60) Hrant Zakaryan (Agence de gestion des ressources en eau du ministère de la Protection de la nature), entretien téléphonique avec un chercheur de l'IRM, 21, février 2019.

Résumé du statut de fin de session IRM

5. Cadastre des eaux de l'Etat

Achèvement: limité

Selon le représentant du ministère de l'Environnement responsable de l'engagement, à la fin de la période du plan d'action, la base de données sur les ressources en eau comprenait environ 85 pour cent des informations disponibles auprès du ministère. Cela représente un progrès significatif par rapport au niveau de référence de 10 pour cent, mais la base de données n'a pas été mise à la disposition du public. La base de données comprend des informations sur le volume, la qualité, le débit, la pollution et l'utilisation des ressources en eau, par source d'eau (y compris les eaux de surface et souterraines). Cependant, des problèmes techniques et des retards liés au COVID-19 ont empêché la pleine interopérabilité entre les bases de données des différentes agences étatiques. Il n'est pas encore prévu de rendre la base de données publiquement accessible de si tôt. (43)

(43) Edgar Pirumyan (Ministère de l'Environnement), entretien par un chercheur de l'IRM, 5 novembre 2020.

Engagements

Open Government Partnership