Ignorer la navigation
Arménie

Programme d'exploration de l'assistance médicale (AM0043)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action pour l'Arménie 2018-2020

Cycle du plan d’action :

Statut:

Institutions

Institution responsable : ministère de la Santé

Institution(s) de soutien : Ministère du travail et des affaires sociales de la République d'Arménie et autres organismes publics ONG du secteur de la santé et social

Domaines politiques

Santé, Inclusion, Prestation de services publics

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport sur les résultats de la transition de l'Arménie 2018-2020, Rapport sur le design en Arménie 2018-2020

Premiers résultats : pas de données IRM

Conception i

Vérifiable : Oui

Pertinent pour les valeurs OGP : Oui

Ambition (voir définition): Haut

Implémentation i

Achèvement:

Description

9. Possibilité de listage en ligne de l'assistance et des services médicaux gratuits garantis par l'État aux citoyens vivant dans des conditions privilégiées
Date de début et de fin de l'engagement Début de l'engagement: février 2019
Fin de l'engagement: Août 2020
Agence d'exécution principale Ministère des soins de santé
Responsable de l'agence d'exécution Tsaghkanush Sargsyan
Titre, conseiller de département auprès du ministre de la Santé de la République d'Arménie
Courriel : ts.sargsyan@moh.amPhone (+ 374 60) 80-80-03 / 1130
Autres acteurs impliqués Autres acteurs étatiques impliqués Ministère du travail et des affaires sociales de la République d'Arménie et autres organismes publics
Société civile, secteur privé ONG de santé et secteur social
Problème soumis à réglementation Pour le moment, le citoyen doit se rendre d'un établissement médical à un autre, faire la queue, téléphoner, au mieux, pour savoir dans quel établissement médical il peut être inscrit et recevoir une assistance médicale et des services. qui sont gratuits pour ceux qui vivent dans des conditions défavorisées, comme garanti par l'État. Et très souvent, l'institution médicale peut fournir des informations incorrectes.
Objectif principal Réglementation des files d'attente survenant dans les établissements médicaux par la mise en ligne des limites de financement, des références électroniques et de l'enregistrement, ainsi que la réduction des inconvénients liés au temps et aux coûts financiers des patients, en particulier pour les résidents des marzes.

Brève description de l'engagement À l'heure actuelle, pour sensibiliser le public sur les travaux réellement effectués, les lieux existants et les listes dans les organisations médicales effectuant une assistance et des services médicaux gratuits et dans des conditions privilégiées, garanties par l'État, et pour les rendre transparent, le site https://www.armed.am/govlimits/ a été créé, dans lequel les données susmentionnées sont présentées en trois couleurs - rouge (consommé), jaune (répertorié) et vert (disponible), ainsi que des seuils financiers. La source de la présentation des seuils est constituée par les données saisies dans le système pour chaque organisation médicale dans le cadre du financement public. La source des données sera clarifiée et simplifiée pour le citoyen (ces services sont regroupés car leur objectif est le seuil et le financement de l'organisation médicale).
Une possibilité de référencement en ligne sera également créée. Le médecin fournissant la référence saisira le numéro de la référence dans le système et, en plus des informations saisies concernant le problème; les documents supplémentaires nécessaires seront également joints par lui. Le patient sera répertorié à partir de sa page du système existant, en sélectionnant l’organisation médicale et en joignant la référence. Le médecin fournissant la référence pourra également effectuer une liste en ligne à la place du patient. La liste sera effectuée dans l'organisation médicale sélectionnée en fonction de l'application, et le patient en sera informé. Pour éviter les falsifications, le système vérifiera le numéro de la référence lors de la liste.
Le citoyen recevra des informations sur le jour de réception de l'assistance médicale dans l'organisation médicale concernée et aura la possibilité d'évaluer la fonction donnée à partir de sa page.
Défi OGP abordé par l'engagement Renforcer la confiance du public, assurer la transparence de la disponibilité et l'amélioration de la qualité des services publics, diminution des risques de corruption.
Pertinence pour les valeurs de l'OGP Transparence: la fourniture en ligne d'informations sur les seuils financiers garantira la transparence des travaux effectués dans les organisations médicales qui fournissent une assistance et des services médicaux gratuits et dans des conditions privilégiées, garantis par l'État.
Participation et innovation: la possibilité d'une liste en ligne et d'un retour d'informations garantira que la participation des citoyens du secteur des soins de santé augmentera le niveau de responsabilité des organisations médicales et améliorera la qualité du service fourni.

Ambition L'engagement assurera la surveillance et la transparence des services fournis dans le cadre du financement public dans les organisations médicales.

Promeut les efforts pour la mise en œuvre des objectifs ou cibles des ODD 3.8: atteindre la couverture sanitaire universelle, y compris la protection contre les risques financiers, l'accès à des services de santé essentiels de qualité et l'accès à des médicaments et vaccins essentiels sûrs, efficaces, de qualité et abordables pour tous

Critères vérifiables et mesurables pour l'exécution de l'engagement Début: Fin:
Actions en cours
Développement d'un groupe de travail sur le système d'inscription Février 2019 Avril 2019
Amélioration des tables de limites dans le système et bloc d'informations sur la fourniture de références électroniques et création d'un bloc de listes sur le https://armed.am site de la http://www.ehealth.am logiciel avril 2019 août 2019
Essai pilote du système créé dans plusieurs organisations médicales. Août 2019 septembre 2019
Correction des inconvénients identifiés lors du pilote, révision des documents juridiques octobre 2019 novembre 2019
Introduction de la rétroaction et de la sensibilisation du public novembre 2019 août 2020

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

9. Programme d'exploration médicale

Langue de l'engagement telle qu'elle apparaît dans le plan d'action:

Brève description: Pour le moment, afin de sensibiliser le public aux travaux effectués, aux lieux et listes existants dans les organisations médicales effectuant une assistance et des services médicaux, gratuits et à des conditions privilégiées, garantis par l'État, et de le rendre transparent, le site Web https://www.armed.am/govlimits/ a été créé, dans lequel les données susmentionnées sont présentées en trois couleurs - rouge (consommé), jaune (répertorié) et vert (disponible), ainsi que des seuils financiers. La source de la présentation des seuils est constituée par les données saisies dans le système pour chaque organisation médicale dans le cadre du financement public. La source des données sera clarifiée et simplifiée pour le citoyen (ces services sont regroupés car leur objectif est le seuil et le financement de l'organisation médicale).

Une possibilité de référencement en ligne sera également créée. Le médecin référent saisira le numéro de la référence dans le système et, en plus des informations saisies concernant le problème; les documents supplémentaires nécessaires seront également joints par lui / elle. Le patient sera répertorié à partir de sa page du système existant, en sélectionnant l'organisation médicale et en joignant la référence. Le médecin référent pourra également effectuer une liste en ligne à la place du patient. La liste sera effectuée dans l'organisation médicale sélectionnée sur la base de l'application, et le patient en sera informé. Pour éviter les falsifications, le système effectuera une vérification du numéro de la référence lors de l'inscription.

Le citoyen recevra des informations sur le jour de réception de l'assistance médicale dans l'organisation médicale concernée et aura la possibilité d'évaluer la fonction donnée à partir de sa page.

Milestones

9.1 Développement d'un groupe de travail pour le système de référencement.

9.2 Amélioration des tableaux de limites dans le système et bloc d’informations sur la fourniture de renvois électroniques et création d’un bloc d’inscription sur le https://armed.am site de la http://www.ehealth.am logiciel.

9.3 Essai pilote du système créé dans plusieurs organisations médicales.

9.4 Correction des inconvénients identifiés lors du projet pilote, révision de documents légaux.

9.5 Introduction de la rétroaction et de la sensibilisation du public.

Date de début: Février 2019

Date de fin: Août 2020

Contexte et objectifs

Les personnes qui ont le droit de recevoir des soins médicaux gratuits et soutenus par l'État en Arménie (tels que les groupes sociaux vulnérables et les patients atteints de certaines maladies) doivent actuellement subir une longue procédure pour recevoir de tels soins. Premièrement, ils doivent obtenir une référence d'un établissement de soins de santé primaires, d'une commission médicale d'État ou d'un autre organisme d'État autorisé. Ensuite, ils doivent trouver l’organisation médicale (hôpital) fournissant les services nécessaires. De plus, comme le budget alloué aux services médicaux gratuits est limité, les citoyens doivent souvent être enrôlés dans un hôpital et attendre de recevoir des soins. Selon des études d'organisations de la société civile, les temps d'attente pour des soins médicaux varient entre deux et 10 mois.

En plus de prendre beaucoup de temps, la procédure d’enrôlement manque de transparence et ouvre la possibilité de corruption. Par exemple, des paiements illégaux ou d'autres mécanismes informels sont appliqués pour servir les patients «en file d'attente», ou des services sont proposés aux patients moyennant des frais leur permettant de recevoir des soins de santé rapides et efficaces. Outre les risques de corruption, la procédure de recrutement crée plusieurs difficultés pour les groupes vulnérables. Les personnes peuvent devoir rechercher des hôpitaux avec le financement disponible ou négocier avec plusieurs institutions médicales. Parfois, ils doivent parfois se rendre dans une autre région ou ville pour obtenir une assistance médicale.

Des informations sur les seuils financiers et le financement restant par établissement médical sont déjà disponibles en ligne sur le site Web army.am, administré par le ministère de la Santé. Cet engagement vise à améliorer ces informations et à permettre aux citoyens de réserver une place en ligne pour recevoir des services médicaux soutenus par l'État dans une institution spécifique. Cet engagement comprend également un mécanisme de retour d'information permettant aux utilisateurs d'identifier les problèmes existants afin que les décideurs puissent appliquer des solutions ciblées en fonction du retour d'information reçu.

Le chercheur de l'IRM et les intervenants interrogés voient plusieurs limites à cet engagement. Premièrement, l’utilisation d’Internet pour les services publics reste limitée dans la population. Ceci est d'autant plus important que cet engagement cible les groupes vulnérables qui pourraient ne pas disposer du matériel informatique nécessaire ou d'un accès à Internet pour utiliser les nouveaux services disponibles. Ensuite, l’enregistrement dans le système (nécessaire pour s’inscrire) nécessite que l’utilisateur ait une carte d’identité, et la plupart de la population n'a pas une telle carte. Enfin, certaines parties prenantes doutent que les citoyens préfèrent un système électronique à la communication personnelle, en particulier les personnes âgées qui n'utilisent pas Internet. Cependant, comme mentionné dans l'engagement, les citoyens peuvent également demander une recommandation à un médecin. Ainsi, une solution alternative sera disponible si le patient ne veut pas ou ne peut pas utiliser le système lui-même.

S'il est mis en œuvre, cet engagement pourrait permettre aux citoyens de s'inscrire en ligne dans une institution spécifique. L'enrôlement en ligne aiderait à réduire les interactions personnelles contenant des risques de corruption. Cela pourrait également faciliter un processus de recrutement plus simple dans les soins de santé. Les citoyens utiliseront les canaux en ligne au lieu de devoir se rendre en personne dans des établissements médicaux (et, pour ceux qui ont moins d'expérience avec les formulaires en ligne, les médecins peuvent les aider à s'inscrire en ligne). Cependant, compte tenu des limitations mentionnées ci-dessus et de la couverture de plusieurs institutions médicales au cours de la période de mise en œuvre du plan d'action, l'impact potentiel de cet engagement est considéré comme modéré.

Prochaines étapes

Le chercheur de l'IRM recommande les mesures suivantes pour assurer une mise en œuvre efficace et le plus fort impact de l'engagement:

  • Précisez clairement les principes de sélection des institutions médicales pour piloter le système de recrutement.
  • Clarifiez la possibilité de vous enrôler sans carte d'identité ou avec l'aide d'un médecin ou d'un autre membre du personnel médical. Si possible, les citoyens devraient avoir la possibilité de s'inscrire dans le système au moyen d'un simple identifiant et d'un mot de passe, qui pourraient être fournis par leur établissement de soins de santé primaires. La possibilité d'utiliser la plate-forme sans carte d'identité doit être fournie sans porter atteinte à la crédibilité et à l'accessibilité de la plate-forme.

La possibilité de fournir des commentaires doit également être clarifiée. Le gouvernement devrait préciser si les commentaires ne seraient autorisés que sur le processus d'inscription ou s'il accepterait les commentaires généraux sur les services fournis par les établissements médicaux. Il devrait également préciser comment les commentaires seront pris en compte. En allant de l'avant, le gouvernement peut s'attaquer davantage à d'autres problèmes de transparence et de responsabilité dans le système de santé. Les engagements peuvent couvrir plusieurs questions mentionnées dans les rapports des organisations de la société civile, ainsi que ceux mentionnés par les intervenants interrogés, notamment:

  • des procédures claires et transparentes de contrôle de la qualité des soins de santé,
  • publication des résultats de la surveillance des soins de santé,
  • la transparence des prix et du volume de médicaments achetés par l'État,
  • publication de la liste disponible des médicaments fournis par l'État dans les établissements médicaux, et
  • publication de listes de prix et de mécanismes de tarification pour les services médicaux payés.
Gouvernement de la République d'Arménie, Plan d'action OGP Armenia 2018-2020, https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2018/12/Armenia_Action-Plan_2018-2020_EN.doc.
En version arménienne: «Développement des termes de référence pour le système de référencement. » Plan d'action OGP Armenia 2018-2020, Version arménienne, https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2018/12/Armenia_Action-Plan_2018-2020_ARM.doc.
Gouvernement de la République d'Arménie, Décision № 318-N, "Sur les soins et services médicaux garantis par l'État et gratuits", 04 March 2004, https://www.arlis.am/DocumentView.aspx?DocID=128068.
Centre de recherche et de développement régional et Centre anticorruption de Transparency International, Évaluation du risque de corruption dans le cadre d'une assistance médicale garantie par l'État, fournie gratuitement et dans des conditions privilégiées, 2016,  https://transparency.am/files/publications/1465990875-0-326756.pdf.
«Oeuvres effectivement effectuées, lieux et inscriptions existants dans des organisations médicales fournissant une assistance médicale et des services gratuits et dans des conditions privilégiées, garantis par l'État», Armed.am, https://www.armed.am/govlimits/.
Gayane Martirosyan (World Vision Armenia), entretien téléphonique avec un chercheur de l'IRM, 19, février 2019.
Tsaghkanush Sargsyan (ministère de la Santé), entretien téléphonique avec un chercheur de l'IRM, 21, février 2019.
Selon les informations fournies par EKENG cjsc - la société autorisée à émettre des signatures électroniques électroniques en Arménie - environ un million de citoyens arméniens possèdent des cartes d’identité (communication électronique avec EKENG cjsc par le chercheur IRM, 1 March 06).
Liana Doydoyan (Centre arménien pour la liberté de l'information), interview réalisée par 18, février 2019, chercheur à l'IRM.
Centre de recherche et de développement régional et Centre anticorruption de Transparency International, Évaluation du risque de corruption dans le cadre d’une assistance médicale garantie par l’État, fournie gratuitement et dans des conditions privilégiées, 2016https://transparency.am/files/publications/1465990875-0-326756.pdf.

Résumé du statut de fin de session IRM

9. Programme d'exploration médicale

Achèvement: Substantiel

Le ministère de la Santé a amélioré les informations sur le financement disponible par les établissements médicaux et le type d'assistance en fournissant les coordonnées et l'emplacement des établissements sur le site arm.am. Le nouveau système d'inscription permet aux utilisateurs de s'inscrire sur une liste d'attente de l'établissement médical préféré en entrant le numéro de référence électronique du médecin. Depuis le 1er avril 2020, les références des médecins se font par voie électronique et l'enrôlement s'effectue uniquement via la plateforme électronique. Dans un premier temps, l'enrôlement a été mis en œuvre par les médecins qui ont assuré la référence en fonction des préférences du patient. En raison de la COVID-19, le gouvernement a reporté les activités de sensibilisation du public et la collecte de commentaires prévues.

« Travaux réellement exécutés, places disponibles et listes d'attente dans les organisations médicales fournissant des soins et des services médicaux gratuits et préférentiels pris en charge par l'État », Armed, https://www.armed.am/publicdata/?pg=govlimits.
Tsakhkanush Sargsyan (Ministère de la Santé), entretien par un chercheur de l'IRM, 9 novembre 2020.

Engagements

Open Government Partnership