Ignorer la navigation
Arménie

Plateforme de soumission de pétitions (AM0044)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action pour l'Arménie 2018-2020

Cycle du plan d'action: 2018

Statut: actif

Institutions

Institution chef de file: Ministère de la justice

Institution (s) de soutien: ONG "Harmonious Development" du Cabinet du Premier ministre (avec son consentement), ONG "Armavir Development Center"

Domaines politiques

E-gouvernement, Pétitions électroniques, Règlements ouverts

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport sur le design en Arménie 2018-2020

En vedette: en attente de révision IRM

Premiers résultats: examen IRM en attente

Design i

Vérifiable: oui

Pertinent avec les valeurs de l'OGP: participation civique, technologie

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

10. Création d'une plate-forme électronique unifiée pour la soumission de pétitions
Date de début et de fin de l'engagement Début de l'engagement: novembre 2018
Fin de l'engagement: Août 2020
Agence d'exécution principale Ministère de la justice
Personne responsable de l'agence d'exécution Anna Harutyunyan
Titre, Département Spécialiste en chef de la Division de la justice électronique et de la mise en œuvre de programmes innovants du personnel du Ministère de la justice
Courriel : harutyunyanannag@gmail.com
Téléphone + 374 10 59 41 59
Autres acteurs impliqués Autres acteurs étatiques impliqués Cabinet du Premier ministre
Société civile, secteur privé ONG "Harmonious Development" (avec son consentement), ONG "Armavir Development Center"
Sujet soumis à réglementation À la suite de l'adoption de la loi sur les pétitions, toute personne a le droit de soumettre une lettre sur des questions d'intérêt public, de signaler les carences des activités des organes de l'État et des collectivités locales. et les responsables, ou une proposition sur l'amélioration des activités des organes et des responsables de l'Etat et des collectivités locales, le règlement des questions relatives aux secteurs économique, politique, social et autres de la vie civile ou l'amélioration de la réglementation légale en vigueur. Parallèlement, en vertu de la loi susmentionnée, la forme écrite et la forme électronique sont séparées pour permettre la présentation de requêtes. En conséquence, la réalisation de ce droit inscrit dans la Constitution sera plus efficace et garantie grâce à la création de la plate-forme électronique unifiée de dépôt de pétitions.

Objectif principal: Assurer l'efficacité du processus de soumission des pétitions, assurer un processus ouvert, responsable et transparent pour l'examen des pétitions, accroître la transparence et la responsabilisation des activités des organes de l'État, améliorer l'administration publique, promouvoir la coopération entre les secteurs public et privé
Brève description de l'engagement Une plateforme électronique unifiée pour la soumission de pétitions sera créée.
Le défi du PGO abordé dans l'engagement Amélioration de la confiance du public, renforcement de l'intégrité publique
Pertinence par rapport aux valeurs OGP La création de la plate-forme conduira à la transparence, à la responsabilité des activités des organes de l'Etat, à la promotion de la démocratie participative et à l'innovation
Ambition La création de la plateforme garantira la transparence et la responsabilité des activités des organes de l'État.
Encourage les efforts de mise en œuvre des objectifs ou cibles des objectifs de développement durable (ODD) 16.7: assurer une prise de décision réactive, inclusive, participative et représentative à tous les niveaux

Critères vérifiables et mesurables pour la réalisation de l'engagement
Démarrer:
Fin:
Actions en cours
Etude de la pratique internationale et développement d'une tâche technique avec des représentants d'organismes publics et d'ONG. Novembre 2018 Janvier 2019
Introduction à la plate-forme et essai Juillet 2019 Octobre 2019
Lancement complet de la plateforme Décembre 2019 Août 2020

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

10. Plate-forme pour la soumission de pétitions

Langue de l'engagement telle qu'elle apparaît dans le plan d'action:

Brève description: Une plateforme électronique unifiée pour la soumission de pétitions sera créée.

Milestones

10.1 Etude de la pratique internationale et développement d'une tâche technique avec les représentants des agences de l'Etat et des ONG.

Introduction et essai de la plate-forme 10.2.

10.3 Lancement complet de la plateforme.

Date de début: novembre 2018

Date de fin: Août 2020

Contexte et objectifs

L'article 53 de la Constitution arménienne renouvelée stipule que toute personne a le droit de soumettre, individuellement ou conjointement, une pétition aux organes et aux responsables de l'État et des collectivités locales. Il est également indiqué que toute personne a le droit de recevoir une réponse appropriée dans un délai raisonnable. Aligné sur cet article, la loi sur les pétitions adoptée dans 2017 décrit les droits des demandeurs, la procédure à suivre pour déposer une pétition, ainsi que la procédure d'enregistrement et de publication d'une pétition. Il décrit également les raisons légitimes de rejeter les pétitions.

Selon la loi, des copies papier et des canaux électroniques peuvent être utilisés pour soumettre des pétitions. Lorsqu'une pétition publique est soumise (à l'aide d'un formulaire de demande spécial), s'il n'y a aucune raison de la rejeter, l'organisme public responsable publie la pétition sur la plate-forme électronique correspondante. D'autres personnes peuvent rejoindre la pétition dans les jours 30 suivant leur publication. L’organe public ou le fonctionnaire qui a reçu la pétition doit fournir une réponse dans le mois qui suit la signature.

Cet engagement vise à développer une plate-forme électronique unifiée pour la soumission de pétitions. La loi sur les pétitions ne définit pas le nombre minimal de signatures pour rendre l'examen de la pétition obligatoire. Toute requête doit être examinée et traitée si aucun motif de rejet n’existe. Parallèlement à cela, la Constitution identifie plusieurs possibilités d'initiatives citoyennes, telles que:

  • proposer un projet de loi au parlement s'il est signé par 50,000 ou plusieurs citoyens ayant le droit de vote,
  • proposer des modifications constitutionnelles si elles sont signées par 150,000 ou plusieurs citoyens ayant le droit de vote, et
  • proposer une initiative référendaire de 350,000 ou de plusieurs citoyens disposant d'un droit de vote, au cas où le projet de loi proposé par les citoyens serait rejeté par le parlement et reconnu par la Cour constitutionnelle comme conforme à la Constitution.

Ainsi, la plate-forme de pétitions électroniques facilitera le lancement de pétitions proposant un projet de loi ou un référendum. De nombreuses initiatives citoyennes collectent des signatures sur des plateformes de pétitions internationales (telles que change.org et gopetition.com). Celles-ci sont généralement initiées par des organisations de défense des droits de l'homme, des organisations environnementales ou des militants politiques. La possibilité de mettre en œuvre des initiatives similaires sur une plate-forme gérée par le gouvernement, avec une discussion obligatoire des pétitions par les organes de l'État concernés, pourrait améliorer le dialogue entre les citoyens et les organes de l'État. Il pourrait également fournir des solutions plus rapides aux problèmes.

Cet engagement, ainsi que la loi sur les pétitions, ne précise pas clairement si les citoyens qui adhèrent à ces pétitions doivent signer avec une signature électronique. Si des signatures électroniques sont nécessaires, cela limitera l'utilisation de la plate-forme, car la grande majorité des citoyens ne possèdent pas une telle signature. Pour obtenir une signature électronique, les utilisateurs doivent acquérir une carte d’identité, un lecteur de carte à puce ou une carte mobile USIM, ainsi que payer une redevance annuelle de 3,000 AMD - environ 6 USD. Une signature électronique est également obligatoire pour utiliser les services en ligne fournis par des organismes locaux et des administrations autonomes, par exemple la soumission de rapports fiscaux et l'obtention de certificats.

Les parties prenantes interrogées dans le cadre de ce rapport considèrent généralement cet engagement comme important pour créer une base permettant une participation significative du public et une démocratie directe. Globalement, l'impact potentiel de l'engagement est jugé modéré. Il offre une nouvelle opportunité de participation du public à la prise de décision, avec un retour d’information requis. Cela peut également alimenter les initiatives législatives des citoyens et même les aider à organiser un référendum.

Prochaines étapes

Cet engagement pourrait fournir des outils supplémentaires pour la participation du public et la démocratie directe. Le chercheur de l'IRM recommande de spécifier les données nécessaires pour rejoindre les pétitions publiques (que la signature électronique soit nécessaire ou non). Le gouvernement devrait également permettre aux citoyens de rejoindre une pétition en fournissant des noms et des données de passeport (non visibles au public). Cette pratique est utilisée pour la collecte de signatures sur papier. Un autre intervenant d'une organisation de la société civile a suggéré de fixer un seuil raisonnable pour les signatures permettant un débat public obligatoire sur un problème soulevé par une pétition.

Gouvernement de la République d'Arménie, Plan d'action OGP Armenia 2018-2020, https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2018/12/Armenia_Action-Plan_2018-2020_EN.doc.
Constitution de la République d'Arménie, article 53, 06 décembre 2015, https://www.president.am/en/constitution-2015/.
Loi RA sur les pétitions, 21 décembre 2017, https://www.arlis.am/DocumentView.aspx?DocID=119042.
Loi RA sur les pétitions, 21 décembre 2017, https://www.arlis.am/DocumentView.aspx?DocID=119042.
Les motifs de rejet comprennent les soumissions répétitives, la présentation de déclarations qui menacent l'ordre constitutionnel, contiennent un discours de haine et doivent être réglées par des organes judiciaires.
Constitution de la République d'Arménie, 06 décembre 2015, article 109, https://www.president.am/en/constitution-2015/.
Ibid., Article 202.
Ibid., Article 204.
Voir, par exemple, une pétition sur la préservation du bâtiment de l’aéroport de Zvartnots à https://bit.ly/2ITfjdvet la pétition «Stop Mining in Amulsar» à https://bit.ly/2IXOKnx
Selon les informations fournies par EKENG cjsc, société autorisée à émettre des signatures numériques électroniques en Arménie, à propos de 100,000, les citoyens arméniens ont des signatures numériques (communication électronique avec EKENG cjsc par un chercheur IRM, 06 March 2019). Ceci constitue environ 3 pour cent de la population.

Engagements

  1. Open Data dans les déclarations officielles

    AM0035, 2018, Accès à l'information

  2. Transparence des subventions gouvernementales

    AM0036, 2018, Anti-corruption

  3. Registre de la propriété bénéficiaire

    AM0037, 2018, Accès à l'information

  4. Modernisation du site Web communautaire

    AM0038, 2018, gouvernement électronique

  5. Cadastre des eaux de l'Etat

    AM0039, 2018, gouvernement électronique

  6. Cadastre terrestre

    AM0040, 2018, gouvernement électronique

  7. Services sociaux intégrés

    AM0041, 2018, Accès à l'information

  8. Système d'information unifié pour la gestion de l'éducation

    AM0042, 2018, Accès à l'information

  9. Programme d'exploration médicale

    AM0043, 2018, gouvernement électronique

  10. Plate-forme pour la soumission de pétitions

    AM0044, 2018, gouvernement électronique

  11. Tableau de bord de la fonction publique

    AM0045, 2018, gouvernement électronique

  12. Transparence des voyages d'État

    AM0027, 2016, gouvernement électronique

  13. Responsabilité pour les subventions du gouvernement

    AM0028, 2016, Anti-corruption

  14. Transparence du budget de l'Etat

    AM0029, 2016, Accès à l'information

  15. "Données ouvertes" dans la déclaration officielle:

    AM0030, 2016, Accès à l'information

  16. Portail de décisions communautaires.

    AM0031, 2016, renforcement des capacités

  17. Licence de responsabilité

    AM0032, 2016, renforcement des capacités

  18. Accessibilité des services sociaux intégrés

    AM0033, 2016, gouvernement électronique

  19. Projet pilote "guichet unique" dans les bureaux d'enregistrement militaires

    AM0034, 2016, renforcement des capacités

  20. Numérisation et publication de données dans le SNCO «Fonds géologique républicain»

    AM0016, 2014, Accès à l'information

  21. Assurer la transparence dans le secteur minier

    AM0017, 2014, Anti-corruption

  22. Sensibiliser le public au financement des soins de santé

    AM0018, 2014, gouvernement électronique

  23. Assurer la transparence des déclarations d'actif et de revenu des hauts fonctionnaires de la RA

    AM0019, 2014, Anti-corruption

  24. Retransmission en ligne des sessions de la Commission d'appel des marchés publics

    AM0020, 2014, Anti-corruption

  25. Introduction de la microsurveillance communautaire dans les communautés 10

    AM0021, 2014, gouvernement électronique

  26. Assurer un processus ouvert, transparent, participatif et responsable des politiques de l'État et des réformes législatives

    AM0022, 2014, gouvernement électronique

  27. Sensibilisation du public à l'activité législative des organes de gouvernance des États

    AM0023, 2014, gouvernement électronique

  28. Assurer la transparence de l'élection des conseils d'administration des établissements d'enseignement secondaire général et des dépenses de planification du budget annuel et des dépenses des établissements d'enseignement secondaire général

    AM0024, 2014, Éducation

  29. Renforcement des connaissances et des capacités des fonctionnaires dans le domaine de la liberté d'information et de la lutte contre la corruption

    AM0025, 2014, Accès à l'information

  30. Assurer la transparence des instances autonomes locales des grandes communautés

    AM0026, 2014, gouvernement électronique

  31. Examen des lois réglementaires normatives (Projet de réglementation sur la guillotine)

    AM0001, 2012, Législation et Réglementation

  32. Améliorer le système d'audit interne du secteur public

    AM0002, 2012, Anti-corruption

  33. Améliorer les procédures de passation des marchés

    AM0003, 2012, Anti-corruption

  34. Amélioration de la planification budgétaire et des systèmes d'établissement de rapports grâce à la pleine utilisation de la budgétisation par programme

    AM0004, 2012, Anti-corruption

  35. Promouvoir la transparence et l'objectivité dans l'administration fiscale

    AM0005, 2012, Anti-corruption

  36. Lutte contre la corruption

    AM0006, 2012, Anti-corruption

  37. Introduction d'un système de paiement unifié (portail)

    AM0007, 2012, gouvernement électronique

  38. Améliorations de l'inspection des voitures

    AM0008, 2012, infrastructure et transport

  39. Mise en place d'un système électronique pour les services consulaires

    AM0009, 2012, Citoyenneté et Immigration

  40. Mise en place du système Mail-Armenia

    AM0010, 2012, Citoyenneté et Immigration

  41. Introduction du système de statistiques électroniques

    AM0011, 2012, gouvernement électronique

  42. Introduction du système de partage de documentation électronique dans les communautés urbaines

    AM0012, 2012, gouvernement électronique

  43. Assurer la transparence des déclarations de patrimoine

    AM0013, 2012, Anti-corruption

  44. Normalisation du contenu des sites Web officiels

    AM0014, 2012, Accès à l'information

  45. Amélioration des connaissances et des compétences des fonctionnaires sur l'accès à l'information

    AM0015, 2012, Accès à l'information

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!