Ignorer la navigation
Australie

Système électoral et partis politiques (AU0011)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action national australien 2016-2018

Cycle du plan d'action: 2016

Statut: inactif

Institutions

Institution directrice: ministère des Finances et Commission électorale australienne

Institution (s) de soutien: Comité permanent mixte sur les questions électorales et le secrétariat du Comité du Parlement de l'Australie; Le comité parlementaire devrait collaborer avec les partis politiques, les organisations non gouvernementales et le public.

Domaines politiques

Intégrité politique, Participation du public, Technologie scientifique

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de fin de mandat Australie 2016-2018, Rapport de mi-parcours pour l'Australie 2016-2018

Étoilé: non

Premiers résultats: marginal

Design i

Vérifiable: non

Pertinent avec les valeurs de l'OGP: accès à l'information, participation civique, technologie

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

Objectif et description: Renforcer l'intégrité et la confiance dans le système électoral australien. Pour ce faire, nous travaillerons avec le Parlement et le public pour enquêter sur le déroulement de l'élection 2016, l'utilisation de la technologie lors d'élections et le cadre des dons aux partis politiques et à d'autres entités politiques. Statu quo: le gouvernement a demandé au Comité permanent mixte sur les questions électorales du Parlement européen (JCSEM) d'enquêter sur diverses questions relatives à la conduite de l'élection fédérale de 2016, en portant une attention particulière à: votes, et si les exigences actuelles en matière d’autorisations pourraient être appliquées à toutes les formes de communication; et les dons aux partis politiques et autres entités politiques, y compris l'ampleur des dons reçus de sources étrangères et les options à la disposition du Parlement pour réglementer ces types de dons. JSCEM sera également invité à examiner le régime actuel de divulgation des dons. La société civile a soulevé un éventail de questions et de domaines pouvant être améliorés au sujet de cet engagement au cours de la période de consultation publique, en particulier en ce qui concerne les dons politiques. Le département du Premier ministre et le Cabinet ont transmis ces commentaires de la société civile à la JSCEM pour examen dans le cadre de son enquête. Ambition: veiller à ce que la confiance du public dans le système électoral australien continue d'être forte. Pertinence: Cet engagement fera progresser les valeurs de responsabilité, de transparence et d’accès à l’information du PGO: en réduisant les risques de comportement et de comportement non démocratiques, ce qui conduit à la perception ou à la réalité d’un comportement corrompu de la part des politiciens et des partis politiques; et l'augmentation de la confiance du public dans la démocratie australienne. DÉTAILS SUR L’ENGAGEMENT: Grand défi du PGO: accroître l’intégrité du public; Échéanciers Septembre 2016 - 2017 Agence principale; Ministère des Finances et Commission électorale australienne; Autres acteurs impliqués Gouvernement / Parlement; Comité permanent mixte sur les questions électorales et le secrétariat du Comité du Parlement de l'Australie em@aph.gov.au; Non gouvernemental; Le comité parlementaire devrait collaborer avec les partis politiques, les organisations non gouvernementales et le public.

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

11. Confiance dans le système électoral et les partis politiques

Texte d'engagement:

Renforcer l'intégrité et la confiance dans le système électoral australien.

Pour ce faire, nous travaillerons avec le Parlement et le public pour enquêter sur le déroulement de l'élection 2016, l'utilisation de la technologie lors d'élections et le cadre des dons aux partis politiques et à d'autres entités politiques.

[...]

Jalons:

  1. Enquête et rapport JSCEM.
  2. Le gouvernement examine les recommandations.
  3. Le Parlement et les autres parties prenantes concernées abordent les décisions du gouvernement.

Institution responsable: La Département de la Finance

Institution (s) de soutien): Commission électorale australienne

Date de début: Septembre 2016 Date de fin: 2017

Note éditoriale: Ceci est une version partielle du texte d'engagement. Pour le texte de l'engagement complet, voir le Plan d'action national pour l'Australie disponible à l'adresse suivante: https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2001/01/Australia_NAP_201...

Contexte et objectifs

Cet engagement vise à renforcer l'intégrité et la confiance dans le système électoral australien en enquêtant sur diverses questions soulevées dans le contexte des élections fédérales 2016.

Le 21 de septembre, 2016, le Comité mixte permanent des affaires électorales (JSCEM), composé de membres des deux chambres du Parlement, a ouvert une enquête sur «tous les aspects de l'élection fédérale de 2016 et les questions connexes». Les termes de référence de l'enquête reflètent un large éventail de problèmes généraux apparus dans la période qui a précédé l'élection de 2016, notamment:

  • comment les exigences relatives à autorisation de matériel électoral appliqué à toutes les formes de communication avec les électeurs;
  • la mesure de dons et les contributions de sources étrangères et la manière dont elles pourraient être réglementées; et
  • l'applicabilité de 'vérité dans la publicité ' exigences relatives aux communications avec les électeurs, y compris les services de distribution par des tiers, tels que les fournisseurs Internet et les plates-formes de médias sociaux.

L'enquête sur ces questions permettra probablement d'identifier d'autres problèmes à résoudre. L’engagement tel qu’il est écrit ne prévoyant qu’une enquête et un rapport, sa spécificité est faible. L'importance de bon nombre des problèmes et l'éventail des recommandations potentielles qui pourraient en découler suggèrent que l'enquête pourrait avoir un impact potentiel modéré. Cependant, la faible spécificité limite l'impact potentiel de l'engagement en exigeant seulement que les recommandations de l'enquête soient prises en compte plutôt que mises en œuvre. Par conséquent, l'engagement est codé comme ayant un impact potentiel mineur. De nombreuses questions à l'examen ont également été identifiées lors d'enquêtes précédentes et peuvent soulever des problèmes complexes ou politiquement sensibles susceptibles de limiter l'impact de toute réforme possible dans le cadre de ce plan d'action national.

L’élection 2016 a notamment posé la question de savoir si les exigences relatives à l’autorisation du matériel électoral doivent être mises à jour pour refléter l’utilisation de formes de médias nouvelles et émergentes. Une enquête sur l’autorisation de matériel électoral pourrait accroître la transparence de la communication sur les questions électorales, assurer la cohérence et la prévisibilité du traitement des nouvelles formes de médias et la responsabilisation à l’égard des informations présentées. Cela peut donc avoir un effet important sur la confiance des électeurs dans l'intégrité du processus de campagne électorale.

Un certain nombre de propositions de réforme du système de divulgation des dons politiques pour remédier à certaines de ses faiblesses. Notamment, les exigences en matière de divulgation ne font aucune distinction selon que le donneur est australien ou étranger. Plusieurs exemples de donateurs étrangers ont attiré l'attention des médias dans 2016, ce qui a suscité des inquiétudes quant à la question de savoir si les dons étrangers devraient être réglementés et, le cas échéant, comment. Certains organismes de bienfaisance et organisations à but non lucratif ont exprimé des inquiétudes quant à savoir si le fardeau administratif de la divulgation de tous les dons étrangers pourrait décourager les activités de plaidoyer politique.

Une enquête sur les dons politiques est susceptible de prendre en compte ces aspects et d'autres des exigences actuelles en matière de divulgation. Toute réforme pourrait potentiellement avoir un effet significatif sur la disponibilité d'informations sur les dons politiques, en améliorant la compréhension de l'utilisation des dons en tant que forme de participation civique et en rendant compte de l'influence que ces dons pourraient avoir sur le processus décisionnel du gouvernement. Des exigences de divulgation renforcées peuvent également encourager l'élaboration d'approches technologiques innovantes pour l'utilisation des informations sur les dons.


Aboutissement
Le jalon 11.1 a enregistré des progrès substantiels au cours de la période de mise en œuvre examinée dans le présent rapport. La JSCEM avait publié trois rapports intérimaires avant 1 July 2017 - sur l’autorisation de la communication entre électeurs, dons étrangers et modernisation de la Commission électorale australienne. Le Comité a annoncé un examen général des dons politiques sur 22 August 2017.

À compter du deuxième rapport intermédiaire, le Comité avait accepté plus de soumissions 140 et organisé des audiences publiques 12 dans toutes les capitales, à l'exception de Darwin et de la région de Townsville, dans le nord du Queensland. Des auditions publiques, notamment des universitaires, des associations caritatives, des organisations à but non lucratif et d'autres organisations de la société civile, des représentants du monde des affaires, des syndicats et des partis politiques avaient présenté des exposés et des témoignages lors d'audiences publiques.

Dans son premier rapport intérimaire, le Comité recommandait d'adopter une approche fondée sur des principes pour autoriser les exigences de communication entre électeurs afin de couvrir toutes les formes de communication entre électeurs émergents, et d'enquêter plus avant sur la question de l'usurpation d'identité d'un dirigeant ou d'une entité du Commonwealth.

Le deuxième rapport intérimaire recommandait d'interdire les dons de citoyens et d'entités étrangers. Il a également recommandé qu'une nouvelle enquête soit menée sur la manière d'empêcher que des fonds étrangers ne soient acheminés par le biais d'organisations qui se livrent à des activités politiques mais ne sont actuellement pas soumises à une réglementation en vertu de la loi électorale.

Le jalon 11.2, qui dépend du processus d’enquête, a été mené à son terme. Le gouvernement a examiné les recommandations formulées dans le premier rapport (voir ci-dessous l'achèvement de l'étape importante 1.3). Dans le même temps, le gouvernement s'est engagé à présenter un projet de loi avant la fin de 2017 afin de donner suite au deuxième rapport du Comité sur les dons.

Jalons 11.3 a vu l'achèvement limité. En réponse aux recommandations du comité, le Projet de loi 2017 portant modification de la législation électorale et autres a été présenté au Parlement le 30 de mars 2017 et approuvé le 14 de septembre 2017, après la période de mise en œuvre considérée. La loi étend les exigences en matière d’autorisation de la loi électorale et Loi sur le référendum (dispositions concernant les machines) 1984 à toutes les formes de publicité électorale payée, peu importe la source ou le canal de communication. Il modifie également l'autorisation à la personne qui a approuvé le contenu de la communication et étend les informations à fournir.

La bibliothèque parlementaire a fait part de ses préoccupations quant à la praticabilité d'appliquer les nouvelles exigences en matière d'autorisation et à l'effet dissuasif des sanctions civiles actuellement en cause pour non-respect de ces exigences. Le Sénat n'a pas accepté les amendements proposés concernant l'usurpation de l'identité d'un organe du Commonwealth initialement inclus dans le projet de loi.

Le projet de loi relatif au deuxième rapport intermédiaire sur les dons étrangers a été présenté au Parlement le 7 de décembre 2017. Ce projet de loi et les préoccupations relatives à son impact potentiel sur la participation du public seront discutés dans le rapport de fin de mandat.

En tant qu'effet de fond de la Loi modifiant la Loi électorale et d'autres lois 2017 ne devait pas commencer avant le 14 March 2018, aucun résultat n’a encore été obtenu en ce qui concerne la mise en œuvre de cet engagement.

Prochaines étapes

Bien que le processus d’enquête JSCEM offre une occasion ouverte d’examiner les problèmes qui auraient pu être soulevés lors d’élections antérieures, une plus grande collaboration des communautés pour la mise en œuvre des recommandations du Comité permettrait de sensibiliser davantage les communautés aux problèmes et à la légitimité des propositions qui en résulteraient. La relation entre les dons politiques et les questions plus larges d'influence politique a également été évoquée par plusieurs organisations de la société civile qui méritait d'être examinée.

Par conséquent, les prochaines étapes à considérer pourraient inclure:

  • Développer un processus de consultation plus spécifique pour répondre aux propositions découlant du rapport final de l'enquête JSCEM;
  • Établir un processus de collaboration pour examiner le rôle de la divulgation des contributions politiques dans l'amélioration de la transparence du lobbying et d'autres formes d'influence politique.

JSCEM, Enquête sur tous les aspects du déroulement de l'élection fédérale 2016 et rapports connexes, page d'accueil de l'enquête, https://www.aph.gov.au/Parliamentary_Business/Committees/Joint/Electoral_Matters/2016Election)

Bibliothèque parlementaire, 'Bills Digest no. 101, 2016-17, Projet de loi 2017 portant modification de la législation électorale et autre, 26 May 2017, http://parlinfo.aph.gov.au/parlInfo/download/legislation/billsdgs/5298470/upload_binary/5298470.pdf;fileType=application/pdf; Gouvernement australien, Livre vert sur la réforme électorale: renforcer la démocratie en Australie, Septembre 2009 («Livre vert sur la réforme électorale»).

JSCEM, Rapport sur le financement des partis politiques et des campagnes électorales, Novembre 2011, https://www.aph.gov.au/Parliamentary_Business/Committees/House_of_Representatives_Committees?url=em/political%20funding/report.htm; Voir aussi Bibliothèque parlementaire, Financement et divulgation des élections en Australie: guide rapide sur les réformes récentes et les problèmes actuels, document de recherche, 10 July 2017, https://www.aph.gov.au/About_Parliament/Parliamentary_Departments/Parliamentary_Library/pubs/rp/rp1718/Quick_Guides/ElectionFunding.

Joo-Cheong Tham, "Une meilleure réglementation de tous les financements politiques aiderait à contrôler les dons de l'étranger", La Conversation, 1 September 2016, https://theconversation.com/better-regulation-of-all-political-finance-would-help-control-foreign-donations-64597.

Entretien avec Greg Thompson, membre du conseil d'administration de Transparency International Australie, réunion téléphonique, 5 septembre 2017. Voir aussi Michael Koziol, "Dons politiques: les associations caritatives craignent les" conséquences non voulues "des nouvelles règles", Le Sydney Morning Herald, 3 September 2017, http://www.smh.com.au/federal-politics/political-news/political-donations-charities-fear-unintended-consequences-of-new-rules-20170825-gy4kzs.html.

JSCEM, L'élection fédérale 2016: Rapport provisoire sur l'autorisation de communication avec les électeurs, Décembre 2016, https://www.aph.gov.au/Parliamentary_Business/Committees/Joint/Electoral_Matters/2016Election/Report

JSCEM, Deuxième rapport intermédiaire sur l'enquête sur la tenue de l'élection fédérale de 2016: Dons étrangers, March 2017, https://www.aph.gov.au/Parliamentary_Business/Committees/Joint/Electoral_Matters/2016Election/Report_1

JSCEM, Troisième rapport intermédiaire sur l'enquête sur le déroulement de l'élection fédérale 2016: modernisation de l'AEC, June 2017, https://www.aph.gov.au/Parliamentary_Business/Committees/Joint/Electoral_Matters/2016Election/Third_Interim_Report

JSCEM, Deuxième rapport intermédiaire, p 5.

JSCEM, Premier rapport intermédiaire, p. Vi.

Projet de loi 2017, Amendement de législation électorale et autres, Exposé des motifs révisé, https://www.aph.gov.au/Parliamentary_Business/Bills_Legislation/Bills_Search_Results/Result?bId=r5858.

Bibliothèque parlementaire, 'Bills Digest no. 101, 2016-17, Projet de loi 2017 portant modification de la législation électorale et autre, 26 peut 2017 au pp 12-13.

Amendement de la législation électorale (réforme du financement électoral et de la divulgation électorale), projet de loi 2017, http://parlinfo.aph.gov.au/parlInfo/search/display/display.w3p;query%3DId%3A%22legislation%2Fbillhome%2Fs1117%22;rec=0.

Entretien avec Greg Thompson, membre du conseil d'administration de Transparency International Australie, réunion téléphonique, 5 de septembre 2017, et Ken Coghill, Université Monash et table ronde sur la redevabilité, Canberra, ACT, 28 de juillet 2017.

Résumé du statut de fin de session IRM

Engagement 11. Confiance dans le système électoral et les partis politiques

Texte d'engagement:

Renforcer l'intégrité et la confiance dans le système électoral australien.

Pour ce faire, nous travaillerons avec le Parlement et le public pour enquêter sur le déroulement de l'élection 2016, l'utilisation de la technologie lors d'élections et le cadre des dons aux partis politiques et à d'autres entités politiques.

[...]

Jalons:

  1. Enquête et rapport JSCEM.
  2. Le gouvernement examine les recommandations.
  3. Le Parlement et les autres parties prenantes concernées abordent les décisions du gouvernement.

Institution responsable: La Département de la Finance

Institution (s) de soutien): Commission électorale australienne

Date de début: Septembre 2016                          Date de fin: 2017

Note éditoriale: Ceci est une version partielle du texte d'engagement. Pour le texte de l'engagement complet, voir le Plan d'action national pour l'Australie disponible à l'adresse suivante: https://www.opengovpartnership.org/sites/default/files/Australia_NAP_2016-2018_0.pdf

But de l'engagement:

Cet engagement visait à identifier des réformes visant à accroître l'intégrité et la confiance dans le système électoral australien en organisant une enquête publique sur diverses questions soulevées dans le contexte des élections fédérales de 2016. Bien que cela ne soit pas spécifié dans l'engagement, le mandat de l'enquête comprend:

  1. comment les exigences relatives à l'autorisation du matériel électoral s'appliquent à toutes les formes de communication avec les électeurs;
  2. l'étendue des dons et contributions de sources étrangères et la manière dont ceux-ci pourraient être réglementés;
  3. l'applicabilité des exigences de «vérité dans la publicité» dans les communications avec les électeurs, y compris les services de transport tiers, tels que les fournisseurs Internet et les plateformes de médias sociaux; et
  4. le régime politique actuel en matière de dons, contributions, dépenses et divulgation.

Statut

Mi-parcours: limité

Cet engagement a été achevé dans une mesure limitée à mi-parcours du premier plan d'action national. L'enquête sur les questions électorales par la Commission parlementaire mixte mixte sur les questions électorales (JSCEM) (partie de l'étape 1) a publié trois rapports intérimaires et a annoncé une enquête générale sur les dons politiques. Le gouvernement avait examiné le premier des rapports intérimaires (faisant partie de l'étape 2) et présenté le Projet de loi 2017 portant modification de la législation électorale et autres au Parlement le 30 mars 2017 (dans le cadre de l'étape 3). Pour plus d'informations, voir le rapport d'étape à mi-parcours.

Fin du mandat: substantiel

Dans le cadre de l'étape 3, le Loi de modification des lois électorales et autres 2017 est devenue loi le 15 septembre 2017, mettant à jour les exigences relatives à l'autorisation de la publicité électorale pour inclure les nouvelles chaînes médiatiques. le Projet de loi de 2017 portant modification de la législation électorale (réforme du financement électoral et de la divulgation) a été présentée au Parlement le 7 décembre 2017. Le projet de loi répond aux recommandations du deuxième rapport intérimaire du JSCEM sur l'enquête sur le déroulement des élections fédérales de 2016: dons étrangers. Il comprend des mesures pour établir un registre public des acteurs politiques non partisans, exiger que les donateurs politiques soient suffisamment connectés à l'Australie et interdire de conserver ou d'utiliser sciemment des dons étrangers pour financer les dépenses politiques en Australie.

Le ministre des finances a renvoyé Projet de loi de 2017 portant modification de la législation électorale (réforme du financement électoral et de la divulgation) au JSCEM le 6 décembre 2017 pour enquêter et faire rapport sur l'opportunité d'adopter le projet de loi. Le JSCEM a fait rapport le 9 avril 2018. 203 mémoires ont été reçus et affichés sur le site Web du comité, de même que les transcriptions de quatre audiences publiques tenues à Canberra et à Sydney. Les amendements proposés par le gouvernement au projet de loi ont été soumis à la commission pour examen le 20 septembre 2018, et d'autres propositions ont été invitées jusqu'au 27 septembre 2018. Le JSCEM a rendu compte du projet de loi en octobre 2018, à laquelle le gouvernement a répondu le 14 novembre 2018, après la fin du mandat du plan d'action national. Le projet de loi, avec modifications, a été adopté le 27 novembre 2018.

Le JSCEM a annoncé qu'il procéderait à un examen des dons politiques en général dans le cadre de son examen au titre de l'étape 1 le 22 août 2017. Un document de discussion a été publié le 8 septembre 2018, présentant trois grandes options pour les dons:

  1. Financement personnel des candidats soutenant financièrement leurs propres campagnes;
  2. Financement privé de petits et grands donateurs en espèces et en nature;
  3. Financement public provenant de paiements financés par les contribuables aux partis politiques et aux candidats.

Le JSCEM a également annoncé qu'il prolongerait son enquête sur le déroulement des élections de 2016 afin de déterminer si les élections australiennes risquaient d'être manipulées sur les réseaux sociaux, comme celle observée dans les récents rapports de cyber-manipulation des élections aux États-Unis et au Royaume-Uni.

Depuis la mi-parcours, le JSCEM a reçu 88 soumissions supplémentaires et a tenu sept audiences publiques supplémentaires concernant cet élément de l'enquête. Le JSCEM a publié son rapport final après la fin du mandat du plan d'action national en novembre 2018.

Le JSCEM n'ayant pas terminé son enquête sur le déroulement des élections de 2016 à la fin du mandat du premier plan d'action national, l'étape 1 n'a pas été achevée. Toutefois, compte tenu du nombre et de la portée des rapports intérimaires et de l'introduction de deux textes législatifs répondant au moins en partie à l'enquête, cet engagement a été respecté dans une large mesure.

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: n'a pas changé

Participation civique: marginale

La Loi de modification des lois électorales et autres 2017 étend les exigences d'autorisation en vertu de la législation actuelle à toutes les formes de publicité électorale payante, quelle que soit la source ou le canal de communication. Il modifie également l'autorisation à la personne qui a approuvé le contenu de la communication et étend les informations sur cette personne à fournir. L'exposé des motifs accompagnant l'introduction de la législation indique que les informations supplémentaires fournies seront un élément important pour garantir la transparence de la publicité politique à travers les nouvelles formes de médias. Cependant, la législation n'affectera pas directement la quantité ou la qualité des informations fournies par le gouvernement. D'autres éléments de l'engagement qui pourraient conduire à une divulgation accrue, tels que les réformes des dons et des dépenses, avaient été légiférés ou étaient entrés en vigueur à la fin de la durée du plan d'action national et il n'y avait donc pas de changement au moment de la rédaction.

Sur la base du nombre et de la portée des soumissions reçues, le JSCEM, dans son enquête sur le déroulement des élections de 2016 et sur le Amendement de la législation électorale (réforme du financement électoral et de la divulgation électorale), projet de loi 2017, a offert au public de nombreuses occasions de présenter des observations et de participer à des audiences publiques. Cependant, l'enquête JSCEM a été établie avant l'élaboration du plan d'action national et faisait suite à des enquêtes similaires menées après les précédentes élections générales. Comme d'autres comités permanents, le JSCEM avait pour habitude d'inviter des soumissions et de tenir des audiences publiques concernant toutes ses enquêtes antérieures.

La Projet de loi de 2017 portant modification de la législation électorale (réforme du financement électoral et de la divulgation), découlant en partie du deuxième rapport intérimaire du JSCEM sur les dons étrangers, a également été renvoyé au JSCEM pour enquête avant sa présentation au Parlement. Compte tenu du nombre et de la portée des soumissions et des audiences publiques en cause, cette enquête et une référence subséquente pour examiner des modifications au projet de loi ont permis à tout membre du public intéressé de faire une présentation et à toute une gamme d'intervenants de comparaître à audiences publiques. Greg Thompson, membre du conseil d'administration de Transparency International Australia, a indiqué que de telles références sont également courantes pour des textes législatifs controversés, en particulier concernant la réforme électorale.

Reportés?

Le rapport d'étape sur le premier plan d'action national recommandait qu'un processus de consultation plus spécifique soit élaboré pour répondre aux propositions issues de l'enquête JSCEM, et de s'engager dans un processus de collaboration pour examiner la divulgation des dons politiques.

Le deuxième plan d'action national comprend un engagement à améliorer la transparence des dons et des financements politiques. Dans le cadre de cet engagement, le gouvernement s'est engagé à rechercher des options pour améliorer l'actualité et l'accessibilité des informations relatives aux dons politiques et aux dépenses de campagne. Cependant, l'engagement ne fait que poursuivre l'engagement actuel de l'engagement à l'égard de l'enquête JSCEM sur la conduite des élections de 2016, le gouvernement réexaminant les recommandations du comité et le Parlement et les autres parties prenantes concernées pour ensuite examiner les décisions du gouvernement.

Comité mixte mixte sur les questions électorales, Élections fédérales de 2016: rapport intérimaire sur l'autorisation de communication avec les électeurs, décembre 2016, https://www.aph.gov.au/Parliamentary_Business/Committees/Joint/Electoral_Matters/2016Election/Report; Comité mixte permanent des affaires électorales, deuxième rapport intérimaire sur l'enquête sur le déroulement des élections fédérales de 2016: dons de l'étranger, mars 2017, https://www.aph.gov.au/Parliamentary_Business/Committees/Joint/Electoral_Matters/2016Election/Report_1 (consulté le 26/04/2019); Comité mixte permanent des affaires électorales, troisième rapport intérimaire sur l'enquête sur le déroulement des élections fédérales de 2016: modernisation de l'AEC, juin 2017, https://www.aph.gov.au/Parliamentary_Business/Committees/Joint/Electoral_Matters/2016Election/Third_Interim_Report. Parlement d'Australie, communiqué de presse, https://www.aph.gov.au/DocumentStore.ashx?id=6ec031f7-1dad-4d55-b5de-313fec132b5b Parlement d'Australie, https://www.aph.gov.au/Parliamentary_Business/Bills_Legislation/Bills_Search_Results/Result?bId=s1117. Projet de loi de 2017 portant modification de la législation électorale (réforme du financement électoral et de la divulgation), Exposé des motifs, https://www.aph.gov.au/Parliamentary_Business/Bills_Legislation/Bills_Search_Results/Result?bId=s1117. Comité mixte mixte sur les questions électorales, rapport consultatif sur le projet de loi de 2017 portant modification de la législation électorale (réforme du financement des élections et de la divulgation), https://www.aph.gov.au/Parliamentary_Business/Committees/Joint/Electoral_Matters/ELAEFDRBill2017/Advisory_Report. Comité permanent mixte sur les questions électorales, enquête sur le projet de loi de 2017 portant modification de la législation électorale (réforme du financement des élections et de la divulgation), https://www.aph.gov.au/Parliamentary_Business/Committees/Joint/Electoral_Matters/ELAEFDRBill2017. Comité mixte mixte sur les questions électorales, enquête sur les modifications proposées au projet de loi de 2017 portant modification de la législation électorale (financement des élections et réforme de la divulgation), https://www.aph.gov.au/Parliamentary_Business/Committees/Joint/Electoral_Matters/proposedamendmentsbill Comité mixte mixte sur les questions électorales, deuxième rapport consultatif sur le projet de loi de 2017 sur la législation électorale (financement des élections et réforme de la divulgation), https://www.aph.gov.au/Parliamentary_Business/Committees/Joint/Electoral_Matters/proposedamendmentsbill/Second_advisory_report. Parlement d'Australie, réponse du gouvernement, https://www.aph.gov.au/Parliamentary_Business/Committees/Joint/Electoral_Matters/proposedamendmentsbill/Government_Response. Parlement australien, loi de 2018 portant modification de la législation électorale (réforme du financement électoral et de la divulgation), https://www.aph.gov.au/Parliamentary_Business/Bills_Legislation/Bills_Search_Results/Result?bId=s1117. Comité permanent mixte sur les questions électorales, Communiqué de presse, Début de l'examen des dons politiques, 22 août 2017, https://www.aph.gov.au/Parliamentary_Business/Committees/Joint/Electoral_Matters/2016Election/Media_Releases. Comité permanent mixte sur les questions électorales, communiqué de presse, document de travail sur les dons politiques, 7 septembre 2017, https://www.aph.gov.au/Parliamentary_Business/Committees/Joint/Electoral_Matters/2016Election/Media_Releases. Comité permanent mixte sur les questions électorales, Communiqué de presse, Cyber ​​ingérence à l'honneur, 27 juin 2018, https://www.aph.gov.au/Parliamentary_Business/Committees/Joint/Electoral_Matters/2016Election/Media_Releases. Comité permanent mixte sur les questions électorales, enquête sur le projet de loi de 2017 portant modification de la législation électorale (réforme du financement des élections et de la divulgation), https://www.aph.gov.au/Parliamentary_Business/Committees/Joint/Electoral_Matters/ELAEFDRBill2017. Comité mixte mixte des questions électorales, Rapport sur la conduite des élections fédérales de 2016 et les questions s'y rapportant, https://www.aph.gov.au/Parliamentary_Business/Committees/Joint/Electoral_Matters/2016Election/2016_election_report. Projet de loi 2017, Amendement de législation électorale et autres, Exposé des motifs révisé, https://www.aph.gov.au/Parliamentary_Business/Bills_Legislation/Bills_Search_Results/Result?bId=r5858 Exposé des motifs, projet de loi de modification de la législation électorale et autre 2017, https://www.legislation.gov.au/Details/C2017B00069/Explanatory%20Memorandum/Text. Depuis 1983, chaque Parlement du Commonwealth a créé un comité mixte sur les questions électorales pour examiner les élections précédentes (voir Comité mixte permanent des affaires électorales, rapport consultatif sur la modification de la législation électorale (réforme du financement des élections et de la divulgation) 2017, https://www.aph.gov.au/Parliamentary_Business/Committees/Joint/Electoral_Matters/ELAEFDRBill2017/Advisory_Report, p 1). Entretien téléphonique avec Greg Thompson, membre du conseil d'administration de Transparency International Australia, 5 septembre 2017.

Engagements

  1. Renforcer le cadre anticorruption

    AU0016, 2018, Anti-Corruption

  2. Transparence des dons politiques

    AU0017, 2018, Législation et réglementation

  3. Partage de données

    AU0018, 2018, Accès à l'information

  4. Améliorer la pratique du service public

    AU0019, 2018, Renforcement des capacités

  5. Accès à l'information

    AU0020, 2018, Accès à l'information

  6. Améliorer les compétences d'engagement du public dans la fonction publique

    AU0021, 2018, Renforcement des capacités

  7. Examen indépendant de la fonction publique australienne

    AU0022, 2018, Renforcement des capacités

  8. Développer les contrats ouverts

    AU0023, 2018, Accès à l'information

  9. Protections de Whisters

    AU0001, 2016, Anti-Corruption

  10. Transparence de la propriété bénéficiaire

    AU0002, 2016, Anti-Corruption

  11. Transparence des industries extractives

    AU0003, 2016, Anti-Corruption

  12. Combattre le crime d'entreprise

    AU0004, 2016, Anti-Corruption

  13. Innovation de données

    AU0005, 2016, Accès à l'information

  14. Confiance publique dans le partage de données

    AU0006, 2016, Accès à l'information

  15. Numérisation des services gouvernementaux

    AU0007, 2016, Renforcement des capacités

  16. Gestion de l'information et lois d'accès

    AU0008, 2016, Accès à l'information

  17. Accès à l'information

    AU0009, 2016, Accès à l'information

  18. Accès aux données du gouvernement

    AU0010, 2016, Accès à l'information

  19. Système électoral et partis politiques

    AU0011, 2016, Intégrité politique

  20. Cadre d'intégrité national

    AU0012, 2016, Anti-Corruption

  21. Contrats ouverts

    AU0013, 2016, Accès à l'information

  22. NAP OGP

    AU0014, 2016, Participation publique

  23. Participation du public

    AU0015, 2016, Renforcement des capacités

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!