Ignorer la navigation
Brasil

Projet de villes numériques (BR0073)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Deuxième plan d'action du Brésil

Cycle du plan d'action : 2013

Statut : Inactif

Institutions

Institution chef de file : Ministère des Communications

Institution(s) de soutien : NA

Domaines politiques

E-gouvernement, Engagements locaux

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de clôture du Brésil 2013-2016, Rapport d'avancement sur le Brésil 2013-2014

Suivi : Non

Premiers résultats : n'a pas changé

Efficace i

Vérifiable : Oui

Pertinent pour les valeurs OGP : non pertinent

Impact potentiel:

Implémentation i

Achèvement:

Description

mettre en place l'infrastructure de connexion Internet dans les municipalités, interconnectant ainsi les organismes et agences publics. Le projet encouragera l'utilisation d'outils de gouvernement électronique dans la gestion publique municipale, ainsi que le développement d'un réseau numérique ouvert pour l'échange d'expériences et de contenus.

Résumé du statut de fin de session IRM

Engagement 3.5. Projet de villes numériques

Texte d'engagement: Mettre en place l'infrastructure pour la connexion Internet dans les municipalités, interconnectant ainsi les organismes et agences publics. Le projet encouragera l'utilisation d'outils de gouvernement électronique dans la gestion publique municipale, ainsi que le développement d'un réseau numérique ouvert pour l'échange d'expériences et de contenus.

Institution responsable: Ministère des communications

Institution de soutien: Aucune

Date de début: Non spécifié Date de fin: 14 décembre 2014

Objectif de l'engagement

Ce projet visait à améliorer l'inclusion numérique dans les villes comptant moins de 50,000. L'engagement visait à relier les organismes et agences publics en construisant une infrastructure d'accès à Internet et en organisant des formations sur l'administration en ligne.

Statut

Mi-parcours: substantiel

L'engagement était en grande partie achevé. Au cours de la phase pilote initiale du projet, 77 des municipalités présélectionnées 79 a reçu une nouvelle infrastructure Internet, 61 a reçu une formation et neuf autres étaient en train de recevoir de nouvelles applications de gouvernement électronique. Selon des entretiens avec des représentants du gouvernement, les municipalités 262 ont été sélectionnées au cours de la deuxième phase du projet, 15 ayant reçu une nouvelle infrastructure Internet. Les formations pour ce dernier groupe n'avaient pas encore commencé.

Fin du mandat: substantiel

Le chercheur en IRM n'a constaté aucun progrès supplémentaire depuis l'évaluation à mi-parcours. L'autoévaluation du gouvernement a indiqué que la deuxième phase du projet devrait être achevée en décembre 2019.

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: n'a pas changé

Participation civique: n'a pas changé

Responsabilité publique: n'a pas changé

L'engagement n'a pas clairement montré sa pertinence pour un gouvernement ouvert. Son objectif principal était d'accroître la capacité d'administration en ligne des villes déconnectées, plutôt que de promouvoir un gouvernement ouvert. Il convient de noter que l'engagement incluait dans le pack de logiciels fourni à chaque ville d'importants outils de gouvernement ouvert (tels que le système e-SIC utilisé pour établir un système d'ombudsman). En outre, il a montré des résultats positifs pour le gouvernement électronique au Brésil. Par exemple, il est prouvé que les villes utilisent la nouvelle fibre optique et le nouvel accès à Internet pour surveiller la sécurité locale,[Remarque 93: Portal Brasil, “Programme numérique numérique sur Internet et 71,” http://bit.ly/2jjxdsz. ] traiter plus rapidement les infractions routières et organiser les inscriptions aux soins de santé.[Remarque: 94: Parque Tecnológico Itaipu, “Cidades Digitais est londado em Toledo. Itaipu e Fundação PTI são parceiras, ” http://bit.ly/2i0Hesy.] 

Reportés?

L'engagement n'est pas inclus dans le prochain plan d'action. Si cela devait être fait à l'avenir, le chercheur de l'IRM suggère de promouvoir explicitement l'utilisation de logiciels gouvernementaux ouverts (tels que l'e-SIC) et de maintenir des politiques relatives aux logiciels ouverts en plus des priorités de mise en œuvre et de renforcement des capacités.


Engagements

Open Government Partnership