Ignorer la navigation
Brasil

Prévention de la torture et des traitements méchants, inhumains ou humiliants dans le système pénitentiaire (BR0091)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action national du Brésil 2016-2018

Cycle du plan d'action : 2016

Statut:

Institutions

Institution chef de file : ministère de la Justice et de la Citoyenneté

Institution(s) d'appui : Ministère de la Justice et de la Citoyenneté Conseil national de justice Bureau du Médiateur du Défenseur public de l'État de São Paulo, Mécanisme national de prévention et de lutte contre la torture (MNPCT) Université de Brasília Association pastorale correctionnelle des juges pour la démocratie (AJD) Association pour la prévention de la torture (APT)

Domaines politiques

Accès à l'information, Formations, Droits de l'homme, Justice, Open Data, Justice ouverte, Police et correction, Secteur privé, Participation du public

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de clôture du Brésil 2016-2018, Rapport à mi-parcours pour le Brésil 2016-2018

Premiers résultats : n'ont pas changé

Conception i

Vérifiable : Oui

Pertinent pour les valeurs OGP : Oui

Ambition (voir définition): Haut

Implémentation i

Achèvement:

Description

Institution gouvernementale chef de file Ministère de la Justice et de la Citoyenneté Fonctionnaire chargé de la mise en œuvre dans l'institution gouvernementale chef Maria Gabriela Viana Peixoto Fonction - Département Ombudsman / Médiateur général DEPEN E-mail gabriela.peixoto@mj.gov.br Téléphone 55 61 20253602 Autres acteurs concernés Gouvernement Ministère de la Justice et de la Citoyenneté Conseil national de la justice Bureau du médiateur de la défense publique de l'État de São Paulo Société civile, secteur privé, groupe de travailleurs et acteurs multilatéraux Mécanisme national de prévention de la torture et de lutte contre la torture (MNPCT) Université de Association de pastorale correctionnelle de juges pour la démocratie de Brasilia (AJD) Association pour la prévention de la torture (APT) Statu quo ou problème à traiter Nécessité de qualifier des canaux permanents de participation sociale, en vue de structurer la collecte de données, leur gestion, leur organisation et leurs informations sur les intrants, les documents, les contrats et les services criminels du système pénitentiaire brésilien Objectif principal Améliorer les mécanismes de transparence, l’accès à l’information et les rapports juridiques sur le système pénitentiaire brésilien, par des actions coordonnées transparentes et d’autres politiques gouvernementales transparentes Engagement Description succincte Amélioration des tâches de collectionner , organiser et traiter des données et des informations sur le système des condamnés brésiliens, afin de disposer de bons éléments pour une participation sociale effective. OGP Défi traité dans l’engagement Améliorer les services publics Accroître l’intégrité publique Gérer plus efficacement les ressources publiques Accroître la responsabilisation des entreprises Pertinence de la pertinence Assurer l’accès du public à l'information et à la sauvegarde des droits fondamentaux Goal Base de données nationale disponible, créée à partir d'inspections effectuées par divers acteurs du système correctionnel

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

8. Prévention de la torture et des traitements méchants, inhumains ou humiliants dans le système pénitentiaire

Texte d'engagement:

Mettre en place un système d'inspection informatisé des prisons, au format unifié et ouvert, assurant la participation de la société civile à son développement et à sa gestion

L’engagement vise essentiellement à fournir une base de données nationale au format ouvert générée par les inspections effectuées par plusieurs acteurs du système pénitentiaire, ce qui permet d’améliorer le travail de collecte, de gestion et d’organisation des données et des informations sur le système pénitentiaire national. être en mesure de fournir des subventions de qualité pour une participation sociale effective.

8.1 - Cartographie des acteurs clés et établissement des parties prenantes des groupes de travail

8.2 - Création d'un groupe de travail, avec pour tâche de définir un formulaire normalisé et une base de données de rapports d'inspection, en tenant compte des particularités institutionnelles

8.3 - Consultation publique faisant la promotion des champs de formulaire

8.4 - Développement et mise en œuvre d'amélioration

8.5 - Système de lancement

8.6 - Mobilisation et engagement d'autres organisations afin d'intégrer le système

8.7 - Institution de formation sur les inspections

Institution responsable: Ministère de la justice et de la citoyenneté

Institutions d'appui: Conseil national de la justice, Bureau du médiateur de la défense publique de l'État de São Paulo, Mécanisme national de prévention de la torture et de lutte contre la torture (MNPCT), Université de Brasilia

Pastorale correctionnelle, Association des juges pour la démocratie (AJD), Association pour la prévention de la torture (APT)

Date de début: Décembre 2016 .. Date de fin: Novembre 2018

Contexte et objectifs

Le système pénitentiaire au Brésil manque d'un système de données centralisé, mis à jour et cohérent. L’engagement vise à mettre en place un système d’inspection pénitentiaire intégré, de format ouvert et informatisé. L'engagement appelle également à la participation de la société civile au développement et à la gestion du système. Le système sera capable de collecter, gérer et organiser en permanence les données du système pénitentiaire brésilien relatives aux intrants, aux documents, aux contrats et aux services criminels.

Le Brésil compte la quatrième population incarcérée du monde, avec plus de prisonniers 600,000, provenant pour la plupart de populations vulnérables. Cependant, de nombreux niveaux du système pénitentiaire manquent de données fiables pour l'analyse des politiques. Les organisations de la société civile ont qualifié le système de "problème de la" boîte noire ". L'engagement vise à rassembler les informations existantes issues des inspections effectuées à l'intérieur du système pénitentiaire. Une fois catégorisées et analysées, les informations peuvent être utilisées pour faire la lumière sur des questions de politique.

Le niveau de spécificité de l'engagement est élevé. L'évaluation reflète la clarté du produit livrable clé: le lancement d'un système de données qui intégrera les informations pénitentiaires dans un format de données ouvert. Bien que les détails du système de données ne soient pas clairs, le gouvernement décrit une série de jalons cumulatifs à travers lesquels le portail sera conçu. Le gouvernement collaborera avec les organisations de la société civile pour la conception. Les étapes comprennent la cartographie des principaux acteurs dans ce domaine, la création d'un groupe de travail multipartite et une consultation publique sur les champs de données du portail.

L'engagement vise à aborder la valeur de l'accès à l'information du PGO, à l'aide de la technologie et de l'innovation (c'est-à-dire en lançant des ensembles de données dans un portail de données ouvert). Il aborde également la valeur de la participation civique, avec le rôle de la société civile dans le développement du portail de données.

L'engagement a un impact potentiel de transformation car il répond à une priorité nationale et à une demande majeure des organisations de la société civile. Le système pénitentiaire brésilien a toujours souffert de problèmes tels que le surpeuplement, la mauvaise gestion, activité criminelle et mauvaises conditions de santé. Rien qu'en janvier, 2017 a tué plus de prisonniers 100 à la suite de violences entre factions criminelles. Dans 2017, un membre du Conseil national de la justice a signalé qu'il y avait environ des prisonniers 660,000 au Brésil, alors que les prisons n'avaient qu'une capacité d'environ 400,000. L'organisation non gouvernementale Conectas Human Rights a également noté qu'au Brésil, les citoyens courent six fois plus de risques de mourir en prison que s'ils n'étaient pas incarcérés.

Face à ces problèmes, la société civile a toujours réclamé une plus grande transparence et une surveillance accrue du système pénitentiaire. Selon le Forum brésilien sur la sécurité publique, "même aujourd'hui, la qualité des données produites laisse beaucoup à désirer et révèle peu la réalité du système pénitentiaire brésilien". Des groupes de la société civile ont également noté l’absence d’informations sur les femmes emprisonnées en particulier, ainsi que la rareté des données sur les dépenses publiques dans ce secteur. Dans ce contexte, un portail de données ouvert contenant des informations normalisées sur le système pénitentiaire, conçu en collaboration avec la société civile, pourrait transformer les pratiques habituelles.

Aboutissement

Les progrès réalisés dans le cadre de cet engagement sont limités.

Les jalons 8.1-8.4 ont commencé, mais avec des progrès limités. Le gouvernement a désigné les principaux acteurs pour former un groupe de travail (étape clé 8.1). Ces acteurs clés reflètent actuellement la composition du groupe de surveillance de l'engagement. Cependant, le gouvernement n'a pas créé le groupe de travail (jalon 8.2). Des représentants du gouvernement (Victor Martins Pimenta) et de la société civile (Neide de Sordi) l'ont confirmé.

Le gouvernement a soumis un document avec des filtres de collecte de données pour la consultation publique (jalon 8.3). Le ministère de la Justice a envoyé le document par courrier électronique à ceux qui suivaient la mise en œuvre de l'engagement. Neide de Sordi, une organisation de la société civile interrogée, a confirmé avoir reçu ces informations. Cependant, selon Sordi, la méthode de consultation était limitée et le document ne recueillait pas beaucoup d'informations. Sordi a noté que les commentaires soumis n'avaient pas été traités de manière structurée par le gouvernement. Le chercheur de l'IRM a confirmé que le matériel n'avait pas encore été publié.

En ce qui concerne le développement et la mise en œuvre du système (jalon 8.4), le gouvernement a publié un appel à propositions en septembre 2017 sélectionner et coordonner l'organisation de la société civile qui contribuera à la mise en œuvre de cette activité. La proposition offre une compensation élevée (BRL 600,000) et est alignée sur les jalons d’engagement et les dates de livraison. Le plan d'action prévoyait à la mi-décembre la date d'achèvement prévue pour la sélection.

Les autres jalons (8.5-8.7) n'ont pas encore été démarrés.

Les trois premiers jalons devaient être atteints d’octobre 2017, ce qui retarde l’engagement pris.

Premiers résultats (le cas échéant)

Les résultats attendus de l'engagement comprennent l'amélioration des services publics, une intégrité publique accrue, une gestion plus efficace des ressources publiques et une responsabilisation accrue. Compte tenu de l’état actuel du système pénitentiaire, la production de données ouvertes telle que prévue par l’engagement pourrait être transformatrice. Cependant, en raison de la réalisation limitée de l'engagement, aucun résultat n'a été obtenu jusqu'à présent.

Prochaines étapes

Une fois l’engagement mis en œuvre, une étape suivante pourrait consister à utiliser les données à des fins de responsabilité publique, en particulier en collaboration avec des organisations de la société civile. Le gouvernement pourrait créer un canal par lequel les citoyens peuvent demander des réponses, des explications ou des conséquences au gouvernement. Conectas Human Rights affirme que si cela se produisait, la responsabilité pourrait réduire les niveaux de torture dans le système pénitentiaire. L'organisation affirme qu'une telle mesure pourrait également réduire l'incarcération provisoire illégale, élargir l'accès à la justice et renforcer la protection des groupes vulnérables, notamment les femmes et les autres prisonniers.


'Os números do cárcere,' Conectas Direitos Humanos, 5 Février 2016

Johnnatan Reges Viana, 'Une crise de système judiciaire européen,' Ámbito Jurídico 15, non. 104 (2012), http://bit.ly/2rQ0T5n.

Luis Barrucho et Luciana Barros, '5 Problemas Crônicos Das Prisões Brasileiras - Comté de Barcelone, Espagne et Pays-Bas,' BBC, 9 January 2017, http://www.bbc.com/portuguese/brasil-38537789.

«Entenda a Crise no Sistema Prisional Brasileiro», EBC Agências, 24 Janvier 2017, http://www.ebc.com.br/especiais/entenda-crise-no-sistema-prisional-brasileiro.

'Sistema Carcerário é Doente e Mata, Rogério Nascimento, do CNJ', Conseil national de la justice, 17 August 2017, http://bit.ly/2BBIBV8.

Rafael Custódio et Vivian Calderoni, 'Penas et Mortes no Sistema Prisional Brasileiro,' Bulletin du réseau de justice pénale non. 8 (January 2016), http://bit.ly/2Gtedjv.

Samira Bueno, 'Transparência para Transformar,' Bulletin du réseau de justice pénale non. 8 (January 2016), http://bit.ly/2Gtedjv.

Raquel da Cruz Lima, Anderson Lobo da Fonseca et Felipe Eduardo Lazaro Braga, 'O Silêncio Eloquente sobre comme Mulheres no Levantamento Nacional de Informaç Informes Penitenciárias,' Bulletin du réseau de justice pénale non. 8 (January 2016), http://bit.ly/2Gtedjv.

'Falta Transparência em Custos do Sistema Carcerário no Brasil' Journal de l'Université de São Paulo, 18 July 2016, https://jornal.usp.br/ciencias/falta-transparencia-em-custos-do-sistema-carcerario-no-brasil/.

Open Government Partnership, Memoria de Reuniao — Compromisso 8, http://www.governoaberto.cgu.gov.br/central-de-conteudo/documentos/memoria_reuniao_31jul2017.pdf.

"Depen lance un avis d'appel public pour l'innovation et la saisie de données lors d'inspections pénitentiaires", ministère de la Justice, gouvernement fédéral brésilien, http://www.justica.gov.br/seus-direitos/politica-penal/noticias-depen/depen-lanca-edital-de-chamamento-publico-para-inovacao-e-abertura-de-dados-nas-inspecoes-prisionais-1.

Résumé du statut de fin de session IRM

8. Prévention de la torture et des traitements méchants, inhumains ou humiliants dans le système pénitentiaire

Texte d'engagement:

Mettre en œuvre un système informatisé d'inspection des prisons unifié et ouvert, garantissant la participation de la société civile à son développement et à sa gestion.

L’engagement vise essentiellement à fournir une base de données nationale au format ouvert générée par les inspections effectuées par plusieurs acteurs du système pénitentiaire, ce qui permet d’améliorer le travail de collecte, de gestion et d’organisation des données et des informations sur le système pénitentiaire national. être en mesure de fournir des subventions de qualité pour une participation sociale effective.

Plus précisément, l'engagement visait à atteindre les jalons suivants:

8.1 - Cartographie des acteurs clés et établissement des parties prenantes des groupes de travail

8.2 - Création d'un groupe de travail, avec pour tâche de définir un formulaire normalisé et une base de données de rapports d'inspection, en tenant compte des particularités institutionnelles

8.3 - Consultation publique faisant la promotion des champs de formulaire

8.4 - Développement et mise en œuvre d'amélioration

8.5 - Système de lancement

8.6 - Mobilisation et engagement d'autres organisations afin d'intégrer le système

8.7 - Institution de formation sur les inspections

Institution responsable: Ministère de la justice et de la citoyenneté

Institutions d'appui: National Justice Council, Ombudsman of Public Defender's Office of the State of São Paulo, Torture Prevention and Combat National Mechanism (MNPCT), University of Brasilia, Correctional Pastoral, Association of Judges for Democracy (AJD), Association for the Prevention of Torture (APT) )

Date de début: décembre 2016 ... Date de fin: novembre 2018

But de l'engagement:

Le système pénitentiaire brésilien ne dispose pas d'un système de données centralisé, actualisé et cohérent. L'engagement visait à mettre en œuvre un système d'inspection des prisons informatisé intégré, de format ouvert et accessible au public. L'engagement a également appelé à la participation de la société civile au développement et à la gestion du système.

Statut

Mi-parcours: limité

Le gouvernement a fait des progrès limités sur cet engagement et il a pris du retard. Les jalons 8.1–8.4 avaient commencé à mi-parcours, mais avec des progrès limités. Le gouvernement a cartographié les principaux acteurs pour former un groupe de travail (8.1), mais il n'a pas créé le groupe (8.2). Le gouvernement a soumis un document avec des filtres de collecte de données pour consultation publique (8.3). Cependant, le processus de consultation était limité et n'a pas recueilli beaucoup de commentaires. En ce qui concerne le développement et la mise en œuvre du système (8.4), le gouvernement a publié un appel à propositions pour sélectionner une organisation de la société civile pour l'aider, mais n'a reçu aucun candidat pour en faire la demande. Les autres jalons (8.5 à 8.7) n'ont pas commencé.

Fin du mandat: Limité

Les jalons 8.1–8.2 et 8.6 sont en cours d'élaboration, avec une mise en œuvre limitée. Les jalons restants (8.3–8.5 et 8.7) n'ont pas été commencés. Par conséquent, l'engagement a atteint une réalisation limitée.

Comme indiqué par le gouvernement dans le rapport de surveillance, les jalons 8.3, 8.4, 8.5 et 8.7 n'ont pas été amorcés et le chercheur IRM n'a pas pu trouver de preuve d'achèvement.

Les jalons 8.1 et 8.2 impliquaient la cartographie des principaux acteurs et la création du groupe de travail. Dans le rapport à mi-parcours, le gouvernement a indiqué que cette tâche était terminée. Cependant, les représentants de la société civile ont défini la tâche comme étant limitée. Le gouvernement n'a pas répondu à l'enquête de recherche de l'IRM et, sur la base de recherches sur Internet, aucun compte rendu public des réunions du groupe de travail n'a pu être trouvé.

Le jalon 8.6 implique des activités d'engagement et de mobilisation pour intégrer les tâches. Le gouvernement a lancé un appel à propositions en septembre 2017 sélectionner et coordonner avec l'organisation de la société civile qui se consacrerait à cette tâche. La proposition offrait une compensation élevée (600,000 XNUMX reais), mais après trois tentatives, aucun soumissionnaire retenu n'a été sélectionné.

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: n'a pas changé

Participation civique: n'a pas changé

En raison du déploiement limité de l'engagement, les activités associées à l'engagement n'ont pas pu être évaluées. Par conséquent, aucune modification du statu quo ne peut être attribuée aux activités menées pendant la période de mise en œuvre.

Reportés?

Le gouvernement n'a pas repris cet engagement dans le nouveau plan d'action national. Aucun thème directement lié à cet engagement n'a été inclus dans les principaux domaines ouverts à la consultation pour le nouveau plan. Étant donné que la réalisation de l'engagement est limitée, il est essentiel que le gouvernement aille de l'avant pour lancer et mettre en œuvre le système intégré. En particulier, cela nécessite de trouver un nouveau partenaire pour fournir le formulaire normalisé et la base de données des rapports d'inspection.

«Depen lance un avis d'appel public pour l'innovation et la saisie de données dans les inspections pénitentiaires», Ministère de la justice, Gouvernement fédéral brésilien, 22 octobre 2018, http://depen.gov.br/DEPEN/noticias-1/noticias/depen-lanca-edital-de-chamamento-publico-para-inovacao-e-abertura-de-dados-nas-inspecoes-prisionais-1.
Ministère de la Transparence et du Contrôle général de l'Union, Le rapport de suivi de la mise en œuvre du PGO, http://governoaberto.cgu.gov.br/noticias/2017/monitoramento/3o-plano-de-acao-brasileiro/tortura/Apresentacao/2018-16-julho-rse_8.pdf.

Engagements

Open Government Partnership