Ignorer la navigation
Burkina Faso

Domaines judiciaires spécialisés dans les délits économiques (BF0006)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action du Burkina Faso 2017-2019

Cycle du plan d'action: 2017

Statut: inactif

Institutions

Institution chef de file: Ministère de la justice, des droits de l'homme et de la promotion civique (MJDHPC)

Institution (s) de soutien: MINEFID, Ministère de la sécurité, ASCE-LC, CENTIF, Banque mondiale REN-LAC TRANSPARENCY INTERNATIONAL

Domaines politiques

Anti-Corruption, Institutions anti-corruption, Capacité? bâtiment, Résolution des litiges et assistance juridique, Judiciaire, Justice, Justice pour OG, Législation & Régulation, Législatives

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de conception du Burkina Faso 2017-2019

En vedette: en attente de révision IRM

Premiers résultats: examen IRM en attente

Design i

Vérifiable: oui

Pertinent avec les valeurs OGP: en attente d'examen IRM

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement: examen IRM en attente

Description

Quel est le problème public sur lequel l’engagement est pris de s’attaquer?: Difficultés de traitement des affaires de criminalité économique et financière Mauvaise condamnation des affaires de corruption et des actes répréhensibles identifiés; Quel est l'engagement ?: Enjeu: réussir à poursuivre les auteurs d'infractions économiques et financières Objectif général: lutter contre la délinquance financière Résultat attendu: les zones judiciaires spécialisées de Ouagadougou 1 et Bobo sont opérationnelles; Comment cet engagement contribuera-t-il à résoudre le problème public ?: Cet engagement permettra: • d'améliorer le système judiciaire traditionnel actuel qui est inadéquat en ce qui concerne l'examen des affaires de criminalité économique; • L’administration judiciaire doit disposer de ressources humaines qualifiées pour le traitement des affaires de délits économiques; • une meilleure efficacité dans le traitement des affaires de crimes économiques et financiers; Pourquoi cet engagement est-il pertinent en termes de valeurs PGO ?: Cet engagement permet: • d'accroître la transparence dans le traitement des affaires de criminalité économique; • Punir les manquements en matière de responsabilité dans la gestion des fonds publics. • récupérer des avoirs détournés ou détournés; Détails supplémentaires: Budget de l'État, Banque mondiale • Connexion avec la ligne 1 du PNDES (Ligne 1) • Connexion avec la politique nationale de la justice (programme 2; action 2) • Connexion avec le Pacte national pour le renouvellement de la justice (chapitre 3; section1) • Connexion avec PSDMA • Connexion avec SNPG • Connexion avec la politique anti-corruption • Connexion avec ODD 16

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

6. Opérationnaliser les domaines judiciaires spécialisés dans la répression des délits économiques et financiers

Langue de l'engagement telle qu'elle apparaît dans le plan d'action:

«Opérationnaliser les domaines judiciaires spécialisés dans la répression des délits économiques et financiers»

Pieu: parviennent à poursuivre les auteurs de délits économiques et financiers

Objectif global: lutter contre la délinquance financière

Résultat attendu: les zones judiciaires spécialisées de Ouagadougou 1 et Bobo sont opérationnelles

Jalons / livrables / activités:

Adopter le décret sur la réglementation du devoir d'assistant spécialisé dans les domaines judiciaires spécialisés et l'octroi d'une allocation spéciale

Adopter une ordonnance sur les conditions de recrutement des assistants spécialisés

Nommer des acteurs de zones

Former des acteurs

Équiper des zones judiciaires (50,000,000 XNUMX XNUMX)

Mettre en place une équipe d'officiers de police judiciaire spécialisés dans les enquêtes

Exploiter les espaces en envoyant des fichiers et des compétences

Date de début: novembre 2017 Date de fin: juin 2019

Le plan d'action est disponible ici

Contexte et objectifs

Cet engagement vise à réduire l'impunité des délits financiers et économiques au Burkina Faso en renforçant le pouvoir judiciaire. Selon un rapport de 2017 du Réseau national de Lutte anti-corruption (REN-LAC), le détournement de fonds de 28 agences gouvernementales et de 11 structures auditées s'élève à 31,144,000,000 F CFA. Les procédures comptables n'étaient pas conformes aux normes de diligence raisonnable; des individus sans formation professionnelle en comptabilité étaient chargés de gérer des comptes de dépôt; et il y avait des preuves de mauvaise gestion des sociétés d'État et de pratiques irrégulières sur les marchés publics. Le REN-LAC a recommandé de renforcer les bonnes pratiques de gouvernance sur les marchés publics et un suivi judiciaire étroit des délits financiers.

De l'avis du Président du Mouvement Burkinabé pour les Droits de l'Homme et des Peuples (MDBHP par son sigle en français), le pouvoir judiciaire se heurte à un certain nombre d'obstacles pour poursuivre et enquêter de manière appropriée sur les délits financiers: a) un manque de compréhension adéquate des procédures et les lois applicables par les enquêteurs et les juges pendant l'enquête, le jugement et l'exécution de la peine; b) la dispersion des instruments juridiques applicables aux délits financiers et économiques; c) un manque de statistiques fiables et de ressources financières et humaines; et d) un manque de coopération entre le gouvernement et le pouvoir judiciaire en ce qui concerne le retour d'informations aux demandes des juges.

La corruption financière des organismes publics et les limites du pouvoir judiciaire pour enquêter de manière approfondie et appropriée sur les délits financiers et poursuivre les criminels ont provoqué des troubles populaires. Le 20 mai 2017, les OSC se sont réunies à la Maison du peuple pour dénoncer l'impunité des crimes économiques et ont appelé à une guerre contre l'injustice contre un système judiciaire qui, selon eux, dissimulait les crimes et restait silencieux.

À cette fin, l'objectif global de l'engagement est de lutter contre la délinquance financière. Cet engagement vise à réduire le niveau d'impunité des délits financiers en adoptant un décret sur la réglementation des devoirs des assistants au sein des centres judiciaires spécialisés, ainsi qu'en adoptant les conditions de recrutement de ces assistants. L'engagement envisage également de renforcer les capacités en formant les acteurs concernés, en créant une équipe spéciale d'officiers de police judiciaire et en équipant les centres judiciaires. Les résultats attendus visent à assurer le fonctionnement des centres judiciaires spécialisés au sein des Hautes Cours de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso. Bien que cet engagement envisage de renforcer les capacités d'enquête des centres judiciaires concernant les délits financiers et constitue ainsi une amélioration de la justice, il ne permet en aucun cas aux citoyens de jouer un rôle de contrôle. Par conséquent, cet engagement ne semble pas pertinent pour la valeur du PGO de la responsabilité publique et, par conséquent, la pertinence de cet engagement pour les valeurs du PGO n'est pas claire.

 

Certaines activités et résultats escomptés sont suffisamment spécifiques pour être vérifiables. L'achèvement de l'engagement peut être vérifié en examinant le nombre d'acteurs formés, le nombre de domaines soutenus et en évaluant si les documents juridiques ont été adoptés et adoptés (à la fois le décret et la décision).

S'il est mis en œuvre tel qu'écrit, l'engagement corrigera l'iniquité judiciaire, mais ne résoudra pas complètement le problème. Par conséquent, l'impact potentiel de cet engagement est considéré comme modéré. Bien que le plan d'action indique que cet engagement améliorera l'efficacité du traitement, des enquêtes et des poursuites relatives aux délits financiers et économiques, il n'y a aucune mention explicite des domaines spécifiques dans lesquels cet engagement dispensera une formation ou qui dispensera la formation. L'engagement ne définit pas de base de référence spécifique à partir de laquelle les progrès peuvent être suivis (par exemple, la définition d'un nombre spécifique de cas à traiter dans un délai connu). L'engagement ne mentionne pas explicitement quelles sont les difficultés à enquêter sur les délits financiers et économiques. L'engagement ne fournit pas non plus de référence concernant la charge de travail actuelle par juge.

Bien que le but et l'objectif prévus de l'engagement soient significativement pertinents pour le plan d'action en termes de nombre et de nature des activités proposées, un manque de suivi et d'évaluation concernant l'impact de la formation des huissiers de justice peut rendre difficile le suivi et la mesure des progrès.

Prochaines étapes

  • Même si cet engagement n'est pas pertinent pour les valeurs du PGO, il pourrait être poursuivi comme un outil pour soutenir les objectifs de politique publique du gouvernement, mais pas nécessairement être inclus dans les futurs plans d'action.
  • Définir les domaines spécifiques dans lesquels les agents seront formés ainsi que les mécanismes de suivi pour évaluer leur compréhension des procédures et de la législation applicables. Ce suivi devrait être effectué périodiquement.
  • Identifier les principaux obstacles entravant l'efficacité des poursuites et des enquêtes.
  • Mettre en place un système de suivi des statuts des cas pour proposer des objectifs quantifiables. Cela aiderait également à suivre la charge de travail de chaque enquêteur et de chaque juridiction pour atténuer et prévenir la surcharge.
  • Encourager la collaboration et la coordination entre les agences gouvernementales pour faciliter les enquêtes, en particulier entre le gouvernement et le pouvoir judiciaire concernant les demandes d'informations.
  • Appliquer une législation plus stricte sur la corruption pour dissuader les fonctionnaires de pratiques illégales lors des enquêtes.
État de la corruption au Burkina Faso: Rapport 2017, (Réseau national de Lutte anti-corruption, 2017) 55, http://renlac.com/download/rapports/Rapport-REN-LAC-2017.pdf. Id. à 55−56. Chrysogone Zougmoré (Mouvement des droits de l'homme et des peuples du Burkina), entretien avec un chercheur de l'IRM. 14 février 2019 «Burkina Faso: journée de mobilisation à Ouagadougou pour dénoncer l'impunité» (Radio France Internationale (RFI), 21 mai 2017), http://www.rfi.fr/afrique/20170521-burkina-faso-journee-mobilisation-ouagadougou-denoncer-impunite. Fonctionnaires du gouvernement, courriel de Sidi Barry (Secrétariat permanent de modernisation de la gestion et de la bonne gouvernance) au chercheur de l'IRM.

Engagements

  1. Mettre en œuvre la police communautaire

    BF0014, 2019, Renforcement des capacités

  2. Sensibilisation à la conformité fiscale

    BF0015, 2019, infranational

  3. Transparence du secteur minier

    BF0016, 2019, Accès à l'information

  4. Réforme de la déclaration d'actifs

    BF0017, 2019, Anti-Corruption

  5. Moderniser le système d'état civil

    BF0018, 2019, Renforcement des capacités

  6. Système de traitement des plaintes

    BF0019, 2019, Renforcement des capacités

  7. Accès à la justice pour les personnes vulnérables

    BF0020, 2019, Accès à la justice

  8. Autonomisation socio-économique des femmes et des jeunes

    BF0021, 2019, Renforcement des capacités

  9. Accroître la représentation des femmes dans la prise de décision

    BF0022, 2019, Renforcement des capacités

  10. Vulgariser le comptoir virtuel de l'administration publique (GVAP)

    BF0023, 2019, Gouvernement électronique

  11. Renforcer la communication sur le gouvernement ouvert

    BF0024, 2019, Gouvernement électronique

  12. Signer les protocoles d’opérations où la compétence doit être transférée aux municipalités et aux régions

    BF0001, 2017, Renforcement des capacités

  13. Respecter le délai requis pour la promulgation des lois

    BF0002, 2017, Renforcement des capacités

  14. Accès des personnes vulnérables aux fonds de l'aide juridique

    BF0003, 2017, Accès à la justice

  15. Inscription en ligne aux concours post-baccalauréat et baccalauréat

    BF0004, 2017, Renforcement des capacités

  16. Mécanisme d'enregistrement et de traitement des plaintes

    BF0005, 2017, Renforcement des capacités

  17. Domaines judiciaires spécialisés dans les délits économiques

    BF0006, 2017, Anti-Corruption

  18. Comités de citoyens pour contrôler la concurrence dans l'administration publique

    BF0007, 2017, Anti-Corruption

  19. Capacités des comités de discipline

    BF0008, 2017, Renforcement des capacités

  20. Fenêtre virtuelle de l'administration publique

    BF0009, 2017, Accès à l'information

  21. Droit d'accès aux informations publiques et aux documents administratifs

    BF0010, 2017, Accès à l'information

  22. Ministère et établissement public Données en format ouvert

    BF0011, 2017, Accès à l'information

  23. Informations d’accès et participation des citoyens au budget de l’État

    BF0012, 2017, Renforcement des capacités

  24. Dialogue communautaire sur le budget local (EDIC)

    BF0013, 2017, Renforcement des capacités

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!