Ignorer la navigation
Burkina Faso

Informations d’accès et participation des citoyens au budget de l’État (BF0012)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action du Burkina Faso 2017-2019

Cycle du plan d'action: 2017

Statut: inactif

Institutions

Institution chef de file: Ministère des finances, de l'économie et du développement (MINEFID)

Institution (s) de soutien: MINEFID, Assemblée nationale, Cour des comptes; MENA, Santé, CIFOEB, CGD, REN-LAC, AMBF, ARBF

Domaines politiques

Capacité? bâtiment, E-gouvernement, Ouverture fiscale, Participation du public, Participation du public au budget / à la politique budgétaire, Publication des informations budgétaires / fiscales, Objectifs de développement durable

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de conception du Burkina Faso 2017-2019

En vedette: en attente de révision IRM

Premiers résultats: examen IRM en attente

Design i

Vérifiable: oui

Relatives aux valeurs OGP: Accès à l'information

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement: examen IRM en attente

Description

Quel est le problème public sur lequel l’engagement est pris de s’attaquer?: Faible implication des citoyens dans l’élaboration et la mise en œuvre du budget: le public n’a guère l’occasion de participer au processus budgétaire. L’indice du budget ouvert (IBP) complété dans 2015 a révélé que le score du Burkina Faso était 10 / 100 en termes de participation du public au processus budgétaire; Quel est l'engagement? Défis: • Participation des citoyens au processus budgétaire; • Prise en compte des véritables préoccupations des populations dans le budget. Objectif global: assurer une forte implication des citoyens dans le processus budgétaire afin d’assurer la transparence et la responsabilité dans la gestion des finances publiques. Résultats attendus: • Les citoyens participent activement au processus budgétaire. • les aspirations des populations sont prises en compte dans le budget de l'État; • Contrôle accru de l'exécution du budget par les citoyens. Comment un tel engagement contribuera-t-il à résoudre ce problème public?: La mise en œuvre de cet engagement contribuera à accroître les possibilités de participation des citoyens au processus budgétaire. En réalité, les activités donneront aux citoyens l’occasion de surveiller l’application du budget et la fourniture de biens et services publics de qualité; Pourquoi un tel engagement est-il pertinent en termes de valeurs PGO ?: Cet engagement est pertinent pour les valeurs PGO, car la participation des citoyens au processus budgétaire est le sujet de l'engagement. En outre, cela contribuera à accroître la transparence et la responsabilité dans le processus budgétaire. Informations complémentaires: Cet engagement est l’un des critères d’évaluation du système de gestion des finances publiques pour des instruments internationaux tels que IBP, PEFA et CPIA. C’est également une priorité dans le cadre de développement national (PNDES), à savoir sa ligne principale 1, et dans la politique sectorielle de l’économie et des finances. Elle est liée au poste 4 de l’Objectif de développement durable (ODD) 16 lié à la mise en place. d'institutions efficaces, responsables et ouvertes .; Activités importantes dont les résultats attendus peuvent être facilement vérifiées: Organisation de réunions d’information sur les lignes budgétaires du budget de l’État pour l’année n + 1 pour la société civile, le secteur privé et les autorités locales: Date de début: juin 2018 - Date de clôture: continuellement, Coût de l’activité (FCFA) 26 000 000; Renforcement des capacités des organisations de la société civile en matière de finances publiques. Janvier 2018 - Juin 2019, Coût de l’activité (CFA F): 10 000 000; Publication en ligne, sur les sites Web DGB et MINEFID, de la liste des documents budgétaires à publier ainsi que des délais de publication avec les utilisateurs.

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

12. Améliorer l'accès du public à l'information, ainsi que la participation des citoyens à l'élaboration et à l'exécution du budget de l'État

Langue de l'engagement telle qu'elle apparaît dans le plan d'action:

«Améliorer l'accès du public à l'information, ainsi que la participation des citoyens à l'élaboration et à l'exécution du budget de l'État»

Défis:

  •  Participation des citoyens au processus budgétaire;
  •  Prise en compte des véritables préoccupations des populations dans le budget.

Objectif global: Assurer une forte implication des citoyens dans le processus budgétaire pour plus de transparence et de responsabilité dans la gestion des finances publiques

Résultats attendus:

  • Les citoyens participent activement au processus budgétaire;
  • les aspirations des populations sont prises en compte dans le budget de l'Etat;
  • Contrôle accru de l'exécution budgétaire par les citoyens

Jalons / livrables / activités:

Accueil de réunions d'information sur les budgets de l'Etat pour l'année n + 1 pour le secteur privé de la société civile et les autorités locales.

Renforcement des capacités des organisations de la société civile sur les finances publiques.

Mise en ligne, sur le site de la DGB et du MINEFID, de la liste des documents budgétaires à publier ainsi que des délais de publication auprès des utilisateurs

Accueillir des réunions de communication et d'information sur le budget

Relance du journal budgétaire «Budget infos»

Utiliser la radio, la télévision et les médias imprimés pour partager des informations et des données budgétaires

Produire et diffuser le «Budget citoyen» dans les treize (13) régions

Date de début: novembre 2017 Date de fin: juin 2019

Le plan d'action est disponible ici

Contexte et objectifs

Cet engagement porte sur la faible participation des citoyens à l'élaboration et à l'exécution du budget. Selon l'Enquête sur le budget ouvert pour 2017, le score du Burkina Faso sur la participation du public au processus budgétaire était de 0 sur 100. L'enquête a révélé qu'aucune des branches du pouvoir du pays - exécutif, législatif ou Haute institution de surveillance - n'autorise la participation des citoyens au processus budgétaire. Selon le maire d'une communauté rurale (Laye), le budget de l'État est fixe et non susceptible de modification, ce qui empêche les citoyens de guider l'exécution budgétaire. Un membre du Centre pour la gouvernance démocratique a déclaré que si les citoyens peuvent assister aux débats d'orientation tenus à l'Assemblée nationale, ils ne peuvent pas exprimer leurs opinions ni intervenir lors des délibérations.

Une étude réalisée par la Banque mondiale, le Centre de formation, d'information et de formation budgétaires (CIFOEB) et le ministère de l'Économie, des Finances et du Développement en 2016 a révélé un certain nombre de raisons empêchant les citoyens de participer au processus budgétaire. L'exécutif ne consulte à aucun moment les citoyens sur l'élaboration du budget. Aucune publication n'est disponible sur Internet; les citoyens ont une faible compréhension des affaires budgétaires et les considèrent comme une affaire de représentants locaux et de technocrates. Les informations budgétaires sont compliquées. Comme les informations budgétaires locales ne sont pas disponibles, très peu de gens suivent les actualités sur les questions budgétaires. La fréquence de la surveillance de l'exécution budgétaire par les citoyens est très faible.

Sur la base de l'Enquête sur le budget ouvert de 2017 pour le Burkina Faso, le Partenariat budgétaire international (IBP) a recommandé, entre autres, de développer des audiences législatives annuelles auxquelles les membres du public peuvent participer; permettre aux citoyens de s'associer à la High Oversight Institution pour créer le programme d'audit de l'institution et participer aux enquêtes; et les communications entre le pouvoir exécutif et les OSC sur les affaires budgétaires lors de l'élaboration et de l'exécution du budget. Dans ce contexte, l'engagement vise à assurer une forte implication des citoyens dans le processus budgétaire de transparence et de responsabilité. Pour ce faire, l'engagement prévoit de lancer des activités de communication sur les affaires budgétaires par le biais des médias, d'un bulletin d'information, du renforcement des capacités et d'accueillir des réunions entre le gouvernement et la société civile sur les affaires budgétaires.

Cet engagement est pertinent pour la valeur de l'accès à l'information du PGO, car six des sept activités fournissent aux citoyens des informations budgétaires via Internet, un bulletin d'information, les médias et des réunions. Si l'engagement aidera les citoyens à développer leurs compétences, il ne mentionne pas explicitement les opportunités pour les citoyens de s'engager dans la gestion des finances publiques.

Comme indiqué dans le plan d'action, la plupart des objectifs, résultats et activités sont suffisamment spécifiques pour être objectivement vérifiés. Les activités peuvent être vérifiées par le nombre de réunions tenues, la publication d'un journal budgétaire et les canaux médiatiques pour fournir des informations budgétaires aux particuliers. Les activités de renforcement des capacités et les résultats escomptés ne sont pas suffisamment spécifiques pour être vérifiables, car ils sont exprimés en termes généraux.

S'il est mis en œuvre, l'engagement contribuera à résoudre le problème, mais pas dans sa pleine mesure. Cet engagement est une étape supplémentaire mais positive dans le domaine de la participation budgétaire. Par conséquent, l'impact potentiel de cet engagement est considéré comme mineur.

Alors que les activités de l'engagement visent à accroître l'accès à l'information, il n'y a aucune activité pour améliorer ou garantir la participation du public à l'élaboration et à l'exécution du budget. Par exemple, l'engagement ne prévoit pas de promulguer une législation exigeant la participation civile au cours de ces processus; ce serait un changement important. L'engagement ne propose pas non plus de campagnes de socialisation parmi les agents publics pour impliquer les acteurs de la société civile dans le processus de délibération pour la définition du budget.

Il convient de mentionner que l'accès aux informations budgétaires peut être empêché en raison du manque de mise en œuvre de la loi 051, comme indiqué dans les engagements précédents. Il est difficile de savoir si le gouvernement garantira la participation lors des réunions avec la société civile. Aucune des activités ne semble répondre aux recommandations de l'IBP sur ces sujets.

Prochaines étapes

  • Cet engagement pourrait être poursuivi comme un outil pour soutenir les objectifs de politique publique du gouvernement, mais pas nécessairement inclus dans les futurs plans d'action.
  • Une contrainte majeure est le manque d'assurer une participation effective de la société civile lors de l'élaboration du budget. Par conséquent, les activités futures devraient garantir la participation à tous les niveaux du processus d'élaboration du budget par le biais d'un instrument juridique et / ou d'un organisme ayant compétence dans tout le pays.
  • Envisagez des activités supplémentaires qui répondent aux suggestions et préoccupations de l'IBP.
  • Simplifiez les données budgétaires pour une meilleure compréhension à la lumière des conclusions de la Banque mondiale, du CIFOEB et du ministère de l'Économie.
  • Étendre les activités de renforcement des capacités sur les questions budgétaires aux représentants locaux.
«Burkina Faso» en Enquête sur le budget ouvert 2017 (Partenariat budgétaire international, 2017), https://www.internationalbudget.org/wp-content/uploads/burkina-faso-open-budget-survey-2017-summary-english.pdf. Id. Zango Boniface (maire, Communauté rurale de Laye), entretien avec un chercheur de l'IRM, 14 février 2019. Entretien d'Agnès Kabore (Center for Democratic Governance) par un chercheur de l'IRM, 15 février 2019. Maturin Kone, Rapport 2016 sur l'état de la transparence budgétaire au Burkina Faso (Banque mondiale, Centre de formation, d'information et de formation budgétaires (CIFOEB), Ministère de l'économie, des finances et du développement (Burkina Faso), oct.2017), https://www.veenem.bf/document-importes/5946fdaaa6c96f40b5b0d23c83a2a630.pdf. Id. aux 17, 31, 35 et 28. Id. Id. Id. «Burkina Faso» en Enquête sur le budget ouvert 2017.

Engagements

  1. Mettre en œuvre la police communautaire

    BF0014, 2019, Renforcement des capacités

  2. Sensibilisation à la conformité fiscale

    BF0015, 2019, infranational

  3. Transparence du secteur minier

    BF0016, 2019, Accès à l'information

  4. Réforme de la déclaration d'actifs

    BF0017, 2019, Anti-Corruption

  5. Moderniser le système d'état civil

    BF0018, 2019, Renforcement des capacités

  6. Système de traitement des plaintes

    BF0019, 2019, Renforcement des capacités

  7. Accès à la justice pour les personnes vulnérables

    BF0020, 2019, Accès à la justice

  8. Autonomisation socio-économique des femmes et des jeunes

    BF0021, 2019, Renforcement des capacités

  9. Accroître la représentation des femmes dans la prise de décision

    BF0022, 2019, Renforcement des capacités

  10. Vulgariser le comptoir virtuel de l'administration publique (GVAP)

    BF0023, 2019, Gouvernement électronique

  11. Renforcer la communication sur le gouvernement ouvert

    BF0024, 2019, Gouvernement électronique

  12. Signer les protocoles d’opérations où la compétence doit être transférée aux municipalités et aux régions

    BF0001, 2017, Renforcement des capacités

  13. Respecter le délai requis pour la promulgation des lois

    BF0002, 2017, Renforcement des capacités

  14. Accès des personnes vulnérables aux fonds de l'aide juridique

    BF0003, 2017, Accès à la justice

  15. Inscription en ligne aux concours post-baccalauréat et baccalauréat

    BF0004, 2017, Renforcement des capacités

  16. Mécanisme d'enregistrement et de traitement des plaintes

    BF0005, 2017, Renforcement des capacités

  17. Domaines judiciaires spécialisés dans les délits économiques

    BF0006, 2017, Anti-Corruption

  18. Comités de citoyens pour contrôler la concurrence dans l'administration publique

    BF0007, 2017, Anti-Corruption

  19. Capacités des comités de discipline

    BF0008, 2017, Renforcement des capacités

  20. Fenêtre virtuelle de l'administration publique

    BF0009, 2017, Accès à l'information

  21. Droit d'accès aux informations publiques et aux documents administratifs

    BF0010, 2017, Accès à l'information

  22. Ministère et établissement public Données en format ouvert

    BF0011, 2017, Accès à l'information

  23. Informations d’accès et participation des citoyens au budget de l’État

    BF0012, 2017, Renforcement des capacités

  24. Dialogue communautaire sur le budget local (EDIC)

    BF0013, 2017, Renforcement des capacités

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!