Ignorer la navigation
Burkina Faso

CSO Participation in Decentralization Reform (BF0026)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action du Burkina Faso 2021-2023

Cycle du plan d'action : 2021

Statut : Actif

Institutions

Lead Institution: Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MATD)

Support Institution(s): Acteurs étatiques impliqués MINEFID, Collectivités Territoriales, Agence de Développement des Collectivités Territoriales Partenaires technique et financier, ONG GIZ, Coopération Suisse, HELVETAS, PDDC, FICOD VI, DPAC 2, PAPCiDDeL, 3 frontières, Association BEOGNEERE.

Domaines politiques

Capacité? bâtiment, Engagements locaux, Participation du public

Revue IRM

Rapport IRM : En attente d'examen IRM

En vedette : en attente d'examen IRM

Premiers résultats : en attente de l'examen du MII

Site Web i

Vérifiable : en attente d'examen IRM

Pertinent pour les valeurs OGP : en attente d'examen IRM

Impact potentiel : en attente de l'examen du MII

Implémentation i

Achèvement : en attente de l'examen IRM

Description

Quel est le problème public en réponse auquel l’engagement est pris ? ✓ Faible harmonisation des rôles et responsabilités entre l’Etat et les autres acteurs de la décentralisation. ✓ Difficile synchronisation des structures de la décentralisation assurant une coordination et un suivi efficace et cohérent avec les dispositifs de suivi des politiques publiques.

Quel est l’objectif de l’engagement ? Enjeu : Meilleure gestion du processus de décentralisation au Burkina Faso. Objectif : assurer un portage politique de la décentralisation au plus haut sommet de l'Etat (Président du Faso), un pilotage et une coordination efficace par les acteurs concernés. Résultats escomptés : • le portage politique de haut niveau est assuré par le Président du Faso ; 24 • les conditions d’un cadre favorable à une coordination administrative efficace aux niveaux régional et communal sont créées ; • la réforme du système de suivi-évaluation de la décentralisation pour en faire un véritable outil de prise de décision et de gestion de risques est effective ; • la communication proactive et multicanal pour une appropriation sociale et politique de la décentralisation est assurée.

Comment l’engagement contribuera-t-il à résoudre le problème public ? La mise en œuvre de l’engagement contribuera à : • gérer le processus de décentralisation et l’impulser de manière efficace et efficiente, • impulser la politique et le pilotage de la décentralisation, • bâtir et dynamiser régulièrement les cadres d’interactions adéquates entre les acteurs de la décentralisation, • coordonner de façon inclusive l’action publique au niveau territorial, • délivrer régulièrement les produits attendus afin d’aider au pilotage du processus de décentralisation.

Pourquoi cet engagement est-il pertinent en matière des valeurs du PGO ? Cet engagement est pertinent car il permettra: • d’améliorer la participation citoyenne en impliquant davantage les populations à la base aux processus d’élaboration et d’exécution des politiques locales. • une transparence budgétaire dans la mesure ou les population ont un droit de regard sur la gestion des affaires locales ; • une redevabilité des élus locaux qui sont tenus de rendre régulièrement compte de leur gestion.

Informations supplémentaires • Lien avec l’axe 2 du PNDES II : « Approfondir les réformes institutionnelles et moderniser l’administration publique » en son objectif stratégique 2.4 « renforcer la décentralisation et la bonne gouvernance locale », • Lien avec la Stratégie Décennale de la Décentralisation en son axe stratégique 6 « Pilotage et Coordination du 25 processus de décentralisation » notamment à travers sa composante 6.1 « Portage politique » et sa composante 6.2 « Pilotage de la décentralisation »

Activités importantes avec des résultats livrables vérifiables Date de début : Date de fin : Coût de l’activité (en FCFA) Indicateurs Source de vérification Tenir la conférence nationale de la décentralisation (CONAD) en associant les OSC, les ONG et le secteur privé. Les OSC ont l’occasion de faire des recommandations à l’endroit de l’Etat. 2021 2023 240 000 000 Disponibilité du rapport Rapport d’activités Tenir les Conférences régionales de la décentralisation (CORED) en associant les acteurs locaux dont les OSC. 2021 2023 39 000 000 Disponibilité du rapport Rapport d’activités Organiser des rencontres de concertation en vue de produire des bilans de la mise en œuvre des réformes de la décentralisation en vue de disponibiliser des informations sur le niveau de mise en œuvre des réformes (avec la participation des OSC, des collectivités et des acteurs étatiques). 2021 2023 21 000 000 Disponibilité du rapport de suivi des réformes Rapport d’activités 26 Les OSC peuvent contribuer à donner des avis ou recommandations. Organiser des rencontres de plaidoyer avec les acteurs de la décentralisation pour l’impulsion de la mise en œuvre des réformes de la décentralisation (avec la participation des OSC) 2021 2023 6 000 000 Nombre de rencontre tenu Rapport d’activités Former les acteurs des départements ministériels pour une prise en compte de la décentralisation dans leurs politiques sectorielles et stratégies 2022 2022 5 000 000 Nombre d’acteurs formés Rapport d’activités Élaborer les rapports annuels de suiviévaluation de la décentralisation (national et régionaux) en vue de divulguer des informations sur la décentralisation au profit de tous les acteurs dont les OSC qui pourront prendre connaissance des données concernant les indicateurs de la décentralisation, les effets, impacts et résultats atteints en vue de faire des recommandations. 2021 2023 120 000 000 Nombre de rapport produit Rapport d’activités Mettre en œuvre le plan national de 2022 2023 10 000 000 Nombre d’activité de Rapport d’activités 27 communication de soutien de la décentralisation en associant les OSC et le secteur privé pour une meilleure mise en œuvre des actions de développement. communication menée


Engagements

Open Government Partnership