Ignorer la navigation
Canada

Développer les compétences du gouvernement ouvert dans la fonction publique fédérale (CA0047)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action canadien 2016-2018

Cycle du plan d'action : 2016

Statut : Inactif

Institutions

Institution principale : Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada; École de la fonction publique du Canada

Institution(s) de soutien : NA

Domaines politiques

Accès à l'information, Capacité? bâtiment, Open Data, Participation du public

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport final au Canada 2016-2018, Rapport à mi-parcours du Canada 2016-2018

Suivi : Non

Premiers résultats : marginaux

Design i

Vérifiable : Non

En rapport avec les valeurs de l'OGP : accès à l'information, participation civique, technologie

Impact potentiel:

Mise en œuvre i

Achèvement:

Détails

Développer les compétences du gouvernement ouvert dans l'ensemble de la fonction publique fédérale Pourquoi faire cela: Les fonctionnaires du gouvernement du Canada doivent changer leur façon de concevoir et d'offrir des programmes et des services afin de soutenir les engagements du Canada en matière de transparence et d'engagement du public. Un esprit d'ouverture doit être intégré dans leurs activités commerciales quotidiennes. Les données ouvertes, par exemple, sont utiles non seulement à ceux qui évaluent et utilisent régulièrement des données pour étayer des analyses financières, statistiques et socio-économiques, mais aussi à des non spécialistes des données travaillant dans les domaines de la politique, des opérations et de la prestation de services. Le partage et l'exploitation des données, des informations et de la technologie au sein du gouvernement peuvent aider l'innovation à prospérer. Comment cela se passera-t-il? Les personnes travaillant dans tous les ministères auront accès à du matériel pédagogique leur permettant d’acquérir des compétences et des capacités leur permettant d’utiliser des données ouvertes, des informations ouvertes et un dialogue ouvert pour appuyer de meilleures décisions opérationnelles et stratégiques. De plus, afin d'accroître la valeur des données ouvertes disponibles pour les Canadiens, les fonctionnaires peuvent être guidés pour comprendre comment établir des priorités pour la publication de données ou d'informations, en fonction de leur valeur potentielle pour les utilisateurs, à l'intérieur et à l'extérieur du gouvernement.

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

6. Développer les compétences du gouvernement ouvert dans l'ensemble de la fonction publique fédérale

Texte d'engagement:

Le gouvernement du Canada appuiera le passage à une plus grande transparence et à un engagement accru au sein de la fonction publique grâce au matériel d'apprentissage sur le gouvernement ouvert et aux possibilités offertes aux fonctionnaires.

Jalons:

6.1. Fournir des possibilités d'apprentissage améliorées en gestion de l'information et du matériel supplémentaire pour sensibiliser davantage les fonctionnaires à leurs principes et pratiques en matière de gouvernement ouvert, notamment:

Utilisation de données et d'informations ouvertes pour soutenir l'analyse et le développement de politiques;

Partager les meilleures pratiques en matière d'engagement public numérique;

Fixer des priorités pour la publication des données ouvertes et des informations en fonction de l'impact et des avantages potentiels pour le public; et

Mise en œuvre de la directive sur le gouvernement ouvert.

6.2. Diriger et / ou participer à des forums et ateliers éducatifs conçus pour faire mieux comprendre comment accroître la transparence du gouvernement et favoriser l'engagement civique.

6.3. Dans le cadre d'une consultation publique sur le plan stratégique 2016 du gouvernement du Canada en matière de TI, demandez-vous comment les solutions logicielles, y compris les logiciels à code source ouvert, peuvent être exploitées au mieux pour atteindre les objectifs stratégiques.

Institutions responsables: Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada; École de la fonction publique du Canada

Institutions d'appui: GovLab; le milieu des politiques du gouvernement du Canada

Date de début: Non spécifié

Date de fin: Non spécifié

Note éditoriale: Le texte de l'engagement a été abrégé pour des raisons de mise en forme. Pour un texte d'engagement complet, visitez: http://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2001/01/Canada_AP3.pdf.

Contexte et objectifs

Cet engagement vise à améliorer l’attitude des fonctionnaires à l’égard de la transparence et à leur faire mieux comprendre la franchise dans l’ensemble de la fonction publique fédérale. Cela facilitera la mise en œuvre de nouvelles politiques et procédures. L'engagement appelle à un éventail de programmes de formation et d'initiatives d'éducation et de développement des compétences. Plusieurs intervenants, dont Journalistes canadiens pour la liberté d'expression, l'Association canadienne des journalistes et le Conseil unitarien du Canada, ont déclaré que la "culture du secret" était un domaine prioritaire à aborder.[Note59: consultation de Toronto, 15 septembre 2017.] Cependant, l'Association canadienne des journalistes a noté que les jalons sont principalement axés sur le développement des compétences, plutôt que sur le changement de la culture qui était à la racine du problème, et qu'un manque d'acceptation - la valeur de la transparence aux échelons supérieurs peut empêcher même des fonctionnaires bien intentionnés et bien formés de divulguer des informations.[Note60: consultation de Toronto, 15 septembre 2017.] Les Journalistes canadiens pour la libre expression ont en outre suggéré que les structures d'incitation devaient être modifiées pour s'assurer que les fonctionnaires ne s'exposent pas à des sanctions pour avoir divulgué des informations, un sentiment partagé par Open North.[Note61: consultation de Montréal, 20 septembre 2017.] Dans l'ensemble, s'il est facile de suivre les progrès vers les jalons spécifiques inclus ici, le niveau de progrès vers cet objectif plus large est plus difficile à suivre, ce qui réduit le score de spécificité et limite le potentiel impact de cet engagement à mineur. Ce défi pourrait potentiellement être pertinent pour le travail effectué dans le cadre de l'étape 5.3, pour développer une évaluation appropriée des progrès vers le développement d'une culture de gouvernement ouvert.

Aboutissement

Le gouvernement fait état de progrès substantiels vers le jalon 6.1. Selon des documents de l'École de la fonction publique du Canada communiqués au chercheur du programme IRM, le gouvernement a organisé une formation sur le gouvernement ouvert aux fonctionnaires 35,755 des organisations fédérales 109.[Note62: Les documents ont été reçus par courriel le 28 septembre 2017.] Bien que ces cours soient antérieurs au plan d'action actuel, l'École de la fonction publique du Canada rapporte qu'ils ont été mis à jour et améliorés. L'auto-évaluation indique également que 34 activités d'apprentissage pour 1,800 fonctionnaires fédéraux ont été organisées par le Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada, ainsi que la création d'une page d'accueil pour un gouvernement ouvert dans GCcampus, qui n'est pas disponible en ligne mais qui a été partagée avec le Chercheur IRM.[Note63: Le projet d'auto-évaluation est disponible à l'adresse: http://open.canada.ca/en/mtsar/draft-consultation-mid-term-self-assessment-third-biennial-plan-open-government-partnership.]

Pour Milestone 6.2, l'auto-évaluation du gouvernement décrit la participation à plusieurs forums et ateliers éducatifs, comme en témoignent des liens intégrés, notamment le Sommet sur les données ouvertes au Canada, un groupe d'experts sur les données ouvertes et cinq séances de formation d'une journée pour les participants à 135. sessions de formation des formateurs, élaborées et animées par le Bureau du Conseil privé.

L'autoévaluation du gouvernement fait état de progrès substantiels vers le jalon 6.3. Le Secrétariat du Conseil du Trésor a mis en ligne le plan stratégique du gouvernement en matière de TI pour commentaires à l’été et à l’automne 2016,[Note64: voir: https://www.canada.ca/en/treasury-board-secretariat/services/information-technology/information-technology-strategy.html.] avec d'autres consultations tenues en février et mars 2017 avec les communautés fédérales de dirigeant principal de l'information et d'agent principal de gestion de l'information.

Chacune de ces étapes est considérée comme étant en voie d'achèvement et des progrès substantiels ont été réalisés. Cependant, il convient également de noter que le jalon utilisé ici est vague et ne fournit pas de résultats mesurables, ce qui rend difficile l'évaluation de l'achèvement complet.

Prochaines étapes

Le chercheur de l'IRM recommande de poursuivre cet engagement dans le prochain plan d'action. La formation est par nature un processus continu au fur et à mesure que de nouveaux fonctionnaires fédéraux entrent sur le marché du travail et que les protocoles évoluent. Cependant, la société civile considère que le changement culturel au sens large est plus important que le développement des compétences pour réduire la résistance, en particulier aux échelons supérieurs, à la divulgation d'informations. Les futurs plans d'action pourraient prendre en compte la nécessité plus générale de façonner la culture institutionnelle parallèlement à des programmes de formation plus directs basés sur les compétences. Open North a également suggéré qu'une simplification et une réduction de la procédure requise pour la publication d'informations par les fonctionnaires pourraient être utiles pour promouvoir une culture plus large de gouvernement ouvert.

Résumé du statut de fin de session IRM

6. Développer les compétences du gouvernement ouvert dans l'ensemble de la fonction publique fédérale

Texte d'engagement: Le gouvernement du Canada appuiera le passage à une plus grande transparence et à un engagement accru au sein de la fonction publique grâce au matériel d'apprentissage sur le gouvernement ouvert et aux possibilités offertes aux fonctionnaires.

Jalons:

6.1. Fournir des possibilités d'apprentissage améliorées en gestion de l'information et du matériel supplémentaire pour sensibiliser davantage les fonctionnaires à leurs principes et pratiques en matière de gouvernement ouvert, notamment:

Utilisation de données et d'informations ouvertes pour soutenir l'analyse et le développement de politiques;

Partager les meilleures pratiques en matière d'engagement public numérique;

Fixer des priorités pour la publication des données ouvertes et des informations en fonction de l'impact et des avantages potentiels pour le public; et

Mise en œuvre de la directive sur le gouvernement ouvert.

6.2. Diriger et / ou participer à des forums et ateliers éducatifs conçus pour faire mieux comprendre comment accroître la transparence du gouvernement et favoriser l'engagement civique.

6.3. Dans le cadre d'une consultation publique sur le plan stratégique 2016 du gouvernement du Canada en matière de TI, demandez-vous comment les solutions logicielles, y compris les logiciels à code source ouvert, peuvent être exploitées au mieux pour atteindre les objectifs stratégiques.

Institutions responsables: Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada; École de la fonction publique du Canada

Institutions d'appui: GovLab; le milieu des politiques du gouvernement du Canada

Date de début: Non spécifié

Date de fin: Non spécifié

Note éditoriale: Le texte de l'engagement a été abrégé pour des raisons de mise en forme. Pour un texte d'engagement complet, visitez le site http://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2001/01/Canada_AP3.pdf.

But de l'engagement

Cet engagement visait à accroître la compréhension de l'ouverture dans l'ensemble de la fonction publique fédérale et à améliorer les cultures institutionnelles en matière d'ouverture et de transparence. L'engagement comprend des programmes de formation et des initiatives d'éducation et de développement des compétences. Il comprend notamment des opportunités d'apprentissage en gestion de l'information, des forums et des ateliers sur la transparence et l'engagement civique, ainsi que des solutions logicielles.

Statut

À mi-parcours: Substantiel

L’évaluation à mi-parcours a révélé que le gouvernement avait formation ouverte sur le gouvernement pour les fonctionnaires 35,755 des organisations fédérales 109. Il a également organisé des activités d’apprentissage 34 pour les fonctionnaires fédéraux 1,800 (Milestone 6.1).[Note46: Les documents ont été reçus par courriel le 28 septembre 2017.] Les livrables de l'étape 6.2 comprenaient le Sommet canadien sur les données ouvertes, un panel Go Open Data et cinq sessions de formation d'une journée pour 135 participants. Le gouvernement a également organisé deux sessions de formation des formateurs, élaborées et animées par le Bureau du Conseil privé. Au cours de l'étape 6.3, le Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada a affiché le Plan stratégique de la technologie de l'information du gouvernement en ligne pour commentaires à l'été et à l'automne 2016.[Note47: voir «Plan stratégique des technologies de l’information 2016-2020», Gouvernement du Canada, https://www.canada.ca/en/treasury-board-secretariat/services/information-technology/information-technology-strategy.html.] Le SCT a tenu d'autres consultations en février et mars 2017 avec le dirigeant principal de l'information fédéral et d'autres membres du personnel liés aux communautés des hauts fonctionnaires de la gestion de l'information.

Fin du mandat: Complété

Bien que l'achèvement des tâches soit difficile à évaluer en fonction du libellé de l'engagement, les trois jalons semblent avoir été atteints.

Dans le cadre du jalon 6.1, selon l’autoévaluation du gouvernement, le gouvernement a organisé d’autres activités d’apprentissage 45 au cours de la deuxième année de mise en œuvre. Ces séances ont permis de former environ 4,600 fonctionnaires fédéraux.[Note48: voir, par exemple, «Logiciel source ouvert et normes ouvertes dans l'administration publique», École de la fonction publique du Canada, https://csps-efpc.gc.ca/events/oss/index-eng.aspx; «Le gouvernement ouvert: un processus continu» École de la fonction publique du Canada https://www.csps-efpc.gc.ca/events/air/arc/2017-eng.aspx#a20171214; et «Parlons numérique d'abord», École de la fonction publique du Canada, https://www.csps-efpc.gc.ca/events/air/arc/2018-eng.aspx#a20180627.] Le Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada (SCT) a également lancé son centre de formation sur le gouvernement ouvert, lancé en octobre 2017.[Note49: voir «Le pôle d’apprentissage du gouvernement ouvert», Gouvernement du Canada, https://open.canada.ca/en/learning-hub.] L'auto-évaluation fait référence aux forums gouvernementaux ouverts 16 auxquels le SCT a participé au cours de la deuxième année de mise en œuvre (Milestone 6.2). Ceux-ci comprenaient le Sommet national sur les services de données, GovMaker 2017 et conférence Go Open Data.[Note50: Reportez-vous à «Cadre de services de données national Summit 2017», Données de recherche Canada https://www.rdc-drc.ca/activities/national-data-services/; «Conférence GovMaker» GovMaker, https://govmakerconference.ca/; et page d'accueil, Go Open Data Conference, http://2018.go-opendata.ca/.] Dans le cadre du jalon 6.3, le gouvernement a mis à jour le plan stratégique relatif aux technologies de l’information Novembre 2017 doit inclure un engagement à développer une stratégie pour l’utilisation de la technologie open source.[Note51: disponible dans «Plan stratégique du gouvernement du Canada pour la gestion de l'information et les technologies de l'information de 2017 à 2021». Gouvernement du Canada, https://www.canada.ca/en/treasury-board-secretariat/services/information-technology/strategic-plan-2017-2021.html.] Le SCT mentionne spécifiquement «source ouverte». dans sa mise à jour "Politique de gestion des technologies de l'information" 1 efficace Avril 2018.[Note52: disponible sur «Politique de gestion des technologies de l’information», Gouvernement du Canada, https://www.tbs-sct.gc.ca/pol/doc-eng.aspx?id=12755.] L’auto-évaluation note également l’élaboration d’un projet de Ouvrir le premier livre blanc par la nouvelle Commission de révision de l'architecture d'entreprise du gouvernement du Canada. Ce document informera des progrès sur les logiciels libres et les standards ouverts.[Note53: disponible chez «Open First Whitepaper», GitHub, https://github.com/canada-ca/Open_First_Whitepaper.]

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: marginal

Participation civique: marginale

Cet engagement visait à renforcer les compétences et la capacité des ministères à utiliser des données ouvertes, un dialogue ouvert et des informations ouvertes. Un tel perfectionnement professionnel appuiera de meilleures décisions opérationnelles et stratégiques et renforcera la valeur des données ouvertes disponibles pour les Canadiens. Les effets de la formation peuvent être difficiles à évaluer concrètement. Le défi consiste à évaluer les compétences et les capacités du gouvernement au début de ce plan. Le chercheur peut dire que, de manière générale, la société civile a estimé qu'une culture du secret était bien enracinée dans la bureaucratie.[Note54: consultation à Toronto, 15 septembre 2017 et consultation à Montréal, 20 septembre 2017.] Cet engagement constitue un domaine d'action important - l'évaluation à mi-parcours de 2017 a recommandé de le reporter. Cependant, il est difficile d'évaluer les résultats impliquant les défis institutionnels au cœur des limites du libre accès des données du Canada. Ces défis incluent en particulier la nécessité de promouvoir un changement de culture vers une acceptation plus large de l’importance de la transparence. En conséquence, l'engagement est codé comme ayant un effet marginal. Cette note aurait pu être améliorée si l'engagement avait défini et obtenu des résultats plus spécifiques et clairement définis.

Reportés?

Le quatrième plan d'action comprend des formations supplémentaires aux données ouvertes dans Milestone 1.2. Le jalon 4.4 de ce plan comprend de nouvelles avancées dans le gouvernement open source.


Engagements

Open Government Partnership