Ignorer la navigation
Canada

Mettre en œuvre la Loi sur les mesures de transparence du secteur des industries extractives (CA0058)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action canadien 2016-2018

Cycle du plan d'action : 2016

Statut : Inactif

Institutions

Institution principale : Ressources naturelles Canada

Institution(s) de soutien : NA

Domaines politiques

Anti-Corruption, Capacité? bâtiment, E-gouvernement, Industries d'extraction, Ouverture fiscale, Publication des informations budgétaires / fiscales

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport final au Canada 2016-2018, Rapport à mi-parcours du Canada 2016-2018

Suivi : Non

Premiers résultats : marginaux

Design i

Vérifiable : Oui

En rapport avec les valeurs OGP : accès à l'information, technologie

Impact potentiel:

Mise en œuvre i

Achèvement:

Détails

Pourquoi faire cela: Le gouvernement du Canada reste déterminé à améliorer la transparence et la responsabilisation du secteur extractif canadien. La loi sur les mesures de transparence du secteur extractif (ESTMA), qui établit de nouvelles obligations en matière de rapport et de transparence pour le secteur extractif canadien, a été introduite dans son deuxième plan d'action afin de contribuer aux efforts mondiaux de lutte contre la corruption dans ce secteur. Comment cela se passera-t-il? Le secteur de l'extraction au Canada dispose d'un système d'information financière bien établi, qui garantit la transparence et la bonne gouvernance des revenus tirés des ressources naturelles. La mise en œuvre de l'ESTMA contribuera à améliorer la transparence des paiements effectués par les sociétés extractives impliquées dans l'exploration et / ou l'extraction de pétrole, de gaz ou de minéraux à tous les niveaux de gouvernement, étrangers et nationaux. Le nouveau système de déclaration complète les exigences en matière de déclaration afin d'assurer que le cadre du Canada est harmonisé avec les autres pays G-8 et qu'il est conforme aux normes internationales existantes, en particulier celles des États-Unis et de l'Union européenne.

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

17. Mettre en œuvre la Loi sur les mesures de transparence du secteur des industries extractives

Texte d'engagement:

Le gouvernement du Canada mettra en œuvre la Loi sur les mesures de transparence du secteur extractif (LMTSE) qui exige la déclaration de certains paiements versés aux gouvernements pour le développement commercial du pétrole, du gaz et des minéraux.

Jalons:

17.1. Entreprendre des activités de sensibilisation avec les entités déclarantes pour assurer la connaissance et la compréhension des processus de publication de leurs rapports sur la base d'un modèle et d'un format cohérents.

17.2. Améliorez l'accès du public aux rapports publiés via une fenêtre en ligne commune.

17.3. Rechercher un alignement plus large de la stratégie ESTMA avec d'autres juridictions au Canada et dans le monde.

Institution responsable: Ressources naturelles Canada

Institution (s) de soutien: S. O.

Date de début: Non spécifié

Date de fin: Non spécifié

Note éditoriale: Le texte de l'engagement a été abrégé pour des raisons de mise en forme. Pour un texte d'engagement complet, visitez: http://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2001/01/Canada_AP3.pdf.

Contexte et objectifs
Le Canada a adopté la Loi sur les mesures de transparence des industries extractives (ESTMA) dans le cadre de son deuxième plan d'action, qui est entré en vigueur le 1 de juin 2015. Cet engagement vise à améliorer la mise en œuvre de ESTMA et à étendre l’utilité et l’accessibilité du matériel de cette dernière grâce à la sensibilisation des entités déclarantes, à la publication de rapports via une fenêtre en ligne commune et à l’alignement de la méthode ESTMA entre les juridictions. Bien que les jalons de cet engagement soient clairs et ciblent un domaine d’action important, Publiez ce que vous payez-Canada, un acteur de premier plan de la société civile dans ce domaine, a souligné que les jalons fixaient un objectif relativement bas et qu’une grande accessibilité devait encore être considérablement améliorée. ce que l'engagement promet.
Aboutissement

Ressources naturelles Canada a mené plusieurs activités de sensibilisation afin de mieux faire connaître les ESTMA (Milestone 17.1), notamment en développant un webinaire sur son site Web,[Note147: Disponible chez: http://www.nrcan.gc.ca/mining-materials/estma/18184#webinar.] participer à des événements à Vancouver, Calgary, Winnipeg, Toronto, Ottawa, Montréal et St. John's et publier un article sur Rock to Road, une publication de l'industrie.[Note148: Disponible chez: https://www.rocktoroad.com/news/everything-you-need-to-know-5131.] Ressources naturelles Canada a également créé une enquête sur les problèmes de rapport. Les résultats devraient être analysés au cours de la deuxième année de mise en œuvre. Des progrès substantiels ont été réalisés dans ce domaine et le jalon est terminé à temps.

En ce qui concerne le jalon 17.2, Ressources naturelles Canada a développé un portail en ligne pour les rapports ESTMA.[Note149: À: http://www.nrcan.gc.ca/mining-materials/estma/18198.] Il s'agit d'un progrès substantiel, et le jalon est à temps pour être franchi.

Ressources naturelles Canada indique que, pour Milestone 17.3, des réunions bilatérales sur l’ESSTMA ont été organisées avec le Québec, le Royaume-Uni et la France, afin d’aligner les normes relatives aux rapports sur les catégories de paiement, la définition du «bénéficiaire» et des valeurs similaires. Cela représente un progrès limité et le jalon est arrivé à échéance.

Premiers résultats

La mise en œuvre de la stratégie ESTMA a progressé, comme en témoignent les rapports publiés sur le portail en ligne de Ressources naturelles Canada. Sur le plan de la société civile, Publiez ce que vous payez-Canada utilise les informations qui ont été téléchargées, même si elles critiquent également le matériel disponible, comme indiqué ci-dessous.

Prochaines étapes

Plusieurs organisations de la société civile canadienne, dont Publish Ce que vous payez-Canada, s'intéressent vivement au suivi de plus d'informations sur les industries extractives du Canada et ont identifié ce domaine comme un domaine prioritaire important. Cependant, en utilisant le portail en ligne de Ressources naturelles Canada, Publiez ce que vous payez-Canada a souligné que la possibilité de recherche est pratiquement inexistante et que, ce qui est encore plus problématique, les rapports ne sont pas générés via des formats lisibles par machine. Le chercheur de l'IRM recommande d'aligner ces informations sur les meilleures pratiques en matière de données ouvertes. Cela implique à la fois de créer une accessibilité et une possibilité de recherche supplémentaires sur le site Web et d'imposer de meilleures normes de formatage pour les entreprises en ce qui concerne les informations à fournir ESTMA afin de faciliter le grattage et le retraitement de ces informations.

Résumé du statut de fin de session IRM

17. Mettre en œuvre la Loi sur les mesures de transparence du secteur des industries extractives

Texte d'engagement: Le gouvernement du Canada mettra en œuvre la Loi sur les mesures de transparence du secteur extractif (LMTSE) qui exige la déclaration de certains paiements versés aux gouvernements pour le développement commercial du pétrole, du gaz et des minéraux.

Jalons:

17.1. Entreprendre des activités de sensibilisation avec les entités déclarantes pour assurer la connaissance et la compréhension des processus de publication de leurs rapports sur la base d'un modèle et d'un format cohérents.

17.2. Améliorez l'accès du public aux rapports publiés via une fenêtre en ligne commune.

17.3. Rechercher un alignement plus large de la stratégie ESTMA avec d'autres juridictions au Canada et dans le monde.

Institution responsable:Ressources naturelles Canada

Institution (s) de soutien: S. O.

Date de début: Non spécifié

Date de fin: Non spécifié

Note éditoriale: Le texte de l'engagement a été abrégé pour des raisons de mise en forme. Pour un texte d'engagement complet, visitez le site http://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2001/01/Canada_AP3.pdf.

But de l'engagement

Cet engagement s'inspire de l'engagement pris dans le plan d'action précédent d'adopter une loi établissant de nouvelles obligations de déclaration et de transparence pour le secteur extractif canadien: la Loi sur les mesures de transparence du secteur extractif (ESTMA). Cet engagement visait à améliorer la mise en œuvre de la loi ESTMA et l'accessibilité des informations publiées en vertu de cette loi, en procédant comme suit:

Mener des activités de sensibilisation auprès des entités déclarantes afin de les sensibiliser aux nouvelles normes;

Développer une fenêtre en ligne pour l’accès aux rapports soumis dans le cadre de la ESTMA; et

S'engager avec d'autres juridictions pour harmoniser les normes de reporting.

Statut

Mi-parcours: substantiel

De juillet 2016 à juin 2017, Ressources naturelles Canada a mené plusieurs activités de sensibilisation liées à Milestone 17.1. Celles-ci comprenaient un webinaire en ligne, des événements dans sept villes canadiennes et un article dans une publication de l'industrie.[Note144: Voir «Webinaire enregistré sur l’ESTMA», Ressources naturelles Canada, http://www.nrcan.gc.ca/mining-materials/estma/18184#webinar; et «ESTMA 101: Tout ce que vous devez savoir», Rock to Road, 2 Février 2017, https://www.rocktoroad.com/news/everything-you-need-to-know-5131.] Le Ministère a également élaboré une enquête sur les défis en matière de rapports, destinée à informer et à améliorer les efforts de sensibilisation et de sensibilisation à l'avenir. En ce qui concerne l'étape 17.2, à mi-parcours, Ressources naturelles Canada avait créé un portail en ligne pour les rapports sur la Loi sur les mesures de transparence dans le secteur extractif (ESTMA).[Note145: "Liens vers les rapports ESTMA", Ressources naturelles Canada, http://www.nrcan.gc.ca/mining-materials/estma/18198.] Dans le cadre de l'étape 17.3, Ressources naturelles Canada a indiqué avoir tenu des réunions bilatérales sur l'ESTMA avec le Québec, le Royaume-Uni et la France, afin d'harmoniser les normes de déclaration. Ces normes comprenaient celles sur les catégories de paiement et la définition de «bénéficiaire».

Fin du mandat: Complété

S'appuyant sur le sondage mené dans le cadre de Milestone 17.1, Ressources naturelles Canada a élaboré un document d'orientation révisé à l'intention des entités déclarantes. Le ministère a fourni cette orientation aux intervenants en mars 2018.[Note146: Le document d’orientation est disponible à https://www.nrcan.gc.ca/sites/www.nrcan.gc.ca/files/estma/pdf/ESTMA%20Guidance%20-%20Version%202_1%252C%20July%202018.pdf.] Il a également formé un groupe consultatif des parties prenantes pour collaborer à l'amélioration des outils et des conseils. En ce qui concerne l'étape 17.2, au cours de la deuxième année de mise en œuvre, Ressources naturelles Canada a téléchargé 850 rapports sur le portail en ligne, et 1,419 rapports étaient disponibles en juin 2018.[Note147: “Liens vers les rapports ESTMA.”]

Ressources naturelles Canada indique que, dans le cadre du jalon 17.3, les discussions sur les exigences en matière de rapports intergouvernementaux se sont poursuivies au cours de la deuxième année du plan d'action. Les discussions ont porté sur l’élaboration d’un mémorandum avec le gouvernement du Québec concernant la collaboration et le partage de l’information.[Note148: «Entente de principe concernant la coopération, la consultation et l'évolution de l'information relative aux mesures de transparence avec le gouvernement du Québec, Ressources naturelles Canada et l'Autorité des marchés Financiers, '22 October 2017, https://lautorite.qc.ca/fileadmin/lautorite/reglementation/mesures-transparences/Ententes/2017oct22-transparence-entente-echange-renseignements-fr.pdf.] Ressources naturelles Canada a également signalé une décision selon laquelle les rapports déposés en vertu des Directives de l'Union européenne sur la comptabilité et la transparence sont maintenant considérés comme un substitut acceptable aux rapports en vertu de la Loi sur les mesures de transparence dans le secteur extractif. Cependant, en l'absence de mesures plus proactives pour harmoniser les rapports, cela semble être moins un pas en avant en termes d'élargissement de l'accès à l'information. Cela semble être une mesure pour alléger le fardeau de l'industrie. Néanmoins, les trois jalons ont été franchis.

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: marginal

Le Canada a adopté la Loi sur les mesures de transparence de l'industrie extractive (ESTMA) dans le cadre de son deuxième plan d'action, qui est entré en vigueur le 1 de juin 2015. Son passage a généralement été salué comme un pas en avant important.[Note149: voir, par exemple, le rapport IRM de fin de période 2016, disponible à l'adresse https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2001/01/Canada_EOTR_2014-2016_EN.pdf.] Par conséquent, travailler sur la mise en œuvre et améliorer l'accessibilité des informations publiées dans ESTMA sont des domaines naturels pour un engagement accru. Publiez ce que vous payez-Canada, un intervenant de premier plan de la société civile dans ce domaine, a toutefois souligné lors de la consultation sur l'élaboration de l'évaluation à mi-parcours de la gestion du revenu du Canada que cet engagement fixait un seuil relativement bas. L'organisation a souligné la nécessité d'actions supplémentaires, telles que l'amélioration de la capacité de recherche, et la nécessité de générer des rapports dans des formats lisibles par machine. Certains des derniers rapports sont au format XLS, mais la grande majorité sont au format PDF. Cela les rend plus difficiles à récolter, à traiter et à manipuler, bien que la fonction de recherche et de filtrage semble s'être améliorée et maintenant permet aux utilisateurs de trier les rapports par date, nom, taille et type, ainsi que de rechercher des rapports en fonction de mots clés. L'engagement a constitué un pas en avant, car les informations sont plus disponibles et accessibles qu'au début de ce plan d'action. Toutefois, il reste encore beaucoup à faire pour supprimer les obstacles à l’utilisation de l’information.

Reportés?

Le quatrième plan d’action du Canada ne contient aucun engagement relatif à la mise en œuvre de la Loi sur les mesures de transparence du secteur extractif.


Engagements

Open Government Partnership