Ignorer la navigation
Canada

Science ouverte (CA0068)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action canadien 2018-2020

Cycle du plan d'action : 2018

Statut : Actif

Institutions

Institution principale : Bureau du conseiller scientifique en chef; Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada (SCT); autres ministères et organismes à vocation scientifique (MVS)

Institution(s) de soutien : NA

Domaines politiques

Accès à l'information, Capacité? bâtiment, E-gouvernement, Open Data, Technologie scientifique

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport canadien sur le design 2018-2020

En vedette : en attente d'examen IRM

Premiers résultats : en attente de l'examen du MII

Design i

Vérifiable : Oui

En rapport avec les valeurs OGP : accès à l'information, technologie

Impact potentiel:

Implémentation i

Achèvement : en attente de l'examen IRM

Détails

5. Science ouverte
Problème à traiter
L'accès du public aux travaux scientifiques menés ou rassemblés par le gouvernement fédéral a un grand potentiel
valeur, mais la science financée par le gouvernement est parfois difficile d'accès. C'est parce que ce n'est pas
ouvert, facile à trouver ou communiqué de manière à résonner auprès des Canadiens. Beaucoup de Canadiens
Je ne sais pas non plus comment trouver des informations sur les scientifiques fédéraux qui travaillent sur des questions de
intérêt pour eux.
Engagement
Le gouvernement du Canada rendra la science, les données scientifiques et les scientifiques fédéraux plus accessibles
accessible. Nous allons:
• élaborer une feuille de route sur la science ouverte au Canada afin de fournir un plan pour une plus grande ouverture dans
activités scientifiques et de recherche fédérales
• fournir aux Canadiens une plateforme leur permettant de trouver et d’accéder aux publications en libre accès de
scientifiques fédéraux
• sensibiliser le public au travail des scientifiques fédéraux et à la science ouverte
• promouvoir la science ouverte et solliciter des commentaires sur les besoins des parties prenantes
• mesurer les progrès accomplis dans la mise en œuvre de la science ouverte et les avantages qu'elle peut offrir
Département (s) responsable
Environnement et Changement climatique Canada (ECCC); Conseil national de recherches Canada (CNRC);
Bureau du conseiller scientifique en chef; Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada (SCT); autre
ministères et organismes à vocation scientifique (SBDA)
Milestones
Qu'allons nous faire? Comment saurons-nous que nous avons réussi? Quel est notre
date limite?
5.1 développer une science ouverte
Feuille de route pour le gouvernement
du canada
(Bureau du chef scientifique
Conseiller, avec le soutien de
SBDAs)
Une feuille de route pour la science ouverte au Canada est
développé pour fournir un plan pour une plus grande
ouverture en science et recherche fédérale
Activités. Il est partagé avec le
ministères et organismes à vocation scientifique
(SBDAs)
Juillet 2019
Ministères et agences à vocation scientifique
(SBDAs) ont publié leurs plans d'action
Mars 2020
29
Qu'allons nous faire? Comment saurons-nous que nous avons réussi? Quel est notre
date limite?
en accord avec la science ouverte du Canada
feuille de route
5.2 pilote un portail scientifique ouvert
pour donner accès à ouvrir
accéder aux publications de
scientifiques fédéraux
(CNRC, Bureau du chef
Conseiller scientifique; et le SCT, avec
soutien des SBDA)
Une feuille de route pour l'avenir du Canada
Le prototype du référentiel scientifique fédéral est
publié, y compris les prochaines étapes post-pilotes
Août 2019
Un portail pilote pour le libre accès fédéral
publications scientifiques est lancé
Mars 2020
Rapport sur les options d'intégration
science ouverte financée par le fédéral dans la
portail pilote
Juin 2020
5.3 Lancer une plateforme permettant
Les Canadiens à plus facilement:
• trouver des recherches nationales
Conseil scientifique
professionnels
• trouver et accéder
publications et pré-impressions
ils ont publié
• comprendre ce qu'ils sont
travaille sur
• se connecter avec eux via
réseaux de médias sociaux
(NRC)
Un répertoire consultable en ligne du CNRC
scientifiques que d'autres départements peuvent rejoindre
est en cours d’exercice de 2019 à 2020
Mars 2020
La plate-forme exploite le numérique existant
systèmes d'identification, tels que ORCID iD
Mars 2020
Des options sont explorées pour relier le CNRC
répertoire du gouvernement actuel de
Répertoire Canada, qui est dirigé par
Innovation, science et économie
Développement Canada
Mai 2020
5.4 Promouvoir la science ouverte et
solliciter activement les commentaires de
les intervenants et le gouvernement fédéral
scientifiques sur leurs besoins avec
respect des données ouvertes et ouvert
science
(ECCC)
Séances d'engagement scientifique ouvertes 10
tenue avec des scientifiques fédéraux et invité
intervenants à travers le Canada
5 par June 2019
10 par June 2020
Un rapport sur les besoins des utilisateurs identifiés est
publié et utilisé pour informer en cours
et futurs efforts scientifiques ouverts
Juin 2020
5.5 Mesurer le gouvernement
des progrès du Canada dans
mise en œuvre de la science ouverte,
Indicateurs permettant de mesurer les avantages de
la science ouverte pour les Canadiens sont
développé et publié
Juin 2019
30
Qu'allons nous faire? Comment saurons-nous que nous avons réussi? Quel est notre
date limite?
et les avantages de la science ouverte
peut fournir aux Canadiens
(ECCC, avec le soutien de
SBDAs)
Les indicateurs font état des avantages de la
la science pour les Canadiens est publiée
Juin 2020
Rapport annuel sur les progrès accomplis
mesures existantes
mise en œuvre de la science ouverte par
SBDA.
Rapports publiés
en juin 2019 et
Juin 2020

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

5. Science ouverte

Le gouvernement du Canada rendra la science fédérale, les données scientifiques et les scientifiques plus accessibles. On le fera:

  • élaborer une feuille de route pour la science ouverte du Canada afin de fournir un plan pour une plus grande ouverture dans les activités fédérales de science et de recherche
  • fournir une plateforme aux Canadiens pour trouver et accéder aux publications en libre accès de scientifiques fédéraux
  • sensibiliser le public aux travaux des scientifiques fédéraux et à la science ouverte
  • promouvoir la science ouverte et solliciter des commentaires sur les besoins des parties prenantes
  • mesurer les progrès réalisés dans la mise en œuvre de la science ouverte et les avantages qu'elle peut apporter

Milestones

5.1 Élaborer une feuille de route pour la science ouverte pour le gouvernement du Canada (Bureau du conseiller scientifique en chef, avec le soutien d'autres ministères et organismes à vocation scientifique)

5.2 Piloter un portail scientifique ouvert pour donner accès aux publications en libre accès des scientifiques fédéraux (Conseil national de recherches Canada, Bureau du conseiller scientifique en chef et Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada, avec le soutien d'autres ministères et organismes à vocation scientifique)

5.3 Lancer une plateforme permettant aux Canadiens de :

  • trouver des professionnels des sciences du Conseil national de recherches du Canada
  • trouver et accéder aux publications et aux pré-imprimés qu'ils ont publiés
  • comprendre sur quoi ils travaillent
  • connectez-vous avec eux via les réseaux sociaux

(Conseil national de recherches Canada)

5.4 Promouvoir la science ouverte et solliciter activement les commentaires des intervenants et des scientifiques fédéraux sur leurs besoins en matière de données ouvertes et de science ouverte (Environnement et Changement climatique Canada)

5.5 Mesurer les progrès du gouvernement du Canada dans la mise en œuvre de la science ouverte et les avantages que la science ouverte peut offrir aux Canadiens (Environnement et Changement climatique Canada, avec le soutien d'autres ministères et organismes à vocation scientifique)

Pour plus de détails sur le texte de l'engagement, les jalons, les critères de réussite auto-identifiés et les dates d'achèvement estimées, voir, https://open.canada.ca/en/content/canadas-2018-2020-national-action-plan-open-government#toc3-4

Date de début: août 2019

Date de fin : varie en fonction du jalon

Aperçu de l'engagement

Vérifiabilité

Pertinence de la valeur OGP (telle que rédigée)

Impact potentiel

Aboutissement

At-il ouvert le gouvernement?

Pas assez spécifique pour être vérifiable

Suffisamment spécifique pour être vérifiable

Accès à l'information

Participation civique

Responsabilité publique

Technologie et innovation pour la transparence et la responsabilité

Aucun

Mineur

Moderate

transformatrice

Pas démarré

limité

Substantiel

Complété

Aggravé

N'a pas changé

Marginal

Majeur

Exceptionnel

1. Global

Évalué à la fin du cycle du plan d'action.

Évalué à la fin du cycle du plan d'action.

Contexte et objectifs

Les engagements sur la science ouverte ont été présents dans les trois derniers plans d'action du Canada. L'engagement actuel poursuit les initiatives de science ouverte de l'engagement 14 (31) du troisième plan d'action du Canada qui a marqué un changement dans l'application de politiques de communication restrictives aux scientifiques du gouvernement fédéral. (32) Tel qu'il est écrit, l'engagement s'articule autour d'un parcours proposé – faire «la science fédérale, les données scientifiques et les scientifiques plus accessibles» – mais n'offre aucune indication de l'état des lieux avant le lancement de l'engagement ou du changement ciblé qui doit émerger de sa mise en œuvre. Selon les représentants d'Environnement et Changement climatique Canada, l'engagement 5 découle de :

(i) une observation selon laquelle les changements dans la conduite de la science nationale n'étaient pas bien reflétés dans l'ensemble du gouvernement et que de nombreux pairs du Canada étaient en avance sur ce front; et

(ii) une volonté politique de rendre la science accessible et mieux communiquée au public canadien.

Il faut aussi noter que la science que l'engagement parle de rendre plus accessible est celle qui est menée au sein des ministères fédéraux; il n'inclut pas la science et la recherche financées par le gouvernement fédéral par l'entremise des trois principaux conseils subventionnaires de la recherche du Canada. (33)

L'engagement s'aligne sur les valeurs OGP d'accès à l'information, de technologie et d'innovation. Cependant, la mesure dans laquelle les cinq jalons s'alignent sur les valeurs OGP est mitigée. Les jalons 5.2 et 5.3 sont pertinents pour les valeurs OGP d'accès à l'information, de technologie et d'innovation, les deux impliquant la création de plateformes en ligne pour faciliter la diffusion publique d'informations sur les scientifiques fédéraux et leurs publications scientifiques. La mesure dans laquelle l'engagement mentionné dans le jalon 5.4 se rapporte à l'augmentation de la participation civique n'est pas claire. La formulation utilisée à la fois dans le jalon et dans son critère de réussite associé est ambiguë.

Le jalon 5.1 était un ajout tardif au plan d'action. Il n'a pas été inclus dans le projet d'engagement sur la science ouverte publié pour commentaires du public en juillet-août 2018, et MSF n'a pas été consulté au sujet de son ajout à l'engagement. (34) L'initiative de feuille de route pour la science ouverte a été lancée plus tôt en 2018 par le Bureau du conseiller scientifique en chef. En collaboration avec les hauts dirigeants des ministères et organismes fédéraux à vocation scientifique et avec trois conseils de financement, l'objectif est de créer des lignes directrices pour s'assurer que la science gouvernementale est accessible au public, en inversant les effets des politiques gouvernementales antérieures restreignant la capacité des scientifiques du gouvernement à parler publiquement de leurs recherches et de leur science, (35) et aider les chercheurs canadiens à suivre le mouvement mondial de la science ouverte. (36) L'élaboration d'un outil de référence pour faciliter le rôle de la science ouverte au sein du gouvernement du Canada est une entreprise importante. Cependant, étant donné qu'il s'agit d'un outil principalement conçu pour une utilisation interne au gouvernement, la mesure dans laquelle l'exercice décrit à l'étape 5.1 s'aligne sur les valeurs du PGO est moins claire. La même conclusion s'applique à l'étape 5.5. Bien que mesurer les progrès du gouvernement du Canada dans la mise en œuvre de la science ouverte soit à la fois une entreprise utile et nécessaire pour évaluer l'impact des initiatives de science ouverte du gouvernement du Canada sur le bien public, il n'est pas clair comment mesurer les progrès, en tant que jalon autonome , s'aligne sur l'une des quatre valeurs OGP.

Les jalons sont tous suffisamment précis pour être facilement vérifiables dans la mesure où les activités proposées ont lieu ou non.

L'étape transformatrice de l'ouverture de la science au Canada s'est déroulée sous les auspices de l'engagement 14 du troisième plan d'action. Le travail du gouvernement actuel pour ouvrir la science marque une poursuite notable des efforts visant à changer la culture dans laquelle évoluent les scientifiques fédéraux. Ces efforts font un pas incrémental positif dans ce domaine politique. À ce titre, l'engagement 5 est considéré comme ayant un impact potentiel mineur sur la transparence gouvernementale au Canada.

Prochaines étapes

La mise en œuvre de l'engagement 5 contribuera aux efforts continus du gouvernement du Canada pour rendre l'information sur les activités et les extrants scientifiques fédéraux, ainsi que les scientifiques fédéraux, plus accessible aux Canadiens. Ce qui n'est pas clair, et le restera probablement pendant un certain temps, ce sont les types de dividendes découlant de sa mise en œuvre. La science est rendue plus accessible aux Canadiens, mais les questions de qui Les Canadiens, et la mesure dans laquelle les Canadiens profiteront des ressources émergentes de la science ouverte, sont moins clairs. Tout aussi ambiguë est la manière et la mesure dans laquelle l'engagement existant permet réellement aux citoyens de s'engager avec le gouvernement en termes d'influence sur la prise de décision dans ce domaine.

À l'avenir, trois aspects importants de la prise de décision liée à la science ouverte nécessitant un examen continu comprendront :

(i) Déterminer qui sont les publics visés pour ces ressources parce que les demandes et les besoins en ressources des bénéficiaires visés varient considérablement – ​​par exemple, les types d'informations et de ressources les plus utiles aux experts diffèrent de ceux nécessaires aux non-experts. Les demandes et les besoins en ressources dans les disciplines scientifiques sont également très variables ;

(ii) Déterminer quelle est l'allocation optimale des ressources pour garantir que la science ouverte contribue au bien public dans un contexte où les mécanismes les plus efficaces pour aller de l'avant avec la transparence, la responsabilité et la participation des citoyens varient au sein et entre les sciences naturelles et l'ingénierie, sciences sociales et humaines et sciences de la santé;

(iii) L'identification des mécanismes et canaux les plus efficaces pour garantir la science ouverte a un impact démontrable sur le bien public.

(iv) Élaborer des stratégies de communication et de messagerie appropriées pour les ministères à vocation scientifique à mesure que la science gouvernementale devient plus ouverte. À ce jour, l'approche du GC en matière de science ouverte a été ancrée dans l'information des Canadiens sur ce que savent les scientifiques fédéraux. Cependant, et comme l'a souligné Scott Findlay, professeur au Département de biologie de l'Université d'Ottawa et chercheur en résidence au Bureau fédéral du conseiller scientifique en chef, si un objectif principal de la science ouverte est de contribuer à créer une citoyenneté informée, il est tout aussi important que les Canadiens comprennent ce que font les scientifiques fédéraux pas connaître. Cela a des implications directes pour la communication des lacunes dans les connaissances et l'amélioration de la culture scientifique.

Le chercheur de l'IRM recommande de poursuivre l'engagement de la science ouverte, bien qu'avec une focalisation plus spécifique sur les défis/questions/problèmes. Cela pourrait, par exemple, impliquer un engagement axé spécifiquement sur un ou plusieurs des défis du changement climatique ou de la pollution microplastique qui met à nu les outils et les processus de la science ouverte et des données ouvertes pour aider à la fois à combler les lacunes de connaissances pré-identifiées et à soutenir l'élaboration des politiques relatives à ces questions multidimensionnelles.

(31) Gouvernement du Canada. Troisième plan biennal à la Open Government Partnership (2016-18). http://www.opengovpartnership.org/sites/default/files/Canada_AP3.pdf
(32) Voir, Institut professionnel de la fonction publique du Canada (2013). The Big Chill : Faire taire la science d'intérêt public. Un sondage, http://www.pipsc.ca/portal/page/portal/website/issues/science/bigchill; Magnuson-Ford, Karen, & Gibbs, Katie. (2014). Les scientifiques peuvent-ils parler ? https://evidencefordemocracy.ca/sites/default/files/reports/Can%20Scientists%20Speak_.pdf
(33) Connu collectivement était les trois conseils, les trois entités sont : 1. Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) http://www.sshrc-crsh.gc.ca/about-au_sujet/index-eng.aspx> ; 2. Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG)http://www.nserc-crsng.gc.ca/index_eng.asp> ; et 3. Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC)http://www.cihr-irsc.gc.ca/e/193.html>. En 2015, les trois conseils ont mis en œuvre la politique de libre accès des trois organismes sur les publications exigeant que les publications découlant de la recherche qu'ils ont financée soient mises gratuitement à disposition dans les 12 mois.
(35) Institut professionnel de la fonction publique du Canada (2018). Décongeler la science publique https://www.pipsc.ca/sites/default/files/comms/Defrosting-report-e_v4%202_1.pdf.
(36) Bureau du conseiller scientifique en chef du Canada (2018). Rapport annuel du conseiller scientifique en chef. Ottawa. https://www.ic.gc.ca/eic/site/063.nsf/eng/h_97756.html

Engagements

Open Government Partnership