Ignorer la navigation
Côte d'Ivoire

Assurer la liberté de la presse et de la pluralité d'expression (CI0012)

Présentation

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action de la Côte d'Ivoire 2016-2018

Cycle du plan d'action: 2016

Statut: inactif

Institutions

Institution chef de file: Ministère de la communication

Institution (s) de soutien: Ministère des droits de l'homme et des libertés publiques, les organismes de réglementation du secteur de la communication; Organisations de la société civile; Toutes les institutions de presse;

Domaines politiques

Espace civique, Droits de l'homme, Médias & Télécommunications

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport IRM à moyen terme pour la Côte d'Ivoire 2016-2018

Étoilé: non

Premiers résultats: examen IRM en attente

Conception i

Vérifiable: non

Pertinent avec les valeurs OGP: en attente d'examen IRM

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

Situation actuelle ou problème / question à résoudre / à résoudre: marché de la télévision non libéralisé; Objectif principal: assurer une presse libre et la pluralité des expressions; Brève description de l'engagement: - Libéralisation du secteur de la télévision - soutien financier et matériel à la presse écrite; Engagement: résolution des problèmes liés au renforcement des systèmes d’intégrité publique; Pertinence: - Diversifier le contenu audiovisuel - Encourager l'accès à l'information - Garantir la liberté de la presse en ouvrant le paysage audiovisuel, le gouvernement veille à la diversité des opinions (diversité des contenus et des lignes éditoriales), renforce le droit à l'information en soutenant les entreprises de médias par le biais de Press Development Support (FSDP) en particulier en accordant des subventions, le gouvernement encourage l'accès à l'information et réaffirme son engagement en faveur de la démocratie et de la liberté d'expression.

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

12. Assurer la liberté de la presse et la pluralité des expression

Texte d'engagement:

- Brève description de l'engagement

- libéralisation du secteur de la télévision;

- Soutien financier et matériel aux médias imprimés.

Étapes quantifiables et vérifiables pour la mise en œuvre de l'engagement. Subvention

12.1. Libéralisation du secteur de la télévision

Institution responsable: Ministère de la communication Institution responsable: Ministère de la communication Date de début: 2009

Date de fin: continue

Contexte et objectifs

Cet engagement vise à encourager la liberté de la presse et la diversité d’expression qui y est exprimée.1 La presse en Côte d'Ivoire n'est pas complètement libre. Par exemple, dans 2016, deux journalistes du site d’actualités Koaci ont été emprisonnés pour avoir «diffusé de fausses informations».2 après avoir parlé de prisonniers politiques dans le pays. Dans 2017, le gouvernement a fait pression sur le journal Expression pour licencier le journaliste Bernard Kra, qui avait exprimé son opinion sur la hausse du prix des services publics. La même année, six journalistes ont été arrêtés pour avoir rapporté une mutinerie militaire. Avant cela, dans 2016, Kra avait été suspendu pour avoir écrit «Président, c’est un moment grave, méfiez-vous de la bombe sociale».3

Cet engagement vise deux actions. Premièrement, il accordera des subventions à la presse imprimée pour aider les journaux à diffuser plus largement leurs journaux. Selon le directeur de cabinet du ministère de la Communication, de l'Economie numérique et de la Poste en Côte d'Ivoire, le contenu des journaux, très politique, posait des problèmes, ainsi que des problèmes de distribution et de professionnalisme dans le secteur.4 Deuxièmement, il vise à libéraliser le secteur de la télévision. Deux chaînes nationales existantes ont un parti pris d'État, selon un membre de la Ligue ivoirienne des droits de l'homme,5 qui se spécialise dans la liberté de la presse. Ce député affirme également que la nouvelle est faite sur mesure pour faire plaisir au gouvernement. Les citoyens étaient obligés de se tourner vers les chaînes satellites étrangères pour trouver des informations sur leur pays. Il a également déclaré qu'il était vraiment nécessaire que les informations reflètent la réalité.

Cet engagement concerne l'accès des citoyens à l'information. Selon les représentants de la société civile, les conditions d'installation de chaînes de télévision devraient être facilitées. La société civile a également déclaré que les restrictions devraient être levées pour permettre aux chaînes de couvrir les questions politiques et d'encourager le débat, signe de démocratie.

L'impact potentiel de cet engagement est faible. Selon un membre de la Ligue ivoirienne des droits de l'homme,6 Cet engagement devrait servir à réduire le nombre d'infractions commises par la presse et à diversifier l'expression. Cependant, sans connaître la forme que prendra cette libéralisation, des inquiétudes subsistent quant au fait que les opérateurs privés ne sont pas autorisés à émettre sur certains sujets.

Aboutissement

12.1. L'allocation des subventions d'impression: Cette étape est terminée. Selon le représentant du ministère de la Communication, de l'Économie numérique et de la Poste, les conditions d'octroi de la subvention pour l'impression de journaux ont été fixées par décret et sont strictement appliquées. Il ajoute que, à ce jour, ces conditions n'ont pas été respectées et que des subventions ont été attribuées à des presses ne répondant pas aux critères.7 Cependant, le président a insisté pour que les critères soient objectifs afin d'éviter de tels problèmes.8 Cette subvention est allouée par le Fonds d'appui au développement (FSDP), qui agit comme une sorte de fonds de garantie. Comme l'a indiqué le représentant du gouvernement, ce fonds détient 700 millions de francs CFA en 2015 et 1.7 milliards en 2017. Comme prévu, la somme devrait augmenter cette année.

Selon Chantal Angoua:9 'La Côte d'Ivoire, via FSDP, a fourni à 2017 une subvention d'impression de six mois pour les journaux à des entreprises privées 22 sur tous les types de presse pour un total d'un peu plus de 701 millions de francs CFA. Le montant des subventions d’activités d’intérêt public, du fonctionnement des organisations professionnelles est supérieur à 338 CFAs aux organisations 12. À ce montant, on peut ajouter le financement de la formation des journalistes et des professionnels de la communication, de plus de 40 millions de CFA et du budget, à une garantie de fonds d'emprunt de plus de 164 millions de CFA. Ensemble, cela représente la contribution totale de FSDP au secteur des médias privés de 2017 à 1,245 milliards CFA. ' Cette information a été confirmée par divers articles de presse.10

Selon un membre de la Ligue ivoirienne des droits de l'homme, spécialisée dans la liberté de la presse,11 pour recevoir cette subvention, une organisation doit, entre autres stipulations, être un organisme légalement établi, être à jour en matière de fiscalité, avoir une majorité de journalistes professionnels dans son organisation et avoir une organisation pyramidale avec un magnat de la presse à la tête. Toutes les conditions de subvention pour la presse écrite et les canaux de communication audiovisuelle sont disponibles sur le site Web de la FSDP.12 Les critères d'éligibilité sont également disponibles en ligne.13

12.2. Libéralisation du secteur de la télévision: cette étape a été franchie avant la période de mise en œuvre. Selon des représentants du ministère de la Communication, de l'Économie numérique et de la Poste, trois nouvelles chaînes par satellite ont été introduites,14 quatre permis ont été accordés,15 et deux nouveaux opérateurs ont été identifiés.16 Le ministère a fourni au chercheur de l'IRM un extrait d'une communication du Conseil des ministres concernant un décret relatif à la création d'une société de radiodiffusion ivoirienne, Ivorienne de Télédiffusion. Selon le directeur adjoint du ministère, l'implication de la société civile dans la mise en œuvre de ce jalon sera soumise à la Haute Autorité de la communication audiovisuelle. La mise en œuvre devait être terminée en mai 2018.

Premiers résultats

Selon le membre de la Ligue ivoirienne des droits de l'homme,17 Cet engagement a encouragé la dépénalisation des infractions par la presse. Il encourage une diversité d'expression et de soutien à la presse émanant de structures privées et juridiques. L'adoption en juin de la loi 2017 relative à la libéralisation du secteur de la télévision a également joué un rôle dans ce soutien. Le membre de la ligue a ajouté que les opérateurs privés n'étaient pas autorisés à émettre sur certains sujets. Les représentants de la société civile ont noté que18 restreindre les chaînes de télévision ne favorise pas une culture de la démocratie. Le membre de la ligue19 ajoutée

qu'un dépôt de 500 millions de FCFA - exigé avant la création de toute nouvelle chaîne de télévision - était trop élevé, avait un effet dissuasif et devait être renégocié. Un article de novembre 201620 mentionne un minimum d'un milliard de FCFA, ou 1.52 millions d'euros, et un capital minimum de 100 millions de FCFA, soit un peu plus de 152,000 euros, demandé à toute entreprise intéressée. Comme le souligne la Ligue ivoirienne des droits de l'homme,21 La véritable libéralisation du secteur de la télévision ne peut être évaluée pour le moment, en raison de toutes les limitations énoncées précédemment. Une loi 27 de décembre relative aux droits légaux de la presse sera discutée dans le rapport de fin de session.

Selon le directeur adjoint du ministère de la Communication, de l'Economie numérique et de la Poste, la presse bénéficie d'un soutien évident, mais cela ne fonctionne pas. Le directeur adjoint estime que certaines agences de presse affichent la loi mais continuent à recevoir des subventions. La loi sera strictement appliquée à partir de maintenant, selon lui.

Par ailleurs, selon un article du site Web de la Radio Télévision Ivoirienne (RTI), le droit de licence de RTI est justifié par le ministre de la Communication, de l'Economie numérique et de la poste comme étant un acte patriotique et une contribution nationale.22 Les frais de licence sont fixés à 2,000 CFA et payés via les factures d'électricité.

Prochaines étapes

Le chercheur de l'IRM recommande que, dans le prochain plan d'action, la libéralisation du secteur de la télévision fasse l'objet d'un engagement spécifique, avec des étapes précises, claires, quantifiables et vérifiables. Par exemple, les jalons pourraient appeler la révision du cahier des charges pour les promoteurs souhaitant introduire une nouvelle chaîne en Côte d'Ivoire. Entre autres choses, les objectifs d'ouverture et de libéralisation du contenu télévisuel devraient être inclus.

1 Ahmed Sako, directeur de cabinet adjoint au ministère de la Communication, de l'Économie numérique et de la Poste, entretien accordé à 5, février 2006, par le chercheur IRM.

2 Côte d'Ivoire: Michel Gbagbo Inculpé pour 'Divulgation de Nouvelles Nouvelles', Jeune Afrique, 26 May 2016, http://www.jeuneafrique.com/328756/societe/cote-divoire-michel-gbagbo-inculpe-divulgation-de-fausses-nouvelles/.

3 'Côte d'Ivoire - Le Journaliste Kra Bernard Suspend pour Avoir Ecrit' Président l'Heure est Grave! '' Connection Ivoirienne, 26 April 2016, https://http://www.connectionivoirienne.net/117800/cote-divoire-journaliste-kra-bernard-suspendu-decriture-ecrit- président-grave-tombe.

4 Ahmed Sako, directeur de cabinet adjoint au ministère de la Communication, de l'Économie numérique et de la Poste, entretien accordé à 5, février 2006, par le chercheur IRM.

5 Kouadjo Moro, secrétaire général adjoint, Commission pour le contrôle citoyen des politiques publiques, Ligue ivoirienne des droits de l'homme, conversation téléphonique avec un chercheur de l'IRM, 23, avril 2018.

6 Ibid.

7 Ahmed Sako, directeur de cabinet adjoint au ministère de la Communication, de l'Économie numérique et de la Poste, entretien accordé à 5, février 2006, par le chercheur IRM.

8 Ibid.

9 Chantal Angoua, conseillère technique au ministère de l'Industrie et des Mines, point de contact pour le processus OGP, commente le rapport d'avancement reçu par le chercheur IRM 18 June 2018.

10 'Côte d'Ivoire / FCP du FSDP à la Presse, Agence Ivoirienne de Presse, 3 novembre 2017; 'La Subvention à la Presse en Côte-d'Ivoire Passe de 595 Des millions à un Milliard de FCFA en 2018 (Ouattara),' Connectionvioirienne.net, 25 janvier 2018, https://http://www.connectionivoirienne.net/132278/la-subvention-a-la- presse-en-cote-divoire-passe-de-595-millions-un-milliard-de-fcfa-en-2018-ouattara; et '22 Entreprises de Presse Privees et Associations Reçues des Subventions-Côte d'Ivoire', AfrikiPresse, 3 November 2017, http://www.afrikipresse.fr/societe/22-entreprises-de-presse-privees-et-des- associations-recoivent les subventions-cote-d-ivoire.

11 Kouadjo Moro, secrétaire général adjoint, Commission pour le contrôle citoyen des politiques publiques, Ligue ivoirienne des droits de l'homme, conversation téléphonique avec un chercheur de l'IRM, 23, avril 2018.

12 «Conditions d’accès», Fonds de soutien et de développement de la presse, http://www.fsdp.ci/in/con_ac.php#ent_presse.

13 «Conditions d'éligibilité», Fonds de soutien et de développement de la presse, http://www.fsdp.ci/in/con_eli.php.

14 Baudelaire Mieu, 'Télévision: Trois Nouveaux Concurrents pour Canal + en Côte d'Ivoire', Jeune Afrique, 1 March 2016, http://www.jeuneafrique.com/306605/economie/trois-nouveaux-concurrents-canal-cote-ivoire/.

15 Côte d'Ivoire: Quatre chaînes de télévision privée émises dans le pays, «Jeune Afrique», 15 December 2016, http://www.jeuneafrique.com/384123/economie/cote-divoire-quatre-chaines-de-television-privees- Autorisés-a-emettre-pays /. 16 'L'identité des Trois Nouveaux Opérateurs de Réseau de Distribution de Bouquet Dévoilée,' Abidjan.net, 29 February 2016, http://news.abidjan.net/h/583356.html.

17 Kouadjo Moro, secrétaire général adjoint, Commission pour le contrôle citoyen des politiques publiques, Ligue ivoirienne des droits de l'homme, conversation téléphonique avec un chercheur de l'IRM, 23, avril 2018.

18 Représentant de la société civile, entretien avec 2018, chercheur à l'IRM, suivi d'échanges par e-mail et par téléphone.

19 Kouadjo Moro, secrétaire général adjoint, Commission pour le contrôle citoyen des politiques publiques, Ligue ivoirienne des droits de l'homme, conversation téléphonique avec un chercheur de l'IRM, 23, avril 2018.

20 Georges Moihet, 'Côte d'Ivoire: Bientôt une décennie de Télés Privées Autorisées,' Le360Afrique.com, 9 November 2016, http://afrique.le360.ma/cote-divoire/medias/2016/11/09/7396-cote-divoire-bientot-une-dizaine-de-teles-privees-autorisees-7396. 21 Kouadjo Moro, secrétaire général adjoint, Commission pour le contrôle citoyen des politiques publiques, Ligue ivoirienne des droits de l'homme, conversation téléphonique avec un chercheur de l'IRM, 23, avril 2018.

22 Côte d'Ivoire: Le déploiement de la TNT s'achève fin mars 2018 (Bruno Koné), Radio Télévision Ivoirienne, http://www.rti.ci/info/5/Hightech/19296/cote-divoire-le-deploiement-de-la-tnt-sachevera-fin- mars-2018-bruno-kone.


Engagements

  1. Budget citoyen

    CI0016, 2018, Renforcement des capacités

  2. Développement participatif décentralisé pour les écoles maternelles

    CI0017, 2018, Renforcement des capacités

  3. Protection des dénonciateurs

    CI0018, 2018, Renforcement des capacités

  4. Stratégie nationale d'intégrité

    CI0019, 2018, Institutions anti-corruption

  5. Déclaration d'actif

    CI0020, 2018, Informations sur les actifs

  6. Participation locale

    CI0021, 2018, Renforcement des capacités

  7. Mesures locales anti-corruption

    CI0022, 2018, Institutions anti-corruption

  8. Distribution de contraception

    CI0023, 2018, Renforcement des capacités

  9. Open Data

    CI0024, 2018, Renforcement des capacités

  10. Libéraliser l'espace de télévision

    CI0025, 2018, Espace civique

  11. Publier le nombre de carats de diamants exportés et les certificats accompagnant le processus de Kimberly

    CI0001, 2016, Renforcement des capacités

  12. Créer et rendre opérationnel les comités de développement minier locaux (CDLM) de 5

    CI0002, 2016, Industries extractives

  13. Publication de tous les règlements fiscaux et douaniers

    CI0003, 2016, gouvernement électronique

  14. Publier les communications aux Conseils des ministres sur l'exécution trimestrielle du budget

    CI0004, 2016, gouvernement électronique

  15. Publier des communications au Conseil des ministres sur les processus de passation de marchés trimestriels

    CI0005, 2016, gouvernement électronique

  16. Interconnecter cinq universités (05) et deux écoles de commerce (02).

    CI0006, 2016, Renforcement des capacités

  17. Mise en place de l'Université virtuelle de Côte d'Ivoire

    CI0007, 2016, Éducation

  18. Installer un guichet unique virtuel pour la demande et la réception de service public afin de faciliter l'accès à l'information publique

    CI0008, 2016, gouvernement électronique

  19. Créer et rendre opérationnel un portail de données ouvert pour la Côte d'Ivoire

    CI0009, 2016, Renforcement des capacités

  20. Mettre en place et rendre opérationnel un organisme national de surveillance de la compétitivité

    CI0010, 2016, Législation et Réglementation

  21. Loi favorisant l'accès à l'information publique

    CI0011, 2016, Législation et Réglementation

  22. Assurer la liberté de la presse et de la pluralité d'expression

    CI0012, 2016, Espace civique

  23. Mise en place de cinq comités municipaux (05) de lutte contre le racket

    CI0013, 2016, Institutions anti-corruption

  24. Promouvoir le budget participatif dans les communes 05

    CI0014, 2016, Renforcement des capacités

  25. Mettre en place et rendre opérationnel un organisme national de surveillance de la qualité des services financiers

    CI0015, 2016, Législation et Réglementation

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!