Ignorer la navigation
Estonie

Définir la démocratie participative et développer la compétence numérique dans l'éducation scolaire (EE0047)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Troisième plan d'action PGO de l'Estonie 2016-2018

Cycle du plan d'action: 2016

Statut: inactif

Institutions

Institution chef de file: Ministère de l'éducation et de la recherche

Institution (s) de soutien: ministère des Affaires économiques et de la Communication, Foundation Innove, Fondation pour la technologie de l'information dans l'éducation, bureau du gouvernement, universités; Initiatives citoyennes intéressées, enseignants, administrateurs d'école, étudiants

Domaines politiques

Capacité? bâtiment, E-gouvernement, Éducation, Participation du public, Prestation de services publics

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de fin d’exercice estonien 2016-2018, Rapport à mi-parcours de l'Estonie 2016-2018

Étoilé: non

Premiers résultats: n'a pas changé

Design i

Vérifiable: oui

Pertinent avec les valeurs de l'OGP: participation civique, technologie

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

Description de la situation actuelle ou du problème résolu avec l'engagement Une politique ouverte et engageante suppose le développement des connaissances et des compétences sociales et informatiques de tous les citoyens, et en particulier de la jeune génération, eu égard aux opportunités offertes par la société de l'information et l'état électronique. . Pour susciter l'intérêt des jeunes dans l'informatique, le gouvernement de la République et l'Association estonienne des technologies de l'information et des télécommunications (ITL) ont lancé plusieurs initiatives. Dans le même temps, les compétences des jeunes dans l'utilisation des opportunités offertes par l'État électronique pour exercer leurs droits et devoirs civiques ont reçu peu d'attention jusqu'à présent. Plusieurs études sur l'impact des utilisateurs de services en ligne et l'abaissement de l'âge de vote des jeunes montrent la passivité de la jeunesse estonienne par rapport aux jeunes d'autres pays. Objectif principal L’enseignement scolaire soutient la définition de la démocratie participative dans le contexte de la gouvernance ouverte moderne et l’obtention des compétences numériques nécessaires pour faire face à la société de l’information. Brève description de l'engagement (max. 140 caractères) Dans les travaux d'élaboration des programmes de matières sociales entre 2016 et 2018, le ministère de l'Éducation et de la Recherche consulte les groupes d'intérêts respectifs, y compris les groupes de discussion. organisations de la société civile. Les parties intéressées, les organisations non gouvernementales, etc., soumettent leurs propositions visant à compléter / renouveler les objectifs et résultats d'apprentissage du domaine des matières sociales, conformément à la partie générale du programme.

Résumé du statut de fin de session IRM

Engagement 9: Définir la démocratie participative et développer les compétences numériques dans l'éducation scolaire

Texte d'engagement:

Dans le cadre de l’élaboration des programmes d’études sociales entre 2016 et 2018, le ministère de l’éducation et de la recherche consulte les groupes d’intérêts respectifs, y compris les groupes de discussion. organisations de la société civile. Les parties intéressées, les organisations non gouvernementales, etc., soumettent leurs propositions visant à compléter / renouveler les objectifs et résultats d'apprentissage du domaine des matières sociales, conformément à la partie générale du programme.

Jalons:

9.1. Les programmes des matières sociales seront mis à jour par 2019 et le matériel d’étude nécessaire à l’étude et à l’enseignement sera mis à disposition via le portail numérique de ressources d’études e-Koolikott.

9.2. Les plans des projets de programmes seront prêts.

9.3. Selon le programme national, les écoles doivent prévoir le développement de leurs élèves, y compris les compétences numériques, dans leurs programmes. La Fondation Innove conseille les écoles dans l’élaboration de leurs programmes.

Institution responsable: Ministère de l'éducation et de la recherche

Institutions de soutien: Ministère des Affaires économiques et de la Communication, Fondation Innove, Fondation pour les technologies de l’information pour l’éducation, administration publique, universités, initiatives citoyennes intéressées, enseignants, administrateurs d’école, étudiants

Date d'entrée en vigeur: 1 Janvier 2016           

Date de fin: 31 décembre 2019

But de l'engagement

Cet engagement visait à promouvoir la démocratie participative en améliorant les compétences des élèves estoniens en matière de participation démocratique des citoyens et d'utilisation des TIC. À cette fin, le Ministère de l'éducation et de la recherche s'est engagé à mettre à jour les programmes de sciences sociales enseignés aux niveaux primaire et secondaire, en consultant les organisations de la société civile et les groupes d'intérêt. Les activités de conseil visaient à soutenir l'utilisation des programmes et à développer du matériel pédagogique pour le portail d'apprentissage numérique e-Koolikott.

Statut

À mi-parcours: limité

Bien que certains travaux connexes aient déjà commencé avant le début du plan d'action, le rapport d'avancement de la GIR ne fait état que de la mise en œuvre limitée de cet engagement. À mi-parcours, le Ministère de l'éducation et de la recherche avait mis au point un modèle spécial pour les compétences numériques et un groupe de travail composé de deux enseignants et de deux chercheurs, chargé d'élaborer les notes conceptuelles pour les programmes de matières en sciences sociales. Le travail de développement, de conseil et de consultation de la société civile et des groupes d’intérêt n’a pas encore commencé.[Remarque 67: veuillez consulter le rapport d'avancement IRM 2016-2017 pour plus de détails.]

Fin du mandat: limité

Au terme du plan d'action, la réalisation de cet engagement reste limitée. Selon le rapport d'autoévaluation du gouvernement, des progrès ont été réalisés à la suite de l'évaluation à mi-parcours, bien qu'aucun des jalons n'ait été atteint.

À l’automne, 2018, le groupe d’experts chargé d’élaborer les programmes de matières en sciences sociales a publié une première note conceptuelle décrivant les compétences essentielles et les acquis de l’apprentissage pour les disciplines de sciences sociales. Il était en train d’élaborer les nouveaux programmes sur la base de ces travaux.[Note 68: Pille Liblik et Kaisa Musting (ministère de l'Éducation et de la Recherche), interview accordée à 22 November 2018, chercheur à l'IRM] Selon le ministère de l'Education et de la Recherche, quelques groupes d'intérêts sélectionnés ont été consultés au cours du processus, notamment le réseau des organisations estoniennes à but non lucratif, l'institut national pour le développement de la santé et le syndicat des écoliers. Cependant, il a reporté toutes les consultations plus larges des parties prenantes à 2019.

Selon Pille Liblik et Kaisa Musting du ministère de l'Éducation et de la Recherche, les retards dans la mise en œuvre sont dus à la logique et au rythme d'une réforme en cours des programmes scolaires à l'échelle nationale. Cette réforme est centrée sur une nouvelle approche conceptuelle de l'apprentissage, qui vise à donner aux enseignants plus d'autonomie pour développer leurs propres méthodes et pratiques d'enseignement et à favoriser des pratiques de prise de décisions démocratiques à l'école.[Remarque 69: voir https://www.hm.ee/en/learning-approach pour plus d'informations] Comme les programmes de toutes les matières enseignées à l'école sont intégrés, le ministère n'a pas jugé raisonnable de commencer à modifier les programmes des matières en sciences sociales avant de parvenir à un accord sur les objectifs de réforme globaux. Par conséquent, la plupart des travaux sur le développement des nouveaux programmes (jalons 9.1 et 9.2) n’ont commencé que dans 2018, parallèlement au processus de révision de l’ensemble du programme.

En ce qui concerne le jalon 9.3 (conseils aux écoles), une partie du jalon a été mise en œuvre. La Fondation Innove fournit aux écoles des conseils sur la base des besoins afin de soutenir la mise en œuvre du modèle de compétences numériques. Cependant, toutes les activités de conseil concernant l’adoption des nouveaux programmes de sciences sociales ont été reportées à 2019 – 2020.

Le rapport d'autoévaluation du gouvernement et les représentants interrogés soulignent également que l'introduction récente du concept des droits de l'homme dans l'éducation générale est un accomplissement des objectifs de l'engagement. Cependant, comme cette activité ne faisait pas partie du plan d'action à l'origine, elle n'est pas incluse dans l'évaluation de la réalisation de l'engagement. 

At-il ouvert le gouvernement?

Participation civique: n'a pas changé

L’Estonie occupe toujours une place importante dans le développement numérique.[Remarque 70: voir, par exemple, l'index 2017 de l'économie et de la société numériques: http://ec.europa.eu/newsroom/document.cfm?doc_id=43003 ] Cependant, des évaluations des compétences numériques des jeunes ont montré que leur compréhension et leur utilisation des TIC pour la participation civique et leurs interactions avec le gouvernement restent limitées.[Note 71: Cenely Leppik, Hanna-Stella Haaristo et Eve Mägi, IKT-haridus: Digioskuste Õpetamine, Hoiakud et maléfique Üldhariduskoolis ja Lasteaias (Tallinn: Centre Praxis pour les études politiques, 2017-XXXXX) http://www.praxis.ee/wp-content/uploads/2016/08/IKT-hariduse-uuring_aruanne_mai2017.pdf. ] Cet engagement visait à contribuer à un système éducatif et à soutenir la démocratie participative en encourageant les compétences numériques des élèves. Cela permettrait aux jeunes de participer efficacement à la société civile à l'ère numérique. Bien que l'impact du développement du curriculum sur la participation civique réelle ne puisse être observé et évalué qu'à long terme, l'engagement visait également à impliquer la société civile et les groupes d'intérêts dans le processus. À cet égard, l'engagement aurait pu potentiellement contribuer à la transparence des pratiques gouvernementales dans les délais impartis par le plan d'action. Cependant, comme la mise en œuvre a été considérablement retardée et qu'elle n'a jusqu'à présent pas impliqué de consultation notable des parties prenantes ni d'activités de mobilisation, les pratiques gouvernementales en matière de participation civique n'ont pas changé. En outre, certains experts qui ont suivi de près le processus affirment également que toutes les parties prenantes intéressées ne disposaient pas d'informations sur l'état d'avancement de l'engagement,[Note 72: Kaarel Haav (Forum estonien de l'éducation), interview du chercheur IRM, 8 November 2018] limitant ainsi la participation effective. Le ministère de l'Education et de la Recherche justifie ce choix sur la base de la logique du processus de développement du curriculum: un débat plus large sur les programmes de sciences sociales est considéré comme donnant des résultats plus fructueux une fois qu'un groupe d'experts a formulé une note conceptuelle initiale.[Note 73: Pille Liblik et Kaisa Musting (ministère de l'Éducation et de la Recherche), interview accordée à 22 November 2018, chercheur à l'IRM]

Reportés?

Cet engagement a été reporté dans le prochain plan d'action (engagement 6 - «Développer des attitudes et des compétences en matière de démocratie participative»). La mise en œuvre des étapes clés de l'engagement ayant été retardée, certaines des mêmes activités ont été prolongées dans le prochain plan d'action. L'engagement du nouveau plan d'action est axé sur la consultation et la participation des groupes d'intérêt (y compris les organisations de la société civile et les organisations de la jeunesse) à l'élaboration de la stratégie nationale de recherche et d'éducation pour 2021.-2035 et les compétences liées à la participation numérique et démocratique dans les programmes scolaires. À la fin de 2018, lorsque les groupes d’experts finaliseront leurs travaux sur la rédaction de la note conceptuelle pour les programmes intégrés de sujets sociaux, le document sera ouvert à une discussion plus large des parties prenantes et à une contribution de 2019 de janvier à avril, principalement par le biais de séminaires de discussion.


Engagements

  1. Élaboration de politiques transparente et inclusive

    EE0048, 2018, Gouvernement électronique

  2. Élaboration de politiques inclusives

    EE0049, 2018, Renforcement des capacités

  3. Transparence du Riigikogu

    EE0050, 2018, Accès à l'information

  4. Plans d'action des gouvernements nationaux et locaux

    EE0051, 2018, Prestation de services publics

  5. Présentation des services publics locaux

    EE0052, 2018, Accès à l'information

  6. Renforcement des capacités de la démocratie participative

    EE0053, 2018, Renforcement des capacités

  7. e-Tax and Customs Board 2020

    EE0039, 2016, Gouvernement électronique

  8. Réduire la bureaucratie et un État plus simple - le projet Zéro bureaucratie

    EE0040, 2016, Renforcement des capacités

  9. Mise en œuvre des principes de la gouvernance ouverte au niveau local à la suite de la réforme administrative

    EE0041, 2016, Renforcement des capacités

  10. Élaboration de politiques plus inclusives au niveau du gouvernement central

    EE0042, 2016, Gouvernement électronique

  11. Une législation plus ouverte et transparente

    EE0043, 2016, Anti-Corruption

  12. Augmentation de la capacité d'engagement des autorités de l'État et de la capacité de participation des organisations non gouvernementales dans l'élaboration des politiques

    EE0044, 2016, Renforcement des capacités

  13. Intensifier la budgétisation participative au niveau local

    EE0045, 2016, Gouvernement électronique

  14. Accroître la transparence du financement des organisations non gouvernementales

    EE0046, 2016, Anti-Corruption

  15. Définir la démocratie participative et développer les compétences numériques dans l'éducation scolaire

    EE0047, 2016, Renforcement des capacités

  16. Visualisation du processus d'élaboration des politiques

    EE0016, 2014, Règlement ouvert

  17. Mise à niveau des canaux de participation

    EE0017, 2014, Gouvernement électronique

  18. Amélioration du site Web du gouvernement

    EE0018, 2014, Gouvernement électronique

  19. Norme pour les demandes d'informations

    EE0019, 2014, Gouvernement électronique

  20. Avis préalable sur les processus d'élaboration des politiques

    EE0020, 2014, Règlement ouvert

  21. Participation à la prise de décision à un stade précoce

    EE0021, 2014, Règlement ouvert

  22. Accès anticipé aux décisions de politique fiscale

    EE0022, 2014, Règlement ouvert

  23. Meilleur mécanisme de rétroaction

    EE0023, 2014, Règlement ouvert

  24. Sélection et financement des projets de participation

    EE0024, 2014, Espace civique

  25. Outil Web pour la soumission des mémoires collectifs

    EE0025, 2014, Gouvernement électronique

  26. Directives pour la participation des fonctionnaires

    EE0026, 2014, Renforcement des capacités

  27. Formation des organisations de la société civile (OSC)

    EE0027, 2014, Renforcement des capacités

  28. Transactions du gouvernement central

    EE0028, 2014, Gouvernement électronique

  29. Transactions des autorités locales avec des entités privées

    EE0029, 2014, Espace civique

  30. Dépenses publiques à but non lucratif

    EE0030, 2014, Espace civique

  31. Lignes directrices pour la budgétisation des citoyens

    EE0031, 2014, Renforcement des capacités

  32. Lignes directrices pour la refonte des services publics

    EE0032, 2014, Gouvernement électronique

  33. Registre des services publics

    EE0033, 2014, Accès à l'information

  34. Services publics centrés sur l'utilisateur

    EE0034, 2014, Gouvernement électronique

  35. Accès aux services électroniques pour les non-résidents

    EE0035, 2014, Citoyenneté et Immigration

  36. Open Data Portal

    EE0036, 2014, Accès à l'information

  37. Données d'ouverture

    EE0037, 2014, Accès à l'information

  38. Soutenir l'utilisation de données ouvertes non gouvernementales

    EE0038, 2014, Accès à l'information

  39. Rédaction d'un livre vert sur l'organisation des services publics

    EE0001, 2012, Prestation de services publics

  40. Mise en œuvre du plan d'action Eesti.Ee

    EE0002, 2012, Gouvernement électronique

  41. Rédaction d'un livre vert sur la mise à disposition de données publiques sous une forme lisible par machine

    EE0003, 2012, Gouvernement électronique

  42. Création d'un référentiel de données publiques

    EE0004, 2012, Gouvernement électronique

  43. Lancement de projets pilotes de services de données publiques basés sur la technologie Cloud

    EE0005, 2012, Gouvernement électronique

  44. Directives interactives et formation à la mise en œuvre des bonnes pratiques d'engagement du public

    EE0006, 2012,

  45. Lancement du système d'évaluation d'impact

    EE0007, 2012, Législation et réglementation

  46. Aperçu des processus de travail des ministères

    EE0008, 2012, Renforcement des capacités

  47. Intégration de l'évaluation d'impact dans le processus de participation du public

    EE0009, 2012, Législation et réglementation

  48. Création d'une base de données de déclarations d'intérêts économiques

    EE0010, 2012, Anti-Corruption

  49. Ajustement du système de financement des associations à but non lucratif et mise en place d'un système de divulgation

    EE0011, 2012, secteur privé

  50. Engagement étoilé Élaboration d'une proposition pour l'élaboration d'une stratégie anti-corruption

    EE0012, 2012, Anti-Corruption

  51. Projet de loi anti-corruption

    EE0013, 2012, Anti-Corruption

  52. Création du conseil d'éthique publique

    EE0014, 2012, Anti-Corruption

  53. Organisation de la formation en éthique pour les employés de diverses organisations du secteur public (y compris les fonctionnaires)

    EE0015, 2012, Renforcement des capacités

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!