Ignorer la navigation
Estonie

Plans d'action des gouvernements nationaux et locaux (EE0051)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action estonien 2018-2020

Cycle du plan d'action : 2018

Statut : Actif

Institutions

Institution chef de file : le ministère des Finances

Institution(s) de soutien : Municipalités, Association des villes et municipalités rurales estoniennes, Académie de gouvernance en ligne

Domaines politiques

Engagements locaux, Participation du public

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport sur les résultats de transition de l'Estonie 2018-2020, Rapport sur le design en Estonie 2018-2020

Suivi : Non

Premiers résultats : aucune donnée IRM

Design i

Vérifiable : Oui

En rapport avec les valeurs de l'OGP : accès à l'information, participation civique, technologie

Impact potentiel:

Mise en œuvre i

Achèvement:

Détails

Développer des plans d'action et des activités de gouvernement ouvert dans les gouvernements locaux
Date de début et de fin de l'engagement
Septembre 2018 - Décembre 2020
Agence d’exécution / acteur principal Ministère des finances
Autres acteurs impliqués Acteurs d’État impliqués Municipalités
OSC, secteur privé, organisations multilatérales, groupes de travail Association des villes et municipalités rurales estoniennes, e-Governance Academy
Description de l'engagement
Quel est le problème public que l'engagement traitera? À la suite de la réforme administrative-territoriale de 2017, il existe en Estonie des gouvernements locaux de type 79, qui adhèrent pour la plupart aux principes de gouvernement ouvert (par exemple, publication d'informations sur leur site Web, conseils de jeunes, retransmissions de séances du conseil sur VOLIS, budgétisation inclusive). pas toujours réfléchir à leurs activités et les mettre en œuvre systématiquement. Certaines administrations locales n'engagent pas le public et les organisations non gouvernementales, d'autres ne publient pas suffisamment leurs activités, ne notifient pas, etc.

Dans le cadre du plan d'action 2016 – 2018 OGP, l'e-Governance Academy a aidé à élaborer un plan d'action pour un gouvernement ouvert dans deux administrations locales, Elva et Lääneranna, et a formulé des recommandations générales pour un gouvernement ouvert dans toutes les administrations locales. D'autres activités sont nécessaires pour présenter ces recommandations aux dirigeants locaux ainsi qu'aux citoyens et pour passer à l'action.
Quel est l'engagement? Soutenu par le Fonds social européen, le ministère des Finances organise un appel à propositions visant à renforcer les capacités de coopération et de leadership des gouvernements locaux, permettant notamment de solliciter un soutien pour la promotion d'un gouvernement ouvert; Les demandes peuvent être soumises par tous les gouvernements locaux, leurs associations, les organisations engagées dans d'autres domaines et les associations non gouvernementales qui souhaitent contribuer à la sensibilisation aux activités du gouvernement ouvert ou à sa mise en œuvre au niveau local.
Comment l'engagement contribuera-t-il à résoudre le problème public? La sensibilisation aux principes de gouvernement ouvert est accrue et le respect de ces principes garantit une participation plus efficace des citoyens et une meilleure disponibilité des informations relatives à la prise de décision.
À quelles valeurs d'OGP cet engagement est-il pertinent? Transparence
Participation civique
Informations supplémentaires Le budget exact et le nombre de projets dépendent des demandes présentées aux autorités locales et des résultats de l'évaluation des projets par rapport à d'autres projets. L'activité est financée à partir des mesures de l'axe prioritaire de la capacité administrative.
Étape de début d'activité: Date de fin:
Discuter des conditions de l'appel à propositions avec les parties prenantes. Septembre 2018 Septembre 2018
Annonce de l'appel à propositions. Octobre 2018 Décembre 2018
Au moins cinq gouvernements locaux ont élaboré leurs plans d'action pour un gouvernement ouvert ou mis en œuvre des activités visant à mieux faire connaître les principes du gouvernement ouvert et leur mise en œuvre. Décembre 2018 Décembre 2020

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

4. Développer des plans d'action et des activités de gouvernement ouvert dans les gouvernements locaux

Langue de l'engagement telle qu'elle apparaît dans le plan d'action (44):

«Soutenu par le Fonds social européen, le ministère des Finances organise un appel à propositions pour renforcer les capacités de coopération et de leadership des gouvernements locaux, permettant notamment de solliciter un soutien pour la promotion d'un gouvernement ouvert. Les demandes peuvent être soumises par tous les gouvernements locaux, leurs associations, les organisations engagées dans d'autres domaines et les associations non gouvernementales qui souhaitent contribuer à la sensibilisation aux activités du gouvernement ouvert ou à sa mise en œuvre au niveau local. "

Jalons:

4.1 Discuter des conditions de l'appel à propositions avec les parties prenantes

4.2 Annonce de l'appel à propositions

4.3 Au moins cinq gouvernements locaux ont élaboré leurs plans d'action pour un gouvernement ouvert ou mis en œuvre des activités visant à sensibiliser davantage aux principes de gouvernement ouvert et à leur mise en œuvre

Date de début: Septembre 2018

Date de fin: Décembre 2020

Contexte et objectifs

Cet engagement poursuit le travail du précédent plan d'action visant à combler les lacunes dans la mise en œuvre des principes de gouvernement ouvert dans les municipalités locales estoniennes. Selon l'énoncé du problème figurant dans le plan d'action, la plupart des municipalités adhèrent aux valeurs du gouvernement ouvert, mais leur approche de la mise en œuvre des principes de gouvernement ouvert n'est pas systématique, en particulier en offrant des possibilités d'accès public à l'information et à la participation des citoyens. Certaines mesures ont déjà été prises. Dans 2014-2016, l’e-Governance Academy a réalisé le projet “Open Government Partnership dans les municipalités locales » (45) où huit municipalités locales ont adopté un plan local pour la mise en œuvre des principes de gouvernement ouvert. Dans 2017, le gouvernement a finalisé une vaste réforme administrative-territoriale qui a réduit le nombre de gouvernements locaux de 213 à 79 et a affecté le travail de la plupart des municipalités. Immédiatement après la réforme, l'e-Governance Academy a mis en œuvre le projet pilote «Gouvernement ouvert dans les municipalités en fusion». (46) dans deux municipalités locales (Elva et Lääneranna) récemment fusionnées. À la suite d'un processus de collaboration, l'Académie a élaboré des recommandations sur mesure pour la mise en œuvre des principes de gouvernement ouvert dans les deux municipalités et des recommandations génériques pour les autres administrations locales. (47)

Krista Habakukk du Mouvement des villages estoniens Kodukant reconnaît que les municipalités nouvellement fusionnées après la réforme doivent mettre en place de nouvelles structures d'interaction et de collaboration avec les communautés locales et que beaucoup ont besoin d'un soutien pour mettre en place des pratiques de gouvernement ouvert. (48) Selon Kodukant, les communautés perçoivent le besoin de renforcer la position des «anciens du village» et des leaders de la communauté locale en tant que médiateurs entre la communauté et le gouvernement local. Les responsables locaux et les organisations de la société civile ont également besoin d'une formation systématique pour développer les compétences nécessaires à la participation et à la participation démocratiques. Selon Ott Kasuri de l'Association des villes et municipalités rurales estoniennes (AECM), les municipalités pourraient bénéficier d'un renforcement des capacités en matière de compétences de gestion et de collaboration, ainsi que d'un engagement communautaire et d'une communication ouverte avec les citoyens. (49)

Cet engagement s'appuie sur les résultats des projets précédents pour encourager davantage de municipalités à adopter des plans d'action pour un gouvernement ouvert. Selon Kaie Küngas du ministère des Finances, le principal objectif du gouvernement est de sensibiliser davantage les municipalités locales au gouvernement ouvert. (50) À cette fin, le ministère des Finances prévoit de financer l'élaboration de plans d'action pour les gouvernements locaux ouverts par le biais d'un appel à propositions du Fonds social européen (FSE). Les gouvernements locaux étant libres de développer le contenu de ces projets, la pertinence de l’engagement vis-à-vis des valeurs OGP ne sera révélée que lorsque les projets auront été choisis. Cependant, sur la base de projets similaires dans le plan d’action précédent, cet engagement peut être considéré comme potentiellement pertinent pour l’accès à l’information et la participation citoyenne. Ott Kasuri (AECM) estime que le financement de tels projets est une mesure de soutien indispensable pour les gouvernements locaux, qui contribue à amplifier les résultats des projets précédents et à promouvoir une culture de gouvernance ouverte. (51)

L'engagement comporte trois étapes vérifiables, qui consistent à discuter de l'appel à propositions avec les parties prenantes concernées, à l'annoncer et à mettre en œuvre des projets de gouvernement ouvert dans au moins cinq gouvernements locaux. Malgré cet objectif quantitatif, le plan d'action indique que le nombre exact de projets financés dépend du nombre de demandes soumises et des limites budgétaires. Selon Kaie Küngas, du ministère des Finances, l'interprétation concrète de ce jalon par le ministère est flexible. Outre les projets financés au titre de l'appel du FSE, elles comptent également les initiatives des municipalités locales visant à élaborer des plans d'action pour un gouvernement ouvert, ainsi que les activités de soutien du ministère. vers la cible. (52) À titre d'exemple, le ministère prévoit d'organiser une journée d'information sur le gouvernement ouvert à l'intention des municipalités avec l'e-Governance Academy de 2019.

Malgré sa pertinence, l'engagement ne répond qu'à une partie des besoins des municipalités locales. Il le fait à petite échelle en mettant en œuvre cinq projets, dont l'un peut inclure l'organisation d'un événement d'information pour les municipalités. Lors de l'élaboration du plan d'action, l'e-Governance Academy a proposé de financer au moins les projets 20. Toutefois, en raison des limites budgétaires et de l’incertitude quant au nombre de municipalités souhaitant mettre en œuvre des projets de gouvernement ouvert, le ministère a ramené ce nombre à cinq. (53) Bien que cet objectif ne soit pas particulièrement ambitieux, le ministère a pris les moyens de promouvoir largement les possibilités de financement du FSE auprès des administrations locales et de partager les bonnes pratiques existantes au-delà des municipalités qui ont mis en œuvre des projets d'administration ouverte. (54) Cela permet d'évaluer l'impact potentiel de cet engagement comme modéré au cas où les plans existants seraient suivis. Tout en finançant des projets individuels et en menant des informations, les événements sont une étape importante dans la réalisation des objectifs du gouvernement, mais pour avoir un impact majeur, il faudrait tout de même un ensemble d’activités plus systématiques et plus diversifiées à une échelle beaucoup plus grande.

Prochaines étapes

Les besoins et les lacunes identifiés par les parties prenantes, ainsi que les résultats positifs des projets pilotes du plan d’action précédent, indiquent la valeur et l’importance des engagements du PGO ciblant les municipalités locales. Par conséquent, le chercheur de l'IRM recommande au gouvernement de poursuivre cet engagement dans le prochain plan d'action et de concevoir un ensemble plus systématique d'activités avec des objectifs plus ambitieux. Au lieu de financer quelques projets dans des municipalités individuelles, le ministère des Finances pourrait associer l'AECM et des organisations de la société civile, telles que l'e-Governance Academy, Kodukant et le réseau des organisations estoniennes à but non lucratif (NENO), afin de développer conjointement un programme complet de promotion de la transparence gouvernementale et de la participation. la démocratie dans les municipalités locales. Le programme pourrait inclure diverses mesures, telles que:

  • Mener des activités de sensibilisation pour diffuser des informations sur les valeurs du gouvernement ouvert et Open Government Partnership, exemples de réussite existants (par exemple, municipalité d'Elva) et lignes directrices (par exemple, instructions pour la mise en œuvre de la budgétisation participative au niveau local, élaborées dans le cadre du plan d'action précédent de l'OGP) (55)).
  • Fournir un soutien financier continu aux municipalités pour l’élaboration de plans d’action locaux pour le gouvernement ouvert. Le ministère des Finances pourrait soutenir ces efforts en diffusant des informations sur des projets similaires antérieurs, afin que les nouveaux candidats puissent tirer parti des résultats. Le processus de développement du plan d'action collaboratif appliqué par e-Governance Academy dans les projets précédents semble être un modèle potentiellement utile à reproduire.
  • Fournir des conseils réguliers aux municipalités qui souhaitent construire des structures et des processus pour soutenir les valeurs du gouvernement ouvert.
  • Concevoir un programme de formation sur la participation et l'engagement démocratiques à l'intention des responsables des municipalités locales et des parties prenantes des OSC. Bien que le programme de formation en cours destiné aux fonctionnaires (engagement 2 de ce plan d'action) vise également les fonctionnaires des administrations locales, le gouvernement pourrait envisager d'élaborer un programme de formation spécialisé adapté aux besoins et aux particularités des processus de prise de décision au niveau local. Selon Krista Habakukk (Kodukant, Le Mouvement des villages), l'un des domaines cruciaux dans lequel il conviendrait de travailler devrait être l'instauration d'un climat de confiance entre les décideurs locaux et les communautés locales. (56) Des formations conjointes et une plate-forme pour discuter de manière constructive des problèmes locaux pourraient constituer un moyen d'accroître la confiance mutuelle.
  • Selon Habakukk, les anciens du village ont également souligné la nécessité d'un éventuel amendement législatif dans la loi sur l'organisation des collectivités locales afin de soutenir l'utilisation par les citoyens du droit d'initiative législative. La loi en vigueur autorise les résidents d'une municipalité à faire des propositions législatives au gouvernement local s'ils sont signés par au moins 1 pour cent des résidents de la municipalité. (57) Cependant, dans les nouvelles et grandes municipalités, les communautés plus petites et plus éloignées au sein de la municipalité peuvent avoir plus de difficultés à recueillir les signatures d'au moins 1 pour cent des habitants et peuvent donc être dans une position inégale pour utiliser cet instrument de démocratie.
  • Enfin, Ott Kasuri (AECM) note que le ministère des Finances et les collectivités locales pourraient également envisager de développer davantage les systèmes d’information KOVTP et VOLIS utilisés par de nombreuses municipalités pour interagir avec les citoyens, retransmettre les séances des assemblées locales, mettre en œuvre des processus de budgétisation participative, etc. . (58) Selon Kasuri, cela nécessite de résoudre la question du financement et de la propriété de ces systèmes.
(47) Ce projet a été mis en œuvre dans le cadre du plan d'action OGP 2016-2018 de l'Estonie. Le rapport de fin d’exercice IRM contient une discussion plus détaillée des résultats, http://live-ogp.pantheonsite.io/sites/default/files/Estonia_End-of-Term_Report_2016-2018_EN.pdf
(48) Entretien d'un chercheur de l'IRM avec Krista Habakukk (Kodukant, le mouvement villageois), 29 March 2019.
(49) Communication par courrier électronique d'un chercheur de l'IRM avec Ott Kasuri (Association des villes et municipalités rurales estoniennes), 29 March 2019.
(50) Entretien d'un chercheur de l'IRM avec Kaie Küngas (ministère des Finances), 28 March 2019.
(51) Communication par courrier électronique d'un chercheur de l'IRM avec Ott Kasuri.
(52) Entretien du chercheur IRM avec Kaie Küngas.
(53) Entretien d'un chercheur de l'IRM avec Liia Hänni (Académie de la gouvernance électronique), 27 March 2019.
(54) Le chercheur de l'IRM a obtenu ces informations de Kaie Küngas (ministère des Finances) lors de l'examen préalable à la publication de ce rapport.
(56) Entretien de Krista Habakukk avec un chercheur de l'IRM.
(57) Chapitre 4 de la loi sur l'organisation des collectivités locales, https://www.riigiteataja.ee/en/eli/ee/506112013013/consolide/current
(58) Communication par courrier électronique d'un chercheur de l'IRM avec Ott Kasuri.

Résumé du statut de fin de session IRM

4. Plans d'action et activités de gouvernement ouvert dans les gouvernements locaux

Achèvement : terminé:

Pendant la période du plan d'action, le ministère des Finances a financé le développement de projets de gouvernement ouvert dans trois municipalités locales (Põlva, Valga et Rakvere vald) par le biais d'un appel à propositions ouvert financé par le Fonds social européen. (54) Huit propositions n'ont pas reçu de financement en raison d'une forte concurrence (seulement environ la moitié des propositions des municipalités ont été retenues). (55) Cela n'a pas atteint l'objectif du plan d'action de mettre en œuvre des projets liés au gouvernement ouvert dans au moins cinq municipalités. (56)

Pour atteindre l'objectif de cet engagement d'améliorer la sensibilisation des autorités locales au gouvernement ouvert, le ministère des Finances a organisé un séminaire pour les municipalités locales en juin 2019, partageant les informations et les meilleures pratiques des plans d'action OGP précédents. Des fonctionnaires de 20 municipalités ont participé au séminaire. (57)

Le gouvernement continuera de promouvoir les principes de gouvernement ouvert au niveau local dans le prochain plan d'action OGP. Le ministère des Finances organisera régulièrement des ateliers de gouvernement ouvert pour les municipalités locales (Engagement 3), tandis que le ministère de l'Intérieur proposera un programme de développement sur la co-création de politiques pour cinq municipalités locales dans le but de co-créer un modèle de travail pour les collectivités locales. engagement communautaire avec les citoyens (Engagement 4). (58)

(54) Informations sur le dispositif de financement et les projets financés en 2019 : https://www.rtk.ee/kohalik-ja-regionaalne-arendusvoimekus - koostoo-ja-teenuste-osutamine-2019 (les informations sur le concours 2018 ne sont plus disponibles en raison du transfert du Centre de services partagés de l'État sur un nouveau site Internet).
(55) Entretien avec Kaie Küngas (ministère des Finances), 20 avril 2021.
(57) Entretien avec Kaie Küngas (ministère des Finances), 20 avril 2021.

Engagements

Open Government Partnership