Ignorer la navigation
France

Stratégies et administration de données améliorées (FR0034)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d’Action France 2018-2020

Cycle du plan d'action: 2018

Statut: actif

Institutions

Institution chef de file: ministre d'État chargée du secteur numérique, adjoint au premier ministre

Institution (s) de soutien: Tous les ministères

Domaines politiques

Accès à l'information, Capacité? bâtiment, Gérance des données et confidentialité, Gouvernance numérique, E-gouvernement, Open Data

Revue IRM

Rapport IRM: France Design Report 2018-2020

En vedette: en attente de révision IRM

Premiers résultats: examen IRM en attente

Design i

Vérifiable: oui

Pertinent avec les valeurs du PGO: accès à l'information, participation civique

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement: examen IRM en attente

Description

Nommer des administrateurs ministériels des données et soutenir la mise en œuvre du principe de «l'ouverture par défaut»
Institution (s) principale (s):
Ministre délégué chargé du secteur numérique, adjoint au Premier ministre
Autres parties prenantes:
Tous les ministères
Engagement fondé sur: engagement no. 11 Coproduire avec la société civile l'infrastructure de données essentielle à la société et à l'économie; engagement no 12 Poursuivre l’ouverture des ressources juridiques et la collaboration avec la société civile sur l’ouverture de la loi et l’engagement no. 15 Renforcer la politique gouvernementale en matière d'ouverture et de diffusion des données du PAN pour 2015-2017
Principes OGP auxquels l'engagement est associé:
L'accès à l'information, la responsabilité, l'innovation et la technologie pour l'ouverture
Défis
Les données publiques peuvent être exploitées pour améliorer le fonctionnement des ministères, la transparence de l'action publique et le développement du secteur économique.
Pour accélérer le mouvement déjà en place et reconnu au niveau international en termes d'ouverture et de valorisation des données, tous les ministères doivent maintenant s'impliquer dans la mise en pratique de la politique des données. Cette politique de données doit combiner les données ouvertes avec les exigences de protection des données personnelles, conformément au code français des relations entre le public et l'administration et au règlement général sur la protection des données (RGPD).
Ambitions
Nommer un administrateur ministériel des données au sein de chaque ministère: il / elle sera chargé (e) de coordonner la politique des données au sein de son ministère, en liaison avec le Secrétariat général: inventaire des données existantes et en cours d'utilisation (cartographie), identification des données de référence à venir au sein du ministère, circulation des données (stratégie API, participation à la politique nationale d'ouverture des données publiques, protection des données à caractère personnel, projets d'anonymisation ou de pseudonymisation des données), utilisation des données pour les besoins spécifiques du ministère (notamment par la science des données et l'intelligence artificielle) .
Superviser le réseau des administrateurs ministériels de données: l'administrateur général des données sera chargé de superviser ce réseau afin de faciliter le partage d'expériences et la mutualisation des ressources interministérielles (configuration de l'API, plates-formes de partage de données, anonymisation, etc.).
Soutenir la mise en œuvre du principe d'ouverture par défaut: afin d'aider les administrations à respecter les obligations juridiques énoncées dans la loi sur la République numérique (notamment le principe d'ouverture par défaut), une série de ressources (guide pratique, formation des fonctionnaires) réalisé en collaboration avec le réseau d’administrateurs de données ministériels et de ré-utilisateurs.
La carte routière en détail

Nommer un administrateur de données ministériel au sein de chaque ministère Semestre 1 et 2 2018
Superviser le réseau des administrateurs de données ministériels (en collaboration avec l'administrateur général des données du Département interministériel des systèmes numériques, d'information et de communication du gouvernement (DINSIC) Semestres 1 et 2 2018
Soutenir les ministères et renforcer le dialogue sur l’ouverture des données publiques:
Publier un guide pédagogique sur l’ouverture des données publiques, qui rappelle en particulier
du nouveau cadre juridique (loi sur la République numérique, GDPR)
Offrir une formation aux officiels
Impliquer les utilisateurs de données de nouveau dans l’élaboration des futures stratégies d’open data
(par le biais de hackathons, consultations ou formations par exemple)
• Evaluer l’impact de l’ouverture des données publiques:
Organisez une journée d’étude pour comprendre les impacts de la
ouvrir des données publiques
Développer des outils (indicateurs, data science, etc.) pour mesurer
l'impact des instruments d'ouverture des données publiques sur
l'économie, la vie démocratique et d'autres domaines
Mettre en place un groupe de travail international sur l’impact de
ouvrir des données publiques pour discuter des retours d'expérience d'autres pays
Etat pour le secteur numérique, attaché au Premier ministre

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

5. Nommer des administrateurs ministériels des données et soutenir la mise en œuvre du principe de «l'ouverture par défaut»

Langue de l'engagement telle qu'elle apparaît dans le plan d'action:

Les données publiques peuvent être exploitées pour améliorer le fonctionnement des ministères, la transparence de l'action publique et le développement du secteur économique.

Pour accélérer le mouvement déjà en place et reconnu au niveau international en termes d'ouverture et de valorisation des données, tous les ministères doivent maintenant s'impliquer dans la mise en pratique de la politique des données. Cette politique de données doit combiner les données ouvertes avec les exigences de protection des données personnelles, conformément au code français des relations entre le public et l'administration et au règlement général sur la protection des données (RGPD).

Nommer un administrateur ministériel des données au sein de chaque ministère: il / elle sera chargé (e) de coordonner la politique des données au sein de son ministère, en liaison avec le Secrétariat général: inventaire des données existantes et en cours d'utilisation (cartographie), identification des données de référence à venir au sein du ministère, circulation des données (stratégie API, participation à la politique nationale d'ouverture des données publiques, protection des données à caractère personnel, projets d'anonymisation ou de pseudonymisation des données), utilisation des données pour les besoins spécifiques du ministère (notamment par la science des données et l'intelligence artificielle) .

Superviser le réseau des administrateurs ministériels de données: l'administrateur général des données sera chargé de superviser ce réseau afin de faciliter le partage d'expériences et la mutualisation des ressources interministérielles (configuration de l'API, plates-formes de partage de données, anonymisation, etc.).

Soutenir la mise en œuvre du principe d'ouverture par défaut: afin d'aider les administrations à respecter les obligations juridiques énoncées dans la loi sur la République numérique (notamment le principe d'ouverture par défaut), une série de ressources (guide pratique, formation des fonctionnaires) réalisé en collaboration avec le réseau d’administrateurs de données ministériels et de ré-utilisateurs.

Milestones

5.1 Nommer un administrateur ministériel des données au sein de chaque ministère

5.2 Supervise le réseau d’administrateurs ministériels de données (en collaboration avec l’administrateur général de données du Département interministériel des systèmes numériques pour l’information et la communication (DINSIC)).

5.3 Soutenir les ministères et renforcer le dialogue sur l’ouverture des données publiques:

  • Publier un guide pédagogique sur l’ouverture des données publiques, qui rappelle en particulier

    du nouveau cadre juridique (loi sur la République numérique, GDPR)

  • Offrir une formation aux officiels
  • Impliquer les réutilisateurs de données dans l'élaboration de futures politiques en matière de données ouvertes (via des hackathons, des consultations ou des formations, par exemple)

5.4 Évaluez l’impact de l’ouverture de données publiques:

  • Organiser une journée d'étude pour comprendre les impacts de l'ouverture des données publiques
  • Développer des outils (indicateurs, data science, etc.) pour mesurer l'impact des instruments d'ouverture des données publiques sur l'économie, la vie démocratique et d'autres domaines
  • Mettre en place un groupe de travail international sur l'impact de l'ouverture des données publiques pour discuter des retours d'informations d'autres pays

Date de début: 2018

Date de fin: 2020

Contexte et objectifs

Le rapport de fin de période IRM du plan d'action français 2015 – 2017 indiquait que «la sensibilisation et l'intérêt pour l'open data et le gouvernement ouvert ne sont pas égaux entre les ministères. Etalab n'a toujours pas suffisamment de poids pour centraliser et diffuser l'information de manière efficace, ce que les parties prenantes ont reconnu. . . la prise de conscience et la participation restent anecdotiques. . . [et qu'il y a] un manque général de soutien de haut niveau pour le sujet dans son ensemble ainsi que pour les activités des correspondants de données ouvertes dans chaque ministère. " Le département interministériel des systèmes gouvernementaux de numérisation, d'information et de communication (DINSIC) est chargé d'aider les ministères et les agences dans leurs efforts en matière de données ouvertes. Le DINSIC gère le système de données ouvert public. Il organise des réunions bimensuelles de coordination interministérielle et organise régulièrement des «sprints de données ouvertes» pour identifier des ensembles de données à fort impact avec chaque ministère. Le DINSIC organise des réunions tous les trois ou quatre mois avec tous les administrateurs de données pour échanger des bonnes pratiques et des défis. Il organise également des ateliers thématiques réguliers.

Le gouvernement a décidé de remédier au manque de connaissances internes et de préoccupation concernant les données ouvertes dans le nouveau plan d'action en nommant des administrateurs de données spécialisés dans chaque ministère. Il en avait nommé huit à la fin de 2017. Dans ce contexte, l’engagement visait à créer un réseau d’administrateurs de données afin de faciliter la circulation des données et des connaissances et de faciliter la mise en œuvre du principe d’open data par défaut au moyen de guides et de formations. L'administrateur était également responsable de l'évaluation de l'impact des données ouvertes. Plusieurs ministères ont pris des engagements distincts concernant leurs propres organisations et données, en précisant comment ils entendaient faciliter une culture de données ouvertes.

Le texte est suffisamment spécifique pour que l'engagement soit vérifiable. La seconde étape concernant le réseau d’administrateurs n’indique cependant pas ce que l’on entend par gestion du réseau, ni à qui incombe la responsabilité.

Cette initiative a un impact potentiel mineur sur l'amélioration de la gouvernance et de la qualité des données. Cet engagement vise principalement à améliorer la gouvernance et la gestion des données publiques au sein de l'administration. Cependant, à partir d'entretiens, le chercheur de l'IRM note que l'engagement pourrait conduire à une amélioration de l'infrastructure de données ouvertes à long terme et de la qualité des informations communiquées au public. Par conséquent, l'engagement est pertinent par rapport à la valeur d'accès à l'information du PGO. Il a du potentiel même s’il n’exige pas la divulgation de nouvelles données ou informations par lui-même. Il est également pertinent pour la participation citoyenne, l’un des jalons étant d’impliquer les utilisateurs de données dans l’élaboration de futures politiques d’open data.

Le texte est suffisamment spécifique pour que l'engagement soit vérifiable. La seconde étape concernant le réseau d’administrateurs n’indique cependant pas ce que l’on entend par gestion du réseau, ni à qui incombe la responsabilité.

Cette initiative a un impact potentiel mineur sur l'amélioration de la gouvernance et de la qualité des données. Il existe actuellement un manque de sensibilisation et de compétence concernant les données ouvertes au sein de l'administration. Cependant, l'engagement est entièrement centré sur le fonctionnement interne de l'administration et ne nécessite aucune information nouvelle pour être accessible.

Prochaines étapes

Le chercheur de l'IRM recommande que l'engagement ne soit pas reporté dans le prochain plan d'action. Le gouvernement pourrait plutôt:

  • Publier des informations sur la coordination interministérielle de la politique de données ouvertes;
  • Clarifier les objectifs et informer le public des différentes réunions de coordination (par exemple, le COPIL bimensuel (comité de pilotage), réunion des administrateurs de données tenue chaque trimestre);
  • Clarifier le statut des engagements supplémentaires spécifiques aux ministères liés aux engagements principaux;
  • Fusionner les engagements qui concernent le soutien apporté aux agences gouvernementales et aux gouvernements locaux afin de clarifier les besoins, les responsabilités et la stratégie; et
  • Lancer une campagne pour sensibiliser le grand public aux données ouvertes afin de stimuler l'intérêt au-delà de la communauté relativement étroite existante et de rendre l'engagement moins tourné vers l'intérieur.
Pour un gouvernement transparent et collaboratif: Plan d'action national français 2018 – 2020, https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2018/08/France-Action-Plan-2018-2020-English.pdf (consulté sur 10 Janvier 2019).
Sofia Wickberg, Mécanisme indépendant de rapport (IRM): Rapport de fin de période en France 2015 – 2017 (Washington DC: Open Government Partnership, 2018), pp. 95 – 96, https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2018/07/France_End-of-Term_Report_2015-2017.pdf (consulté sur 7 Février 2019).
Etalab, responsable de la communication par e-mail avec le chercheur IRM, 21 February 2019.
Six dans les ministères suivants: Environnement, Intérieur, Justice, Agriculture, Santé, Affaires étrangères. Deux dans les directions administratives (DILA et DGFiP); et Xavier Berne, «Données ouvertes: bientôt un administrateur de données» dans Next Ministère?, Next Impact, 2017, https://www.nextinpact.com/news/105291-open-data-bientot-administrateur-donnees-dans-chaque-ministere.htm (consulté sur 10 Février 2019).

Engagements

  1. Transparence des services publics

    FR0030, 2018, Gouvernement électronique

  2. Transparence des marchés publics

    FR0031, 2018, Accès à l'information

  3. Transparence de l'aide au développement

    FR0032, 2018, Accès à l'information

  4. Développer les données ouvertes

    FR0033, 2018, Accès à l'information

  5. Politiques et administration améliorées des données

    FR0034, 2018, Accès à l'information

  6. Transparence des algorithmes publics

    FR0035, 2018, Gouvernement électronique

  7. Open Data au niveau sous-national

    FR0036, 2018, Accès à l'information

  8. State AI Lab

    FR0037, 2018, Prise de décision automatisée

  9. Renforcement des capacités administratives

    FR0038, 2018, Renforcement des capacités

  10. Incubateurs de service public

    FR0039, 2018, Renforcement des capacités

  11. Rationaliser les flux de données

    FR0040, 2018, Accès à l'information

  12. Open Etat Forum

    FR0041, 2018, Gouvernement électronique

  13. Tableau de bord des procédures en ligne

    FR0042, 2018, Gouvernement électronique

  14. Sommet Govtech

    FR0043, 2018, Renforcement des capacités

  15. Mécanismes de consultation publique imrove

    FR0044, 2018, Gouvernement électronique

  16. Transparence internationale et participation citoyenne

    FR0045, 2018, Aide

  17. Participation publique au développement durable

    FR0046, 2018, Accès à l'information

  18. Science ouverte

    FR0047, 2018, Accès à l'information

  19. Participation citoyenne à la Cour des comptes

    FR0048, 2018, Accès à l'information

  20. Transparence du secteur privé

    FR0049, 2018, Accès à l'information

  21. Accès à l'information sur les agents publics

    FR0050, 2018, Accès à l'information

  22. Données ouvertes sur les autorités régionales et locales

    FR0001, 2015, Accès à l'information

  23. Publication en ligne des décisions et des rapports du conseil municipal

    FR0002, 2015, Gouvernement électronique

  24. Publier des permis de construire en format Open Data

    FR0003, 2015, Accès à l'information

  25. Engagement étoilé Augmenter la transparence des marchés publics

    FR0004, 2015, Accès à l'information

  26. Améliorer la transparence de l'aide internationale au développement

    FR0005, 2015, Accès à l'information

  27. Accès ouvert aux évaluations des politiques publiques

    FR0006, 2015, Gouvernement électronique

  28. Impliquer les citoyens dans les travaux des comptes

    FR0007, 2015, Accès à l'information

  29. Accès aux obligations de transparence des agents publics

    FR0008, 2015, Accès à l'information

  30. Engagement étoilé Beneficial ownership

    FR0009, 2015, Anti-Corruption

  31. Transparence dans les industries extractives

    FR0010, 2015, Anti-Corruption

  32. Transparence dans les négociations commerciales internationales

    FR0011, 2015, Accès à l'information

  33. Réparer mon quartier

    FR0012, 2015, Gouvernement électronique

  34. Fix-It numérique

    FR0013, 2015, Accès à l'information

  35. Coproduire l'infrastructure de données avec la société civile

    FR0014, 2015, Accès à l'information

  36. Engagement étoilé Ressources juridiques ouvertes

    FR0015, 2015, Accès à l'information

  37. Mécanismes participatifs de réforme

    FR0016, 2015, Règlement ouvert

  38. Médiation et justice

    FR0017, 2015, Accès à la justice

  39. Engagement étoilé Ouvrir et diffuser des données

    FR0018, 2015, Accès à l'information

  40. Modèles de calcul ouverts et simulateurs

    FR0019, 2015, Accès à l'information

  41. Plateforme ouverte pour les ressources gouvernementales

    FR0020, 2015, Gouvernement électronique

  42. Améliorer les services publics grâce au e-gouvernement et à l'interaction des utilisateurs

    FR0021, 2015, Gouvernement électronique

  43. Habiliter la société civile à soutenir les écoles

    FR0022, 2015, Gouvernement électronique

  44. Diversifier les recrutements au sein des institutions publiques

    FR0023, 2015, Renforcement des capacités

  45. Changement de culture

    FR0024, 2015, Renforcement des capacités

  46. Diffuser l'innovation publique

    FR0025, 2015, Renforcement des capacités

  47. Engagement étoilé Protéger contre les conflits d'intérêts

    FR0026, 2015, Anti-Corruption

  48. Société civile et transparence dans la planification des conférences COP21

    FR0027, 2015, Environnement et climat

  49. Données ouvertes et climat / développement durable

    FR0028, 2015, Accès à l'information

  50. Collaborer avec la société civile sur le climat et le développement durable

    FR0029, 2015, Environnement et climat

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!