Ignorer la navigation
Géorgie

Introduction du système de licence électronique dans le domaine de l'application des ressources naturelles (GE0044)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action national géorgien 2016-2018

Cycle du plan d'action : 2016

Statut : Inactif

Institutions

Institution chef de file : LEPL – Agence nationale pour l'environnement, Ministère de l'environnement et de la protection des ressources naturelles de Géorgie

Institution(s) de soutien : NA

Domaines politiques

Anti-Corruption, Capacité? bâtiment, E-gouvernement, Industries d'extraction, Gestion des Enregistrements

Revue IRM

Rapport IRM: Géorgie Rapport de fin de trimestre 2016-2018, Rapport à mi-parcours sur la Géorgie, 2016-2018

Suivi : Non

Premiers résultats : marginaux

Design i

Vérifiable : Oui

Pertinent pour les valeurs OGP : accès à l'information

Impact potentiel:

Mise en œuvre i

Achèvement:

Détails

Introduction d'un système de licence électronique dans le domaine de l'application des ressources naturelles. À l'heure actuelle, la délivrance de licences d'utilisation de ressources naturelles (sauf pour le pétrole et le gaz naturel) n'est que partiellement électonisée par l'Agence nationale pour l'environnement. Un preneur de licence ne peut participer à la vente aux enchères que par voie électronique. Un citoyen qui est disposé à obtenir une licence et / ou à recevoir tout autre service payant en dehors de la vente aux enchères, dans la vente aux enchères ou après, doit remplir des documents supplémentaires (par exemple, soumission d’une demande et d’autres documents d’accompagnement, consentement et décision du propriétaire, forme statistique, etc.) avant et après la vente aux enchères. Ce processus nécessite du temps et des ressources financières supplémentaires à la fois pour le citoyen et pour l'agence. Le tri et l'analyse des informations reçues de manière non électronique sont une autre complication. Le système de lisibilité actuel pose problème car il est important de diffuser en temps voulu des informations de haute qualité, non seulement pour la constitution de la base de données, mais également pour fournir rapidement des services fiables aux titulaires de licence, demandeurs de licence, structures publiques et autres parties prenantes. Dans le cadre de cet engagement, l’Agence nationale pour l’environnement délivre des licences et fournit d’autres services payants entièrement par voie électronique. Le nouveau système électronique permet aux documents relatifs au domaine des licences d’être disponibles sous forme électronique. En conséquence, l’agence sera en mesure de trier et de constituer la base de données statistiques des informations collectées de manière beaucoup plus efficace. Le système garantira une livraison rapide et de qualité des informations traitées. De plus, le client aura un accès simplifié à toutes les informations publiques (statistiques, carte de ressources en ligne, guide, etc.) disponibles dans le domaine de la licence. Il est important que les titulaires de licence puissent contacter et partager des informations les uns avec les autres. Date de mise en œuvre: 2016-2017 Problèmes à résoudre: L'émission de licences et d'autres types de services n'est que partiellement électronique. La plupart des documents sont disponibles sous forme imprimée, ce qui complique le processus et nécessite plus de temps, ainsi que des ressources financières et humaines supplémentaires. Objectif principal: - Amélioration des services - Simplification des relations entre le gouvernement et le citoyen - Prévention des risques de corruption - Optimisation de l'utilisation des ressources humaines - Plus de transparence lors de la fourniture des services

Résumé du statut de fin de session IRM

3. Introduction d'un système de licence électronique dans le domaine de l'application des ressources naturelles

Texte d'engagement:

À l'heure actuelle, la délivrance de licences d'utilisation de ressources naturelles (à l'exception du pétrole et du gaz naturel) n'est que partiellement automatisée par l'Agence nationale pour l'environnement. Un preneur de licence ne peut participer à la vente aux enchères que par voie électronique.

Un citoyen qui est disposé à obtenir une licence et / ou à recevoir tout autre service payant en dehors de la vente aux enchères, dans la vente aux enchères ou après, doit remplir des documents supplémentaires (par exemple, soumission d’une demande et d’autres documents d’accompagnement, consentement et décision du propriétaire, forme statistique, etc.) avant et après la vente aux enchères. Ce processus nécessite du temps et des ressources financières supplémentaires à la fois pour le citoyen et pour l'agence. Le tri et l'analyse des informations reçues de manière non électronique sont une autre complication. Le système de licences actuel pose problème car il est important de diffuser en temps voulu des informations de haute qualité, non seulement pour la constitution de la base de données, mais également pour fournir rapidement des services fiables aux titulaires de licences, demandeurs de licences, structures publiques et autres parties prenantes.

Dans le cadre de cet engagement, l’Agence nationale pour l’environnement délivre des licences et fournit d’autres services payants entièrement par voie électronique. Le nouveau système électronique permet aux documents relatifs au domaine des licences d’être disponibles sous forme électronique. En conséquence, l’agence sera en mesure de trier et de constituer la base de données statistiques des informations collectées de manière beaucoup plus efficace. Le système garantira une livraison rapide et de qualité des informations traitées. De plus, le client aura un accès simplifié à toutes les informations publiques (statistiques, carte de ressources en ligne, guide, etc.) disponibles dans le domaine de la licence. Il est important que les titulaires de licence puissent contacter et partager des informations les uns avec les autres.

Institution (s) responsable (s): LEPL - Agence nationale pour l'environnement, Ministère de l'environnement et de la protection des ressources naturelles de la Géorgie

Institution (s) de soutien: Aucun

Date de début: Décembre 2015 Date de fin: Décembre 2017

But de l'engagement:

Cet engagement visait à accélérer le traitement de la documentation de licence pour les applications de ressources naturelles en introduisant un système de licence électronique. Au moment de l'adoption de cet engagement, les investisseurs géorgiens avaient des difficultés à obtenir une licence d'utilisation des ressources naturelles auprès de l'Agence nationale de l'environnement. Il y avait beaucoup de paperasse et le processus traînait. Plus spécifiquement, l'engagement visait à:

  • Fournir des licences et d'autres services payants entièrement de manière électronique;
  • Rendre les documents dans le domaine des licences disponibles électroniquement; et
  • Donnez au client un accès simplifié à toute information publique sur le terrain, y compris des statistiques, des cartes de ressources en ligne et un guide.
Statut

Mi-parcours: limité

Cet engagement a vu une mise en œuvre limitée à mi-parcours. La première phase, qui comprenait l’analyse des processus opérationnels du nouveau système électronique, s’est achevée avec succès en juin 2017. Cependant, l'Agence a décidé d'ajouter au système deux nouvelles composantes dont la mise en œuvre s'est avérée plus difficile: 1) intégrant le Département de la surveillance de l'environnement dans le nouveau système afin de surveiller la manière dont les titulaires de permis s'acquittent de leurs obligations; et 2) développant des modules électroniques plus robustes pour des applications de ressources minérales. Les informaticiens de l'Agence étaient en train d'analyser la possibilité d'ajouter ces deux composants au système.

Fin du mandat: Terminé

Les modifications de décembre 2017 ont transféré les responsabilités en matière de ressources naturelles du ministère de l'Environnement et des Ressources naturelles à la nouvelle Agence nationale des ressources minérales, qui relève du ministère de l'Économie et du Développement durable. (8) Le 20 de février, l’Agence a lancé un nouveau portail sur la page Web de Revenue Service, https://nam.rs.ge/, qui permet aux demandeurs de licences d’enregistrer leur intérêt à participer aux enchères et de soumettre tous les documents nécessaires à l’Agence par voie électronique, y compris les plans d’action pour la mise en œuvre des licences et les statistiques correspondantes. Le portail permet également à l'Agence d'envoyer des notifications à tous les demandeurs ou détenteurs de licence enregistrés. Il contient des données complètes et à jour sur les licenciés, l'emplacement des objets sous licence, une liste des ressources naturelles pour les licences, ainsi que les dates, les coûts et la portée des contrats de licence. Pour s'inscrire sur le portail, les utilisateurs intéressés doivent s'adresser au centre de services de l'Agence des ressources minérales pour obtenir le nom d'utilisateur et le mot de passe nécessaires, après quoi un numéro d'enregistrement unique leur sera attribué. (9) En outre, en avril 2018, l’Agence a lancé un autre portail qui devrait contenir des données sur tous les projets géologiques mis en œuvre en Géorgie, y compris des rapports pertinents, des cartes cadastrales, des caractéristiques et des photos d’objets géologiques, des commentaires d’experts sur l’état de ces objets, ainsi que procès-verbaux des réunions interinstitutions pertinentes. (10)

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: marginal

Le nouveau système de licence électronique ne doit pas être utilisé par le public car il nécessite la saisie d’un nom d’utilisateur et d’un mot de passe pour l’enregistrement, qui doit être obtenu à l’Agence des ressources minérales. Le système contribue à améliorer la délivrance de licences de ressources naturelles et à faciliter la circulation des documents nécessaires entre l’Agence et les demandeurs de licences. Le nouveau portail géologique décrit ci-dessus est encore en construction. La plupart des données actuellement publiées sont des documents historiques archivés en russe et sous forme de fichier PDF numérisé, ce qui n’est pas très utile pour le lecteur. Enfin, l’Agence n’a mené aucune campagne de sensibilisation autour de ses nouveaux portails. Il n'a pas non plus suivi le nombre d'utilisateurs et le niveau de leur satisfaction.

Sur une note positive, l’Agence a créé une page Facebook sur 19 June 2018, qui contient des infographies, des cartes et les caractéristiques des ressources naturelles dans diverses régions de la Géorgie, ainsi que les nouveaux développements de l’Agence et du secteur des ressources naturelles. Certaines de ces informations étaient nouvelles pour le public. La plupart des publications sur Facebook ont ​​été publiées après juillet, ce qui se situe en dehors de la période de référence. Depuis octobre, les utilisateurs de 1,129 ont aimé cette nouvelle page Facebook, suivie par 1,140. (11) Sur la base de cette description, l'engagement n'a entraîné qu'un changement marginal dans l'amélioration de l'accès du public à l'information sur les ressources naturelles.

Reportés?

L'engagement n'a pas été repris dans le nouveau plan d'action 2018 − 2019. Conformément aux cinq recommandations clés du rapport à mi-parcours, le gouvernement géorgien pourrait donner la priorité à la transparence de ses contrats pour la concession de licences de ressources naturelles, ainsi que pour la privatisation et les marchés publics de projets d’infrastructures. Les représentants de la société civile recommandent l'adoption et l'utilisation de la norme Open Contracting Data Standard conjointement avec la collaboration des parties prenantes. (12)

(8) Loi de la Géorgie, «Modification de la loi géorgienne sur la structure, les compétences et le travail du gouvernement géorgien», art. 2, doc. non. 1620-RS (7 Dec. 2017), https://bit.ly/2xUs0fw.

(9) Elene Kemashvili (Agence nationale des ressources minérales), correspondance par courriel avec un chercheur de l'IRM, 24 août 2018.

(10) Agence nationale des ressources minérales, «Catalogue des fonds de géologie», https://bit.ly/2DB8lHk.

(11) Agence nationale des ressources minérales, «Page Facebook de l'Agence nationale des ressources minérales» (Facebook, 2018), https://www.facebook.com/nationalagencyofmines/.

(12) Lasha Gogidze et Tamar Gzirishvili, Mécanisme indépendant de signalement (IRM): Rapport de suivi sur la Géorgie, 2016-2017 (OGP, 30 avr. 2018), https://bit.ly/2NIr097.


Engagements

Open Government Partnership