Ignorer la navigation
Géorgie

Développement d'un système de suivi et d'évaluation de la politique gouvernementale et des lois (GE0049)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action national géorgien 2016-2018

Cycle du plan d'action : 2016

Statut : Inactif

Institutions

Institution principale : Administration du gouvernement de Géorgie

Institution(s) de soutien : Ministère de la Justice de Géorgie

Domaines politiques

Formations, Démocratiser la prise de décision, E-gouvernement, Participation du public, Gouvernance réglementaire

Revue IRM

Rapport IRM: Géorgie Rapport de fin de trimestre 2016-2018, Rapport à mi-parcours sur la Géorgie, 2016-2018

Suivi : Non

Premiers résultats : n'a pas changé

Efficace i

Vérifiable : Oui

Pertinent pour les valeurs OGP : accès à l'information

Impact potentiel:

Implémentation i

Achèvement:

Description

Développement d'un système de suivi et d'évaluation de la politique gouvernementale et des actes législatifs; L’administration du Gouvernement géorgien, en coopération avec le Ministère de la justice, élaborera un système unifié de suivi et d’évaluation des documents de planification de la politique gouvernementale et des actes législatifs. Grâce à ce système, sur la base des évaluations ex ante et ex post, il sera possible d'identifier les problèmes liés à la mise en œuvre des engagements pris par le gouvernement en temps voulu. Cela rendra le processus de gestion des politiques plus efficace. De plus, sur la base d'une évaluation ex ante, il sera possible d'identifier des problèmes particuliers qui pourraient être résolus par les actes législatifs et / ou la planification des politiques pertinents. Afin de faire participer la société, la plate-forme de dialogue sera améliorée. Cela permettra d'une part au gouvernement de fournir des informations aux citoyens, mais d'autre part, notre société pourra également utiliser cet espace pour proposer au gouvernement ses recommandations. Les citoyens auront notamment accès au système et pourront présenter leurs idées par écrit sous forme électronique. Après l'analyse des informations obtenues au cours du processus de surveillance, le rapport de surveillance sera préparé, contribuant à un gouvernement encore plus transparent et plus responsable. Un suivi des changements mis en œuvre au moyen de documents à court et à long terme (par exemple, des documents à l'échelle nationale ou des stratégies sectorielles) sera effectué sur une base annuelle. Le suivi des documents à court terme (plan de travail annuel, plan d'action) doit être effectué tous les trimestres ou deux fois par an. Le suivi et la communication des documents internes (plans du ministère, plans des départements et plans individuels) doivent être traités sur une base mensuelle. Un mécanisme de suivi et de rapport pour chaque document de planification doit être défini pendant le processus de mise en œuvre de la stratégie. En outre, 2017 mettra en place un nouveau système électronique permettant au gouvernement de mieux mener et contrôler ses activités. Le système garantira: (1) la création de rapports électroniques sur les activités prévues par différents organismes publics dans le cadre du plan d’action annuel du gouvernement; (2) suivi et analyse du processus de mise en œuvre. Divers plans d’action sectoriels et multisectoriels seront également intégrés au système. La plateforme permettra aux parties prenantes d’organiser les informations par secteur ou par direction. Date de mise en œuvre: 2016-2017; Questions à traiter: À ce jour, il n’existe pas de système unifié de suivi et d’évaluation de la politique gouvernementale, bien qu’il soit progressivement mis en place. Il convient de noter qu’il s’agit d’une pierre angulaire de la réforme en cours de l’administration publique, mais aussi d’une des priorités et d’un enjeu important de la stratégie de planification des politiques. Aujourd'hui, les documents de politique d'importance stratégique, qui doivent être soumis au gouvernement et approuvés par celui-ci, sont en cours d'élaboration et d'évaluation par le ministère des Plans et des innovations du gouvernement au sein de l'administration gouvernementale. Les programmes et projets de l'État sont mis en œuvre dans le cadre de différents plans d'action. Les ministères ont leurs plans d’action qui incluent les plans de travail de leurs LEPLS. En outre, le gouvernement géorgien doit respecter les engagements découlant de plans d'action sectoriels et multisectoriels (par exemple, l'accord d'association UE-Géorgie; le plan d'action pour les droits de l'homme du gouvernement géorgien 2016-2017).

Résumé du statut de fin de session IRM

8. Mise en place d'un système de suivi et d'évaluation de la politique gouvernementale et des actes législatifs

Texte d'engagement:

L’administration du Gouvernement géorgien, en coopération avec le Ministère de la justice, élaborera un système unifié de suivi et d’évaluation des documents de planification de la politique gouvernementale et des actes législatifs. Grâce à ce système, sur la base des évaluations ex ante et ex post, il sera possible d'identifier les problèmes liés à la mise en œuvre des engagements pris par le gouvernement en temps voulu. Cela rendra le processus de gestion des politiques plus efficace. De plus, sur la base d'une évaluation ex ante, il sera possible d'identifier des problèmes particuliers qui pourraient être résolus par les actes législatifs et / ou la planification des politiques pertinents. Afin de faire participer la société, la plate-forme de dialogue sera améliorée. Cela permettra d'une part au gouvernement de fournir des informations aux citoyens, mais d'autre part, notre société pourra également utiliser cet espace pour proposer au gouvernement ses recommandations. Les citoyens auront notamment accès au système et pourront présenter leurs idées par écrit sous forme électronique.

Après l'analyse des informations obtenues au cours du processus de surveillance, le rapport de surveillance sera préparé, contribuant à un gouvernement encore plus transparent et plus responsable. Un suivi des changements mis en œuvre au moyen de documents à court et à long terme (par exemple, des documents à l'échelle nationale ou des stratégies sectorielles) sera effectué sur une base annuelle. Le suivi des documents à court terme (plan de travail annuel, plan d'action) doit être effectué tous les trimestres ou deux fois par an. Le suivi et la communication des documents internes (plans du ministère, plans des départements et plans individuels) doivent être traités sur une base mensuelle. Un mécanisme de suivi et de rapport pour chaque document de planification doit être défini pendant le processus de mise en œuvre de la stratégie.

En outre, 2017 mettra en place un nouveau système électronique permettant au gouvernement de mieux mener et contrôler ses activités. Le système garantira: (1) la création de rapports électroniques sur les activités prévues par différents organismes publics dans le cadre du plan d’action annuel du gouvernement; (2) suivi et analyse du processus de mise en œuvre. Divers plans d’action sectoriels et multisectoriels seront également intégrés au système. La plateforme permettra aux parties prenantes d’organiser les informations par secteur ou par direction.

Institution responsable: Administration du gouvernement de la Géorgie

Institution (s) de soutien: Ministère de la justice de Géorgie

Date de début: Mars 2016 Date de fin: Décembre 2017

But de l'engagement:

L'administration du gouvernement de Géorgie s'est engagée à mettre en place un système unifié d'évaluation ex ante et ex post des documents de planification de la politique et des actes législatifs du pays. Cela incluait également la création d'un système de surveillance et de compte rendu avec la participation des citoyens, qui seraient en mesure de soumettre leurs idées et leurs recommandations. Les objectifs spécifiques de l'engagement comprenaient:

  • Lancer un nouveau système électronique de rapports sur les activités planifiées par différentes agences publiques ainsi que de rapports sur le suivi et l'analyse du processus de mise en œuvre;
  • Préparer des rapports de suivi trimestriels ou biannuels sur la mise en œuvre de la stratégie et des documents de politique générale du gouvernement;
  • Préparer des rapports de suivi mensuels sur la mise en œuvre des documents de planification internes; et
  • Donner aux citoyens un accès au nouveau système afin qu’ils puissent présenter leurs idées par voie électronique et organiser les informations disponibles par secteur ou par direction.
Statut

Mi-parcours: limité

À mi-parcours, l'engagement avait une mise en œuvre limitée. Dans 2016, le gouvernement a décrété que tous les organismes publics devaient surveiller et évaluer la mise en œuvre de leurs stratégies et plans d’action. Sur la base de ce décret, l'administration gouvernementale a sélectionné cinq ministères pilotes (ministère du Travail, de la Santé et des Affaires sociales, ministère de la Justice, ministère de l'Éducation et de la Science, ministère de l'Agriculture et ministère de l'Économie et du Développement durable), qui ont leurs stratégies spécifiques et effectuer un suivi. L'administration prévoyait d'ajouter sept autres ministères pilotes au système et, plus tard, tous les ministères restants. Le manque de capacité de certains ministères a créé un défi pour le fonctionnement du système au sein de toutes les agences gouvernementales.

Fin du mandat: Limité

La mise en œuvre de l'engagement est restée limitée en fin de mandat. Les cinq ministères pilotes ont élaboré les rapports de suivi et d’évaluation de leurs stratégies et plans d’action, mais le nouveau système électronique unifié envisagé dans l’engagement n’a pas encore été lancé. Au cours de la période considérée, l'administration était en train de consulter les ministères et les donateurs sur le nouveau système. Un sujet important en discussion concernait la partie de ce système qui serait rendue publique: les rapports électroniques sur les activités planifiées par différentes agences publiques ou le suivi et l'analyse du processus de mise en œuvre. [24]

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: n'a pas changé

Le nouveau système de suivi et d'évaluation des actes politiques et législatifs du gouvernement n'a pas été mis en place au cours de la période couverte par le plan d'action et le présent rapport. Par conséquent, la pratique gouvernementale en matière d'amélioration de l'accès du public à l'information n'a pas changé.

Reportés?

L'engagement n'a pas été repris dans le nouveau plan d'action 2018 − 2019, mais le gouvernement a l'intention de poursuivre ce projet en dehors du processus des autres programmes. La société civile pense que le nouveau système ne peut améliorer la qualité de la prise de décision gouvernementale que s'il comprend des éléments d'ouverture, de participation du public et de responsabilité. Les notes explicatives et l'impact budgétaire de chaque projet de politique et d'acte législatif doivent être publiés, accompagnés d'une analyse simplifiée des avantages et des inconvénients du changement proposé. De plus, le gouvernement devrait publier le nombre et le nom des parties prenantes consultées, y compris un rapport de consultation résumé et les réponses du gouvernement. Le gouvernement pourrait également créer un mécanisme en ligne pour des consultations avec les parties prenantes, permettant aux parties intéressées de fournir des commentaires individuels.

[24] Mariam Danelia (conseillère auprès de l'Unité des plans et innovations du gouvernement auprès de l'administration publique), entretien avec une chercheuse en IRM, 31, août 2018.


Engagements

Open Government Partnership