Ignorer la navigation
Géorgie

Introduction du système de surveillance des déclarations de patrimoine des agents publics (GE0050)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action national géorgien 2016-2018

Cycle du plan d'action: 2016

Statut: inactif

Institutions

Institution principale: LEPL - Bureau du service civil

Institution (s) de soutien: gouvernement de la Géorgie; Conseil anti-corruption; LEPL - Agence d'échange de données

Domaines politiques

Anti-Corruption, Institutions anti-corruption, Divulgation de l'actif, Capacité? bâtiment, E-gouvernement, Ouverture fiscale, Surveillance des politiques budgétaires / fiscales

Revue IRM

Rapport IRM: Géorgie Rapport de fin de trimestre 2016-2018, Rapport à mi-parcours sur la Géorgie, 2016-2018

Étoilé: oui Suivis

Premiers résultats: majeur Majeur

Design i

Vérifiable: oui

Pertinent par rapport aux valeurs OGP: responsabilité publique

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

Introduction du système de suivi des déclarations de patrimoine des agents publics; Conformément à la loi géorgienne sur les conflits d’intérêts et la corruption dans la fonction publique, à compter de 2017, le Bureau de la fonction publique procèdera au suivi des déclarations de patrimoine d’agents publics. Le contrôle est effectué chaque année par un comité indépendant fondé sur des critères évidents et objectifs, y compris pour les déclarations sélectionnées au hasard par le système électronique. Avant la réforme de la fonction publique, cette question n'était pas réglementée par la loi. Il n’existait aucun outil permettant de vérifier les données d’intérêt économique et de propriété communiquées par les fonctionnaires. Le contrôle des déclarations de patrimoine des agents publics vise à améliorer la responsabilité des agents publics et à prévenir les infractions de corruption. Date de mise en œuvre: 2016-2017; Questions à traiter: Le système de surveillance des déclarations de patrimoine des agents publics est actuellement opérationnel. Cependant, afin de continuer à s’améliorer, il est nécessaire de mettre en place un mécanisme de suivi des déclarations. À cette fin, au cours de 2015, un projet de modification de la loi géorgienne sur le système de surveillance des déclarations de patrimoine des agents publics a été adopté par le Parlement géorgien en octobre 27, 2015 et sera adopté. dans 2017.Il n’existait aucun outil permettant de vérifier les intérêts économiques et les actifs communiqués par les agents publics.

Résumé du statut de fin de session IRM

✪ 9. Introduction du système de surveillance des déclarations de patrimoine des agents publics

Texte d'engagement:

Conformément à la loi géorgienne sur les conflits d’intérêts et la corruption dans la fonction publique, à compter de 2017, le Bureau de la fonction publique procèdera au suivi des déclarations de patrimoine d’agents publics. Le contrôle est effectué chaque année par un comité indépendant fondé sur des critères évidents et objectifs, y compris pour les déclarations sélectionnées au hasard par le système électronique. Avant la réforme de la fonction publique, cette question n'était pas réglementée par la loi. Il n’existait aucun outil permettant de vérifier les données d’intérêt économique et de propriété communiquées par les fonctionnaires. Le contrôle des déclarations de patrimoine des agents publics vise à améliorer la responsabilité des agents publics et à prévenir les infractions de corruption.

Institution responsable: LEPL - Bureau de la fonction publique

Institution (s) de soutien: Gouvernement de Géorgie, Conseil anti-corruption, LEPL - Agence d'échange de données

Date de début: Mars 2016 Date de fin: 2017 décembre

Note éditoriale: Cet engagement est clairement en rapport avec les valeurs OGP telles qu’elles ont été écrites, a un impact potentiel de transformation et est mis en œuvre de manière substantielle ou complète et constitue donc un engagement marqué.

But de l'engagement:

Cet engagement préexistant (depuis le deuxième plan d'action dans 2014) visait à créer un mécanisme de vérification formel des déclarations de patrimoine des agents publics. Auparavant, les agents publics étaient enclins à dissimuler des informations importantes concernant leurs actifs ou à fournir des données erronées dans leurs déclarations et il n'existait aucun mécanisme officiel permettant de vérifier l'exactitude du contenu fourni.   

Statut

Mi-parcours: substantiel

À mi-parcours, l'engagement avait été substantiellement mis en œuvre. Les amendements juridiques nécessaires au fonctionnement du nouveau mécanisme de vérification ont été approuvés par le Parlement en décembre 2016 et sont entrés en vigueur le 1 de janvier 2017. Selon ces modifications, le Bureau de la fonction publique (CSB) a commencé à surveiller les déclarations de patrimoine des agents publics, qui ont été sélectionnées de manière aléatoire au moyen du système électronique unifié ou signalées comme suspectes par des parties prenantes externes. Toutefois, le CSB n’a pas été en mesure de créer une commission indépendante chargée d’utiliser une méthode spéciale de sélection des déclarations de patrimoine à surveiller, en raison du nombre insuffisant de demandes de participation à la commission. Pour plus d'informations, consultez le rapport de mi-parcours IRM 2016 – 2017.

Fin du mandat: substantiel

Comme mentionné ci-dessus, le CSB n'a pas été en mesure de créer une commission indépendante composée de représentants d'OSC et d'universités. Cela était dû au nombre insuffisant de candidatures de représentants du monde universitaire soumises à la commission. Les OSC ont évalué de manière critique la disposition permettant au CSB de refuser de créer la commission indépendante si les candidatures sont insuffisantes, en faisant valoir que les groupes de citoyens et les journalistes devraient avoir la possibilité de postuler et d'aider à remplir le quota universitaire. Ils se sont également plaints du peu d'efforts déployés par le CSB pour promouvoir de manière proactive l'annonce des applications via diverses sources en ligne et hors ligne. La création de la commission était un élément important de l'engagement, car elle était censée sélectionner de manière indépendante les déclarations de patrimoine des agents de la fonction publique à des fins de contrôle en fonction de critères spéciaux visant à lutter contre la corruption dans le service public. Par conséquent, l'engagement reste incomplet à la fin du mandat.

At-il ouvert le gouvernement?

Responsabilité publique: majeure

Avant cet engagement, il n'existait aucun mécanisme officiel permettant de vérifier l'exactitude des déclarations de patrimoine des agents publics. Au cours de la période considérée, le CSB a utilisé son système électronique pour sélectionner au hasard un total de déclarations d'actifs 284 à vérifier. En outre, la CSB a reçu trois rapports de parties prenantes externes, dont Transparency International Georgia, afin de contrôler les déclarations de patrimoine des fonctionnaires travaillant dans les bureaux des gouverneurs régionaux, des autorités municipales locales, des tribunaux et des parlements. Parmi celles-ci, le CSB a constaté des irrégularités et des informations manquantes dans les déclarations 224 et a par conséquent condamné leurs auteurs à une amende ou les a référés au bureau du procureur. Sur la base de modifications récentes de la loi, de nouvelles sanctions ont été introduites pour violation des règles de déclaration de patrimoine, telles que le blâme pour des erreurs techniques mineures et une déduction en% du salaire 20 du salaire non inférieure à GEL 500 pour la fourniture de données incomplètes ou erronées. Dans le même temps, les fonctionnaires continuent de se voir infliger une amende de GEL 1,000 pour soumission tardive et une responsabilité pénale pour non-respect répété des déclarations. Enfin, en décembre 2017, le CSB a publié son premier rapport résumant les résultats du suivi des déclarations de patrimoine décrites ci-dessus.

Le travail susmentionné du CSB en matière de suivi des déclarations de patrimoine d’agents publics géorgiens constitue une avancée majeure pour la responsabilisation des gouvernements dans la lutte contre la corruption dans la fonction publique, compte tenu en particulier de la volonté du Bureau de répondre aux demandes des parties prenantes externes de surveiller les déclarations suspectes. Toutefois, ces efforts ont été limités en raison de l'incapacité du CSB de mettre en place une commission indépendante composée d'OSC et de représentants du monde universitaire censés utiliser des critères plus rigoureux pour sélectionner les déclarations à surveiller. La mise en place de cette commission contribuerait de manière plus significative à la prévention du comportement corrompu d'agents publics.

Reportés?

L'engagement n'a pas été repris dans le nouveau plan d'action 2018 − 2019. Cependant, il s'agit d'un domaine important pour les efforts de lutte contre la corruption dans le pays.

La société civile a recommandé au gouvernement de déterminer exactement combien de déclarations d'agents publics peuvent être vérifiées auprès de chaque agence et quels types spécifiques d'agents peuvent soumettre des déclarations classifiées. Ils estiment également que le CSB ne devrait pas refuser de créer une commission indépendante fondée sur un nombre insuffisant de candidatures et devrait modifier la loi pour permettre plus de flexibilité à cet égard. Par exemple, la création de la commission ne devrait pas dépendre des applications des OSC et des universités; les autres parties prenantes intéressées, telles que les journalistes, devraient également avoir la possibilité de postuler et de remplir le quota d'adhésion. Une suggestion connexe est de promouvoir l'annonce de l'application au-delà de la page Web du CSB, y compris diverses sources en ligne, hors ligne et sur les réseaux sociaux. Le gouvernement prévoit de créer une commission indépendante et de promouvoir de manière proactive le processus de candidature à la commission, conformément aux recommandations des OSC.

Enfin, les parties prenantes ont suggéré que le gouvernement crée un organisme indépendant de lutte contre la corruption, habilité à enquêter sur les affaires de corruption impliquant des personnalités politiques et des représentants du gouvernement. Le mécanisme actuel est un conseil anti-corruption du ministère de la Justice, composé de représentants du gouvernement et de quelques organisations de la société civile, mais il n'a pas le mandat d'enquêter sur les politiciens de haut niveau, ce que les organisations de la société civile critiquent depuis longtemps. Dans le même temps, le service de sécurité de l’État est également réticent à enquêter sur des affaires impliquant le parti au pouvoir ou de hauts responsables de l’État. Au lieu de cela, les organisations de la société civile suggèrent de créer un organe totalement indépendant doté du pouvoir d'enquêter sur les affaires de «corruption d'élite». Elles estiment que cela donnerait à la lutte contre la corruption un élan considérable à tous les niveaux du gouvernement géorgien.

Bureau de la fonction publique, «Résultats 2017 de la surveillance de la déclaration de patrimoine» (29 déc. 2017), https://bit.ly/2QqBUgB.

Loi de la Géorgie, «Conflit d’intérêts et corruption dans la fonction publique», art. 20, doc. non. 982 (17 Oct. 1997), http://bit.ly/1Lo3Pbg.

Bureau de la fonction publique, «Résultats 2017 de la surveillance de la déclaration de patrimoine».

Giorgi Nasrashvili (analyste principal, Transparency International), Lasha Senashvili (analyste principal, TI) et Gigi Chikhladze (avocate principale, TI), entretien avec des chercheurs de l'IRM, 23 août 2018; Levan Avalishvii (directeur des programmes) et Saba Buadze, (responsable de la direction anti-corruption), entretien avec des chercheurs de l'IRM, 22 août 2018.

Entretien avec Nasrashvili, Senashvili et Chikhladze.


Engagements

  1. Services publics améliorés

    GE0066, 2018, Renforcement des capacités

  2. Plateforme d'engagement des citoyens

    GE0067, 2018, Renforcement des capacités

  3. Système d'authentification unifiée

    GE0068, 2018, gouvernement électronique

  4. Gouvernance économique

    GE0069, 2018, gouvernement électronique

  5. Portail de l'environnement

    GE0070, 2018, gouvernement électronique

  6. Renforcer les institutions anti-corruption

    GE0071, 2018, Anti-Corruption

  7. Surveiller les ODD

    GE0072, 2018, Renforcement des capacités

  8. Législation sur l'engagement des citoyens

    GE0073, 2018, Législation et réglementation

  9. Publier les décisions du tribunal

    GE0074, 2018, gouvernement électronique

  10. Augmentation de la transparence du ministère de l'intérieur

    GE0075, 2018, gouvernement électronique

  11. Participation citoyenne aux finances publiques

    GE0076, 2018, Anti-Corruption

  12. Système de financement public transparent

    GE0077, 2018, Ouverture fiscale

  13. Améliorations des marchés publics

    GE0078, 2018, Accès à l'information

  14. Planification de la politique du logement

    GE0079, 2018, Droits fonciers et aménagement du territoire

  15. Ouverture et responsabilité des entreprises d'État

    GE0080, 2018, gouvernement électronique

  16. Transparence et bonne gouvernance

    GE0081, 2018, Législation et réglementation

  17. Collecte et publication de données ouvertes

    GE0082, 2018, Accès à l'information

  18. Participation des personnes handicapées

    GE0083, 2018, Infrastructure et transport

  19. Budgets participatifs

    GE0084, 2018, Renforcement des capacités

  20. Votre idée pour le maire de Zugdidi

    GE0085, 2018, Renforcement des capacités

  21. Services électroniques

    GE0086, 2018, gouvernement électronique

  22. I. Gouverneur Zugdidi

    GE0087, 2018, Renforcement des capacités

  23. Évaluation du service et de la satisfaction des citoyens

    GE0088, 2018, Renforcement des capacités

  24. Promouvoir et surveiller les ODD

    GE0089, 2018, législatif

  25. Participation des citoyens au budget

    GE0090, 2018, gouvernement électronique

  26. Technologie pour la transparence

    GE0091, 2018, gouvernement électronique

  27. Centre d'engagement citoyen

    GE0092, 2018, Renforcement des capacités

  28. Sensibilisation du public à la démocratie parlementaire

    GE0093, 2018, gouvernement électronique

  29. Innovations électroniques pour plus de transparence et d'efficacité des marchés publics

    GE0056, 2016, Anti-Corruption

  30. Engagement étoilé Adoption du code d'évaluation environnementale

    GE0057, 2016, Anti-Corruption

  31. Introduction d'une application mobile comme canal alternatif pour se connecter à «112»

    GE0058, 2016, gouvernement électronique

  32. Développement de conseils locaux pour la prévention du crime

    GE0059, 2016, Justice

  33. Développement d'un guide pour les agents économiques

    GE0060, 2016, Renforcement des capacités

  34. Développement et introduction du programme de contrôle de la qualité du service commercial

    GE0061, 2016, Renforcement des capacités

  35. Présentation de rapports d'entreprise sous forme électronique et fourniture de leur accessibilité

    GE0062, 2016, Renforcement des capacités

  36. Introduction d'un portail de pétition électronique et de «Zugdidi-INFO» sur la page Web de l'Assemblée de la municipalité de Zugdidi

    GE0063, 2016, Renforcement des capacités

  37. Transparence des réunions de l'assemblée de la municipalité d'Ozurgeti

    GE0064, 2016, Renforcement des capacités

  38. Création d'un mécanisme électronique de planification budgétaire locale à Kutaisi, Ozurgeti, Batumi et Akhaltsikhe

    GE0065, 2016, gouvernement électronique

  39. Adapter la salle des services publics aux besoins des personnes handicapées

    GE0042, 2016, Renforcement des capacités

  40. Lancement du portail d'information sur le système de santé unifié

    GE0043, 2016, Renforcement des capacités

  41. Introduction du système de licence électronique dans le domaine de l'application des ressources naturelles

    GE0044, 2016, Anti-Corruption

  42. Création d'un portail Web de données spatiales (géographiques) pour le secteur de l'énergie

    GE0045, 2016, Renforcement des capacités

  43. Création d'écosystème d'innovation

    GE0046, 2016, Renforcement des capacités

  44. Portail électronique pour l'enregistrement et la cession de biens de l'État - Module du client

    GE0047, 2016, gouvernement électronique

  45. Développement de la loi sur la liberté de l'information

    GE0048, 2016, Accès à l'information

  46. Développement d'un système de suivi et d'évaluation de la politique gouvernementale et des lois

    GE0049, 2016, Renforcement des capacités

  47. Engagement étoilé Introduction du système de surveillance des déclarations de patrimoine des agents publics

    GE0050, 2016, Anti-Corruption

  48. Établissement de réglementations unifiées pour la publication des décisions de justice

    GE0051, 2016, pouvoir judiciaire

  49. Développement d'une stratégie et d'un plan d'action pour la transparence et l'intégrité dans le domaine du développement régional et des infrastructures

    GE0052, 2016, Renforcement des capacités

  50. Amélioration de la base de données sur les condamnés et le transfert du département pénitentiaire entièrement à la gestion électronique du flux de travail

    GE0053, 2016, Renforcement des capacités

  51. Publication de données d'écoute téléphonique en fonction de la nature du crime et de la zone géographique

    GE0054, 2016, gouvernement électronique

  52. Engagement étoilé Augmentation de la participation des citoyens à la surveillance des finances publiques (Audit public)

    GE0055, 2016, Renforcement des capacités

  53. "Voix du consommateur"

    GE0013, 2014, Participation publique

  54. Conduis simplement

    GE0014, 2014, Prestation de services publics

  55. Services éducatifs

    GE0015, 2014, Éducation

  56. Portail du citoyen (Www.Mygov.Ge)

    GE0016, 2014, Renforcement des capacités

  57. Transformation des bibliothèques publiques pour le développement régional

    GE0017, 2014, Renforcement des capacités

  58. Signature numérique et authentification en ligne

    GE0018, 2014, gouvernement électronique

  59. Ouvrir le portail de données (Data.Gov.Ge)

    GE0019, 2014, Accès à l'information

  60. Projet de loi sur la liberté de l'information (FOIA)

    GE0020, 2014, Accès à l'information

  61. Forum OGP de Géorgie

    GE0021, 2014, Participation publique

  62. I- Changement.Ge

    GE0022, 2014, gouvernement électronique

  63. Transparence du recrutement dans la fonction publique

    GE0023, 2014, gouvernement électronique

  64. Système de surveillance de la déclaration d'actif

    GE0024, 2014, Anti-Corruption

  65. Engagement étoilé Déclarations financières des partis politiques

    GE0025, 2014, Accès à l'information

  66. Accessibilité de la page Web du ministère de l'Intérieur aux personnes ayant des besoins spéciaux

    GE0026, 2014, gouvernement électronique

  67. Engagement étoilé Publication proactive de données de surveillance

    GE0027, 2014, Espace civique

  68. Sensibilisation du public au processus électoral

    GE0028, 2014, Renforcement des capacités

  69. Transparence des processus budgétaires

    GE0029, 2014, gouvernement électronique

  70. Système électronique d'approvisionnement

    GE0030, 2014, Anti-Corruption

  71. Système de gestion numérique des ressources humaines

    GE0031, 2014, gouvernement électronique

  72. Système de préservation numérique: E-Archive

    GE0032, 2014, gouvernement électronique

  73. Ouverture et accessibilité des archives nationales

    GE0033, 2014, gouvernement électronique

  74. Catalogues électroniques des archives du ministère de l'Intérieur (MIA)

    GE0034, 2014, gouvernement électronique

  75. Système de gestion des finances publiques

    GE0035, 2014, gouvernement électronique

  76. Canaux alternatifs à "112"

    GE0036, 2014, gouvernement électronique

  77. Statistiques interactives et cartographie du crime

    GE0037, 2014, gouvernement électronique

  78. Services d'assurance voyage

    GE0038, 2014, Citoyenneté et Immigration

  79. Enregistrement de propriété d'état

    GE0039, 2014, Prestation de services publics

  80. Développement de centres communautaires en Géorgie

    GE0040, 2014, gouvernement électronique

  81. Introduction de la gouvernance électronique dans les collectivités locales

    GE0041, 2014, gouvernement électronique

  82. Hall de la fonction publique

    GE0001, 2012, Accès à la justice

  83. Gouvernance électronique dans les gouvernements locaux

    GE0002, 2012, gouvernement électronique

  84. Portail Citoyen

    GE0003, 2012, gouvernement électronique

  85. Facilement accessible et de meilleurs soins de santé

    GE0004, 2012, gouvernement électronique

  86. Lancer Ichange.Ge et Data.Gov.Ge

    GE0005, 2012, gouvernement électronique

  87. Plate-forme pour participer au processus législatif

    GE0006, 2012, gouvernement électronique

  88. Citoyens et justice

    GE0007, 2012, Accès à la justice

  89. Engagement étoilé Financement des partis transparent

    GE0008, 2012, Intégrité politique

  90. Concept de la passation de marchés en ligne développé localement

    GE0009, 2012, Anti-Corruption

  91. Déclarations électroniques

    GE0010, 2012, Anti-Corruption

  92. La technologie au service de la sécurité: ICCMS, cartographie du crime et sécurité dans votre quartier

    GE0011, 2012, gouvernement électronique

  93. Forum des ONG

    GE0012, 2012, Renforcement des capacités

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!