Ignorer la navigation
Géorgie

Introduction d'une application mobile comme canal alternatif pour se connecter à «112» (GE0058)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action national géorgien 2016-2018

Cycle du plan d'action : 2016

Statut : Inactif

Institutions

Institution chef de file : LELP - « 112 » Ministère des affaires intérieures de Géorgie

Institution(s) de soutien : NA

Domaines politiques

E-gouvernement, Participation du public, Sécurité et sécurité publique

Revue IRM

Rapport IRM: Géorgie Rapport de fin de trimestre 2016-2018, Rapport à mi-parcours sur la Géorgie, 2016-2018

Suivi : Non

Premiers résultats : n'a pas changé

Design i

Vérifiable : Oui

Pertinent pour les valeurs OGP : non pertinent

Impact potentiel:

Mise en œuvre i

Achèvement:

Détails

Introduction d'une application mobile comme canal alternatif pour se connecter à «112»; La mission de LELP «112» du ministère de l'Intérieur est de réduire le temps d'intervention en cas d'urgence. Afin de traiter le message d'urgence sans délai, l'identification de la localisation exacte de l'appelant est de la plus haute importance. Lorsque l'appelant se trouve sur le site sans adresse ou s'il / elle n'est pas en mesure d'identifier exactement le lieu, l'identification de son lieu est compliquée. De plus, dans certains cas, en raison de la spécificité de la situation, l’appelant n’est pas en mesure de parler au téléphone avec le preneur d’appel 112. Pour identifier sans délai l'emplacement d'une application mobile, il est recommandé d'utiliser un canal de communication alternatif à «112». Respectivement, une stratégie à long terme a été élaborée, l'une des priorités étant la création de canaux de communication alternatifs pour se connecter à «112». Le principal avantage du projet réside dans a) le contact immédiat entre l'appelant et le correspondant 112 et b) la possibilité de localiser sans délai le lieu de l'appel, élément essentiel pour le citoyen en attente d'assistance d'urgence. Date de mise en œuvre: 2016-2017; Problèmes à résoudre: Pour LELP 112, il est essentiel d'identifier l'emplacement de l'appelant afin de pouvoir réagir rapidement au message entrant. Cependant, des problèmes sont également apparus dans les cas où l'emplacement n'avait pas d'adresse, l'appelant n'était pas en mesure de reconnaître l'emplacement ou ne pouvait pas communiquer avec l'appelant au téléphone. Objectif principal: LELP - «112» Ministère des affaires intérieures de la Géorgie

Résumé du statut de fin de session IRM

17. Introduction d'une application mobile comme canal alternatif pour se connecter à «112»

Texte d'engagement:

La mission du LELP «112» du ministère de l'Intérieur est de réduire le temps d'intervention d'urgence. Afin de traiter le message d'urgence sans délai, l'identification de l'emplacement exact de l'appelant est de la plus haute importance. Lorsque l'appelant se trouve à l'emplacement sans adresse ou qu'il n'est pas en mesure d'identifier exactement l'emplacement, l'identification de son emplacement est compliquée. De plus, il existe des cas où, en raison de la spécificité de la situation, l'appelant ne peut pas parler au téléphone avec le preneur d'appel 112.

Pour identifier sans délai l'emplacement d'une application mobile, il est recommandé d'utiliser un canal de communication alternatif à «112». Respectivement, une stratégie à long terme a été élaborée, l'une des priorités étant la création de canaux de communication alternatifs pour se connecter à «112».

Le principal avantage du projet réside dans a) le contact immédiat entre l'appelant et le correspondant 112 et b) la possibilité de localiser sans délai le lieu de l'appel, élément essentiel pour le citoyen en attente d'assistance d'urgence.

Institution (s) responsable (s): LELP - “112” Ministère de l'intérieur de la Géorgie

Institution (s) de soutien: Aucun

Date de début: 2016 .................... Date de fin: Décembre 2017

But de l'engagement:

Le centre d’intervention d’urgence «112» relevant du Ministère de l’intérieur, composé de personnes morales de droit public (LEPL), s’est engagé à lancer une application mobile qui réduirait le temps de réponse de l’aide d’urgence en localisant l’utilisateur au moyen d’un signal GPS. L'application comporterait un bouton SOS pour appeler dans des situations extrêmement critiques lorsqu'un appelant ne peut pas parler au téléphone.

Statut

Mi-parcours: substantiel

À moyen terme, l’application mobile a été développée et prête à être lancée à l’automne 2017. «112» s'est associé à de grandes universités géorgiennes pour faire participer les étudiants au test de l'application en ce qui concerne les problèmes opérationnels et la convivialité. «112» prévoyait de mener des activités de sensibilisation en février 2018. Pour plus d'informations, reportez-vous au rapport de mi-parcours IRM 2016 – 2017. (71) 

Fin du mandat: Terminé

L'application a été lancée en février 2018 dans sa pleine capacité. Selon «112», l'application a plus d'utilisateurs 15,000 qui ont téléchargé et conservé l'application sur leurs téléphones. (72) L'application propose trois services: 1) les utilisateurs peuvent appeler «112» pour demander des services d'urgence; Les utilisateurs de 2) peuvent demander des services d’urgence via une option de discussion en ligne; et les utilisateurs de 3) peuvent utiliser le bouton SOS dans les cas de danger extrême tels que la violence domestique, les enlèvements, etc. lorsque l'utilisateur est incapable de communiquer avec «112». Selon les statistiques fournies par «112», de février 2018 à octobre 2018 , le centre de réponse a enregistré des demandes 312 SOS et 687 via les fonctions de discussion; les appels via l'application sont enregistrés en tant qu'appels normaux et ne sont pas visibles dans les statistiques de l'application. (73)

«112» a organisé plusieurs réunions avec des étudiants (géorgiens et internationaux) afin de tester l'application et de recueillir les réactions des utilisateurs. (74) Selon «112», une recommandation principale faisait référence à l'ajout d'informations de base sur la santé ainsi que du groupe sanguin dans la partie enregistrement de l'application. Cette recommandation a été prise en compte et à la fin de 2018, «112» a lancé une application mobile destinée aux utilisateurs aveugles et malvoyants. (75)

«112» a également suivi la recommandation d’IRM d’utiliser cette application pour informer les citoyens. À savoir, l'entité responsable a ajouté des conseils et des recommandations pour différentes situations d'urgence, disponibles pour tous les utilisateurs de l'application. En dehors de la période d'évaluation du présent rapport, en collaboration avec le PNUD, «112» s'est associé à une campagne contre la violence domestique et a ajouté des informations sur les organisations et les centres régionaux auxquels les victimes de violence domestique peuvent avoir accès en cas de besoin. (76) En outre, «112», en collaboration avec NCDC, a ajouté une fonctionnalité permettant d’informer les utilisateurs sur la lutte antitabac, les effets néfastes du tabac sur la santé et d’autres informations utiles.

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: n'a pas changé

Participation civique: n'a pas changé

Responsabilité envers le public: n'a pas changé

Cet engagement visait à fournir aux citoyens un accès plus aisé au service d’intervention d’urgence de «112» en lançant une application mobile. Bien que l’application mobile représente un pas en avant vers la réduction des délais d’intervention en cas d’urgence et la simplification de l’accès des citoyens aux services, y compris les avantages pour les touristes et autres locuteurs non géorgiens, l’engagement ne répond pas directement aux valeurs de l’OGP. Bien que des astuces utiles pour différentes situations d'urgence soient utiles aux utilisateurs, cette fonctionnalité n'implique pas la divulgation d'informations auparavant inaccessibles aux citoyens.

Reportés?

L'engagement n'a pas été repris dans le nouveau plan d'action 2018 − 2019.

(71) Lasha Gogidze et Tamar Gzirishvili, Mécanisme indépendant de signalement (IRM): Rapport de suivi sur la Géorgie, 2016-2017 (OGP, 30 avr. 2018), https://bit.ly/2NIr097.

(72) Natia Piriashvili (chef du bureau d'analyse et de gestion de projet, LEPL 112), entretien avec un chercheur de l'IRM, 9 oct. 2018.

(73) Piriashvili (Bureau d'analyse et de gestion de projets), correspondance par courrier électronique avec un chercheur d'IRM, 9 oct. 2018.

(74) Piriashvili, correspondance par courrier électronique, 9 oct. 2018.

(75) Piriashvili, entretien, 9 Oct. 2018.

(76) Id.


Engagements

Open Government Partnership