Ignorer la navigation
Géorgie

Renforcer les institutions anti-corruption (GE0071)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action pour la Géorgie 2018-2019

Cycle du plan d'action: 2018

Statut: actif

Institutions

Institution principale: Bureau du Procureur général de Géorgie, Service de sécurité de l'État de Géorgie, Ministère de la justice de Géorgie

Institution (s) de soutien: Bureau de la fonction publique, projet CE, Transparency International - Géorgie, Institut pour le développement de la liberté d’information (IFID), Open Society - Georgia Foundation, Association des jeunes juristes géorgiens (GYLA). Projet de la CE, Transparency International - Georgia, Institut pour le développement de la liberté d’information (IFID), Open Society - Georgia Foundation, Association des jeunes juristes géorgiens (GYLA).

Domaines politiques

Anti-Corruption, Institutions anti-corruption, Audits et Contrôles, Capacité? bâtiment

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de conception de la Géorgie 2018-2019

En vedette: en attente de révision IRM

Premiers résultats: examen IRM en attente

Design i

Vérifiable: oui

Pertinent avec les valeurs du PGO: participation civique, responsabilité publique

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement: examen IRM en attente

Description

Engagement 6: Renforcement des principales institutions anti-corruption existantes

Conformément à l'indice de perception de la corruption élaboré par Transparency International, la Géorgie, selon les données de 2017, se classe au 46ème parmi les pays 180. Pour ce qui est de l’état de droit du World Justice Project (WJP), la Géorgie se classe au premier rang des pays de la région Europe centrale et Asie de l’Est et au 38th du monde parmi les pays 113 (édition 2017-2018). La volonté politique du GdG de lutter contre la corruption a été exprimée dans les engagements pris par le gouvernement sur la scène internationale, de nouveaux documents stratégiques et une politique anti-corruption déterminée.

Le GdG est conscient que la lutte contre la corruption ne peut être une simple réforme ou un processus limité dans le temps. La prévention de la corruption exige des efforts constants et continus pour mettre en place un service public honnête et responsable.

Afin de promouvoir la mise en œuvre effective d'une politique commune de lutte contre la corruption, un conseil de coordination interdépartemental de lutte contre la corruption a été créé. Le Conseil fonctionne sur la base des principes de base de la politique anticorruption: complexité, réduction de la corruption et approche axée sur les résultats, protection des règles juridiques, coordination entre les agences de l'État, engagement du secteur civil, responsabilité et prise en compte de l'expérience étrangère, transparence des processus, etc. Les structures clés en matière de lutte contre la corruption sont la Division des poursuites pénales pour crimes de corruption du Bureau du Procureur général et l'Agence de lutte contre la corruption relevant du Service de sécurité de l'État de Géorgie. Le premier est chargé d'enquêter et de poursuivre les auteurs de crimes de corruption particulièrement graves, tandis que le second est chargé de la lutte contre les infractions publiques commises par des personnes employées dans le secteur public et de la mise en œuvre des mesures d'enquête, d'identification et de prévention de ces crimes.

Engagement 6: Renforcement des principales institutions anti-corruption existantes
Bureau du Procureur général en Géorgie, Service de sécurité de l'État, Ministère de la justice de Géorgie
Autres acteurs impliqués Bureau de la fonction publique des organismes publics
Société civile / secteur privé / organisation internationale Projet CE, Transparency International - Géorgie, Institut pour le développement de la liberté d’information (IFID), Open Society - Georgia Foundation, Association des jeunes juristes géorgiens (GYLA).
Questions à traiter Malgré la grande efficacité récente du CAC, la priorité du GdG est l'amélioration constante des mécanismes de lutte contre la corruption. Conformément aux recommandations internationales et aux points de vue des représentants du secteur non gouvernemental, le CAC et d’autres organes de lutte contre la corruption doivent être encore renforcés. Dans le cadre de ce plan, le GdG s'engage à identifier les moyens efficaces de lutte contre la corruption et à renforcer les organes de lutte contre la corruption respectifs sur la base d'une évaluation et d'une analyse appropriées.
Compte tenu de ce qui précède, l'objectif du gouvernement est de minimiser toutes les formes de corruption, y compris la corruption de forme complexe. Le GdG tiendra des consultations respectives avec le secteur civil.
Objectif principal En matière de lutte contre la corruption, renforcement institutionnel des divisions anti-corruption dans les principaux organes de lutte contre la corruption sur la base de leur évaluation des risques de corruption et renforcement de la responsabilité du CAC.
OGP Challenge Améliorer le service public

Principes OGP Transparence Reddition de comptes Participation des citoyens Technologies et innovations
 
Jalons pour respecter l'engagement Engagement nouveau ou en cours Date de début: Date de fin:
Élaboration par le secrétariat du Conseil anti-corruption (CAC) en coopération avec les membres du Conseil anti-corruption et du forum OGP d’une méthodologie d’évaluation des risques de corruption. Octobre 2018 Mars 2019
Selon la méthodologie d'évaluation des risques de corruption, évaluation des risques de corruption dans les divisions de lutte contre la corruption (informer de l'avancement de l'évaluation des risques de corruption pour le forum et examen par celui-ci). Mars 2019 Septembre 2019
Renforcement de la responsabilité du Conseil du CAC (le CAC présentera un rapport annuel au Parlement géorgien) Nouveau avril 2019 décembre 2019
Selon les résultats et les besoins en matière d’évaluation du risque de corruption, renforcement de l’Agence de lutte contre la corruption relevant du Service de sécurité de l’État de Géorgie, Division des poursuites pénales pour crimes de corruption du Bureau du Procureur général. Nouveau Septembre 2019 Décembre 2019
Formations périodiques des personnes engagées dans les enquêtes sur les infractions de corruption et les poursuites pénales dans le sens de la spécialisation, y compris les infractions pénales de corruption commises par des personnes morales et les enquêtes et poursuites pénales internationales relatives aux infractions de corruption. Nouveau janvier 2019 Novembre 2019
Indicateur La méthodologie d'évaluation des risques de corruption a été préparée. L’évaluation du risque de corruption a été réalisée en coopération avec des experts indépendants et conformément à la loi. La spécialisation des stagiaires respectifs s'est améliorée.

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

Engagement 6: Renforcer la principale institution anti-corruption existante

Langue de l'engagement telle qu'elle apparaît dans le plan d'action:

«Selon l'indice de perception de la corruption préparé par Transparency International, la Géorgie, selon les données de 2017, est classée 46e sur 180 pays. Quant à l'indice de l'état de droit du World Justice Project (WJP), la Géorgie est classée au premier rang en Europe centrale et en Asie de l'Est et au 38e rang mondial parmi 113 pays (édition 2017-2018). La volonté politique du GoG de lutter contre la corruption s'est exprimée dans les engagements pris par le gouvernement sur la scène internationale, de nouveaux documents stratégiques et une politique anti-corruption résolue.

Le GdG est conscient que la lutte contre la corruption ne peut être une simple réforme ou un processus limité dans le temps. La prévention de la corruption exige des efforts constants et continus pour mettre en place un service public honnête et responsable.

Afin de promouvoir la mise en œuvre effective d'une politique commune de lutte contre la corruption, un Conseil de coordination interministériel anti-corruption a été créé. Le Conseil fonctionne sur la base des principes de base de la mise en œuvre de la politique anti-corruption: complexité, réduction de la corruption et approche axée sur les résultats, protection des règles de droit, coordination entre les organismes publics, engagement du secteur civil, responsabilité et prise en compte de l'expérience étrangère, transparence des processus, etc. les structures clés en matière de lutte contre la corruption sont la Division des poursuites pénales pour les délits de corruption du Bureau du Procureur général et l'Agence anti-corruption du Service de sécurité d'État de Géorgie. Le premier est chargé d'enquêter et de poursuivre les délits de corruption particulièrement graves, tandis que le second - de lutter contre les délits publics commis par des personnes employées dans le secteur public et de mettre en œuvre les mesures d'enquête, d'identification et de prévention de ces délits

Malgré l'efficacité récente du CAC, la priorité du GoG est l'amélioration constante des mécanismes de lutte contre la corruption. À cet égard, selon les recommandations internationales et les vues des représentants du secteur non gouvernemental, le CAC et les autres organes de lutte contre la corruption doivent être encore renforcés. Dans le cadre de ce plan, le GoG s'engage à identifier les moyens efficaces de lutte contre la corruption, à renforcer les organes anti-corruption respectifs sur la base de l'évaluation et de l'analyse appropriées.

Compte tenu de ce qui précède, l'objectif du gouvernement est de minimiser toutes les formes de corruption, y compris la corruption de forme complexe. Le GdG tiendra des consultations respectives avec le secteur civil. "

Jalons:

  1. Élaboration par le Secrétariat du Conseil anti-corruption (ACC) en coopération avec le Conseil anti-corruption et les membres du Forum OGP d'une méthodologie d'évaluation des risques de corruption
  2. Selon la méthodologie d'évaluation des risques de corruption, évaluation des risques de corruption dans les divisions anti-corruption (informer le Forum des progrès de l'évaluation des risques de corruption et examen au Forum)
  3. Renforcement de la responsabilité du Conseil du CAC (le CAC soumettra un rapport annuel au Parlement géorgien)
  4. Selon les résultats et les besoins de l'évaluation des risques de corruption, renforcement de l'Agence anti-corruption relevant de la Division des services de sécurité de l'État de Géorgie de la poursuite pénale des délits de corruption du Bureau du procureur général.
  5. Formations périodiques des personnes engagées dans les enquêtes sur les délits de corruption et les poursuites pénales dans le sens de la spécialisation, y compris les questions de délits de corruption commis par des personnes morales et les enquêtes et poursuites pénales sur les délits de corruption internationaux.

Date de début: Octobre 2018

Date de fin: 2019 décembre

Note éditoriale: Pour le texte intégral de cet engagement, veuillez consulter https://www.opengovpartnership.org/documents/georgia-action-plan-2018-2019/.

Contexte et objectifs

Actuellement, il existe trois grandes institutions gouvernementales anti-corruption en Géorgie: le Conseil intergouvernemental de lutte contre la corruption (ACC), qui est un organe consultatif relevant du Ministère de la justice; une division de la poursuite pénale des délits de corruption relevant du bureau du procureur général; et l'Agence anti-corruption du Service de sécurité de l'État. Cet engagement envisage l'élaboration d'une méthodologie d'évaluation des risques de corruption par le CAC de Géorgie, en collaboration entre le CAC et le forum multipartite OGP.

Le CAC est chargé d'élaborer des politiques de lutte contre la corruption et de suivre la mise en œuvre des stratégies et plans d'action pertinents. Actuellement, le CAC compte 55 membres, dont 17 représentent des organisations non gouvernementales locales et internationales, des organisations internationales, des donateurs et des associations professionnelles.

Le gouvernement prévoit également d'institutionnaliser la soumission des rapports annuels du CAC au Parlement ainsi que l'organisation périodique de formations pour les personnes engagées dans des enquêtes sur la corruption et les poursuites pénales. L'engagement est pertinent pour la valeur OGP de la participation civique car il appelle au développement d'une méthodologie d'évaluation des risques de corruption du CAC en collaboration avec les organisations de la société civile (OSC). L'engagement est pertinent pour la valeur OGP de la responsabilité publique, car le CAC vise à renforcer le cadre de responsabilité et de lutte contre la corruption en Géorgie.

De nombreux membres de la société civile du forum multipartite de Géorgie n'ont pas approuvé l'inclusion de cet engagement dans le plan d'action pendant le processus de co-création. Au lieu de cela, la société civile a plaidé pour la création d'une agence anti-corruption indépendante. La société civile clé a fait valoir que le cadre institutionnel existant de lutte contre la corruption ne prévoit pas de mécanismes efficaces pour enquêter et prévenir la corruption de haut niveau. Selon des acteurs clés de la société civile, la création d'une agence anti-corruption indépendante pourrait garantir une plus grande indépendance politique.

Au lieu d'envisager la création d'une agence anti-corruption distincte et indépendante, le gouvernement a plaidé pour le renforcement des institutions anti-corruption existantes. Il a estimé que les institutions anti-corruption existantes fonctionnaient bien et qu'il n'était pas nécessaire de créer une agence distincte et indépendante, ni d'argumentation suffisante présentée pour prouver l'efficacité de la création d'une nouvelle agence. Le gouvernement et les membres de la société civile du forum multipartite n'ont pas pu parvenir à un compromis, et le gouvernement a inclus cet engagement dans le plan d'action sans l'approbation des principales OSC anti-corruption.

Les jalons 6.1, 6.2 et 6.3 sont vérifiables. Ils décrivent des actions et des résultats particuliers, tels que, respectivement, l'élaboration d'une méthodologie, l'évaluation des risques de corruption et l'institutionnalisation des rapports annuels au Parlement. Cependant, les jalons 6.4 et 6.5 ne fournissent pas d'informations sur des étapes particulières, des extrants quantifiés ou des indicateurs spécifiques.

Malgré les réalisations importantes de la Géorgie dans la lutte contre la corruption au cours des dernières décennies, La Géorgie est toujours confrontée à des défis. Comme l'ont reconnu plusieurs organisations et institutions internationales, telles que le Parlement européen et l'Organisation de coopération et de développement économiques - la corruption d'élite demeure un défi majeur en Géorgie. Dans une récente résolution sur la Géorgie, le Parlement européen a également noté les défis du pays en termes de corruption de haut niveau et a souligné la nécessité de créer un service anti-corruption en tant qu'organe indépendant


Compte tenu du succès des dernières décennies et de l'ambition de la Géorgie de devenir un pays exemplaire pour lutter contre la corruption aux niveaux régional et mondial, il est difficile de considérer cet engagement comme une étape vers la lutte contre la corruption. Cette déclaration est soutenue par la plupart des parties prenantes, ainsi que par les OSC membres du Forum. Les parties prenantes soulignent que l'engagement ne sera pas efficace pour atténuer la corruption, car un des principaux contributeurs à la corruption en Géorgie est la bureaucratie gouvernementale et les problèmes structurels. Ils notent que l'absence de volonté politique perpétue la corruption dans les appels d'offres publics. Au lieu de cela, cet engagement vise à renforcer le système défectueux existant.

Prochaines étapes

Compte tenu du grand écart entre les activités prévues par cet engagement et les attentes de la plupart des parties prenantes de la société civile au cours du processus de co-création, le chercheur de l'IRM recommande que les futurs plans d'action nécessitent une évaluation complète indépendante, objective et politiquement neutre des besoins du pays en matière de lutte contre la corruption et l'efficacité des cadres institutionnels actuels pour y remédier. Cela pourrait impliquer des experts de diverses organisations internationales. Les parties pourraient procéder à une analyse indépendante de toute lacune du cadre institutionnel actuel et évaluer si une agence indépendante pourrait remédier à ces lacunes.

http://justice.gov.ge/Ministry/Index/170.

Giorgi Oniani, directeur exécutif adjoint de Transparency International – Georgia, entretien avec le chercheur IRM, 30 mai 2019.

Zurab Sanikidze, chef du département analytique du ministère de la Justice de Géorgie, entretien avec le chercheur de l'IRM, 3 mai 2019.

Des exemples de rapports et d'index internationaux évaluant les réalisations liées à la corruption comprennent, sans s'y limiter,

Organisation de coopération et de développement économiques, Réformes anti-corruption en Géorgie: 4ème cycle de suivi du plan d'action anti-corruption d'Istanbul, 2016, https://bit.ly/2Lhk8O8; et Greco, Quatrième cycle d'évaluation Géorgie: prévention de la corruption des parlementaires, des juges et des procureurs, 17 January 2017, https://bit.ly/2LhkjJi.

Des exemples d'articles de presse faisant état de la situation liée à la corruption des élites comprennent, sans s'y limiter,

  • Dato Parulava «L'UE critique la corruption des élites, le manque de personnel qualifié et bien plus en Géorgie, rapport AA», OC Media, 15 novembre 2018, https://bit.ly/2oayc1Y
  • IDFI, «Le système national géorgien de lutte contre la corruption est inefficace contre la corruption de haut niveau», 12 octobre 2018, https://bit.ly/2AaWbkN
  • Georgia Today, «La lutte contre la corruption d'élite demeure un défi pour la Géorgie», 15 octobre 2018, https://bit.ly/2BBnYuO.
  • «Enquête: la plupart des Géorgiens pensent que les fonctionnaires sont corrompus», JAM News, 5 avril 2019, https://bit.ly/2MJUnFV.
  • Vano Chkhikvadze, «Le partenariat oriental: quelle est la prochaine étape pour la Géorgie», Heinrick Boll Stiftung, 12 septembre 2019, https://bit.ly/2N78Uuh.
  • «Elite Corruption: Money and Interest», 12 octobre 2018, https://bit.ly/2MM07z3.
  • «Nino Lomjaria: il faut répondre aux signes de corruption des élites dans les entreprises», 18 septembre 2018, https://bit.ly/2qGTO7c.

Parlement européen, «Efforts d'association de l'UE: les députés louent la Géorgie et critiquent la Moldavie», 9 Octobre 2018, https://bit.ly/2XHVTzd.

IDFI a proposé des engagements pour le plan d'action national 2018-2019 du PGO, https://bit.ly/2J25icT.

Giorgi Meladze, directeur du Constitutional Research Center et professeur agrégé à la faculté de droit de l'Université d'État d'Ilia, entretien avec le chercheur de l'IRM, 8 juin 2019.


Engagements

  1. Services publics améliorés

    GE0066, 2018, Renforcement des capacités

  2. Plateforme d'engagement des citoyens

    GE0067, 2018, Renforcement des capacités

  3. Système d'authentification unifiée

    GE0068, 2018, gouvernement électronique

  4. Gouvernance économique

    GE0069, 2018, gouvernement électronique

  5. Portail de l'environnement

    GE0070, 2018, gouvernement électronique

  6. Renforcer les institutions anti-corruption

    GE0071, 2018, Anti-Corruption

  7. Surveiller les ODD

    GE0072, 2018, Renforcement des capacités

  8. Législation sur l'engagement des citoyens

    GE0073, 2018, Législation et Réglementation

  9. Publier les décisions du tribunal

    GE0074, 2018, gouvernement électronique

  10. Augmentation de la transparence du ministère de l'intérieur

    GE0075, 2018, gouvernement électronique

  11. Participation citoyenne aux finances publiques

    GE0076, 2018, Anti-Corruption

  12. Système de financement public transparent

    GE0077, 2018, Ouverture fiscale

  13. Améliorations des marchés publics

    GE0078, 2018, Accès à l'information

  14. Planification de la politique du logement

    GE0079, 2018, aménagement du territoire et aménagement du territoire

  15. Ouverture et responsabilité des entreprises d'État

    GE0080, 2018, gouvernement électronique

  16. Transparence et bonne gouvernance

    GE0081, 2018, Législation et Réglementation

  17. Collecte et publication de données ouvertes

    GE0082, 2018, Accès à l'information

  18. Participation des personnes handicapées

    GE0083, 2018, infrastructure et transport

  19. Budgets participatifs

    GE0084, 2018, Renforcement des capacités

  20. Votre idée pour le maire de Zugdidi

    GE0085, 2018, Renforcement des capacités

  21. Services électroniques

    GE0086, 2018, gouvernement électronique

  22. I. Gouverneur Zugdidi

    GE0087, 2018, Renforcement des capacités

  23. Évaluation du service et de la satisfaction des citoyens

    GE0088, 2018, Renforcement des capacités

  24. Promouvoir et surveiller les ODD

    GE0089, 2018, législatif

  25. Participation des citoyens au budget

    GE0090, 2018, gouvernement électronique

  26. Technologie pour la transparence

    GE0091, 2018, gouvernement électronique

  27. Centre d'engagement citoyen

    GE0092, 2018, Renforcement des capacités

  28. Sensibilisation du public à la démocratie parlementaire

    GE0093, 2018, gouvernement électronique

  29. Innovations électroniques pour plus de transparence et d'efficacité des marchés publics

    GE0056, 2016, Anti-Corruption

  30. Engagement étoilé Adoption du code d'évaluation environnementale

    GE0057, 2016, Anti-Corruption

  31. Introduction d'une application mobile comme canal alternatif pour se connecter à «112»

    GE0058, 2016, gouvernement électronique

  32. Développement de conseils locaux pour la prévention du crime

    GE0059, 2016, Justice

  33. Développement d'un guide pour les agents économiques

    GE0060, 2016, Renforcement des capacités

  34. Développement et introduction du programme de contrôle de la qualité du service commercial

    GE0061, 2016, Renforcement des capacités

  35. Présentation de rapports d'entreprise sous forme électronique et fourniture de leur accessibilité

    GE0062, 2016, Renforcement des capacités

  36. Introduction d'un portail de pétition électronique et de «Zugdidi-INFO» sur la page Web de l'Assemblée de la municipalité de Zugdidi

    GE0063, 2016, Renforcement des capacités

  37. Transparence des réunions de l'assemblée de la municipalité d'Ozurgeti

    GE0064, 2016, Renforcement des capacités

  38. Création d'un mécanisme électronique de planification budgétaire locale à Kutaisi, Ozurgeti, Batumi et Akhaltsikhe

    GE0065, 2016, gouvernement électronique

  39. Adapter la salle des services publics aux besoins des personnes handicapées

    GE0042, 2016, Renforcement des capacités

  40. Lancement du portail d'information sur le système de santé unifié

    GE0043, 2016, Renforcement des capacités

  41. Introduction du système de licence électronique dans le domaine de l'application des ressources naturelles

    GE0044, 2016, Anti-Corruption

  42. Création d'un portail Web de données spatiales (géographiques) pour le secteur de l'énergie

    GE0045, 2016, Renforcement des capacités

  43. Création d'écosystème d'innovation

    GE0046, 2016, Renforcement des capacités

  44. Portail électronique pour l'enregistrement et la cession de biens de l'État - Module du client

    GE0047, 2016, gouvernement électronique

  45. Développement de la loi sur la liberté de l'information

    GE0048, 2016, Accès à l'information

  46. Développement d'un système de suivi et d'évaluation de la politique gouvernementale et des lois

    GE0049, 2016, Renforcement des capacités

  47. Engagement étoilé Introduction du système de surveillance des déclarations de patrimoine des agents publics

    GE0050, 2016, Anti-Corruption

  48. Établissement de réglementations unifiées pour la publication des décisions de justice

    GE0051, 2016, pouvoir judiciaire

  49. Développement d'une stratégie et d'un plan d'action pour la transparence et l'intégrité dans le domaine du développement régional et des infrastructures

    GE0052, 2016, Renforcement des capacités

  50. Amélioration de la base de données sur les condamnés et le transfert du département pénitentiaire entièrement à la gestion électronique du flux de travail

    GE0053, 2016, Renforcement des capacités

  51. Publication de données d'écoute téléphonique en fonction de la nature du crime et de la zone géographique

    GE0054, 2016, gouvernement électronique

  52. Engagement étoilé Augmentation de la participation des citoyens à la surveillance des finances publiques (Audit public)

    GE0055, 2016, Renforcement des capacités

  53. "Voix du consommateur"

    GE0013, 2014, Participation publique

  54. Conduis simplement

    GE0014, 2014, Prestation de services publics

  55. Services éducatifs

    GE0015, 2014, Éducation

  56. Portail du citoyen (Www.Mygov.Ge)

    GE0016, 2014, Renforcement des capacités

  57. Transformation des bibliothèques publiques pour le développement régional

    GE0017, 2014, Renforcement des capacités

  58. Signature numérique et authentification en ligne

    GE0018, 2014, gouvernement électronique

  59. Ouvrir le portail de données (Data.Gov.Ge)

    GE0019, 2014, Accès à l'information

  60. Projet de loi sur la liberté de l'information (FOIA)

    GE0020, 2014, Accès à l'information

  61. Forum OGP de Géorgie

    GE0021, 2014, Participation publique

  62. I- Changement.Ge

    GE0022, 2014, gouvernement électronique

  63. Transparence du recrutement dans la fonction publique

    GE0023, 2014, gouvernement électronique

  64. Système de surveillance de la déclaration d'actif

    GE0024, 2014, Anti-Corruption

  65. Engagement étoilé Déclarations financières des partis politiques

    GE0025, 2014, Accès à l'information

  66. Accessibilité de la page Web du ministère de l'Intérieur aux personnes ayant des besoins spéciaux

    GE0026, 2014, gouvernement électronique

  67. Engagement étoilé Publication proactive de données de surveillance

    GE0027, 2014, Espace civique

  68. Sensibilisation du public au processus électoral

    GE0028, 2014, Renforcement des capacités

  69. Transparence des processus budgétaires

    GE0029, 2014, gouvernement électronique

  70. Système électronique d'approvisionnement

    GE0030, 2014, Anti-Corruption

  71. Système de gestion numérique des ressources humaines

    GE0031, 2014, gouvernement électronique

  72. Système de préservation numérique: E-Archive

    GE0032, 2014, gouvernement électronique

  73. Ouverture et accessibilité des archives nationales

    GE0033, 2014, gouvernement électronique

  74. Catalogues électroniques des archives du ministère de l'Intérieur (MIA)

    GE0034, 2014, gouvernement électronique

  75. Système de gestion des finances publiques

    GE0035, 2014, gouvernement électronique

  76. Canaux alternatifs à "112"

    GE0036, 2014, gouvernement électronique

  77. Statistiques interactives et cartographie du crime

    GE0037, 2014, gouvernement électronique

  78. Services d'assurance voyage

    GE0038, 2014, Citoyenneté et Immigration

  79. Enregistrement de propriété d'état

    GE0039, 2014, Prestation de services publics

  80. Développement de centres communautaires en Géorgie

    GE0040, 2014, gouvernement électronique

  81. Introduction de la gouvernance électronique dans les collectivités locales

    GE0041, 2014, gouvernement électronique

  82. Hall de la fonction publique

    GE0001, 2012, Accès à la justice

  83. Gouvernance électronique dans les gouvernements locaux

    GE0002, 2012, gouvernement électronique

  84. Portail Citoyen

    GE0003, 2012, gouvernement électronique

  85. Facilement accessible et de meilleurs soins de santé

    GE0004, 2012, gouvernement électronique

  86. Lancer Ichange.Ge et Data.Gov.Ge

    GE0005, 2012, gouvernement électronique

  87. Plate-forme pour participer au processus législatif

    GE0006, 2012, gouvernement électronique

  88. Citoyens et justice

    GE0007, 2012, Accès à la justice

  89. Engagement étoilé Financement des partis transparent

    GE0008, 2012, Intégrité politique

  90. Concept de la passation de marchés en ligne développé localement

    GE0009, 2012, Anti-Corruption

  91. Déclarations électroniques

    GE0010, 2012, Anti-Corruption

  92. La technologie au service de la sécurité: ICCMS, cartographie du crime et sécurité dans votre quartier

    GE0011, 2012, gouvernement électronique

  93. Forum des ONG

    GE0012, 2012, Renforcement des capacités

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!