Ignorer la navigation
Ghana

Ouverture fiscale (GH0017)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Ghana, deuxième plan d'action, 2015-2017

Cycle du plan d'action: 2015

Statut: inactif

Institutions

Institution chef de file: Bureau du chef de cabinet, Commission nationale de planification du développement (NDPC), Ministère des finances (MoF)

Institution (s) de soutien: Commission parlementaire sur la législation subsidiaire, Centre d'analyse de la politique économique, Institut des affaires économiques, Institut de gouvernance des ressources naturelles (NRGI)

Domaines politiques

Législation et réglementation, Législatives

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de fin de programme pour le Ghana 2015-2017, Ghana Rapport d'avancement à mi-parcours 2015-2017

Étoilé: non

Premiers résultats: n'a pas changé

Design i

Vérifiable: oui

Pertinent par rapport aux valeurs OGP: non pertinent

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

Une gestion prudente des dépenses publiques est nécessaire pour éviter les dépassements de budget menaçant la stabilité fiscale nationale. Plusieurs organisations de la société civile ont réalisé plusieurs travaux dans le domaine de la compilation d'informations essentielles sur la nécessité d'un projet de loi sur la responsabilité financière. Dans le cadre du plan d'action 2013-2014, le Ghana s'est engagé à promulguer une loi sur la responsabilité financière qui instillerait une discipline dans sa gestion financière en vue de déterminer le moment où les dépenses virent aux estimations approuvées. La mise en œuvre de cet engagement n'a pas été réalisée.
L’aspiration dans la région de l’Afrique de l’Ouest est qu’il est nécessaire de mettre en place une politique fiscale et monétaire commune qui établira un plafond fiscal pour tous les États membres de l’organe régional.
Cependant, dans le contexte spécifique du Ghana, les avis sont partagés sur la nécessité ou non d'une loi autonome sur la responsabilité fiscale.
Par conséquent, pendant la période prévue, OGP Ghana s'engage à faciliter la construction d'un consensus national sur la nécessité de la loi.

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

4. Responsabilité fiscale

Texte d'engagement:

Une gestion prudente des dépenses publiques est nécessaire pour éviter les dépassements de budget menaçant la stabilité fiscale nationale. Plusieurs organisations de la société civile ont réalisé plusieurs travaux dans le domaine de la compilation d'informations essentielles sur la nécessité d'un projet de loi sur la responsabilité financière. Dans le cadre du plan d'action 2013-2014, le Ghana s'est engagé à promulguer une loi sur la responsabilité financière qui instillerait une discipline dans sa gestion financière en vue de déterminer le moment où les dépenses virent aux estimations approuvées. La mise en œuvre de cet engagement n'a pas été réalisée.

L’aspiration dans la région de l’Afrique de l’Ouest est qu’il est nécessaire de mettre en place une politique fiscale et monétaire commune qui établira un plafond fiscal pour tous les États membres de l’organe régional.

Cependant, dans le contexte spécifique du Ghana, les avis sont partagés sur la nécessité ou non d'une loi autonome sur la responsabilité fiscale.

Par conséquent, pendant la période prévue, OGP Ghana s'engage à faciliter la construction d'un consensus national sur la nécessité de la loi.

D'action:

·  Organiser une conférence internationale (1) sur les meilleures pratiques internationales en matière de promulgation et de mise en œuvre d'une loi de responsabilité budgétaire dans le contexte ghanéen avant le mois de mai, 2016

·  Organiser un atelier consultatif national de deux jours sur 1 sur la nécessité et le contenu d’une loi de responsabilité financière d’ici au mois d’août, 2016

Note éditoriale: La première action dans le langage de l'engagement a été scindée en deux étapes distinctes (4.1 et 4.2) dans le tableau ci-dessous afin de refléter l'engagement du gouvernement de «promulguer et d'appliquer une loi de responsabilité financière dans le contexte ghanéen».

Principales institutions: Bureau du chef de cabinet, Commission nationale de planification du développement (NDPC), Ministère des finances (MoF)

Institutions de soutien: Comité parlementaire sur la législation subsidiaire, Centre d'analyse de la politique économique, Institut des affaires économiques, Institut de la gouvernance des ressources naturelles (NRGI)

Date de début: Non spécifié                                              Date de fin: Août 2016

 

 

Contexte et objectifs

L’engagement de promulguer une loi de responsabilité financière figurait dans le plan d’action précédent, mais le projet de loi n’avait pas été adopté. Le FRL fait partie du projet de loi sur la gestion des finances publiques (GFP). Le projet de loi sur la GFP a été conçu pour remédier aux faiblesses persistantes et promouvoir la discipline, la transparence et la responsabilisation dans la gestion des fonds publics. Le projet de loi FRL introduira des règles permanentes de discipline fiscale. Il prévoit également la nécessité de gérer les risques budgétaires en améliorant l’élaboration et la mise en œuvre de la politique budgétaire et en fournissant un schéma clair des processus budgétaires.   «Le Ghana a besoin d'une loi sur la responsabilité fiscale - Bawumia», GNA (26 mars 2014), http://www.ghananewsagency.org/economics/ghana-needs-fiscal-responsibility-act-bawumia-72666.  

Conférence internationale: La conférence a pour objectif d’examiner les meilleures pratiques internationales dans un contexte ghanéen de promulgation et d’application de la loi. Ghana appartient à la zone monétaire ouest-africaine (ZMAO). Les membres de la ZMAO veulent introduire une monnaie unique, appelée ECO, et une union monétaire. Les conditions préalables à l'adoption de l'ECO pour tous les pays de la ZMAO incluent la réalisation d'un ensemble de critères primaires et secondaires, comprenant un taux d'inflation à un chiffre et un déficit budgétaire ne dépassant pas quatre pour cent du PIB. Ces critères sont divisés en deux, à savoir les critères de convergence primaires (4) et les critères de convergence secondaires (6). Pour une liste complète des critères primaires et secondaires, voir «La monnaie unique de l’Afrique de l’Ouest tributaire de la croissance économique» à l’adresse http://www.africanreview.com/finance/economy/west-africa-s-single-currency-reliant-on-economic-growth  FRL fournit la base légale ou le cadre pour l'application des critères et pour assurer la discipline fiscale. Par conséquent, il est nécessaire tenir un conférence internationale pour établir une politique fiscale et monétaire commune qui établira un plafond fiscal pour tous les États membres de l'organe régional. Le partage de pratiques optimales en matière de discipline budgétaire pourrait contribuer à renforcer le soutien à la RPF, mais cette étape n’a pas une pertinence claire pour les valeurs de la PGO.

Passer FRL: Le gouvernement a tendance à trop dépenser et à emprunter de l'argent auprès des banques centrales, créant ainsi une tendance inflationniste dans le pays. «Le Ghana a besoin d'une loi sur la responsabilité fiscale - Bawumia», GNA (26 mars 2014), http://www.ghananewsagency.org/economics/ghana-needs-fiscal-responsibility-act-bawumia-72666..  FRL établirait une base juridique importante pour assurer une gestion prudente des dépenses publiques afin d'éviter les dépassements budgétaires. D'après le libellé de l'engagement, il n'est pas clair si le projet de loi va faire progresser les valeurs du PGO d'un meilleur accès à l'information ou de la responsabilité publique. Néanmoins, l'impact potentiel de la loi pourrait avoir un effet transformateur en inculquant de la discipline aux dépenses du gouvernement.

Consultations sur la nécessité d'une loi sur la responsabilité financière (FRA): Cette étape clé vise à organiser un atelier consultatif de deux jours sur la nécessité de la FRA mais manque de détails sur les participants à l'atelier. Étant donné que le libellé de l'engagement ne spécifie pas si des acteurs extérieurs au gouvernement seraient invités à l'atelier, la pertinence de ce jalon par rapport aux valeurs OGP n'est pas claire. Compte tenu de l'objectif de la loi sur la gestion des finances publiques et des efforts déployés pour créer un consensus national et international, le chercheur a codifié l'impact comme étant modéré, car il est essentiel de réunir les différentes parties prenantes pour convenir du contenu de la loi.

Aboutissement

L'engagement est codé comme ayant un achèvement «limité». Au cours de cette période d'examen, le gouvernement travaillait sur un jalon et deux autres n'avaient pas encore commencé.

Conférence internationale: Selon l’intimé chargé de l’application de la loi, la conférence internationale n’a pas eu lieu.

Passer FRL: Le défendeur au ministère des Finances a déclaré que la nouvelle loi ghanéenne sur la GFP, la loi 921, intégrait la responsabilité fiscale et respectait donc l'engagement de promulguer une loi de responsabilité fiscale. Le chercheur a acheté la loi sur la GFP et les sections 13 à 17 se concentrent bien sur la responsabilité financière. Cette législation a été adoptée le 3 août, 2016, après la période de mise en œuvre considérée, mais cette le niveau d'achèvement actualisé sera reflété dans le rapport de fin de mandat. Des parties prenantes telles que l'Institut des comptables agréés se sont opposées sans succès à l'adoption du projet de loi avec certificat d'urgence (car le projet de loi a été adopté de manière urgente), arguant qu'il ne leur donnait pas suffisamment de temps pour «contribuer à l'élaboration de cette loi très importante. ” Abu Mubarik, «Discipline fiscale: le Parlement adopte le projet de loi sur la gestion des finances publiques», Pulse.com.gh (4 août 2016), pulse.com.gh/finance/fiscal-discipline-parliament-passes-public-financial-management-bill -id5341709.html.    

Un communiqué de presse publié par le ministère des Finances indique que, avec le passage de la gestion des finances publiques, la gestion budgétaire doit être effectuée conformément aux meilleures pratiques et normes. Le ministère des Finances a également assuré que des informations fiscales opportunes seraient mises à disposition afin de permettre un contrôle efficace de la politique budgétaire et de la gestion des finances publiques.   "Ghana's New Public Financial Management (PFM) Law Act 921", Ministère des finances (Conférence de presse: 20 sept. 2016), http://www.mofep.gov.gh/sites/default/files/news/Presentation%20on%20the%20New%20PFM%20Act%20-%20media.pdf.  

Consultations sur le besoin de FRA: Bien que le ministère des Finances n'ait pas organisé d'atelier consultatif de deux jours sur le contenu du projet de loi, il a mis en place un processus de consultation afin de parvenir à un consensus national sur le projet de loi. Responsable du ministère des Finances responsable de la loi sur la GFP, discussion avec le chercheur IRM, 19, sept. 2016.  L'intimé du ministère des Finances a fourni la preuve de copies PDF numérisées de lettres d'invitation pour une série de réunions sur le projet de loi. Le répondant a fourni environ seize lettres d’invitation différentes sur le processus de consultation.  Les réunions allaient de discussions internes au sein du ministère des Finances aux réunions intersectorielles entre chefs d'institutions gouvernementales. De plus, d'autres réunions ont impliqué des acteurs non étatiques tels que des partenaires de développement, des instituts de recherche, des universités et des OSC. Le ministère des Finances a rencontré les groupes suivants pour solliciter leurs points de vue et commentaires sur la première version du projet de loi sur la GFP: tous les responsables des institutions publiques sur 3 November 2015; Organisations de la société civile et universités travaillant sur 4 November 2015; et tous les partenaires de développement sur 5 November 2015. Informations obtenues à partir des copies des lettres d'invitation numérisées fournies par le ministère des Finances  Le chercheur de l'IRM n'a pas pu faire le suivi auprès des participants aux réunions pour en vérifier les résultats. Les médias ont également signalé que deux réunions de parties prenantes avaient eu lieu; «Le ministère a tenu deux réunions avec des organisations de la société civile, des organisations professionnelles et des universités telles que le Chartered Accountants Ghana (ICA), […] le Congrès des syndicats (TUC), l'Association des employeurs du Ghana (GEA) et l'Association nationale du Ghana. des enseignants (GNAT). ” «Le Parlement adopte le projet de loi sur la gestion des finances publiques», (accès le 21 sept. 2016), http://www.graphic.com.gh/news/general-news/parliament-passes-public-financial-management-bill.html.  

Premiers résultats (le cas échéant)

Selon certains acteurs de la société civile, une fois adoptée, la loi peut être utilisée pour «punir les personnes qui abusent des fonds publics».. » «Kan Dapaah appelle à la responsabilité financière» (accès 21 sept. 2016), http://www.ghanaiantimes.com.gh/kan-dapaah-calls-for-fiscal-responsibility/  Cependant, les parties prenantes ajoutent que le cadre juridique n'est pas assez solide "pour dissuader les gens de" voler l'Etat ".   «Kan Dapaah appelle à la responsabilité financière» (accès 21 sept. 2016), http://www.ghanaiantimes.com.gh/kan-dapaah-calls-for-fiscal-responsibility/   

Prochaines étapes

À l'avenir, le ministère des Finances pourrait présenter des rapports d'étape sur la responsabilité financière, y compris la gestion de la dette. Le ministère des Finances pourrait commencer à mettre en œuvre la GFP.

Résumé du statut de fin de session IRM

4. Responsabilité fiscale

Texte d'engagement:

Une gestion prudente des dépenses publiques est nécessaire pour éviter les dépassements de budget menaçant la stabilité fiscale nationale. Plusieurs organisations de la société civile ont réalisé plusieurs travaux dans le domaine de la compilation d'informations essentielles sur la nécessité d'un projet de loi sur la responsabilité financière. Dans le cadre du plan d'action 2013-2014, le Ghana s'est engagé à promulguer une loi sur la responsabilité financière qui instillerait une discipline dans sa gestion financière en vue de déterminer le moment où les dépenses virent aux estimations approuvées. La mise en œuvre de cet engagement n'a pas été réalisée.

L’aspiration dans la région de l’Afrique de l’Ouest est qu’il est nécessaire de mettre en place une politique fiscale et monétaire commune qui établira un plafond fiscal pour tous les États membres de l’organe régional. Cependant, dans le contexte spécifique du Ghana, les avis sont partagés sur la nécessité ou non d'une loi autonome sur la responsabilité fiscale.

Par conséquent, pendant la période prévue, OGP Ghana s'engage à faciliter la construction d'un consensus national sur la nécessité de la loi.

D'action:

  • Organiser une conférence internationale (1) sur les meilleures pratiques internationales en matière de promulgation et de mise en œuvre d'une loi de responsabilité budgétaire dans le contexte ghanéen avant le mois de mai, 2016
  • Organiser un atelier consultatif national de deux jours sur 1 sur la nécessité et le contenu d'une loi de responsabilité financière d'ici le mois d'août 2016

Note éditoriale: La première action dans le langage de l'engagement a été scindée en deux étapes distinctes (4.1 et 4.2) dans le tableau ci-dessous afin de refléter l'engagement du gouvernement de «promulguer et d'appliquer une loi de responsabilité budgétaire dans le contexte ghanéen».

Institutions principales: Bureau du chef de cabinet, Commission nationale de planification du développement (NDPC), Ministère des finances (MoF)

Institutions de soutien: Comité parlementaire sur la législation subsidiaire, Centre d'analyse de la politique économique, Institut des affaires économiques, Institut de la gouvernance des ressources naturelles (NRGI)

Date de début: Non spécifié Date de fin: Août 2016

But de l'engagement:

L’engagement de promulguer une loi de responsabilité financière visant à introduire des règles permanentes de discipline fiscale et à atténuer les risques budgétaires n’a pas été mené à bien et a donc été reporté du plan d’action précédent. Le FRL fait partie du projet de loi sur la gestion des finances publiques (GFP), conçu pour remédier aux faiblesses persistantes et promouvoir la discipline, la transparence et la responsabilisation dans la gestion des fonds publics. Les jalons spécifiques étaient l'organisation d'une conférence internationale pour discuter des meilleures pratiques et établir une politique fiscale et monétaire commune pour la zone monétaire ouest-africaine, l'adoption de la LRF et la tenue d'un atelier consultatif de deux jours sur la nécessité d'une responsabilité financière Acte.

Statut

Mi-parcours: limité

L’achèvement à mi-parcours a été limité pour cet engagement. La conférence internationale ne s'est pas tenue. Le ministère des Finances n’a pas organisé d’atelier consultatif de deux jours sur le contenu du projet de loi. Cependant, il a fourni la preuve d'un processus consultatif visant à créer un consensus national sur le projet de loi, qui comprenait des discussions internes au sein du ministère des Finances, des réunions intersectorielles entre les chefs d'institutions gouvernementales et des réunions avec des organisations de développement, des institutions de recherche, des universités et des organisations de la société civile. (CSO) .6 Les médias ont corroboré ces rapports. Pour plus d'informations, consultez le rapport de mi-parcours IRM 2015 – 17.

Fin de terme: substantielle

Conférence internationale: Ce jalon n'a pas été commencé. Les efforts du chercheur IRM pour atteindre les contacts OGP du ministère des Finances ont été infructueux. La chercheuse n’a pas été en mesure d’obtenir des médias la preuve que la conférence internationale s’était tenue ou avait été discutée au cours de la période considérée.

Passer le FRL: Cet engagement a été codé comme étant achevé parce que le Parlement a adopté la loi sur la gestion des finances publiques (loi 921) et a été sanctionné par le président Mahama en août 2016. En juillet 2017, le Cabinet a proposé de modifier la loi 921 en limitant le déficit budgétaire national à trois à cinq pour cent du produit intérieur brut (PIB) de 2018 dans le cadre des mesures visant à renforcer la discipline budgétaire. , , Le même mois, le Cabinet a approuvé la présentation de l'amendement proposé au Parlement. Un communiqué de presse publié par le Natural Resource Governance Institute (NRGI) en octobre, 2017, a révélé que la modification était en attente à ce moment-là. Le chercheur de l'IRM n'a trouvé aucune preuve que la modification ait été apportée au cours de la période considérée ou que des préparatifs aient déjà été effectués en vue de l'adoption d'un instrument législatif.

Consultations sur le besoin de FRA: Un article de presse annonçant l'adoption de la FRA indiquait que le processus d'élaboration de la loi avait débuté sous 2014 et était «complet, interactif et consultatif». Le ministère des Finances et le procureur général ont préparé des projets successifs et tenu des consultations avec plusieurs groupes, y compris des organisations de la société civile. (OSC) et divers organismes professionnels. Dans une déclaration 2016 du mois d'août, la plate-forme de la société civile sur le programme du Fonds monétaire international (FMI) du Ghana, une coalition de groupes de réflexion basés à Accra et d'organisations non gouvernementales (ONG) œuvrant dans les domaines de la responsabilité sociale et de la lutte contre la corruption, a critiqué la le rythme inhabituellement rapide avec lequel la loi a été adoptée, au motif qu'il ne laissait pas la place au public, en particulier aux experts et aux institutions compétentes. Cela suggère que les consultations n'ont pas eu lieu. Les événements associés incluent un atelier de formation à la sensibilisation 2017 PFM Act organisé en février à l'intention des agents financiers. Également dans 2017, le MdF a présenté au Parlement un examen de la politique budgétaire à mi-exercice du budget de 2017, conformément à la loi sur la gestion des finances publiques 2016 (Loi 921).

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: n'a pas changé

Participation civique: n'a pas changé

Responsabilité publique: n'a pas changé

L’engagement déclaré du gouvernement vis-à-vis de cet engagement était d’améliorer la transparence et la responsabilisation des finances publiques en adoptant la LRF et en recherchant un consensus sur son importance. Cependant, tel que mis en œuvre jusqu'à présent, le gouvernement n'a pas amélioré la qualité ni la quantité des informations communiquées au public, pas plus qu'il n'a mis en place de mécanisme de reddition de comptes destiné au public. En l'état actuel des choses, le passage de la LRF peut avoir représenté une fin en soi plutôt qu'un moyen d'accroître la transparence financière. Le rapport de l'auditeur général de 2016, qui détaille les «irrégularités en matière de trésorerie» d'un montant maximal de 32.6 millions de Cedis ghanéens, en est la preuve, attribué aux violations des règles de gestion financière par les assemblées de district. Un rapport séparé des médias a affirmé une perte allant jusqu’à 8 milliards de Cedis ghanéens (environ 1.8 milliards USD) en raison d’infractions plus vastes commises uniquement dans 2016.

L’un des principaux problèmes tient au fait que le cadre de la GFP est contenu dans plusieurs lois et politiques distinctes, ce qui rend difficile de comprendre comment ils interagissent. Cela pourrait être abordé lors d'interventions futures.

Reportés?

Les jalons de cet engagement, tels qu'ils sont décrits dans le plan d'action national (PAN) 2017-19, visaient en grande partie à s'appuyer sur l'adoption de la GFP en adoptant les lois et les structures nécessaires à sa mise en œuvre. L'étape incomplète de la conférence internationale sur les meilleures pratiques n'a pas été reportée.


«Projet de loi sur la gestion des finances publiques adopté», GhanaJustice, 8 August 2016, https://ghanajustice.com/public-financial-management-bill-passed-into-law/
et «Loi 2016 sur la gestion des finances publiques (Loi 921)», 2016, https://bit.ly/2qlMo64

«Le Cabinet approuve la loi sur la responsabilité financière visant à limiter le déficit budgétaire à 3-5% du PIB», a déclaré Myjoyonline, 25 July 2017. https://bit.ly/2qkg2IW

Maclean Kwofi, «Nous adopterons cette année la loi sur la responsabilité financière des finances publiques - Ministre de la finance désigné», Graphic Online,

17 Janvier 2017, https://bit.ly/2GQ1hrW

Aisha Adam et David Mihalyi, «Optimiser le Ghanaavid Mihalyi», Institut de la gouvernance des ressources naturelles, octobre 2017, https://resourcegovernance.org/sites/default/files/documents/optimize-ghana-fisal-rule.pdf

«Adoption d'une loi sur la responsabilité budgétaire visant à limiter le déficit budgétaire à 3-5% du PIB», a déclaré Otecfmghana, 25 July 2017, http://otecfmghana.com/2017/07/fiscal-responsibility-law-approved-to-cap-fiscal-deficit-to-3-5-of-gdp/

«Un institut de la gouvernance des ressources naturelles veut une loi de responsabilité fiscale accélérée», Ghana News, 24, octobre 2017, http://www.reportingoilandgas.org/natural-resource-governance-institute-wants-fiscal-responsibility-law-fast-tracked/

Musah Yahaya Jafaru, «Le Parlement adopte le projet de loi Publi Financial Management Bill», Graphic Online, 4 August 2016, https://www.grapgic.com.gh/news/general-news/parliament-passes-public-financial-management-bill.html

«Déclaration: le Parlement ne devrait pas précipiter l'adoption du nouveau projet de loi sur la gestion des finances publiques», Plate-forme de la société civile, 10 August 2016, http://www.csplatformghana.org/press-release-on-the-new-public-financial-management-pfm-bill/

Morkporkpor Anku, «Les agents des finances s'entraînent au droit de la gestion des finances publiques», Agence de presse du Ghana, 2 February 2017, http://www.ghananewsagency.org/economics/finance-officers-train-on-public-financial-management-law-112889

«Examen de la politique budgétaire et politique économique 2017 à la mi-année», ministère des Finances, 2017, citifmonline, http://citifmonline.com/wp-content/uploads/2017/07/2017-Mid-Year-Fiscal-Policy-Review-Final-310717.pdf

«Rapport du vérificateur général sur la gestion et l'utilisation des fonds communs et des autres fonds statutaires des assemblées de district pour l'exercice clos le 31, décembre 2016», République du Ghana, septembre 2016, https://ghaudit.org>site>reports
Seth J. Bokpe, «L'argent des MMDA, dit le rapport du vérificateur général de 2016», Graphic Online, 12 August 2017, https://www.graphic.com.gh/news/general-news/mmdas-chop-money-2016-auditor-general-s-report-reveals.html

Oswald K. Boateng, «Auditeur général: le Ghana a perdu environ un milliard de GHc8 en raison d'infractions commises par 2016», Myjoyonline, 11, décembre 2017, https://www.myjoyonline.com/news/2017/December-11th/auditor-general-ghana-lost-about-gh8billion-to-infractions-in-2016.php

«Un institut de la gouvernance des ressources naturelles veut une loi de responsabilité fiscale accélérée», Ghana News, 24, octobre 2017, http://www.reportingoilandgas.org/natural-resource-governance-institute-wants-fiscal-responsibility-law-fast-tracked/


Engagements

  1. Contrats ouverts et suivi des contrats

    GH0020, 2017, Anti-Corruption

  2. Transparence anti-corruption

    GH0021, 2017, Anti-Corruption

  3. Beneficial ownership

    GH0022, 2017, Anti-Corruption

  4. Transparence fiscale et responsabilité

    GH0023, 2017, Ouverture fiscale

  5. Transparence du secteur des industries extractives

    GH0024, 2017, Anti-Corruption

  6. Droit à l'information

    GH0025, 2017, Accès à l'information

  7. Participation civique et responsabilité

    GH0026, 2017, Ouverture fiscale

  8. Technologie et Innovation

    GH0027, 2017, Accès à l'information

  9. Engagement étoilé Contrats ouverts

    GH0014, 2015, Anti-Corruption

  10. RTI

    GH0015, 2015, Accès à l'information

  11. Participation citoyenne

    GH0016, 2015, Règlement ouvert

  12. Ouverture fiscale

    GH0017, 2015, Législation et réglementation

  13. Engagement étoilé La gestion des recettes

    GH0018, 2015, Législation et réglementation

  14. Open Data

    GH0019, 2015, Accès à l'information

  15. Responsabilité fiscale

    GH0001, 2013, Ouverture fiscale

  16. Transparence fiscale

    GH0002, 2013, Renforcement des capacités

  17. Droit à l'information

    GH0003, 2013, Accès à l'information

  18. Droits de l'homme et lutte contre la corruption

    GH0004, 2013, Anti-Corruption

  19. Gestion des revenus du secteur extractif

    GH0005, 2013, Anti-Corruption

  20. Surveillance des investissements

    GH0006, 2013, Anti-Corruption

  21. Participation citoyenne

    GH0007, 2013, Renforcement des capacités

  22. Code de déontologie

    GH0008, 2013, Anti-Corruption

  23. Rapports d'audit

    GH0009, 2013, Anti-Corruption

  24. Radiodiffusion nationale

    GH0010, 2013, Espace civique

  25. e-immigration

    GH0011, 2013, Accès à l'information

  26. Direction Financière

    GH0012, 2013, Accès à l'information

  27. Engagement étoilé Portail politique

    GH0013, 2013, Accès à l'information

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!