Ignorer la navigation
Ghana

Gestion des revenus (GH0018)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Ghana, deuxième plan d'action, 2015-2017

Cycle du plan d'action: 2015

Statut: inactif

Institutions

Institution chef de file: Ministère des finances, GHEITI, Ministère du pétrole, Ministère des terres et des ressources naturelles

Institution (s) de soutien: Commission nationale de l'éducation civique, Comité pour l'intérêt public et la responsabilité (PIAC), Plateforme pétrolière et gazière

Domaines politiques

Législation et réglementation, Législatives, Participation du public

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de fin de programme pour le Ghana 2015-2017, Ghana Rapport d'avancement à mi-parcours 2015-2017

Étoilé: oui Suivis

Premiers résultats: marginal

Design i

Vérifiable: oui

Pertinent avec les valeurs du PGO: accès à l'information, participation civique, responsabilité publique

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

Le Ghana a l'intention de continuer à assurer la transparence et la responsabilité dans la gestion de ses ressources naturelles, en particulier les mines, le pétrole et le gaz. Conformément à cet engagement, le pays a modifié sa loi de 2011 (loi 815) sur la gestion des recettes pétrolières afin de relever certains des principaux défis recensés au cours de sa mise en œuvre au cours des quatre dernières années.
Pour que la loi modifiée soit effectivement opérationnelle, il faudra élaborer des réglementations (instruments législatifs) précisant en détail la manière dont les diverses clauses doivent être interprétées et appliquées. L'intérêt de l'OGP du Ghana à faire en sorte que les règlements soient rapidement adoptés découle de la tendance à retarder indûment les règlements qui régissent les lois primaires, ce qui nuit à leur bonne mise en œuvre.
L’engagement de renforcer la transparence et la responsabilisation dans la gestion des revenus pétroliers et gaziers du pays doit également être poursuivi par le biais d’une supervision efficace du Comité pour l’intérêt public et la responsabilité (PIAC), un organe de surveillance des citoyens créé par la loi sur la gestion des revenus pétroliers ( PRMA). Le PIAC a eu des difficultés avec le financement et le soutien institutionnel nécessaire à son travail. Ce sont des questions qui sont en train d'être traitées suite à l'amendement de la PRMA et avec le soutien de certains partenaires de développement du pays.
Au vu des résultats relativement impressionnants obtenus par le Ghana dans la gestion judicieuse de ses revenus pétroliers et conformément à la loi, le gouvernement est invité à reproduire cet arrangement dans le secteur minier. En réponse partielle à cette suggestion, le gouvernement est enclin à accélérer l'adoption d'un projet de loi sur le Fonds de développement des minéraux, qui est en préparation depuis une décennie et plus. Une fois adopté, le projet de loi stipulera comment 20, pour cent de la redevance minière mise de côté, sera distribué et dépensé. Il apportera également un soutien législatif à la pratique consistant à verser 10 pour cent de la redevance minière aux districts hôtes des mines.

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

5. Fonds de gestion des revenus pétroliers et de mise en valeur des minéraux

Texte d'engagement:

Le Ghana a l'intention de continuer à assurer la transparence et la responsabilité dans la gestion de ses ressources naturelles, en particulier les mines, le pétrole et le gaz. Conformément à cet engagement, le pays a modifié sa loi de 2011 (loi 815) sur la gestion des recettes pétrolières afin de relever certains des principaux défis recensés au cours de sa mise en œuvre au cours des quatre dernières années.

Pour que la loi modifiée soit effectivement opérationnelle, il faudra élaborer des réglementations (instruments législatifs) précisant en détail la manière dont les diverses clauses doivent être interprétées et appliquées. L'intérêt de l'OGP du Ghana à faire en sorte que les règlements soient rapidement adoptés découle de la tendance à retarder indûment les règlements qui régissent les lois primaires, ce qui nuit à leur bonne mise en œuvre.

L’engagement de renforcer la transparence et la responsabilisation dans la gestion des revenus pétroliers et gaziers du pays doit également être poursuivi par le biais d’une supervision efficace du Comité pour l’intérêt public et la responsabilité (PIAC), un organe de surveillance des citoyens créé par la loi sur la gestion des revenus pétroliers ( PRMA). Le PIAC a eu des difficultés avec le financement et le soutien institutionnel nécessaire à son travail. Ce sont des questions qui sont en train d'être traitées suite à l'amendement de la PRMA et avec le soutien de certains partenaires de développement du pays.

Au vu des résultats relativement impressionnants obtenus par le Ghana dans la gestion judicieuse de ses revenus pétroliers et conformément à la loi, le gouvernement est invité à reproduire cet arrangement dans le secteur minier. En réponse partielle à cette suggestion, le gouvernement est enclin à accélérer l'adoption d'un projet de loi sur le Fonds de développement des minéraux, qui est en préparation depuis une décennie et plus. Une fois adopté, le projet de loi stipulera comment 20, pour cent de la redevance minière mise de côté, sera distribué et dépensé. Il apportera également un soutien législatif à la pratique consistant à verser 10 pour cent de la redevance minière aux districts hôtes des mines.

Actes:

·  Organiser des forums trimestriels de sensibilisation sur le contenu, les obligations du gouvernement et des citoyens en vertu de la loi sur la gestion du pétrole d'ici décembre, 2017

·  Le GHEITI et le ministère des Terres et des Ressources naturelles devraient tenir au moins des réunions consultatives avec le Comité des finances du Parlement et le Comité parlementaire spécial sur la législation juridique et subsidiaire sur l'adoption du projet de loi sur le Fonds de développement minier d'ici à décembre, 4

·  GHEITI devrait organiser des forums publics 2 sur le contenu du projet de loi sur le Fonds de développement des minéraux d’ici au mois de juin, 2016

·  Le PIAC organisera des forums de diffusion de ses rapports de S&E sur la gestion des revenus pétroliers 2017

·  Le PIAC et le ministère des Finances devraient collaborer pour organiser deux consultations publiques sur le projet d'instrument législatif de la loi sur la gestion des revenus pétroliers d'ici à septembre, 2016.

·  Le ministère des Finances devrait collaborer avec le Parlement pour élaborer un instrument législatif de la loi sur la gestion des revenus pétroliers par 2017

Note éditoriale: Le jalon 5.4 a été ajouté au tableau ci-dessous pour illustrer l'engagement selon lequel "le gouvernement est enclin à accélérer l'adoption d'un projet de loi sur le Fonds de développement des minéraux, en cours d'élaboration depuis une décennie et plus".

 
Institutions principales: ministère des Finances, GHEITI, ministère du Pétrole, ministère des Terres et des Ressources naturelles

Institutions d'appui: Commission nationale de l'éducation civique, Comité sur l'intérêt public et la responsabilité (PIAC), Plateforme pétrolière et gazière

Date de début:  Non spécifié                                      Date de fin: 2017 décembre

 

 

Contexte et objectifs

Cet engagement vise à assurer la transparence et la responsabilisation dans la gestion des industries extractives, en particulier des mines, du pétrole et du gaz. L'engagement comprend deux domaines principaux: le Fonds de développement des minéraux (MDF) et la gestion des recettes pétrolières.

Les parties prenantes du secteur minier réclament un projet de loi pour aider à suivre les revenus du secteur et permettre aux Ghanéens d'apprécier sa contribution à l'économie. «Un fonds de développement des minéraux sera créé pour suivre les avantages de l’industrie minière pour l’économie» (consulté sur 21 en septembre 2016), http://en.africatime.com/ghana/articles/minerals-development-fund-be-developed-track-mining-benefits-economy.  Le projet de loi sur les forces de défense antimissile est en suspens depuis plus de dix ans. Le MDF ghanéen a été créé à 1991 afin d’affecter une partie des redevances minières au bénéfice direct des communautés minières, telles que la recherche. «La Chambre des mines propose des redevances en pourcentage 30 pour les communautés», GNA (consulté sur 21 en septembre 2016),

http://www.mofep.gov.gh/?q=news/060511.  Cependant, le MDF manquait de directives et ses fonds ont donc été utilisés principalement pour les dépenses récurrentes par les assemblées de district chargées de garantir le développement social, économique et environnemental au niveau local.. http://ghanachamberofmines.org/wp-content/uploads/2016/11/Frequently_Asked_Questions_-__August_2014.pdf   

Loi sur la sensibilisation du public à la gestion du pétrole (PMA): Le gouvernement n'a pas chargé une agence d'organiser des événements de sensibilisation trimestriels sur la PMA. L'étendue des activités de sensibilisation n'est pas claire, pas plus qu'elles ne doivent être menées aux niveaux national, régional, du district ou de la communauté. La campagne de sensibilisation du public pourrait aider à informer les communautés des avantages qu’elles devraient tirer des revenus de l’extraction. Cela pourrait à terme renforcer la capacité des citoyens à exiger des comptes sur l'utilisation des revenus tirés du pétrole. Cependant, étant donné le manque d'informations sur cette activité, l'impact potentiel est codé comme mineur. 

Consultations du Parlement sur le passage du MDF: Cette étape n'a pas précisé si les réunions devaient traiter de l'adoption accélérée du projet de loi, des dispositions légales ou des deux. Étant donné que le projet de loi est en attente depuis plus de dix ans, des consultations approfondies pourraient consolider l’appui nécessaire pour permettre un passage rapide.

Consultations publiques sur le contenu du projet de loi sur les forces de défense principale: Ce jalon a pour but d’organiser deux forums publics de sollicitation d’opinions sur le contenu du projet de loi sur les forces de défense principale. La GHEITI et le ministère compétent devaient engager le Parlement sur le projet de loi après la consultation publique. La collecte des commentaires du public, y compris des points de vue des organisations de la société civile concernées et des praticiens, pourrait aider à renforcer le projet. 

Adopter le projet de loi MDF: L'engagement mentionne que le gouvernement veillera à l'adoption du projet de loi sur les forces de défense antimissile. Le projet de loi pourrait avoir un impact transformateur compte tenu de son potentiel de promotion de la transparence dans le secteur minier. Le projet de loi contribuera à limiter les utilisations abusives des fonds miniers, car il stipulera comment les revenus miniers devraient être dépensés.

Consultations publiques sur les rapports de suivi et d'évaluation du PIAC: Cette étape concerne le suivi et l'évaluation (S&E) de la gestion des revenus pétroliers. Le PIAC est un organe statutaire dirigé par les citoyens, créé en vertu de l'article 51 de la loi sur la gestion des revenus pétroliers (PRMA-loi 815) établi en 2011. Ses fonctions comprennent le suivi et l'évaluation du respect de la PRMA par le gouvernement et les institutions compétentes dans la gestion et l'utilisation du pétrole. revenus et investissements, entre autres. Depuis sa création, le PIAC publie des rapports sur la gestion des revenus pétroliers (souvent appelés Rapports de S&E). Alors que le PIAC a publié les résultats du S&E avant la préparation du deuxième plan d'action, ces rapports n'ont été diffusés qu'au niveau régional (principalement dans deux régions) sans aucune rétroaction. Cependant, ce jalon étend le rapport de S&E au niveau du district.

Le PIAC sollicite les points de vue des citoyens et les envoie au niveau national en tant que contributions au budget national. Au niveau du district, le PIAC obtient également des informations des citoyens sur les projets réalisés avec des revenus pétroliers. Les informations obtenues sur ces projets peuvent aider à minimiser le détournement de fonds. Cela entraîne également une transparence dans l'utilisation des revenus pétroliers. Un membre d'un CSO travaillant sur des questions liées au pétrole et au gaz s'est dit ravi des nouveaux lieux dans lesquels le PIAC tiendra des forums. Le chercheur IRM s’est entretenu avec un membre du personnel clé de la plate-forme CSO pour le pétrole et le gaz en septembre 13, 2016  Cette étape pourrait avoir un impact potentiel modéré sur la transparence de l'utilisation des fonds de recettes pétrolières. Cependant, étant donné l'incertitude résultant du manque de référence à la portée élargie de la consultation dans le libellé de l'engagement, l'engagement a eu un impact potentiel mineur.

Développer un instrument législatif de la PRMA: Cette étape clé vise à élaborer un instrument législatif afin de clarifier l'interprétation et l'application des clauses de la PRMA. Cette étape est le résultat de certaines incohérences et de difficultés opérationnelles dans la mise en œuvre de la PRMA.. La loi modifiée du Ghana sur la gestion des revenus pétroliers (accès 21 septembre, 2016) est disponible à l'adresse suivante: https://www.newsghana.com.gh/ghanas-petroleum-revenue-management-act-amended/   L'amendement visait à relever ces défis et à fournir un cadre juridique pour la collecte, l'allocation et la gestion des revenus pétroliers de manière responsable, transparente, responsable et durable dans l'intérêt des Ghanéens, conformément à l'article 36 de la Constitution de 1992.. Le Parlement adopte le projet de loi sur la gestion des revenus pétroliers (amendement)

Facture (accès 21 septembre, 2016) disponible chez: http://www.ghana.gov.gh/index.php/media-center/news/1595-parliament-passes-petroleum-revenue-management-amendment-bill-into-la  Cette Le jalon a été codé comme étant modéré, car la LI mènera à la réalisation complète de l'objectif général de la loi sur les forces de défense principale. Le jalon 5.6 engage le MOF à tenir des consultations publiques sur l'instrument législatif (LI). Ce processus capte les contributions d’autres parties prenantes qui n’ont pas participé à la phase de rédaction.

Aboutissement

L'engagement a démontré des progrès limités dans la mise en œuvre. Alors que le projet de loi MDF a été adopté et que l'instrument législatif a été pratiquement achevé, un certain nombre de jalons n'ont pas été entamés après la première année de mise en œuvre.

Loi sur la sensibilisation du public à la gestion du pétrole: Le gouvernement n'a pas organisé de forums de sensibilisation trimestriels sur le contenu ni sur les obligations des gouvernements et des citoyens en vertu de la loi sur la gestion du pétrole. Le chercheur a pris contact avec des organisations de la société civile et des institutions publiques du secteur de l'extraction, mais n'a trouvé aucune preuve d'activités de sensibilisation du public. Selon un répondant du GHEITI, ses représentants, la Ghana Chamber of Mines, le ministère des Terres et des Ressources naturelles et la Commission des minéraux organisent un forum sur la loi qui réunira tous les acteurs concernés, y compris les citoyens, en novembre 2016. Le chercheur de l'IRM s'est entretenu avec un membre clé de l'Initiative de transparence de l'industrie extractive du Ghana (GHEITI) au ministère des Finances le 29 août, 2016

Consultations du Parlement sur le passage du MDF: Il n’ya pas d’information publiquement disponible sur les réunions consultatives sur l’adoption du projet de loi sur les forces de défense antimissile. La chercheuse a contacté le Parlement pour se renseigner sur les réunions de consultation avec les deux comités parlementaires. Le défendeur du Parlement a déclaré que la pratique courante consiste à mener des consultations avant qu'un projet de loi ne soit adopté. Le chercheur a contacté une équipe du département de la recherche du Parlement sur 26 septembre, 2016 et a eu un entretien avec eux.  

Consultation publique sur le contenu du projet de loi sur les forces de défense principale: GHEITI a fourni au chercheur certains de ses rapports sur ses activités de diffusion, mais rien n’indique que cette étape a été franchie.

Adopter le projet de loi MDF: En février 2016, le Parlement a adopté le projet de loi sur le fonds de développement minéral. Gouvernement du Ghana. «Le Parlement adopte le projet de loi sur le fonds de développement minéral.» Nd. Web. http://www.ghana.gov.gh/index.php/media-center/news/2445-parliament-passes-mineral-development-fund-bill

Consultations publiques sur les rapports de suivi et d'évaluation du PIAC:  Les activités de diffusion du S&E du PIAC étaient limitées à deux régions seulement. En 2016, le PIAC a étendu ses forums à 60 districts. Lors de l'un des forums de district, un rapport des médias citait le coordinateur du PIAC disant que le PIAC «organisait des forums de« diffusion des districts »sur son rapport et sollicitait des contributions du public sur la prochaine sélection de domaines prioritaires pour le budget annuel 2017/2019 conformément à la loi sur la gestion nationale des hydrocarbures (loi 815) 2011. » Half-Assini, «Jomoro indigens mécontent du décaissement du fonds pétrolier», GNA (25 août 2016), http://www.ghananewsagency.org/social/jomoro-indigenes-unhappy-with-oil-fund-disbursement-107185.  Ces forums étaient en cours au moment de la préparation du présent rapport. Le PIAC inspecte également des projets financés avec les recettes pétrolières afin de déterminer si les fonds ont été utilisés aux fins pour lesquelles ils ont été versés.

Consultation publique sur le projet d'instrument législatif: En ce qui concerne la préparation de la LI pour la PRMA, les deux organisations de la société civile travaillant sur le pétrole et le gaz et les responsables du ministère des Finances ont indiqué que celui-ci était en train de développer la LI. La réunion avec les organisations de la société civile sur la plate-forme pétrolière et gazière a eu lieu en septembre 13, 2016, tandis que la réunion avec MOF (unité pétrolière et gazière) a eu lieu en septembre 22, 2016.  Le processus impliquait une consultation approfondie avec les principales parties prenantes. Le ministère des Finances a créé trois comités techniques pour examiner les règlements et présenter leurs recommandations au ministère du Procureur général. L'une des OSC interrogées appartenait à l'un de ces comités techniques.

Développer un LI de la PRMA: Selon le ministère des Finances, la LI aurait été placée devant le ministère du Procureur général en mars 2016. En juillet, 2016, l’AGD est revenu au MOF pour obtenir des éclaircissements fournis par le MOF. Selon les répondants travaillant sur la LI, il sera envoyé au Parlement une fois que l’AGD aura fini de travailler dessus.

Premiers résultats (le cas échéant)

En ce qui concerne les consultations sur les rapports PIAC, le chercheur n'a pas trouvé de preuves que les OSC travaillent sur le rapport de S&E ou utilisent les rapports pour poser des questions.

Compte tenu du manque de progrès sur les autres étapes, il n'y a pas encore de résultats préliminaires disponibles.

Prochaines étapes

Si le gouvernement devait inclure cet engagement dans son prochain plan d'action, il devrait envisager des structures permettant de garantir que les redevances transférées aux communautés minières soient efficacement surveillées. Cela pourrait être accompli en établissant un mécanisme selon lequel le montant transféré aux communautés serait communiqué à ces citoyens afin qu'ils puissent tenir les autorités pour responsables. En outre, le gouvernement pourrait envisager de limiter les assemblées de district à l'utilisation de redevances minières pour les dépenses récurrentes. Comme pour le fonds commun des assemblées de district (DACF), les assemblées pourraient avoir pour politique d'utiliser les redevances minières principalement pour des projets de développement en consultation avec les membres de la communauté.

Résumé du statut de fin de session IRM

✪5. Fonds de gestion des revenus pétroliers et de mise en valeur des minéraux

Texte d'engagement:

Le Ghana a l'intention de continuer à assurer la transparence et la responsabilité dans la gestion de ses ressources naturelles, en particulier les mines, le pétrole et le gaz. Conformément à cet engagement, le pays a modifié sa loi de 2011 (loi 815) sur la gestion des recettes pétrolières afin de relever certains des principaux défis recensés au cours de sa mise en œuvre au cours des quatre dernières années.

Pour que la loi modifiée soit effectivement opérationnelle, il sera nécessaire d'élaborer des réglementations (instruments législatifs) détaillant la manière dont les diverses clauses doivent être interprétées et appliquées. L'intérêt de l'OGP du Ghana à faire en sorte que les règlements soient rapidement adoptés découle de la tendance à retarder indûment les règlements qui régissent les lois primaires, ce qui nuit à leur bonne mise en œuvre.

L’engagement de renforcer la transparence et la responsabilisation dans la gestion des revenus pétroliers et gaziers du pays doit également être poursuivi par le biais d’une supervision efficace du Comité pour l’intérêt public et la responsabilité (PIAC), un organe de surveillance des citoyens créé par la loi sur la gestion des revenus pétroliers ( PRMA). Le PIAC a eu des difficultés avec le financement et le soutien institutionnel nécessaire à son travail. Ce sont des questions qui sont en train d'être traitées suite à l'amendement de la PRMA et avec le soutien de certains partenaires de développement du pays.

Au vu des résultats relativement impressionnants obtenus par le Ghana dans la gestion judicieuse de ses revenus pétroliers et conformément à la loi, le gouvernement est invité à reproduire cet arrangement dans le secteur minier. En réponse partielle à cette suggestion, le gouvernement est enclin à accélérer l'adoption d'un projet de loi sur le Fonds de développement des minéraux, qui est en préparation depuis une décennie et plus. Une fois adopté, le projet de loi stipulera comment 20, pour cent de la redevance minière mise de côté, sera distribué et dépensé. Il apportera également un soutien législatif à la pratique consistant à verser 10 pour cent de la redevance minière aux districts hôtes des mines.

Actes:

  • Organiser des forums trimestriels de sensibilisation sur le contenu, les obligations du gouvernement et des citoyens en vertu de la loi sur la gestion du pétrole d'ici à décembre 2017
  • Le GHEITI et le ministère des Terres et des Ressources naturelles devraient au moins organiser des réunions de consultation avec le Comité des finances du Parlement et le Comité parlementaire spécial sur la législation juridique et subsidiaire sur l'adoption du projet de loi sur le fonds de développement minier d'ici à décembre 4
  • GHEITI devrait organiser des forums publics 2 sur le contenu du projet de loi sur le Fonds de développement minéral d’ici juin 2016
  • Le PIAC organisera des forums de diffusion de ses rapports de S&E sur la gestion des revenus pétroliers 2017
  • Le PIAC et le ministère des Finances devraient collaborer pour organiser deux consultations publiques sur le projet d'instrument législatif de la loi sur la gestion des revenus pétroliers d'ici à septembre. 2016
  • Le ministère des Finances devrait collaborer avec le Parlement pour élaborer un instrument législatif de la loi sur la gestion des revenus pétroliers par 2017

Note éditoriale: Le jalon 5.4 a été ajouté au tableau ci-dessous pour illustrer l'engagement selon lequel «le gouvernement est enclin à accélérer l'adoption d'un projet de loi sur le fonds de développement des minéraux, en préparation depuis une décennie et plus». Cet engagement est un engagement est clairement pertinent pour les valeurs OGP telles qu’elles ont été écrites, a un impact potentiel de transformation et est mis en œuvre de manière substantielle ou complète.

Institution (s) responsable (s): Ministère des finances, GHEITI, Ministère du pétrole, Ministère des terres et des ressources naturelles

Institution (s) partenaire (s): Commission nationale de l'éducation civique, Comité pour l'intérêt public et la responsabilité (PIAC), Plateforme pétrolière et gazière

Date de début: Non spécifié Date de fin: Décembre 2017

But de l'engagement:

En réponse aux demandes de législation des parties prenantes du secteur minier pour aider à suivre les revenus et améliorer sa contribution à l'économie, cet engagement vise à garantir la transparence et la responsabilité dans la gestion des industries extractives, en particulier les mines, le pétrole et le gaz. Le projet de loi sur le Fonds de développement des minéraux (MDF) était auparavant bloqué en raison d'un manque de directives suffisantes. Cet écart a conduit les fonds miniers à être utilisés principalement pour les dépenses récurrentes des assemblées de district, qui ont pour mandat d'assurer le développement social, économique et environnemental au niveau local.3 Les jalons spécifiques, regroupés sous les rubriques MDF et gestion des revenus pétroliers, sont publics. Sensibilisation à la loi sur la gestion du pétrole (PMA); consultations avec le Parlement sur le passage du MDF; consultations publiques sur le contenu du projet de loi MDF; passer le projet de loi MDF; consultations publiques sur les rapports de suivi et d'évaluation (S&E) du PIAC; et élaborer un instrument législatif (LI) de la loi PRMA sur la gestion des revenus pétroliers.

Statut

Mi-parcours: substantiel

L’achèvement de cet engagement a été substantiel à mi-parcours. Alors que le projet de loi sur les forces de défense principale (jalon 5.4) a été adopté en février et que l'instrument législatif a été partiellement achevé, un certain nombre de jalons n'ont pas été démarrés après la première année de mise en œuvre.

Le chercheur de l'IRM n'a trouvé aucune preuve parmi les organisations de la société civile (OSC) et les institutions publiques du secteur de l'extraction d'activités de sensibilisation du public. Il n'y avait aucune information publiquement disponible sur les réunions consultatives avec le Parlement sur l'adoption du projet de loi sur les forces de défense principale. L'initiative de transparence des industries extractives du Ghana (GHEITI) a fourni au chercheur de l'IRM certains rapports sur ses activités de diffusion, mais rien n'indique que des consultations publiques sur le contenu du projet de loi sur les forces de défense antimissile aient eu lieu.

Les activités de diffusion du S&E du Comité de l'intérêt public et de la responsabilité (PIAC) ont été limitées à deux des dix régions du Ghana. À mi-parcours, le rapport du PIAC était diffusé et diffusé afin d'obtenir l'avis du public sur la prochaine sélection de domaines prioritaires pour le budget annuel 2017-19, conformément à la loi sur la gestion nationale des hydrocarbures (loi 815) 2011. Le PIAC inspectait également les projets financés par le pétrole. les revenus pour vérifier si l'argent était utilisé aux fins pour lesquelles il était dispersé.

Des responsables du ministère des Finances et des organisations de la société civile travaillant sur le pétrole et le gaz ont indiqué que le ministère des Finances était en train d'élaborer le LI pour le PRMA au moment de la rédaction du rapport.11 Selon le ministère des Finances, le LI avait été soumis au procureur général Département (AGD) en mars 2016 et est retourné au MdF pour clarification en juillet 2016 que le MdF avait partiellement fournie à mi-parcours. La LI devait être envoyée au Parlement une fois que l’AGD aurait terminé ses travaux. Pour plus d'informations, veuillez consulter le rapport à mi-parcours IRM 2015 – 17.

Fin de terme: substantielle

Bien que le gouvernement n'ait pas complété tous les éléments qui ont conduit à l'adoption du projet de loi, il l'a adopté et a réalisé d'importants travaux sur d'autres jalons qui ont abouti à un achèvement substantiel dans l'ensemble.

Les rapports présentés dans cette section reposent principalement sur des entretiens avec des organisations de la société civile, des médias et d’autres reportages documentaires, compte tenu des difficultés rencontrées pour obtenir des entretiens avec des partenaires de mise en œuvre clés pour respecter cet engagement. Plus précisément, les efforts pour atteindre l'Institut national de gouvernance des ressources (NRGI) ont été infructueux et les conflits d'horaire ne permettent pas une réunion avec l'Initiative pour la transparence du Centre de développement social intégré - Industries extractives (ISODEC-ITIE).

Les jalons 5.1, 5.2 et 5.3 doivent encore être démarrés, le chercheur IRM n’ayant trouvé aucune autre preuve de progrès depuis le milieu de l’année.

La réalisation du jalon 5.5 reste importante. Au cours de la période considérée, le PIAC a régulièrement publié des rapports semestriels et annuels sur la gestion des revenus pétroliers, conformément à la PRMA.

Selon l’interview du chercheur avec PenPlusBytes, Milestone 5.6 a progressé, alors que celui-ci n’a pas progressé et que son achèvement est limité. En juillet 5.7, le Parlement n'avait toujours pas adopté le règlement LI / relatif à la loi sur les forces de défense principale. Selon PenPlusBytes, le débat avait eu lieu au début du mois de décembre lors de réunions auxquelles ils avaient assisté, auxquelles participaient le Parlement, les organisations de la société civile et d'autres parties prenantes. Dans une déclaration publique. Le Dr Steve Manteaw a critiqué cette "violation" de la loi, déclarant que, conformément à la loi, les règlements devraient être prêts dans un délai d'un an à compter de l'adoption de la législation de fond.

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: n'a pas changé

Participation civique: marginale

Responsabilité publique: n'a pas changé

Cet engagement visait à contribuer à une plus grande transparence dans la gestion des industries extractives en aidant à suivre les revenus et à améliorer leur contribution à l'économie. Parmi les défis identifiés dans le plan d'action national 2015 – 17, il y avait la nécessité d'une loi sur le Fonds de développement des minéraux pour informer l'utilisation judicieuse des revenus miniers, en particulier dans les communautés minières hôtes. Le PIAC, un organisme de surveillance des citoyens créé par la loi sur la gestion des revenus pétroliers, a également été confronté à des contraintes financières et autres contraintes de ressources.

L'engagement n'a pas changé la pratique du gouvernement en matière d'accès à l'information. Le PIAC a continué de publier ses rapports semestriels sur la gestion des recettes pétrolières. Cependant, l'accès public limité à un registre de propriété effective, associé à un nombre limité d'informations sur les marchés de contrats d'extraction, a permis de limiter l'accès des citoyens à l'information sur les revenus pétroliers. Le coordinateur du projet PenPlusBytes pour les industries extractives, M. Kwabena Tabiri, a déclaré dans un entretien avec 17 January 2018, chercheur à l'IRM, qu'il était nécessaire d'accroître la transparence en ce qui concerne l'accès aux données sur les contrats avec des investisseurs. En outre, le Dr Steve Manteaw, vice-président d'ISODEC-ITIE, a déclaré devant le Parlement le 14 de novembre 2017, affirmant que les gouvernements successifs avaient enfreint les dispositions de la PRMA concernant les forums trimestriels sur les obligations du gouvernement en ne fournissant pas de mises à jour sur tous les projets financés par le pétrole. projets au cours de l'année sous revue. En décembre 2017, le Parlement a proposé de modifier à nouveau la PRMA afin de faciliter l'achèvement et l'identification des projets financés par le pétrole. Le rapport PIAC 2017 indique que les projets financés par le pétrole sont soit incomplets en raison de fonds insuffisants, soit «introuvables», ce qui suggère un manque de transparence dans leur gestion.

La participation civique est codée comme marginale en raison du manque d'informations et de preuves. Le Parlement a invité les OSC à au moins certaines de ses délibérations sur la LI pour la PRMA. Deuxièmement, la poursuite des activités du PIAC a permis un certain degré de participation des citoyens au processus de gestion du pétrole. En outre, le PIAC a créé davantage d’opportunités pour le public d’informer la gestion des recettes pétrolières en le consultant sur ses rapports semestriels et annuels. Les parties prenantes consultées comprennent le ministère des Finances, la Commission des recettes pétrolières, la Ghana National Petroleum Corporation et des sociétés pétrolières non précisées. Cependant, même si le rapport a été "validé par les institutions concernées avant publication", il ne précise pas qui ils sont ni ne donne des détails sur où, quand et comment la validation a eu lieu.

La responsabilité publique est codée comme n’ayant pas changé. Un comité multi-agences sur les revenus pétroliers a été mis en place en novembre 2017, mais le chercheur de l'IRM n'a pu trouver aucune information sur les travaux du comité jusqu'à présent, ni dans les médias ni selon PenPlusBytes.

Reportés?

L’élaboration de règlements pour la PRMA et la Loi sur les forces de défense antimissile est un élément de l’engagement pris dans le PAN 2017 – 19. Parmi les jalons nouveaux mais liés, citons la mise en place des structures nécessaires à la mise en œuvre de la loi sur les Forces de défense nationale et des mesures à prendre pour rendre plus fréquents les rapports sur l’utilisation des revenus pétroliers. Ce dernier répond en partie aux préoccupations de la société civile concernant la transparence de l'accès à l'information sur la manière dont les ressources pétrolières sont utilisées et si elles sont utilisées pour des projets ciblés.


Fred Yaw Sarpong, «La chambre des mines réclame un soutien juridique sur les recettes minières», NewsGhana, 15 November 2017, https://www.newsghana.com.gh/mines-chamber-calls-for-legal-backing-on-mineral-revenue/

«Rapport semestriel PIAC 2017», Comité sur l’intérêt public et la responsabilité, 2017, http://www.piacghana.org/portal/
Le téléchargement direct est accessible ici: http://www.piacghana.org/portal/files/downloads/piac_reports/piac_2017_semi-annual_report.pdf

Entretien de PenPlusBytes par un chercheur de l'IRM, 22 December 2017.

Emmanuel Bruce «Le gouvernement viole la loi sur le Fonds de développement des minéraux - Dr Steve Manteaw», Daily Graphic, 4 July 2017, https://bit.ly/2HttJws

Godwin Akweiteh Allotey, «Petroleum Revenue Mgt. Acte enfreint pour les années 7 [sic] en cours d'exécution — PIAC, ”CITI FM, 14 November 2017, http://citifmonline.com/2017/11/14/petroleum-revenue-mgt-act-breached-for-7-yrs-running-piac/
et Benjamin Mensah, «Le ministre des Finances doit inclure la gestion des recettes pétrolières dans le budget de 2018», Agence de presse du Ghana, 14 November 2017, https://bit.ly/2IJTCrm

«Le Parlement propose des amendements à la loi PRMA», Ghana Business and Finance Magazine, 12 December 2017, https://ghanabusinessnfinance.com.gh/2017/12/12/parliament-proposes-amendments-to-prma/

«Rapport semestriel PIAC 2017», Comité sur l’intérêt public et la responsabilité, 2017, http://www.piacghana.org/portal/
Le téléchargement direct est accessible ici: http://www.piacghana.org/portal/files/downloads/piac_reports/piac_2017_semi-annual_report.pdf

«Rapport semestriel sur la gestion des revenus du pétrole pour la période allant de janvier à juin 2017 (septembre 2017)», Comité sur l’intérêt public et la responsabilité, 2017, http://www.piacghana.org/portal/files/downloads/piac_reports/piac_2017_semi-annual_report.pdf

«Rapport semestriel sur la gestion des revenus du pétrole pour la période allant de janvier à juin 2017 (septembre 2017)», Comité sur l’intérêt public et la responsabilité, 2017, http://www.piacghana.org/portal/files/downloads/piac_reports/piac_2017_semi-annual_report.pdf


Engagements

  1. Contrats ouverts et suivi des contrats

    GH0020, 2017, Anti-Corruption

  2. Transparence anti-corruption

    GH0021, 2017, Anti-Corruption

  3. Beneficial ownership

    GH0022, 2017, Anti-Corruption

  4. Transparence fiscale et responsabilité

    GH0023, 2017, Ouverture fiscale

  5. Transparence du secteur des industries extractives

    GH0024, 2017, Anti-Corruption

  6. Droit à l'information

    GH0025, 2017, Accès à l'information

  7. Participation civique et responsabilité

    GH0026, 2017, Ouverture fiscale

  8. Technologie et Innovation

    GH0027, 2017, Accès à l'information

  9. Engagement étoilé Contrats ouverts

    GH0014, 2015, Anti-Corruption

  10. RTI

    GH0015, 2015, Accès à l'information

  11. Participation citoyenne

    GH0016, 2015, Règlement ouvert

  12. Ouverture fiscale

    GH0017, 2015, Législation et réglementation

  13. Engagement étoilé La gestion des recettes

    GH0018, 2015, Législation et réglementation

  14. Open Data

    GH0019, 2015, Accès à l'information

  15. Responsabilité fiscale

    GH0001, 2013, Ouverture fiscale

  16. Transparence fiscale

    GH0002, 2013, Renforcement des capacités

  17. Droit à l'information

    GH0003, 2013, Accès à l'information

  18. Droits de l'homme et lutte contre la corruption

    GH0004, 2013, Anti-Corruption

  19. Gestion des revenus du secteur extractif

    GH0005, 2013, Anti-Corruption

  20. Surveillance des investissements

    GH0006, 2013, Anti-Corruption

  21. Participation citoyenne

    GH0007, 2013, Renforcement des capacités

  22. Code de déontologie

    GH0008, 2013, Anti-Corruption

  23. Rapports d'audit

    GH0009, 2013, Anti-Corruption

  24. Radiodiffusion nationale

    GH0010, 2013, Espace civique

  25. e-immigration

    GH0011, 2013, Accès à l'information

  26. Direction Financière

    GH0012, 2013, Accès à l'information

  27. Engagement étoilé Portail politique

    GH0013, 2013, Accès à l'information

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!