Ignorer la navigation
Grèce

Réorganisation des organes d'inspection et développement d'une alliance stratégique contre la corruption (GR0024)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Deuxième plan d'action pour la Grèce concernant 2014-2016

Cycle du plan d'action : 2014

Statut : Inactif

Institutions

Institution chef de file : Ministère de l'Intérieur et de la Reconstruction administrative

Institution(s) de soutien : NA

Domaines politiques

Anti-Corruption, Institutions anti-corruption, Capacité? bâtiment

Revue IRM

Rapport IRM: Grèce Rapport de fin de cycle 2014-2016, Grèce 2014-2015 Rapport d'avancement

Suivi : Non

Premiers résultats : n'a pas changé

Design i

Vérifiable : Oui

Pertinent pour les valeurs OGP : non pertinent

Impact potentiel:

Mise en œuvre i

Achèvement:

Détails

L'engagement comprend deux parties principales: la première concerne le développement d'une alliance stratégique avec les organes et les autorités d'inspection et de lutte contre la corruption, et la seconde concerne la réorganisation des organes d'inspection.
Dans le cadre de la stratégie de gouvernement électronique, une étude approfondie sera menée sur le développement d’une alliance stratégique avec les organes d’inspection et les organes et autorités de lutte contre la corruption. Parmi les autres domaines d’intérêt, l’étude comprendra également l’identification des principaux organes et autorités d’inspection et de lutte contre la corruption; possibilités de coopération avec les entités de l'administration publique; domaines, modèles et modes de coopération; les unités de l'administration publique susceptibles de participer à cette alliance stratégique, conditions préalables et conditions de coopération; des propositions sur les moyens de mettre en pratique des alliances stratégiques; résultats attendus, problèmes possibles et risques / moyens de les résoudre; infrastructure et cadre juridique requis.
Dans le cadre de leurs fonctions, les organes d’inspection détectent les éventuelles faiblesses de l’administration publique et identifient les domaines dans lesquels l’efficacité pourrait être améliorée. La responsabilisation de ces organes est mise en avant comme une priorité et pourrait être réalisée en cartographiant la situation actuelle, en identifiant les domaines d’amélioration και entreprenant des actions ciblées pour faciliter leurs travaux en cours. Le but ultime est d’assurer une coordination optimale des actions et d’améliorer l’efficacité, l’efficience et la responsabilité de l’administration publique.

Résumé du statut de fin de session IRM

Engagement 3.4. Alliance stratégique contre la corruption

Texte d'engagement:

L'engagement comprend deux parties principales: la première concerne le développement d'une alliance stratégique avec les organes et les autorités d'inspection et de lutte contre la corruption, et la seconde concerne la réorganisation des organes d'inspection.

Dans le cadre de la stratégie de gouvernement électronique, une étude approfondie sera menée sur le développement d’une alliance stratégique avec les organes d’inspection et les organes et autorités de lutte contre la corruption. Parmi les autres domaines d’intérêt, l’étude comprendra également l’identification des principaux organes et autorités d’inspection et de lutte contre la corruption; possibilités de coopération avec les entités de l'administration publique; domaines, modèles et modes de coopération; les unités de l'administration publique susceptibles de participer à cette alliance stratégique, conditions préalables et conditions de coopération; des propositions sur les moyens de mettre en pratique des alliances stratégiques; résultats attendus, problèmes possibles et risques / moyens de les résoudre; infrastructure et cadre juridique requis.

Dans le cadre de leurs fonctions, les organes d’inspection détectent les éventuelles faiblesses de l’administration publique et identifient les domaines dans lesquels l’efficacité pourrait être améliorée. L’autonomisation de ces organes est considérée comme une priorité et pourrait être réalisée en recensant la situation actuelle, en identifiant les domaines à améliorer et en prenant des mesures ciblées pour faciliter leurs travaux. Le but ultime est d’assurer une coordination optimale des actions et d’améliorer l’efficacité, l’efficience et la responsabilité de l’administration publique.

Milestones

3.4.1. Etude sur les corps d'inspection

3.4.2. Etude sur l'alliance stratégique

Institution responsable: Ministère de l'intérieur et de la reconstruction administrative

Institution (s) de soutien: Aucune

Date de début: juillet 2014 Date de fin: septembre 2015

But de l'engagement:

L'engagement découle des mesures gouvernementales anti-corruption existantes et se compose de deux parties principales: La première concerne le développement d'une alliance stratégique avec des autorités d'inspection et des organes et autorités anti-corruption. La seconde concerne la réorganisation des corps d’inspection. Les deux étapes clés de cet engagement concernent la production d’études:

      Étude 3.4.1 sur la réorganisation et l’autonomisation des organes interspectoraux (finissant en juin 2015), et

      3.4.2 Étude sur le développement d'une alliance stratégique avec des organes et des autorités intersectoriels et anti-corruption (fin décembre 2015).

Statut

Mi-parcours: limité

Le gouvernement grec n’avait pas achevé la première étape de la réalisation d’une étude sur la réorganisation des services d’inspection d’ici la révision à mi-parcours. Les progrès ont également été limités dans la deuxième étape de l'alliance contre la corruption. Néanmoins, la coopération entre le ministère de l'Intérieur et de la Reconstruction administrative et les services d'inspection et de lutte contre la corruption compétents avait eu lieu de manière ponctuelle dans le cadre de la mise en œuvre du projet YourDataStories. Dans ce cas, le gouvernement mettait en œuvre cet engagement via un scénario pilote dans le projet YourDataStories. La coopération ad hoc dans ce domaine politique prédominant et sa dépendance à l'égard d'un projet multipartite international ont retardé la mise en œuvre.

Fin du mandat: Limité

Au cours des discussions qui ont eu lieu entre l’équipe de recherche Openwise IRM et les membres de l’équipe interministérielle du gouvernement OGP, il n’ya pas eu de nouvelle preuve de progrès quant à cet engagement. Sur la base des résultats à mi-parcours selon lesquels le gouvernement avait substitué le jalon 3.4.1 au projet européen «YourDataStories», l’équipe de recherche Openwise IRM a constaté que l’engagement de publier des études était incomplet et que le projet de remplacement n’était pas pertinent pour atteindre les jalons de cet engagement. [Remarque 27: Pour plus d'informations sur les cas d'utilisation, consultez la section «Cas d'utilisation - Les scénarios de recherche que nous utilisons», YDS, http://yourdatastories.eu/about-your-data-stories/use-cases/.]

At-il ouvert le gouvernement?

N'a pas changé

La corruption est un problème prédominant en Grèce. Cependant, cet engagement s'est concentré sur la production d'études plutôt que sur des actions spécifiques, pertinentes et limitées dans le temps. De plus, la mise en œuvre de cet engagement contre la corruption ne relève pas de l'organisme gouvernemental approprié. Selon l'engagement, l'organisme responsable est le ministère de l'Intérieur et de la Reconstruction administrative. Un meilleur choix aurait été le ministère de la Justice, qui est responsable de la politique de lutte contre la corruption. C'est la raison pour laquelle le jalon YourDataStories n'a pas permis de traiter les problèmes de politique pertinents et l'impact global de cet engagement n'a pas changé le statu quo.

Reportés?

Pour la première fois, le troisième plan d'action grec comprendra des engagements du ministère de la Justice, mais aucun ne vise la lutte contre la corruption. Par conséquent, l'équipe de recherche Openwise IRM a suggéré au gouvernement de hiérarchiser les domaines de sa stratégie de lutte contre la corruption, de définir un objectif principal pour chaque domaine et de concevoir des interventions spécifiques pour le prochain plan d'action. Les domaines d'intervention possibles comprennent les hôpitaux et d'autres dépenses liées aux marchés publics, récemment identifiés dans un rapport de la Commission européenne comme les plus urgents, en plus des pots-de-vin sur les permis de conduire et de la main-d'œuvre non déclarée.


Engagements

Open Government Partnership