Ignorer la navigation
Indonésie

Amélioration de la documentation et de l'accès à l'information sur les sessions parlementaires (ID0108)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action pour l'Indonésie 2018-2020

Cycle du plan d'action : 2018

Statut : Actif

Institutions

Institution chef de file : (a) les dirigeants de la Chambre des représentants indonésienne, (b) la commission de la législation, (c) le secrétaire général de la Chambre des représentants indonésienne, (d) le chef de l'Agence d'expertise parlementaire, (e) le secrétaire général adjoint chargé des sessions, (f) Chef du Bureau de la direction parlementaire, (g) Chef du Bureau des relations publiques et des communications parlementaires, (h) Chef du bureau de la session I, (i) Chef du bureau de la session II, (j) Chef du centre de données et d'information , (k) Chef de la Division des relations publiques, (l) Chef de la Division des archives et des musées, (m) Responsables de la gestion de l'information et de la documentation de la Chambre des représentants indonésienne (PPID) (n) IPC.

Institution(s) de soutien : NA

Domaines politiques

E-gouvernement, Législation et réglementation, Parlements ouverts, Gestion des Enregistrements , Objectifs de développement durable

Revue IRM

Rapport IRM: Indonésie Design Report 2018-2020

En vedette : en attente d'examen IRM

Premiers résultats : en attente de l'examen du MII

Design i

Vérifiable : Oui

En rapport avec les valeurs OGP : accès à l'information, technologie

Impact potentiel:

Implémentation i

Achèvement : en attente de l'examen IRM

Détails

À quels problèmes cet engagement répond-il?
-Le service d'information parlementaire est l'un des services clés pour parvenir à un parlement ouvert et représentatif.
-Bien que la loi n ° 14 de 2008 sur la transparence de l'information publique ait été adoptée et promulguée, la Maison indonésienne n'a pas encore pleinement mis en place un service de diffusion d'informations approprié en raison du manque de données et de la coordination interservices.
-La livraison rapide et fiable d'informations et de documents améliorera potentiellement la participation du public aux activités législatives.

Quel est l'engagement?
 Développer une infrastructure pour la transparence parlementaire, conformément à la loi sur la transparence de l'information publique.
 Augmenter la quantité d'informations téléchargées sur le site Web du Parlement.
 Fournir des procès-verbaux à jour des réunions d'au moins les 3 derniers jours ouvrables.
 Amélioration de la prestation des services d'information sur le Web (e-PPID).
 Disponibilité régulière d'outils d'évaluation de la transparence de l'information pour les organes complémentaires de la Chambre et le secrétaire général. Cet engagement sera démontré par les responsables de la gestion de l'information et de la documentation (PPID) en collaboration avec la société civile.

Comment l'engagement résoudra-t-il le problème?
 Cet engagement aidera le Secrétariat de la Maison indonésienne à accélérer la coordination et le téléchargement des données à des fins d'information publique.

Quel est le lien entre l'engagement et les valeurs OGP?
Cet engagement augmentera la quantité de données et d'informations accessibles au public. Ainsi, cet engagement est cohérent avec la valeur de transparence.

Voir le plan d'action pour plus d'informations sur les jalons de l'engagement.

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

3. Promotion de la transparence de l'information du Parlement

Langue de l'engagement telle qu'elle apparaît dans le plan d'action:

  • Développer une infrastructure pour la transparence parlementaire, conformément à la loi sur la transparence de l'information publique.
  • Augmenter la quantité d'informations téléchargées sur le site Web parlementaire.
  • Fournir des procès-verbaux à jour des réunions d'au moins les 3 derniers jours ouvrables.
  • Amélioration de la fourniture d'un service d'information basé sur le Web (e-PPID).
  • Disponibilité d'outils de notation de la transparence de l'information pour les organes complémentaires de la Chambre et le Secrétaire général sur une base régulière. Cet engagement sera démontré par les responsables de la gestion de l'information et de la documentation (PPID) collaborant avec la société civile.

Jalons:

  1. Atelier sur les lignes directrices sur la gestion de l'information publique.
  2. Développement d'outils d'évaluation.
  3. Mise en place d'outils d'évaluation.
  4. Lancement d'un outil de notation.
  5. Révision du règlement de la Chambre des représentants indonésienne.

Date de début: 2018 Septembre                                                                   Date de fin: Juillet 2020

Contexte et objectifs

À l'instar des deux premiers engagements du plan d'action pour un parlement ouvert, cet engagement vise également à améliorer l'accès du public à l'information. Cependant, cet engagement se concentre sur le renforcement de la capacité du Parlement de surveiller et d'évaluer la divulgation d'informations au sein du Parlement.

Avant cet engagement, le Parlement avait entrepris des efforts pour développer un outil d'évaluation pour mesurer la mise en œuvre de la divulgation de l'information par ses unités de travail. L'initiative a atteint un stade d'essai, mais n'a jamais été institutionnalisée. Par cet engagement, le Parlement espère renouveler le développement de cet outil et l'institutionnaliser en tant que mécanisme officiel.

L'outil d'évaluation sera accompagné de lignes directrices de publication normalisées pour tous les gestionnaires de l'information parlementaire. L'outil permettra de surveiller les procès-verbaux des réunions pour s'assurer qu'ils sont publiés dans un certain délai après la réunion. Ce faisant, les citoyens auront accès à des informations plus pertinentes. (Le décalage actuel entre une réunion et la publication de son procès-verbal laisse les citoyens avec des informations non pertinentes.) (170)

Pour éliminer la longue attente de publication des notes de session et de réunion, le Parlement travaille à la mise en œuvre d'une nouvelle méthode de prise de notes. Cette nouvelle méthode permet aux procès-verbaux de réunions de résumer les informations les plus pertinentes et d'omettre les détails répétitifs ou redondants. Les essais de cette méthode ont entraîné une augmentation massive de 2,726% du nombre de minutes publiées par les onze commissions de la Chambre, passant de 183 mémoires en 2016 à 5,171 mémoires en 2017. (171)

Grâce à cet engagement, le Parlement mettra en œuvre cette même politique dans d'autres unités de travail et commissions parlementaires. Pour ajouter une incitation, la ligne directrice comprendra un système de récompense pour les unités de travail avec les meilleurs enregistrements de divulgation d'informations tel que déterminé par l'outil d'évaluation. L'outil d'évaluation sera développé et mis en œuvre dans les deux prochaines années en tant que mécanisme d'examen par les pairs (172) le personnel et les parlementaires évaluent le rendement des gestionnaires de l'information.

À la fin de ce cycle de plan d'action, cet engagement sera axé sur la proposition et l'adoption d'une révision du règlement de la Chambre sur la divulgation d'informations. Avec la déclaration de l'initiative Open Parliament Indonesia, le Parlement estime qu'il est impératif de réviser ce règlement.

Cet engagement a un impact potentiel mineur sur l'amélioration de l'ouverture parlementaire. Bien que les activités soient principalement internes, les essais de publication de mémoires au lieu de procès-verbaux suggèrent un fort potentiel pour augmenter la quantité d'informations disponibles pour le public. Cependant, le format bref pourrait permettre au Parlement d'omettre et d'autocensurer les informations publiées.

Prochaines étapes

À l'avenir, le Parlement devrait se concentrer sur la formation des gestionnaires de l'information afin qu'ils se conforment aux lignes directrices qui seront élaborées. Étant donné qu'une étape importante consiste à réviser le règlement de la Chambre sur la divulgation d'informations, le Parlement pourrait donner la priorité aux aspects suivants à inclure dans la révision:

  • Mettre à jour la liste d'information publique (DIP) du Parlement. Il est important d'évaluer soigneusement tous les types d'informations qui ne figurent pas actuellement sur la liste. Une analyse d'impact sur les informations parlementaires pourrait contribuer à garantir que le Parlement respecte correctement les principes de divulgation d'informations;
  • Mettre à jour la réglementation concernant la structure, les tâches et les fonctions des PPID du Parlement pour refléter les changements récents et également pour répondre à la demande du public de rendre plus d'informations disponibles sur demande;
  • Établir une procédure de gestion de l'information claire et normalisée pour les unités de travail parlementaires. Normaliser le format des documents rendus publics; et
  • Incorporer la participation du public au suivi et à l'évaluation des pratiques de divulgation de l'information du Parlement.

[170] Ahmad Hanafi (Centre parlementaire indonésien), entretien avec un chercheur de l'IRM, 8 mars 2019.

[171] Ibid.

[172] Ibid.


Engagements

Open Government Partnership