Ignorer la navigation
Irlande

Projet de loi sur les normes du secteur public (IE0047)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action national irlandais 2016-2018

Cycle du plan d'action : 2016

Statut : Inactif

Institutions

Institution chef de file : Département des dépenses publiques et de la réforme, Département de la justice

Institution(s) de soutien : NA

Domaines politiques

Anti-Corruption, Institutions anti-corruption, Divulgation de l'actif, Les conflits d'intérêts, Législation et réglementation

Revue IRM

Rapport IRM: Irlande Rapport de fin de trimestre 2016-2018, Irlande Rapport à mi-parcours 2016-2018

Étoilé : Oui Suivis

Premiers résultats : n'a pas changé

Design i

Vérifiable : Oui

En rapport avec les valeurs de l'OGP : la responsabilité publique

Impact potentiel:

Mise en œuvre i

Achèvement:

Détails

Pour minimiser les risques de corruption, étudiez la possibilité de corruption et corrigez les comportements corrompus. Objectif: renforcer le cadre législatif en matière de prévention, d’enquête et de lutte contre la corruption dans les secteurs public et privé. Statu quo: A) Le projet de loi sur les normes du secteur public 2015 a été publié en décembre 2015 et achevé la deuxième étape du Dáil en janvier 2016. Le projet de loi vise à améliorer de manière significative le cadre existant en matière d’identification, de divulgation et de gestion des conflits d’intérêts et à réduire au minimum les risques de corruption, de passer à un système de conformité plus dynamique et basé sur les risques et de veiller à ce que le cadre institutionnel régissant la surveillance, les enquêtes et la l'application est robuste et efficace. Ce projet de loi consolide le cadre législatif actuel régissant les obligations éthiques des agents publics et donne suite aux recommandations du tribunal Mahon. Parmi les principales réformes du projet de loi 2015 sur les normes du secteur public, citons: la création d’un poste de commissaire aux normes du secteur public, doté de pouvoirs et de ressources supplémentaires, chargé de remplacer la Commission de la fonction publique et de superviser le processus de plaintes et d’enquêtes réformé; l'instauration dans la législation d'un ensemble de principes d'intégrité pour tous les agents publics; le renforcement de l'obligation légale imposée aux agents publics de divulguer systématiquement les conflits d'intérêts réels et potentiels, renforcée par une extension significative du champ d'application personnel et matériel de la divulgation pour les agents publics et des exigences en matière de divulgation progressive; la mise en place d'un processus plus efficace (informatique) pour la soumission des déclarations d'intérêts périodiques; l’imposition d’interdictions légales concernant l’utilisation d’informations privilégiées, la recherche par les autorités publiques d’avantages leur permettant de défendre leurs intérêts privés et l’obligation faite aux élus locaux de s’occuper professionnellement de la terre dans certaines circonstances; et la création d'un conseil statutaire pour traiter les conflits d'intérêts potentiels dans la mesure où des agents publics assument des rôles dans le secteur privé. B) Les lois de prévention de la corruption 1889 à 2010 gagneraient à être consolidées et renouvelées, comme l'a recommandé le Groupe d'Etats contre la corruption du Conseil de l'Europe (GRECO) et d'autres organismes d'évaluation. 39 Ils ont récemment été examinés en vue de leur remplacement par un nouveau projet de loi sur la justice pénale (infractions de corruption). C) Les mécanismes de nomination et de contrôle du pouvoir judiciaire sont quelque peu datés et pourraient être améliorés pour éviter les risques de corruption. Ambition: A) Finaliser et promulguer le projet de loi sur les normes du secteur public afin de mettre en place un cadre qui modernise, simplifie et rationalise le cadre législatif actuel en matière d’éthique avec un cadre institutionnel solide et efficace pour le contrôle, les enquêtes et l’application. B) Un nouveau projet de loi sur la justice pénale (infractions de corruption) sera publié et promulgué pour remplacer les lois obsolètes et redondantes sur la prévention de la corruption, qui remontent à 1889. Le nouveau projet de loi remplacera les infractions existantes et les complétera par de nouvelles infractions, notamment celles qui incrimineront le trafic d'influence, l'intimidation, l'utilisation abusive d'informations confidentielles par un agent public et faciliteront la corruption. Le projet de loi clarifiera la responsabilité des personnes morales pour les infractions. Il élargira également l'éventail des peines d'un tribunal lorsqu'une personne est déclarée coupable pour inclure la déchéance de sa charge. C) La prévention de la corruption dans le secteur judiciaire sera renforcée par les réformes en matière de gouvernance et de responsabilité par la mise en place d'un conseil de la justice. La législation relative au Conseil de la magistrature prévoira la création d'un comité de la déontologie judiciaire chargé de promouvoir et de maintenir des normes élevées en matière de comportement judiciaire. En plus d’enquêter sur les plaintes concernant la conduite de juges individuels, le Comité de déontologie judiciaire sera également chargé d’élaborer et de soumettre un projet de directives concernant la conduite et l’éthique judiciaires au conseil d’administration du Conseil, pour adoption par le Conseil. Il est également envisagé que le Comité de déontologie judiciaire joue un rôle de conseil en matière de déontologie et de déontologie judiciaire, à la fois en termes généraux et à l’intention des juges.
Engagement 14: Renforcer les mesures anti-corruption. Valeurs OGP: Participation civique, Responsabilité publique. Nouvel engagement ou engagement continu: en cours et nouveau. Principaux organismes chargés de la mise en œuvre: Ministère des dépenses publiques et de la réforme, ministère de la Justice. Autres acteurs impliqués - gouvernement. Jalons vérifiables et mesurables pour respecter l'engagement, nouveau ou en cours, date de fin. A) Promulgation du projet de loi sur les normes du secteur public, adopté par l’Oireachtas En cours de juin 2017 B) Un nouveau projet de loi sur la justice pénale (infractions de corruption) sera publié et promulgué En cours de décembre 2017 C) La loi du Conseil de la magistrature sera publiée et promulguée Nouveau janvier 2017 décembre 2017 .

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

14. Renforcer les mesures anti-corruption

[Note: l'engagement 14 a absorbé 15 et 16 dans le rapport de l'année 1. Voir https://www.opengovpartnership.org/15-criminal-justice-corruption-offences-bill et https://www.opengovpartnership.org/16-judicial-council-legislation.]

Texte d'engagement:

Objectif: Renforcer le cadre législatif pour prévenir, enquêter et lutter contre la corruption dans les secteurs public et privé.

Ambition:

A) Finaliser et promulguer le projet de loi sur les normes du secteur public afin de mettre en place un cadre qui modernise, simplifie et rationalise le cadre législatif actuel en matière d’éthique avec un cadre institutionnel solide et efficace pour la surveillance, les enquêtes et la sanction.

B) Un nouveau projet de loi sur la justice pénale (infractions de corruption) sera publié et promulgué pour remplacer les lois obsolètes et redondantes sur la prévention de la corruption, qui remontent à 1889. Le nouveau projet de loi remplacera les infractions existantes et les complétera par de nouvelles infractions, notamment celles qui incrimineront le trafic d'influence, l'intimidation, l'utilisation abusive d'informations confidentielles par un agent public et faciliteront la corruption.

Le projet de loi clarifiera la responsabilité des personnes morales pour les infractions. Il élargira également l'éventail des peines d'un tribunal lorsqu'une personne est déclarée coupable pour inclure la déchéance de sa charge.

C) La prévention de la corruption dans le secteur judiciaire sera renforcée par les réformes en matière de gouvernance et de responsabilité par la mise en place d'un conseil de la justice. La législation relative au Conseil de la magistrature prévoira la création d'un comité de la déontologie judiciaire chargé de promouvoir et de maintenir des normes élevées en matière de comportement judiciaire.

En plus d’enquêter sur les plaintes concernant la conduite de juges individuels, le Comité de déontologie judiciaire sera également chargé d’élaborer et de soumettre un projet de directives concernant la conduite et l’éthique judiciaires au conseil d’administration du Conseil, pour adoption par le Conseil. Il est également envisagé que le Comité de déontologie judiciaire joue un rôle de conseil en matière de déontologie et de déontologie judiciaire, à la fois en termes généraux et à l’intention des juges.

Jalons:

14.1. Faire progresser le projet de loi sur les normes du secteur public par le biais de l'Oireachtas

14.2. Un nouveau projet de loi sur la justice pénale (infractions de corruption) sera publié et adopté

14.3. La législation du Conseil de la magistrature sera publiée et promulguée

Institutions responsables: Ministère des dépenses publiques et de la réforme, ministère de la justice

Institution (s) de soutien: N / A

Date de début: January 2017

Date de fin: Juin 2018

Contexte et objectifs

La crise financière et économique des derniers 2000, qui a presque déstabilisé le système bancaire et financier irlandais, peut s'expliquer en partie par des pratiques de corruption, notamment des relations étroites entre des groupes d'intérêts particuliers tels que les banques et les développeurs et les acteurs politiques actifs dans l'État. Les conflits d'intérêts pour les fonctionnaires ont diminué la confiance du public dans le gouvernement et sont particulièrement frappants compte tenu de la corruption qui a conduit à la récente crise financière et économique en Irlande.[Note: Voir R. Chari et P. Bernhagen, «Crise financière et économique: expliquer le coucher de soleil sur le tigre celtique», Études politiques irlandaises, December 2011.] Lois irlandaises sur la prévention de la corruption remonter au 1889, et certains aspects sont devenus obsolètes. Des institutions internationales telles que le Conseil de l'Europe et son groupe d'Etats contre la corruption (GRECO),[Note: Plus d'informations sur le GRECO peuvent être consultées à l'adresse suivante: https://www.coe.int/en/web/greco/home.] ainsi que l'OCDE, ont récemment défini les meilleures normes internationales en matière de lutte contre la corruption et de promotion de l'éthique auprès des fonctionnaires.[Note: L'OCDE note qu'un "conflit d'intérêts survient lorsqu'un agent public (y compris des élus, des membres d'organes publics et des fonctionnaires) a des intérêts privés qui pourraient influer indûment sur l'exercice de ses fonctions et responsabilités officielles. ' Voir http://www.oecd.org/gov/ethics/49107986.pdf , P. 7.]

Cet engagement vise à mettre à jour et à renforcer les lois irlandaises contre la corruption en les alignant sur les meilleures pratiques internationales. Pour atteindre cet objectif, l'engagement comprend trois solutions clés:

1) Approbation législative du projet de loi sur les normes du secteur public, une initiative qui prévoit nouveau régime d'éthique pour identifier, divulguer et gérer efficacement les conflits d'intérêts réels ou potentiels dans le secteur public. Cette initiative est issue du plan d’action précédent (où il s’agissait de l’engagement 3.1).

2) Développer et jouer un nouveau projet de loi sur la justice pénale (infractions de corruption), qui consolidera la législation fragmentée existante dans la région (voir les lois de prévention de la corruption 1889 à 2010). L'initiative modernisera également la législation en criminalisant de nouvelles infractions, telles que l'utilisation abusive d'informations confidentielles par un agent public.

3) Élaborer et promulguer une loi sur le Conseil de la magistrature afin de prévenir la corruption dans le secteur judiciaire. Cette législation demandera la création d'un conseil de la magistrature et d'un conseil de la magistrature afin de promouvoir "l'excellence et des normes élevées de conduite des juges". En outre, il prévoira la création d'un comité de conduite judiciaire, composé de personnes non professionnelles, afin de faciliter les enquêtes sur les allégations de faute judiciaire.[Note: Comme l'a déclaré le gouvernement ici: http://www.justice.ie/en/JELR/Pages/JudicialCouncilBill. ]

S'il était pleinement mis en œuvre, cet engagement éclairerait les actions des principaux acteurs étatiques intervenant dans le système politique (à savoir les fonctionnaires, les élus et les juges), imposerait des conséquences et des sanctions pour leurs actions, et renforcerait la confiance du public dans le gouvernement. Par conséquent, il est pertinent pour la valeur de la responsabilité publique du PGO. Les étapes clés sont toutes liées à des initiatives législatives claires et concrètes qui doivent être adoptées par le Parlement et promulguées, renforçant ainsi la spécificité de l'engagement. Mme Laura Cahillane, professeure à la faculté de droit de l'Université de Limerick, a déclaré que l'introduction du projet de loi sur le conseil de la magistrature constituait un développement positif en Irlande, déclarant que «le système judiciaire était l'une des rares institutions restantes en Irlande pour responsabilité.'[Note: Gartland, Fiona, "Juges non nommés s'ils ont été censurés en vertu de la proposition de loi sur le Conseil de la magistrature", The Irish Times, 26 August 2017, https://www.irishtimes.com/news/crime-and-law/judges-not-named-if-censured-under-proposed-judicial-council-bill-1.3198571. ] Des mesures anticorruption plus robustes qui promeuvent les normes et pratiques éthiques des agents publics dans diverses institutions - à savoir les administrations, l'exécutif, le pouvoir législatif et les tribunaux - pourraient avoir un impact potentiel de transformation en raison de l'histoire de la corruption en Irlande, notamment lors des précédentes administrations du Fianna Fáil.[Remarque: pour une discussion détaillée de la corruption, voir Shane Ross, 2009. Les banquiers: Comment les banques ont amené l'Irlande à ses genoux (Dublin: Penguin).]

Aboutissement

Dans l'ensemble, cet engagement a été mené à bien de manière limitée et est en retard. Cette évaluation est basée sur les développements de Milestone 14.1 en particulier. Selon le gouvernement rapport d'avancement sur l'engagement et la recherche documentaire, Les activités suivantes ont été réalisées pour chaque jalon au cours de la première année du plan d'action:

Jalon 14.1: Le rapport de fin de période IRM du plan d'action précédent de l'Irlande indiquait que le projet de loi sur les normes du secteur public avait achevé la deuxième phase de lecture au Parlement en janvier 2016 et devrait entrer dans la phase de commission du parlement vers la fin de 2016, en vue de finaliser son adoption dans 2017.[Remarque: voir le rapport de fin de période IRM 2014-2016 pour l’Irlande, https://www.opengovpartnership.org/documents/ireland-end-of-term-report-2014-2016, pg. 46. ] Le chercheur IRM vérifié qu'au cours de la première année du plan d'action actuel, le projet de loi n'en était encore qu'au stade du comité (en avril 2017).[Remarque: la liste des amendements à l'étape du comité se trouve à l'adresse suivante: https://www.oireachtas.ie/documents/amendments/2017/b13215d-dsc1.pdf.] Cela indique qu'il a pris du retard, étant donné qu'il a été introduit au Parlement en décembre 2015, ce qui limite les progrès de la mise en œuvre et retarde le processus. La loi cherchera à faire ce qui suit: élargir la portée des divulgations publiques que les fonctionnaires doivent faire; énoncer des principes d'intégrité et des codes de conduite pour les agents publics; et appliquer une réglementation indépendante des informations à fournir.

Jalon 14.2: progrès substantiels sur la nouvelle Un projet de loi sur la justice pénale (infractions de corruption) a été adopté au cours de la première année du plan. Un fonctionnaire interrogé a déclaré au chercheur de l'IRM que le projet de loi avait été déposé au parlement après la période de rapport en novembre 2017.[Note: Entretien avec un fonctionnaire du ministère de la Justice et de l’égalité en novembre, 2017; pour le lien vers la vérification de la recherche documentaire, voir: https://beta.oireachtas.ie/en/bills/bill/2017/122/. ] Avec la promulgation prévue dans la deuxième année du plan, il est dans les délais. Le nouveau projet de loi remplacera les infractions existantes et les complétera par de nouvelles infractions, telles que celles qui incriminent l'influence des échanges ou l'utilisation abusive d'informations confidentielles par un agent public.

Jalon 14.3: Le projet de loi sur le Conseil de la magistrature a considérablement progressé et a été présenté au Parlement en juin 2017 au cours de la première année du plan d’action.[Remarque: sur l'introduction du projet de loi au Parlement, voir: http://www.justice.ie/en/JELR/Pages/PR17000186. ] Il devrait être adopté par le Parlement au cours de la deuxième année, conformément au calendrier prévu.[Note: Notez que dans son évaluation de cette étape, le gouvernement a également noté que le projet de loi sur la commission des nominations à la magistrature avait été déposé en même temps que le projet de loi du Conseil de la magistrature. Ce projet de loi sur les nominations n'est pas explicitement mentionné dans le plan d'action et n'est donc pas évalué. Sur ce point, le statu quo en Irlande est que le ministre nomme les juges, et ce projet de loi vise à établir une "majorité laïque" pour décider qui sera juge, ce qui signifie que plus de sept personnes sur 13 nommées publiquement siègent un comité et décide quels juges doivent être nommés. ] Le projet de loi crée un comité de déontologie judiciaire chargé de promouvoir et de maintenir des normes élevées de conduite judiciaire.

Les représentants de la société civile interrogés qui ont écrit de manière générale sur la question de la corruption n'ont pas été consultés lors de la mise en œuvre de l'engagement, en particulier sur le projet de loi sur les normes du secteur public.[Remarque: TI a également critiqué le fait que la réforme de l'éthique ne soit pas une question soulevée lors des élections générales 2016: https://transparency.ie/news_events/election_2016.] En août 2017, le Temps irlandais a rapporté que, bien que le projet de loi sur la justice pénale (corruption) soit le bienvenu, il est à craindre qu'il ne soit pas complètement achevé, étant donné qu'il est à l'ordre du jour du gouvernement depuis 2012.[Note: "Corruption: lutter contre la criminalité en col blanc", The Irish Times, 2 August 2017, https://www.irishtimes.com/opinion/editorial/corruption-tackling-white-collar-crime-1.3173509.]

Prochaines étapes

Compte tenu de l'impact potentiellement transformateur des trois lois, elles devraient être intégrées au prochain plan d'action si elles ne sont pas terminées au cours de la deuxième année du plan actuel.

Résumé du statut de fin de session IRM


Engagements

Open Government Partnership