Ignorer la navigation
Israël

Processus de participation civique au gouvernement (IL0023)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action pour Israël 2017-2019

Cycle du plan d'action: 2017

Statut: inactif

Institutions

Institution directrice: Département de l'intérieur, de la planification et du développement, Bureau du Premier ministre

Institution (s) de soutien: gouvernement électronique, cabinet du Premier ministre, ministère des Finances, unités gouvernementales constituant un public pour les opérateurs potentiels de processus de participation civique, fournisseurs-cadres sélectionnés dans le pool d'opérateurs gouvernementaux de processus de participation civique

Domaines politiques

Capacité? bâtiment, E-gouvernement, Ouverture fiscale, Règlements ouverts, Participation du public, Participation du public au budget / à la politique budgétaire, Publication des informations budgétaires / fiscales

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de mise en œuvre d'Israël 2017-2019, Rapport sur la conception en Israël 2017-2019

En vedette: en attente de révision IRM

Premiers résultats: marginal

Design i

Vérifiable: oui

Pertinent avec les valeurs de l'OGP: accès à l'information, participation civique, technologie

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

Quel est le problème public que l'engagement traitera ?: Amélioration du processus décisionnel et de la performance des ministères par le biais de processus de participation civique, comprenant des publics cibles variés.
Les processus de participation civique aident à réduire la distance entre les autorités gouvernementales et le public et les organisations de la société civile, et permettent de prendre des décisions après l'obtention d'une image plus complète.; Quel est l'engagement ?:
1. Développer une plateforme en ligne pour rendre les processus de participation civique accessibles au public.
2. Créer des formats contextuels pour mener des processus participatifs dans les différentes sphères d'activités du gouvernement (réglementation, plans de travail, législation, etc.) et les mettre à jour périodiquement.
3. Sensibilisation accrue et formation des fonctionnaires des ministères à la planification et à la conduite de processus participatifs.
4. Formuler des indicateurs pour évaluer les processus de participation civique.

Ce qui précède servira à promouvoir une augmentation du nombre de processus de participation civique menés au sein du gouvernement, une augmentation du nombre d’unités qui mènent des processus de participation civique, une augmentation du nombre et de la diversité des participants et la variété des outils de participation. utilisé.; Comment l'engagement contribuera-t-il à résoudre le problème public?: L'amélioration des capacités des ministères en matière de gestion des processus de participation civique entraînera une augmentation du nombre de processus participatifs en cours et permettra à divers participants de prendre part aux processus et influencer les processus de prise de décision.
Celles-ci influenceront l'élargissement de la base de connaissances et d'informations du gouvernement, contribueront à attirer de nouveaux partenaires et, en dernière analyse, favoriseront la prise de décision et la mise en œuvre de meilleures décisions; Pourquoi cet engagement est-il pertinent par rapport aux valeurs de l'OGP?: Cet engagement améliore l'infrastructure permettant aux ministères de consulter le public et les organisations de la société civile, leur donnant ainsi la possibilité d'être en contact avec le gouvernement, d'aider à la conception du programme public, de se concentrer les actions du gouvernement et d'influencer la prise de décision et sa mise en œuvre; Informations complémentaires: L'élargissement des processus de participation citoyenne au gouvernement fait partie de plusieurs processus parallèles en cours au cours des dernières années:
1. Mise en œuvre de la résolution gouvernementale n ° 3190 (2008), qui traite des relations entre le gouvernement, la société civile et le secteur des entreprises. La mise en œuvre de la résolution ancre la coopération entre les secteurs en
tenir un dialogue permanent dans le but d'atteindre les objectifs publics.
2. Mise en œuvre de la résolution gouvernementale n ° 4028 (2011), relative au renforcement des capacités de gouvernance, de planification et de performance du gouvernement. Cette résolution vise à formuler des politiques et des outils qui aideront les ministères du gouvernement à planifier et à mettre en œuvre des processus participatifs dans leurs domaines respectifs, avec pour objectif d'accroître la participation des citoyens à ce qui se fait sur la scène publique et leur contribution aux processus décisionnels, en améliorant la mise en œuvre. des politiques du gouvernement et le renforcement des relations et de la confiance entre le public et le gouvernement.
3. Tenue de processus de consultation du public sur la transparence - mise en œuvre de la Résolution gouvernementale n ° 1933 (2016) visant à améliorer les transferts d'informations du gouvernement et à rendre ses bases de données accessibles au public, durant lesquelles un dialogue ouvert et permanent devrait être tenu avec le public problèmes.
4. Inclure le public dans les processus d'amélioration de la réglementation et de réduction du fardeau bureaucratique, ainsi que dans la mise en œuvre de la résolution gouvernementale traitant de la réduction du fardeau réglementaire - (résolution n ° 2118 de 2014), qui détermine que les parties prenantes doivent être impliquées dans chaque processus. La résolution concerne également la mise en place d'une infrastructure appropriée permettant aux unités gouvernementales concernées de mener ces processus participatifs.
5. Promouvoir les processus de participation citoyenne dans le cadre de la gestion des problèmes socio-économiques. Intégration obligatoire des processus de
participation civique à la prise de décision gouvernementale relative aux questions socio-économiques, telle que la résolution gouvernementale n ° 324 (2015) - définissant une politique gouvernementale visant à promouvoir l'intégration des citoyens israéliens d'origine éthiopienne dans la société israélienne.
6. Publier les plans de travail des ministères, y compris les objectifs clés et les tâches de chaque ministère, chaque année. Le rapport est publié et permet au public et aux organisations de la société civile de recevoir des informations complètes sur la planification gouvernementale. Le plan est en cours d'élaboration dans le cadre de processus participatifs à la fois au sein et en dehors du gouvernement. Activité clé avec un produit livrable vérifiable: développer une plateforme gouvernementale en ligne pour rendre les processus de participation civique au gouvernement accessibles au public
01.01.18
30.06.19
Formation - proposant des ateliers, des conférences et des réunions de sensibilisation et de renforcement des capacités de planification et de mise en œuvre des processus de participation citoyenne dans les ministères et dans les unités de soutien
01.09.17
30.06.19
Créer et mettre à jour une méthodologie pour la planification et la mise en œuvre de processus de participation citoyenne dans les différents domaines d'activité du gouvernement, notamment la législation, les plans de travail, la réglementation, etc.
01.09.17
30.06.19
Formuler des indicateurs pour évaluer les processus de participation citoyenne aux efforts du gouvernement et à leur fonctionnement
31.01.18
30.06.19 Augmenter le nombre de processus participatifs qui influenceront les processus de prise de décision
01.10.18
30.06.19

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

1. Élargir la portée des processus de participation citoyenne dans le travail des ministères, en inculquant le processus et en veillant à ce que les moyens de le mener à bien soient accessibles au public.

Langue de l'engagement telle qu'elle apparaît dans le plan d'action:

«Améliorer le processus décisionnel et la performance des ministères par le biais de processus de participation civique, qui incluent des publics cibles variés. Les processus de participation citoyenne aident à minimiser la distance entre les autorités gouvernementales et le public et les organisations de la société civile, et permettent de prendre des décisions après l'obtention d'une image plus complète. "

Milestones

1.1 Développer une plate-forme en ligne pour rendre les processus de participation civique accessibles au public.

Formation 1.2 - offre des ateliers, des conférences et des réunions pour sensibiliser et renforcer les capacités de planification et de mise en œuvre des processus de participation civique dans les ministères et les unités de soutien

1.3 Créer et mettre à jour une méthodologie pour la planification et la mise en œuvre de processus de participation citoyenne dans les différents domaines d'activité du gouvernement, y compris la législation, les plans de travail, la réglementation, etc.

1.4 Formuler des indicateurs pour évaluer les processus de participation citoyenne aux efforts du gouvernement et à leur fonctionnement.

1.5 Augmenter le nombre de processus participatifs qui influenceront les processus de prise de décision.

Date de début: janvier 2018

Date de fin: June 2019

Contexte et objectifs

Cet engagement découle d'une politique gouvernementale adoptée il y a dix ans visant à accroître la participation du public au processus de prise de décisions en Israël. Plusieurs résolutions gouvernementales ont exprimé leur engagement vis-à-vis de cette politique (telle que la résolution 4028 de novembre 2011). Alors que la politique était en place, les responsables gouvernementaux impliqués dans la promotion de la participation citoyenne estimaient que les différentes agences n'avaient pas le savoir-faire nécessaire pour mener à bien de tels processus. Le premier plan d'action israélien pour 2012 – 2013 (engagement 6 intitulé «Participation du public au processus décisionnel») comportait un engagement, mais les chercheurs de l'IRM n'ont pas pu trouver d'indications pour le mettre en œuvre et ont été informés par des représentants du gouvernement et de la société civile. que les objectifs d’engagement n’aient pas été atteints à ce moment-là. En outre, le deuxième plan d’action «Engagements 8» d’Israël (2015 – 2017) prévoyait la mise au point d’outils en ligne permettant la participation du public à l’usage des organismes gouvernementaux.

Cet engagement actuel vise à améliorer la capacité et le savoir-faire des agences gouvernementales en ce qui concerne la manière d'intégrer la participation civique dans les processus de prise de décision. Plus spécifiquement, il appelle au développement d'une plateforme en ligne pour la participation du public, à la création de plans pour de tels processus, à la sensibilisation et à la formation des agents publics concernés et à la création d'indicateurs d'évaluation des processus de participation civique. L'engagement est donc pertinent par rapport aux valeurs de l'OGP d'accès à l'information et à la participation civique.

Bien que les étapes de l'engagement ne soient pas spécifiques, elles sont vérifiables. On peut vérifier si la plateforme en ligne est créée, le volume de formations qui ont eu lieu et la création de la nouvelle méthodologie et des indicateurs d'évaluation. L'impact potentiel de l'engagement est difficile à discerner pour deux raisons. Premièrement, des résolutions gouvernementales concernant la nécessité de promouvoir la participation civique existent depuis 2008. Certains des jalons de l'engagement représentent des activités déclarées plusieurs fois auparavant. Ils ont même été inclus dans le précédent plan d'action d'Israël, comme mentionné ci-dessus. Deuxièmement, les jalons fournissent peu de détails sur leur ampleur et leur portée. Par exemple, le nombre d'employés du gouvernement qui suivront une formation ou le nombre de processus (ou pourcentage de tous les processus) qui incluront des processus de participation civique ne sont pas mentionnés. En raison du manque général de spécificité, l'impact potentiel de l'engagement est considéré comme mineur.

Prochaines étapes

En raison de leur faible impact potentiel, les chercheurs de l'IRM ne recommandent pas de reporter cet engagement dans le prochain plan d'action. Toutefois, en ce qui concerne la politique plus large de participation du public au processus de décision, les chercheurs de l'IRM recommandent ce qui suit:

  • Des objectifs spécifiques doivent être définis pour le champ d’apprentissage des responsables gouvernementaux et le nombre de formations et le nombre de participants doivent être évalués.
  • Élaborer de nouveaux engagements concernant la participation du public, qui feront référence à un compte rendu public à la fin de ces processus et aux efforts de marketing visant à sensibiliser davantage le public aux processus de participation.
  • Identifiez un ou deux domaines spécifiques dans lesquels des objectifs quantitatifs vérifiables pour la participation du public seront définis, puis utilisez-les comme modèle.
Autorité des PTOM du gouvernement, Plan d'action pour un gouvernement ouvert pour 2018 – 2019, p. 13-16 https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2018/01/Israel_Action-Plan_2017-2019_EN.pdf
Résolution 4028 de décembre 25, 2011 intitulée «Renforcer les capacités de gouvernance, de planification et de mise en œuvre du gouvernement».
Voir l'engagement 6 dans le rapport d'avancement de la gestion des droits relatifs à l'investissement en Israël (2012 – 2013), disponible à l'adresse suivante: https://www.opengovpartnership.org/documents/israel-irm-progress-report-2012-2013.
La résolution 3190 de février 24 intitulée 2008 intitulée «Les relations entre le gouvernement, la société civile et le secteur privé contribuant à la réalisation des objectifs publics».
Rapport d’auto-évaluation du gouvernement israélien sur le plan d’action soumis à l’OGP en avril 2012, p. 39. Disponible à: https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2019/06/english_ogp_israel-2013.pdf

Résumé du statut de fin de session IRM

1. Élargir la portée des processus de participation civique dans le travail des ministères, en inculquant le processus et en veillant à ce que les moyens pour le mener à bien soient accessibles au public

Langue de l'engagement telle qu'elle apparaît dans le plan d'action:

«Améliorer le processus décisionnel et la performance des ministères par le biais de processus de participation civique, qui incluent des publics cibles variés. Les processus de participation citoyenne aident à minimiser la distance entre les autorités gouvernementales et le public et les organisations de la société civile, et permettent de prendre des décisions après l'obtention d'une image plus complète. "

Milestones
1.1 Développer une plate-forme en ligne pour rendre les processus de participation civique accessibles au public.

Formation 1.2 - offre des ateliers, des conférences et des réunions pour sensibiliser et renforcer les capacités de planification et de mise en œuvre des processus de participation civique dans les ministères et les unités de soutien

1.3 Créer et mettre à jour une méthodologie pour la planification et la mise en œuvre de processus de participation citoyenne dans les différents domaines d'activité du gouvernement, y compris la législation, les plans de travail, la réglementation, etc.

1.4 Formuler des indicateurs pour évaluer les processus de participation citoyenne aux efforts du gouvernement et à leur fonctionnement.

1.5 Augmenter le nombre de processus participatifs qui influenceront les processus de prise de décision.

Date de début: janvier 2018

Date de fin: June 2019

Cet engagement visait à doter les ministères du gouvernement d'outils avancés pour mener à bien des processus de participation publique. Une politique gouvernementale encourageant la participation du public est en place depuis 2011, et par des résolutions gouvernementales dès 2008. Néanmoins, l'expansion des processus de participation du public est entravée en raison du manque de savoir-faire parmi ceux des ministères qui doivent les mettre en œuvre. Des engagements similaires faisaient partie des premier et deuxième plans d'action d'Israël.

Ce commentaire était pratiquement terminé. Les activités menées pour élargir et améliorer les pratiques de participation publique du gouvernement sont importantes, qu'elles respectent ou non les jalons exacts énoncés dans l'engagement. En regardant les jalons et leur calendrier défini, certaines implémentations peuvent avoir eu lieu après la date limite déclarée. Une plateforme en ligne pour la participation du public (1.1) a été lancée et utilisée lors de l'élaboration de ce plan d'action. Des formations pour les agents publics sur la participation du public ont eu lieu (1.2). Environ 200 formations de ce type ont eu lieu entre 2017 et 2018, avec jusqu'à 30 fonctionnaires participant chacune. Ils ont été divisés en trois types d'ateliers différents: sensibilisation; développement de compétences; et analyse de cas de test. Ces formations ciblaient les employés du gouvernement à différents niveaux de la hiérarchie gouvernementale (et certaines thématiques, telles que la formation des responsables de l'égalité des sexes, des agents de formation, des régulateurs et des directeurs de l'externalisation). La méthodologie avec des indicateurs d'évaluation (1.3 et 1.4) a été élaborée et présentée dans une publication gouvernementale sur la mise en œuvre des processus de participation du public. Il comprend des instructions détaillées sur la façon de planifier, de préparer, de mettre en œuvre et d'évaluer les processus de participation du public.

Pour l'étape 1.5, il a été difficile d'obtenir des informations sur la portée de la mise en œuvre (nombre de processus exécutés), car elles n'ont été communiquées à aucune autorité centrale. Cependant, le cabinet du Premier ministre a souligné qu'il préfère la «qualité» des consultations à la quantité, ce qui signifie qu'il préfère des processus approfondis avec des organisations et des experts identifiés à des processus ouverts et plus inclusifs. Cela peut indiquer certaines limites qui devraient être abordées, mais cela représente une approche plausible du problème.

Les progrès réalisés dans le cadre de cet engagement sont soutenus par des dotations budgétaires importantes ainsi que des ressources humaines. Cinq collaborateurs dédiés à ces objectifs ont été embauchés au bureau du PM et ont réalisé des formations, et le directeur général du bureau du PM a émis des directives aux ministères. Ensemble, ces éléments transmettent un message clair aux fonctionnaires que le gouvernement prend ces processus au sérieux. Un tel message est important pour qu'une politique suive son propre cours, indépendamment de toute étape spécifique et souvent au-delà.

La mise en œuvre de cet engagement a jusqu'à présent conduit à des changements positifs, mais marginaux, des pratiques de consultation publique en Israël pour deux raisons. Premièrement, l'engagement tel qu'il est mis en œuvre représente une extension d'une politique préexistante. À savoir, il s'agit d'une évolution par rapport à une résolution gouvernementale de 2008 et plusieurs processus très médiatisés ont eu lieu dans le passé dans le cadre de cette politique (sur des sujets tels que la préparation du «front intérieur» pour les situations d'urgence et l'intégration des immigrants d'Éthiopie). L'engagement visait principalement à améliorer (et peut-être à étendre à l'avenir) un plan d'action existant. Deuxièmement, les processus sont restés pour la plupart confinés à des cercles semi-fermés d'organisations de la société civile, axés sur des questions spécifiques pour lesquelles le gouvernement a tendu la main. Par conséquent, les informations les concernant étaient principalement partagées avec des personnes appartenant à ces cercles. Malgré l'importance des processus proactifs de participation publique «qualitative», les chercheurs de l'IRM recommandent au gouvernement d'explorer des outils permettant une participation substantielle de cercles plus larges parmi les membres du public.

«Plan d'action pour un gouvernement ouvert pour 2018-2019», Autorité gouvernementale des PTOM, p. 13–16, https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2018/01/Israel_Action-Plan_2017-2019_EN.pdf

Pour une description plus détaillée de l'engagement, voir: Guy Dayan & Roy Peled, «Israel Design Report 2017–2019», Independent Reporting Mechanism, 18 octobre 2019, p. 16, https://www.opengovpartnership.org/documents/israel-design-report-2017-2019/.

Résolution 4028 du 25 décembre 2011, intitulée «Renforcement des capacités de gouvernance, de planification et de mise en œuvre du gouvernement».

Résolution gouvernementale 3190 du 24 février 2008. Pour une description détaillée de la politique (à partir de 2008), voir «Gouvernement d'Israël, société civile et communauté des affaires: partenariat, autonomisation et transparence», Département de la planification des politiques, Cabinet du Premier ministre , Février 2008, http://www.pmo.gov.il/policyplanning/shituf/Documents/PolicyENG.pdf.

Pour le premier plan d'action, voir l'Engagement 6 dans le rapport d'étape sur l'Israel IRM (2012-2013), disponible à l'adresse: «Israel IRM Progress Report 2012-2013», Independent Reporting Mechanism, 23 octobre 2015, https://www.opengovpartnership.org/documents/israel-irm-progress-report-2012-2013; Pour le second, voir l'engagement 8, disponible à l'adresse: «Israel End-of-Term Report 2015-2017», Independent Reporting Mechanism, 28 juin 2018, https://www.opengovpartnership.org/documents/israel-end-of-term-report-2015-2017-year-2/.

«Guide for Public Participation in Government Work», Département de la planification des politiques, Cabinet du Premier ministre, décembre 2017, disponible [en hébreu] sur http://www.pmo.gov.il/policyplanning/shituf/Documents/all%20web.pdf.

Sivan Vardi, point de contact gouvernemental pour l'OGP, entretien téléphonique avec un chercheur de l'IRM, 5 novembre 2019.

En 2017, environ 200 ateliers ont été transférés, avec environ 30 personnes participant à chaque atelier. En outre, le cabinet du Premier ministre a tenu trois conférences auxquelles ont participé environ 300 représentants du gouvernement (au total).


Engagements

  1. Processus de participation civique au gouvernement

    IL0023, 2017, Renforcement des capacités

  2. Rapports de mise en œuvre de la résolution

    IL0024, 2017, Gouvernement électronique

  3. Indicateurs de performance du plan d'action

    IL0025, 2017, Gouvernement électronique

  4. Centres d'appels du gouvernement

    IL0026, 2017, Communautés marginalisées

  5. Base de données de législation nationale

    IL0027, 2017, Gouvernement électronique

  6. Plan national de réduction des émissions de gaz à effet de serre

    IL0028, 2017, Anti-Corruption

  7. Critères de transparence

    IL0029, 2017, Accès à l'information

  8. Publication de l'information Amendements législatifs

    IL0030, 2017, Accès à l'information

  9. Transparence, participation et accessibilité de l'information dans les autorités locales et le ministère de l'Intérieur

    IL0031, 2017, Gouvernement électronique

  10. Bases de données accessibles au public

    IL0032, 2017, Accès à l'information

  11. Accéder à distance aux services gouvernementaux

    IL0033, 2017, Accès à la justice

  12. Gouvernement sans papier

    IL0034, 2017, Gouvernement électronique

  13. Code Open-Source

    IL0035, 2017, Accès à l'information

  14. Évaluation du plan de gouvernement ouvert

    IL0036, 2017,

  15. Passation de marché entre le gouvernement et le secteur privé

    IL0016, 2015, Accès à l'information

  16. Site Web unifié pour les bureaux gouvernementaux

    IL0017, 2015,

  17. Data.Gov

    IL0018, 2015, Accès à l'information

  18. Satisfaction du public à l'égard des services gouvernementaux

    IL0019, 2015, Participation publique

  19. ATI sur la législation

    IL0020, 2015, Règlement ouvert

  20. Outils de participation civique

    IL0021, 2015, Gouvernement électronique

  21. Participation civique

    IL0022, 2015, Règlement ouvert

  22. Examen de l'autorité de l'Unité gouvernementale de la liberté d'information

    IL0014, 2015, Accès à l'information

  23. Web pour FOI

    IL0015, 2015, Accès à l'information

  24. Mise en place d'un forum intersectoriel faisant la promotion des programmes de gouvernement ouvert

    IL0001, 2012, Participation publique

  25. Accessibilité des informations du budget de l'Etat

    IL0002, 2012, Ouverture fiscale

  26. Publication des plans de travail dans les bureaux du gouvernement

    IL0003, 2012, Gouvernement électronique

  27. Mise en place d'un système de mesure, d'examen et de publication d'un rapport de service gouvernemental au public

    IL0004, 2012, Renforcement des capacités

  28. Coopération entre le gouvernement et le public dans le développement d'applications en ligne

    IL0005, 2012, secteur privé

  29. Participation du public aux processus décisionnels

    IL0006, 2012, Règlement ouvert

  30. Création d'une unité de la liberté d'information au ministère de la justice

    IL0007, 2012, Accès à l'information

  31. Développement d'une infrastructure technologique pour la fourniture de services gouvernementaux

    IL0008, 2012, Gouvernement électronique

  32. Comité inter-bureaux pour l'amélioration des processus opérationnels

    IL0009, 2012, Gouvernement électronique

  33. Création d'un centre de contact gouvernemental (NAMAL - Point de rencontre pour les citoyens)

    IL0010, 2012, Gouvernement électronique

  34. Catalogue en ligne des services gouvernementaux

    IL0011, 2012, Gouvernement électronique

  35. Création d'une unité de service gouvernemental au public

    IL0012, 2012, Prestation de services publics

  36. Création d'une unité nationale des technologies de l'information (TI) dirigée par un DSI du gouvernement

    IL0013, 2012, Gouvernement électronique

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!