Ignorer la navigation
Kenya

Résilience du gouvernement ouvert (KE0023)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action du Kenya 2018-2020

Cycle du plan d'action : 2018

Statut : Actif

Institutions

Institution chef de file : Bureau du vice-président, ministère des Affaires étrangères

Institution(s) de soutien : Autres acteurs impliqués - Gouvernement Sénat, Assemblée nationale Autres acteurs impliqués - OSC, secteur privé, groupes de travail, Multilatérales, etc. Local Development Research Institute (LDRI), Africa Peer Review Mechanism (APRM), Africa Open Data Network ( AODN), CRDI

Domaines politiques

Renforcement des capacités, E-gouvernement, Participation du public

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de conception du Kenya 2018-2020

En vedette : en attente d'examen IRM

Premiers résultats : en attente de l'examen du MII

Site Web i

Vérifiable : Oui

En rapport avec les valeurs de l'OGP : accès à l'information, participation civique, technologie

Impact potentiel:

Implémentation i

Achèvement : en attente de l'examen IRM

Description

Engagement 6: Bâtir un gouvernement ouvert
Une résilience
Nous construirons un soutien politique auprès du gouvernement national, du comté, de la société civile,
Le secteur privé, les institutions panafricaines et les autres pays participant au PAO dans
L’Afrique doit partager ses compétences, ses connaissances, ses ressources et son expertise.
Objectif
Veillez à ce que Open Government Partnership initiative au Kenya et en Afrique est résiliente,
poursuit son rôle unique de plate-forme de co-création, de dialogue et de collaboration
entre les gouvernements, les parlements, le secteur privé et la société civile.
Statu quo
Le système de soutien au gouvernement ouvert est actuellement non structuré ou inexistant dans
et à travers les pays africains. Comme indiqué par l’unité d’appui, Gouvernement ouvert en Afrique
tourne principalement autour de points de contact individuels et manque de haut niveau pangouvernemental
soutien politique.
Ambition
Open Government Partnership est une plate-forme unique qui pourrait réduire les risques liés à la mise en œuvre
Big 4 Agenda, consolider les acquis démocratiques et faire émerger les valeurs
l’agenda 2063 qui vise à faire en sorte que l’Afrique reste une Union unie et non seulement
Etats membres mais celle des peuples.
Organisation d'exécution principale
Bureau du vice-président du ministère des Affaires étrangères
Contact:
Dr. Korir Singoei
Conseiller juridique / Bureau de liaison législatif et intergouvernemental principal
Mail: Abraham.singoei@gmail.com
Tél. + 254722 776 994
Chronologie:
Septembre 2018 à mai 2020
Valeurs OGP
Accès à l'information, Responsabilité publique, Engagement des citoyens, Utilisation de la technologie
Engagement nouveau ou en cours
Nouveautés
Page 28 de 30
Autres acteurs impliqués - gouvernement
Sénat, Assemblée nationale
Autres acteurs impliqués - OSC, secteur privé, groupes de travail, organisations multilatérales, etc.
Institut de recherche sur le développement local (LDRI), Mécanisme d’évaluation par les pairs pour l’Afrique (MAEP),
Réseau de données ouvertes sur l'Afrique (AODN), CRDI
Jalons vérifiables et mesurables pour
remplir l'engagement
Nouveau ou
appels
Date de début Date de fin
26. Développer un gouvernement ouvert
Programme d'appui au PAN III
Nouveau janvier
2018
Avril
2019
27. Mise en place d'un multi-dépositaire
comité technique et OGP National
Secrétariat
Nouveau décembre
2018
Avril
2019
28. Créer un réseau de gouvernement ouvert
au Kenya en tant que dialogue permanent
mécanisme
Nouveau juin
2019
Décembre
2019
29. Créer une communauté de pratique pour
Gouvernement ouvert, y compris un PGO
Kenya Site Web et partage des connaissances
plateforme
Nouveau janvier
2019
Juillet
2020
30. Documentez les histoires et les meilleures pratiques
parmi le gouvernement ouvert
Partenaires au Kenya / Afrique
Nouveau juin
2019
Juillet
2020

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

6. Renforcer la résilience du gouvernement ouvert

Langue de l'engagement telle qu'elle apparaît dans le plan d'action:

«Nous renforcerons le soutien politique au niveau national, du gouvernement du comté, de la société civile, du secteur privé, des institutions panafricaines et des autres pays africains participant au PGO pour partager leurs compétences, leurs connaissances, leurs ressources et leur expertise.»

Objectif

Veillez à ce que Open Government Partnership au Kenya et en Afrique est résiliente, poursuivant son rôle unique de plate-forme de cocréation, de dialogue et de collaboration entre les gouvernements, les parlements, le secteur privé et la société civile.

Milestones

  1. Développer un programme de gouvernement ouvert à l'appui du PAN III
  2. Mise en place d'un comité technique multipartite et du Secrétariat national de l'OGP
  3. Créer un réseau de gouvernement ouvert au Kenya comme mécanisme de dialogue permanent
  4. Créer une communauté de pratique pour le gouvernement ouvert, y compris un site Web OGP Kenya et une plateforme de partage des connaissances
  5. Documenter les histoires et les meilleures pratiques parmi les partenaires du gouvernement ouvert au Kenya / Afrique

Date de début: janvier 2018

Date de fin: Juillet 2020

Note éditoriale: Ceci est une version partielle du texte d'engagement. Pour le texte complet de l'engagement, voir: https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2018/12/KENYA_Action-Plan_2018-2020_0.pdf

Aperçu de l'engagement

Vérifiabilité

Pertinence de la valeur OGP (telle que rédigée)

Impact potentiel

Aboutissement

At-il ouvert le gouvernement?

Pas assez spécifique pour être vérifiable

Suffisamment spécifique pour être vérifiable

Accès à l'information

Participation civique

Responsabilité publique

Technologie et innovation pour la transparence et la responsabilité

Aucun

Mineur

Moderate

transformatrice

Pas démarré

limité

Substantiel

Complété

Aggravé

N'a pas changé

Marginal

Majeur

Exceptionnel

1. Global

X

X

X

X

X

Évalué à la fin du cycle du plan d'action.

Évalué à la fin du cycle du plan d'action.

Contexte et objectifs

Actuellement, seuls quatorze pays d'Afrique participent au processus de l'OGP. Cet engagement vise à construire un système de soutien du PGO dans lequel l'institutionnalisation des programmes de gouvernement ouvert peut être encouragée dans tous les gouvernements de la région. L'engagement vise également à combler les déficits actuels en matière de coordination et d'appui institutionnel du PGO et vise à établir et à renforcer le programme national du PGO. [131]

L'évaluation du PAN II a fait diverses recommandations liées à la durabilité et à l'institutionnalisation de l'OGP au Kenya, notamment: la création d'un budget pour la mise en œuvre du programme de gouvernement ouvert et des activités de coordination connexes; créer des cadres de collaboration interinstitutions; la mise en place de réunions trimestrielles d'avancement et la publication des rapports d'étape. [132] Cela découle de l'identification de faiblesses telles que: une représentation inadéquate des OSC locales et infranationales; manque de cohérence entre les plans OGP; manque de ressources adéquates; capacités institutionnelles et techniques insuffisantes concernant les processus OGP; un besoin de faible travail interinstitutions; transparence limitée et ainsi de suite. [133] Ces sentiments ont été repris par un membre de la société civile qui a déclaré que l'OGP «n'est pas institutionnellement ancré… il repose sur des« champions », ce qui rend difficile le suivi des transitions… Nous ne pouvons pas ancrer les réformes sur de simples champions. C'est trop instable face à l'évolution de la politique en Afrique. » [134] Cet engagement indique donc clairement que des mesures sont prises pour remédier à ces clivages.

L'engagement tel que rédigé est clair et vérifiable et les résultats du processus peuvent être facilement évalués. Cependant, la spécificité pourrait être améliorée: par exemple, l'étape vingt-six fait référence à la mise en place d'un programme OGP, mais n'indique cependant guère la forme, la structure ou la durée de conservation du programme proposé. Cela est particulièrement pertinent étant donné que les problèmes de coordination ont été soulignés comme un défi à la fois dans l'élaboration et la mise en œuvre du PAN actuel. [135] [136]

En ce qui concerne les valeurs de l'OGP, `` l'accès à l'information '', `` la technologie et l'innovation pour la transparence et la responsabilité '' et la `` participation civique '' sont tous reflétés dans les jalons: l'accès à l'information pourrait être potentiellement amélioré grâce au mécanisme de dialogue permanent (PDM) et communauté de pratique. Les PDM peuvent prendre diverses formes, notamment des portails d'information, des forums de discussion ouverte, des tables rondes médiatiques, des dialogues sur les politiques, etc. [137] Dans certains cas, ceux-ci permettent une meilleure communication entre les différents secteurs et acteurs et une meilleure transparence dans la prise de décision. La participation civique serait renforcée par des jalons vingt-sept et vingt-huit, d'autant plus si ces plates-formes fonctionnent également comme des centres de réseau dans lesquels l'apprentissage a lieu.

En ce qui concerne la question de savoir si cet engagement particulier ouvrirait le gouvernement, l'impact de cet engagement par rapport à son objectif déclaré a été jugé «mineur». Afin de parvenir à la résilience, les préoccupations liées à la co-création et au dialogue devront être traitées de manière adéquate pour que la résilience soit atteinte. Cela inclut d'assurer: une représentation plus large des comtés (sous-nationaux) et des groupes d'intérêts spéciaux; une documentation adéquate des processus et des résultats des décisions; et la planification de la relève. Il ne suffit pas de supposer que ces aspects seront couverts par l’étape vingt-six. En outre, la question primordiale de l'environnement opérationnel des OSC devra également être abordée. Le début et la mise en œuvre de la loi sur les organisations d'utilité publique (PBO) (2012) contribueraient à maintenir la participation des OSC qui jusqu'à présent a été au cœur de l'OGP au Kenya. [138] La loi est restée dans l’incertitude depuis sa promulgation. Il sera également important pour le Kenya de considérer que la performance du PDM dépend également de facteurs externes découlant des sphères institutionnelle, financière, juridique et politique. Par exemple, le rétrécissement de l'espace civique, en particulier en période de bouleversement politique, affecterait sans aucun doute le PDM.

Deuxièmement, alors que les premières étapes indispensables vers la résilience ont été introduites, l'engagement se concentre sur l'établissement de plates-formes et de réseaux mais ne décrit pas nécessairement l'adoption de stratégies de résilience qui garantiraient que ces réseaux et plates-formes sont résilients, durables et efficaces dans et de eux-mêmes. On pourrait également en dire plus sur le financement des initiatives du PGO au Kenya étant donné qu'il a été identifié comme un obstacle majeur à la réalisation des engagements du PGO. L'établissement d'un programme ne nécessite pas qu'il soit doté de ressources et d'un financement adéquats. En ce qui concerne la portée régionale de cet engagement, les jalons ne semblent pas prendre une position proactive pour garantir la résilience à travers l'Afrique. L'objectif est tout à fait clair d'élargir la portée de la vision pour inclure la région Afrique tandis que les interventions décrites limitent cette focalisation au Kenya. Par conséquent, le travail déjà entrepris pour favoriser la résilience à travers le pays (parmi les gouvernements infranationaux) et avec d'autres États africains par le biais du mentorat et des échanges d'apprentissage ne sera pas pris en compte lorsque la mise en œuvre par rapport aux jalons sera évaluée ou mesurée. [139] Cela étant dit, si le travail régional du PGO est important, en particulier sur le plan politique, il n'a pas immédiatement ou fortement d'impact sur la résilience et l'ouverture du gouvernement au niveau national.

Assurer la résilience exigera également une représentation adéquate des citoyens. Le PAN actuel aborde ce problème en associant trois gouvernements infranationaux et le Sénat à la mise en œuvre du PAN. Cependant, une participation plus large n'est pas nécessairement assurée à travers les jalons actuels. On parle très peu des conditions d'adhésion au Réseau du gouvernement ouvert ou à la Communauté de pratique et des niveaux d'accès autorisés par les membres. La communauté de pratique et le réseau émergent peuvent être fermés et donc moins participatifs que prévu. Des efforts importants ont été faits pour améliorer l'adhésion politique au PAN actuel. [140] [141] [142] Cependant, il serait important de réfléchir collectivement à la manière dont la volonté politique et l'appropriation peuvent être soutenues et de progresser vers l'adoption d'un modèle d'institutionnalisation. [143]

Enfin, greffer des jalons qui favorisent l'utilisation, en particulier dans les jalons XNUMX, XNUMX et XNUMX, contribuerait également grandement à renforcer l'impact de l'engagement. Cela est d'autant plus vrai que l'implication dans l'OGP au Kenya, tant pour les OSC que pour les agences / départements d'État, est connue pour augmenter et diminuer à la lumière des priorités concurrentes ou changeantes, des transitions politiques, du désalignement avec le programme de l'OGP, ou des changements dans les priorités des donateurs entre autres facteurs. [144] [145] [146] Différentes interventions peuvent être intégrées pour réfléchir davantage à ces facteurs.

Prochaines étapes

Le chercheur IRM recommande donc que les personnes impliquées dans le processus OGP tiennent compte des éléments suivants:

  • Le secrétariat du PGO devrait renforcer son cadre de coordination afin de créer une synergie entre les différentes parties prenantes et les exécutants du plan. [147] [148]
  • Le gouvernement devrait mettre en œuvre la loi sur l'organisation d'utilité publique (2013). [149]
  • Développer des lignes directrices sur le fonctionnement du PDM, y compris: les conditions d'adhésion; niveaux d'accès; approche de la documentation des meilleures pratiques et des histoires; la manière dont la diffusion des informations sera entreprise; fréquence des réunions et ainsi de suite.
  • Greffage de jalons qui favorisent l'utilisation des plates-formes décrites et qui favorisent l'adhésion au réseau et à la communauté de pratique.
  • Introduire des mécanismes qui peuvent aider à évaluer l'efficacité du PDM et de la communauté de pratique, comme cela a été entrepris en Moldavie grâce à l'introduction d'un tableau de bord des performances des initiatives du PGO. Cela pourrait être utilisé comme base de discussion et de communication avec le public. [150]
  • Concentrez-vous sur le renforcement de la résilience au Kenya avant de l'étendre au reste de la région.
[131] Entretien 5, entretien avec l'IRM, 31 août 2019.
[132] Othim, C (2018) Independent Reporting Mechanism (IRM): Kenya Progress Report 2016-2018, chercheur indépendant, gouvernement du Kenya (2018) Open Government Partnerships. Disponible à: https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2018/12/KENYA_Action-Plan_2018-2020_0.pdf
[133] Ibid.
[134] Entretien 14, correspondance personnelle (2019) Message Whatsaap. 1er novembre 2019.
[135] Entretien 13, entretien avec l'IRM, 13 novembre 2019.
[136] Entretien 10, entretien avec l'IRM, 12 août 2019.
[137] Razzano, G (2016) Relier les points le défi de coordination pour le Open Government Partnership en Afrique du Sud, Open Democracy Advice Center et Making All Voices Count. Disponible à: https://www.corruptionwatch.org.za/wp-content/uploads/2016/09/Odac-Book_Digital.pdf
[138] Ongere, C (2019) Offrir un meilleur espace de travail aux OSC. The Star, 14 janvier 2019. https://www.the-star.co.ke/opinion/columnists/2019-01-14-churchill-ongere-give-csos-better-workspace/
[139] Entretien 5, entretien avec l'IRM, 31 août 2019
[140] Entretien 9, entretien avec IRM, 26th Août 2019.
[141] Entretien 5, entretien avec IRM, 31st Août 2019.
[142] Entretien 13, entretien avec l'IRM, 13 novembre 2019.
[143] Entretien 13, entretien avec l'IRM, 13 novembre 2019.
[144] Entretien 11, entretien avec l'IRM, 11 novembre 2019.
[145] Entretien 13, entretien avec l'IRM, 13 novembre 2019.
[146] Entretien 4, entretien avec IRM, 28th Août 2019.
[147] Entretien 13, entretien avec l'IRM, 13 novembre 2019.
[148] Entretien 4, entretien avec IRM, 28th août 2019
[149] Entretien 15, Entretien avec l'IRM, 14 novembre 2019

Engagements

Open Government Partnership